13 octobre 2016

Contre Verlaine: Championnat D3 ACFF B

808517139.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie à 4600 Visé

Les buts par: Grégory Perséo (2)


Les photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Wangermez, Bisconti, Parreira (74' Lachambre), Teumdie (46' Hilgers), Leroy, Mignon, Renauld (46' Castela), Perséo et Laruelle.

Réserves: Duysens, Lachambre, Hilgers et Castela.

Tilleur: Racz, Lo Monte, Van Hove, Hubeaux, Vélégan (75' Gallina), Guilmi, Petitjean (90' Jamart), Adrovic, Barry et Auchan (68' Henry).

Réserves: Martin, Henri, Gallina et Jamart.

Arbitre: David Bertholet assisté de Thomas Zambito et Nassim Hafid.



Grégory Perséo offre la deuxième place à Richelle

6 buts en 6 rencontres

Le fer de lance de l’attaque richelloise
 
La solidité défensive a toujours fait partie de l’ADN du club de Richelle. Avec 5 buts encaissés en 6 rencontres de championnat, soit une moyenne de 0,8 but par match, l’équipe confirme qu’elle possède l’une des arrière-gardes les plus efficaces de la série. Seul Durbuy, 3 buts encaissés seulement, a fait mieux pour l’instant.

Mais qu’en est-il de l’attaque? Si Richelle ne figure pas à l’heure actuelle parmi les meilleures formations offensives de la série (6 équipes ont marqué plus de buts qu’elle depuis le début de la saison), elle possède néanmoins de sérieux atouts. L’équipe détient une moyenne de 1,8 but par match et a fait trembler les filets à chaque reprise.
Grégory Perséo est actuellement le véritable fer de lance de cette ligne offensive richelloise. Avec 6 buts au compteur, il a marqué à lui seul plus de la moitié des goals de son équipe. Auteur d’un doublé ce week-end face à Verlaine (son deuxième depuis le début de la saison), il a largement contribué à la première victoire de Richelle à domicile. "J’avoue que j’ai eu de la chance sur le premier but car j’ai voulu centrer et le ballon a finalement pris la direction du cadre", expliquait-il le sourire aux lèvres. "Quant au deuxième but, je ne me pose pas trop de questions et je décide de tenter ma chance de loin. Je pense qu’on peut être satisfait du rendement offensif de l’équipe depuis le début de la saison. Nous avons marqué lors de chaque rencontre. Tout se passe donc très bien de ce côté-là."

Grégory Perséo espère poursuivre le plus longtemps possible sur cette bonne lancée et continuer à aider l’équipe dans la réalisation de son objectif. "Nous visons au moins le Top 5 même si je pense que le Top 3 est réalisable. J’ai confiance en mon équipe. Avec les joueurs que nous avons, nous pouvons aller loin dans cette compétition."

DSC_0052.JPG

Richelle dans le sillage de Tilleur.

Le match a basculé après dix grosses minutes de jeu en 2 e mi-temps lorsque Grégory Perséo, bien décalé sur le flanc gauche, a voulu adresser un centre qui a finalement pris la direction de la lucarne d’Anthony Racz. Richelle prenait ainsi l’avantage, contre le cours du jeu, et obligeait Verlaine à prendre des risques pour revenir au score. Il en résultait un deuxième but, du même Grégory Perséo, qui clôturait de la plus belle des manières un solo lancé depuis le milieu du terrain. Au coup de sifflet final, les locaux, désormais accrochés à la 2ème place du classement (!), pouvaient s’estimer bien payés avec ce résultat.

"Ce ne fut guère brillant", reconnaissait Christophe Burnet à la sortie des vestiaires. "On peut dire que c’est la chance qui a fait la différence aujourd’hui, surtout en ce qui concerne le premier but. Verlaine était plus volontaire et a mieux fait tourner le ballon. Mais c’est important de pouvoir gagner des rencontres dans de telles conditions. Il faut pouvoir en profiter quand la chance vous sourit. Cependant, je tiens également à préciser que, malgré sa domination dans le jeu, notre adversaire n’a pas été dangereux devant le but. Je pense d’ailleurs que Jean-Philippe Gérard n’a pas eu un arrêt à effectuer…"

Le manque de réalisme, c’est un des reproches que l’entraîneur Marc Segatto adressait à ses joueurs. "Cela ne sert à rien de bien jouer au football si on ne sait pas finir une action" , expliquait-il, déçu, à la fin de la rencontre. "C’est frustrant car nous étions plus forts que notre adversaire ce dimanche. Richelle n’a pas eu une seule occasion dangereuse. Il y a vraiment de quoi être dégoûté d’être entraîneur… Vu le jeu proposé par l’équipe, je pensais sincèrement qu’on allait s’imposer. Il faut souligner également que l’arbitre aurait dû nous accorder un penalty en première mi-temps. Moi qui déclarais justement que nous n’avions pas encore eu de malchance cette saison, elle est finalement arrivée…"

DSC_0152.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Benjamin Maghe - La Meuse


Troisième rencontre à domicile pour les hommes de Christophe Burnet avec la venue du R.c.s. Verlaine pour une première victoire à domicile, pour entraînement, Richelle s'est imposé contre les U21 de Sprimont (mix D3-P2) ce mardi soir (8-1) avec des buts de Manu Castela (4), Marty Lecoq, William Renauld et Jérôme Remy (2).

DSC_0057.JPG

Le choc de la journée: Richelle reçoit Verlaine

En visite chez la bête noire

Qui aurait pensé que le Richelle-Verlaine prévu ce dimanche serait en fait le match au sommet de cette 6e journée de D3 amateurs ? Personne. Pourtant, c’est bien le cas puisque les deux équipes se partagent la 3e place du général avec 10 unités sur 15. Pour les Taureaux, il s’agira surtout de vaincre la bête noire. "Sur les dernières saisons, on a joué 7 fois contre eux et on n’a jamais gagné", commente un Marc Segatto qui aimerait tenir enfin sa revanche. "La saison dernière, comme en P1, on a partagé chez nous et on s’est incliné là-bas. Ils nous avaient aussi éliminés au tour final. Deux occasions, deux goals. Nous avions pourtant signé une super prestation. Je ne suis pas étonné de leur classement. Avant la saison, je les citais déjà juste derrière le trio Tilleur-Durbuy-Bertrix. Ils jouent mieux au foot que par le passé et ont transféré des joueurs d’expérience comme Lachambre et Parreira."

Ramener quelque chose de Visé serait pourtant bienvenu, vu que le club risque toujours de perdre les 3 unités gagnées sur le terrain à Herstal suite à la réclamation des Armuriers (juge de ligne blessé et non remplacé). En attendant la décision (qui tombera la semaine prochaine), il faut surfer sur la vague. Et, peut-être, revoir déjà les objectifs à la hausse? "Celui du club, c’est de se sauver. Le mien est autre, mais je ne le dévoile jamais aux journalistes (rires). De toute façon, même contre le Standard, je ne joue jamais pour perdre." Une mentalité qu’il insuffle à un groupe qui l’accompagne depuis la P2. "La différence avec l’an dernier, c’est qu’on fait moins de boulettes. On a aussi des attaquants qui marquent plus et… qui défendent."

Une victoire pour rester au contact du leader

Ce dimanche (15h), les pensionnaires du stade de la Cité de l’Oie accueillent une équipe qui, comme la leur, séduit depuis le début de saison. Richelle et Verlaine comptabilisent chacun 10 points, marquent et encaissent presque le même nombre de buts, s’imposent et s’inclinent au même rythme… (3V, 1N, 1D). Sur papier, c’est donc à une partie équilibrée que les spectateurs devraient assister. Un choc des troisièmes qui vaudra le détour sans compter que le vaincu pourrait alors compter 6 points de retard sur le leader.

Richelle part cependant avec les faveurs des pronostics puisqu’il a l’avantage de disputer cette rencontre dans son antre. "De notre côté, tout baigne", se réjouit Christophe Burnet. "Le début de saison est très bon jusqu’ici." Cela ne l’empêche cependant pas de se montrer particulièrement méfiant à quelques heures d’affronter les hommes Marc Segatto. "Verlaine est très compact. J’ai eu l’occasion de visionner cette formation et j’ai pu constater qu’elle était chaque fois très bien organisée. Elle fait également preuve de caractère à chacune de ses sorties. Et puis elle compte en ses rangs de belles individualités, comme Jean-Yves Petitjean par exemple. Sans oublier Dimitri Vélégan qui sera sans nul doute très motivé à l’idée de nous affronter puisqu’il évoluait encore à nos côtés la saison dernière."

c_DSC_0004.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

06 octobre 2016

A Herstal: Championnat D3 ACFF B

D3-AMATEURS-EXTERIEUR.jpg


Les buts par: Eric Teumdie et Grégory Perséo


Pas de photos de la rencontre




Les compositions:

Herstal: Derbaudrenghien, Campolini, Tellatin (58' Delchambre), Delbrassine, Yema Shongo, Salamone, Ventura (70' Crasset), Lovinfosse (60' Garufo), De Brouwer, Adam et Kanangila-Yombo

Réserves:

Richelle: Gerard, Deghaye, Lachambre (46' Wangermez), Parreira Batista, Leroy, Mignon, Renaud (70' Lemmens), Hilgers, Teumdie (60' Castela Cerro), Perseo et Laruelle.

Bisconti (élongation) n’est pas assez rétabli pour être repris. Spano souffre de deux micro-fractures au scaphoïde (incident à l’entraînement mardi) et est plâtré. Hansen, Lecluse et Massau sont toujours indisponibles. Hoho et Niro vont jouer avec la P2.

Réserves:

Arbitres: Fabien Gérard assisté de Quentin Lesceux et Loïc Lamberti



"Il ne pouvait pas y avoir du foot"
 
Herstal n’a pas su confirmer face une formation de Richelle compacte et réaliste


Richelle a une nouvelle fois imposé son réalisme.

Auteur d’une prestation encourageante à Bertrix (1-1), le F.c. Herstal a une nouvelle fois bafouillé son football à domicile sur un terrain encore et toujours à la limite du praticable même s’il aurait dû prendre l’avance en première période sur des actions gâchées en zone de finition par Kanangila et Ventura.

Davantage organisé et en prenant l’entièreté de la seconde période à son compte, Richelle ne s’est quant à lui pas fait prié pour imposer son réalisme face à des Armuriers globalement décevants. "Je savais pourtant qu’il ne pourrait pas y avoir de football durant ce match vu les conditions de jeu, explique Christophe Burnet. "Je plains réellement le F.c. Herstal de devoir évoluer sur pareille surface toutes les deux semaines. Exceptionnellement, je n’avais d’ailleurs pas donné la moindre consigne sur les forces et les faiblesses adverses car j’estimais que mon groupe pouvait aller chercher la victoire s’il le voulait réellement. Au final, nous avons amplement mérité ce succès grâce à une organisation sans faille. Suite à notre réorganisation tactique qui a vu Martin museler Ventura, nous avons survolé la seconde période. Richelle continue de ne rien donner à ses adversaires. Hormis face à Tilleur où nous encaissons trois buts, Gerard n’a pas eu beaucoup de boulot. Si nous prestons de la sorte chaque semaine, nous finirons dans le top 5."

Du côté du F.c. Herstal, Patrick Fabbri se refusait à broyer du noir tout en rappelant qu’il ne transigerait par rapport à ses convictions offensives. "Je ne veux pas encore reparler du terrain mais comment développer un football technique au sol s’il faut à chaque fois trois contrôles pour ramener le cuir au sol, regrette Patrick Fabbri. "Offensivement, nous avons évidemment été bien trop courts et il faut bien reconnaître que nous n’avons actuellement pas les arguments pour prendre trois points à une formation telle que Richelle. Je n’en veux pourtant pas à mes gars qui font ce qu’ils peuvent. Pour le spectateur neutre, je peux comprendre que la déception est évidente vu le spectacle proposé."

Sans forcer
Quelque peu décevant lors de sa dernière sortie face à Longlier (1-1), Richelle a rapidement su trouver les ressources mentales nécessaires pour relancer sa machine et engranger trois points précieux qui le placent déjà parmi les prétendants au top 5.

"Ce fut effectivement un match tranquille car Herstal a clairement manqué de percussion offensive", explique Jean-Philippe Gerard. "Après notre ajustement tactique à la pause qui a vu Ventura bénéficier de moins d’espace, nous avons eu la chance d’ouvrir rapidement le score. Le reste n’a pas été forcément très brillant mais il était avant tout important de gérer les débats. Nous avons parfaitement rempli notre mission en gardant encore une fois nos filets inviolés. Il sera essentiel de conserver cette dynamique positive en enchaînant un nouveau succès dans nos installations."

DSC_0019.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse



Il y aura forcément un déçu dimanche

Fabbri (Herstal) et Burnet (Richelle) visent les 3 pts

Avec huit équipes de la province présente cette saison en D3 amateurs, les chocs régionaux sont légion. Au programme ce dimanche sur le "gazon" de la plaine Emile Muraille, Herstal-Richelle se présente comme un affrontement entre deux équipes animées par l’envie du beau jeu.  

S’il a entamé la compétition avec un 0 sur 6 (quoique le résultat du match initial contre Verlaine soit peut-être soumis à révision), Herstal s’est rassuré la semaine passée à Bertrix. "Et on pouvait même se montrer déçu avec ce nul puisque nous avons eu les occasions pour tuer ce match", souligne Patrick Fabbri. "C’est toujours ce réalisme qui nous fait défaut en ce début de saison… mais nous savons depuis le début que nous n’avons pas ce buteur. La différence viendra du collectif. C’est bien pour ça que j’ai axé les trois séances de la semaine (et surtout celle du mardi) sur la finition."

Le coach herstalien a visionné Richelle. "Je suis étonné de voir que cette équipe s’exprime mieux en déplacement qu’à la maison quand on voit le jeu qu’elle développe sur de bonnes surfaces de jeu. Je m’attends donc à de belles choses de leur part même si notre terrain n’est pas dans un bon état. De notre côté, nous avons l’intention de confirmer le résultat à Bertrix et de prouver, avant le déplacement à Durbuy, qu’on peut rivaliser sur un match avec les meilleures équipes de la série."

C’est avec plaisir qu’il va retrouver à Richelle un ancien Herstalien Kevin Laruelle. "Je suis content de le recroiser. Il a bien rebondi à Richelle." Herstal-Richelle est un peu le "derby des copies (presque) conformes". "Chapeau pour tout ce Richelle réalise, c’est un exemple pour beaucoup de clubs. C’est vrai qu’il y a des similitudes avec Herstal: un cadre réduit avec les bonnes personnes aux bonnes places. Richelle a peu d’avance : ils ont une équipe en P2, nous en P3…"

Premier bilan dimanche

Si Herstal a l’ambition de s’imposer dimanche, telle est également l’ambition qui anime les Richellois. Et pas parce que les déplacements leur réussissent si bien cette saison. "Nous aurions pu gagner la semaine passée sur notre terrain mais l’état d’esprit était déficient", note Christophe Burnet. "Je l’ai répété tout au long de la semaine aux joueurs et je crois qu’ils sont assez intelligents pour comprendre ce que cela implique. Je mets notre nul contre Longlier sur le compte d’un off-day mais à eux de me prouver à Herstal que c’était bien le cas… Je donne encore une chance à certains. S’ils ne la saisissent pas, je ferai d’autres choix. Pour l’heure, j’ai 18 joueurs qui peuvent tous être titulaire…"

Richelle sait à quoi s‘attendre ce dimanche. "Malgré l’état du terrain, nous allons affronter une équipe remotivée par son nul à Bertrix, ce qui n’est pas rien. Herstal veut les trois points, nous devons faire preuve de plus d’envie." Chaque coach vise les 3 points, il y aura forcément un déçu dimanche (ou peut-être deux en cas de nul). "Je fais toujours des bilans par tranche de 5 matches. Un nul et 8/15 serait le bilan attendu. 10/15 en cas de succès voudrait dire qu’on fait un bon début, 7/15 ? Là, ce serait décevant…"

2793093424.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Philippe Gerday - La Meuse


Vincent Lachambre reste sur ses gardes

"Herstal est une équipe dont il faut se méfier"

Arrivé cette saison dans l’effectif visétois, Vincent Lachambre a connu une intégration rapide. "C’était assez facile. Je connaissais Nicolas Hansen, Miguel Parreira, Jean-Philippe Gérard ou encore Brice Lemmens, qui était à Solières avec moi", sourit-il.

Dimanche, il sera donc aux premières loges, dans le milieu du jeu, pour affronter Herstal. "Je ne les connais pas bien", avoue-t-il. "J’ai déjà joué des amicaux contre eux. Je sais qu’ils ont des petits gabarits, très techniques, qui font circuler le ballon à terre. Mais sans plus."

L’ancien arrière-gauche de Roda se méfie malgré tout de cette formation qui reste sur un 4 sur 12 en championnat "C’est une équipe qu’il faut craindre. C’est un petit derby. Il faudra faire attention." Et le Richellois de faire un parallèle avec son club: "Herstal vient de monter, comme Richelle l’an dernier qui avait ensuite cartonné sur le premier tour en surfant sur l’euphorie de sa promotion. Je pense que Herstal est dans le même état d’esprit."

DSC_0123.JPG

"Signer à Roda était un très bon choix"

Quatorze années de professionnalisme pour le médian bruxellois fraîchement arrivé à Richelle

Vincent est resté 1 an et demi au RDWB puis est parti à Harelbeke (2000/2001), en D1.
Dans l’effectif richellois, un homme a bien connu le professionnalisme: Vincent Lachambre. Ce Bruxellois de bientôt 36 ans a, entre autres, passé près de dix ans à Roda, en D1 néerlandaise.

S’il est récemment passé par Solières, Lensois et La Calamine, Vincent Lachambre a surtout connu le professionnalisme pendant plus d’une décennie. Une expérience énorme qui ne peut être que profitable à Richelle.

Vous avez fait vos débuts, assez jeune, au RWDM, en D2.

"Oui, je viens de là. J’ai débuté à 9 ans jusqu’à mes 18-19 ans. À 17 ans, j’ai commencé à jouer avec les pros. J’étais toujours aux études comme électricien et je voulais absolument les terminer. Je combinais les deux. La journée l’école puis les entraînements quatre fois semaines et le match le week-end."

C’était déjà professionnel en D2?

"Oui, ils étaient descendus peu de temps avant donc ils avaient gardé les éléments professionnels pour remonter directement. Mais, comme cela n’a pas fonctionné, ils ont commencé à mettre des jeunes parce que, financièrement, comme le club avait quelques soucis, ils essayaient de se débarrasser de leurs plus chers éléments. Je suis resté 1 an et demi puis je suis parti à Harelbeke, en D1."

Comment s’est passée la transition vers la D1?

"C’était compliqué. Je venais d’arrêter l’école, j’étais assez jeune, je passais de quatre entraînements par semaine au double. C’était un gros changement, difficile au début, mais par la suite, ça a été."

Vous aviez tout de même réalisé une saison complète...

"Oui! J’ai commencé comme titulaire puis je me suis retrouvé sur le banc, pour deux ou trois matches, avant de retrouver ma place."

Quels souvenirs gardez-vous de cette année en D1?

"Beaucoup d’apprentissage. C’était un autre monde. Du jour au lendemain, je me mettais à jouer contre des grands clubs. Bruges, Anderlecht… Et tous des joueurs que je ne voyais qu’à la TV. C’était un très bon choix de signer pour un club flamand, cela m’a permis d’être observé par des clubs néerlandais où le championnat est juste magnifique."

À part Roda, où vous avez signé, d’autres clubs se sont manifestés?

"Majorque me voulait mais Harelbeke demandait beaucoup trop. Ses dirigeants voulaient une somme énorme pour un joueur qui n’avait encore rien montré. Les dirigeants ont fini par baisser le prix et c’est là que Roda est venu."

Aux Pays-Bas, vous soufflez le chaud et le froid.

"Au début, j’ai directement joué, puis le coach a décidé de changer de tactique et m’a écarté de l’équipe. La deuxième année, lors du dernier amical, je me blesse au ligament interne. Roda a alors décidé d’acheter un autre joueur qui a fait ses matches comme titulaire pendant 3 ans. En 2004, je voulais absolument partir et Roda a choisi de me louer au FC Eindhoven, à partir de décembre. Quand je reviens, Huub Stevens est là et je fais une super saison, ma meilleure aux Pays-Bas. La suivante était très bonne aussi et j’étais lancé."

Et ensuite, vous vous êtes blessé?

"Non, pas vraiment. En fait, j’avais mal au cartilage mais je jouais avec ça depuis mes 18 ans. Comme je jouais beaucoup, j’avais envie de progresser et pour cela, je devais jouer libre. J’avais donc décidé de me faire opérer mais au moment de reprendre, j’avais toujours mal, même pire. J’ai perdu 2 ans et quand je suis revenu, je me suis pété les croisés. C’était terminé."

45 minutes face au Milan AC en Europa Ligue

Lors de sa première saison à Roda, Vincent Lachambre a eu la chance de vivre le beau parcours européen de son équipe. En permanence sur le banc, celui qui était alors arrière-gauche a malgré tout pu jouer une mi-temps lors du dernier match. C’était un quart de finale retour d’Europa League contre le Milan AC, à San Siro!

"J’étais surpris d’être titulaire à ce moment-là. Lors du match aller, chez nous, on avait perdu 0-1. Pour le retour, Leekens m’a titularisé d’emblée. Ça c’est bien passé, on n’a pas encaissé, tout allait bien. Mais à la mi-temps, je suis sorti car il a voulu changer le système et être plus offensif pour marquer ce goal à l’extérieur. Et c’est arrivé. On est allé aux prolongations puis aux tirs au but. C’est pile ou face et on perd. Mais c’était une super aventure. Je n’avais jamais vu un stade aussi grand. C’était impressionnant. Il y avait 40.000 supporters mais le stade paraissait vide. Il y avait une ambiance de fou. J’en garde un super souvenir. J’ai d’ailleurs la vidéo du match chez moi."

DSC_0151.jpg

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Julien Denoël - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

29 septembre 2016

Contre Longlier: Championnat D3 ACFF B

D3-AMATEURS-DOMICILE.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie à 4600 Visé

Le but par: Julian Bisconti

Pas de photos de la rencontre


Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Mignon, Wangermez, Laruelle, Bisconti (54' Renauld), Parreira (69' Hilgers), Spano, Lachambre (62' Teumdie), Perseo et Castela.

Réserves: Duysens, Renauld, Hilgers et Teumdie

Longlier: Labranche, Bolle, Gruslin (90' Hutin), Blaise, Devillet ; Raguet (83' Evrard), Bossicart, Lejeune, Freid (70' Gérard J-H), Kudimbana et Roland

Réserves:

Arbitre: Jérôme Meys assisté de Luciano Presburgo et Maxime Boulanger.



Richelle cale encore à domicile

Julian Bisconti a inscrit le but de Richelle.

Après sa défaite à domicile face à Tilleur, Richelle avait bien réagi à Warnant. De quoi empocher trois unités synonymes de Top 5 à l’aube de la quatrième journée. Outre le fait de poursuivre sur leur lancée, les Mosans souhaitaient offrir un premier succès à la maison à leurs supporters face à Longlier. Mais tout ne s’est pas passé comme prévu dimanche après-midi. Après 22 minutes de jeu, Jean-Philippe Gérard sortait beaucoup trop loin de son rectangle et offrait le but d’ouverture à Roland. Dominateurs sur leur pelouse, les visités avaient pourtant mis d’emblée leurs adversaires dans les cordes. Mais dominer n’est pas gagner… Seul Julian Bisconti a ainsi trouvé le chemin des filets. Son coup d’éclat, sur coup-franc à la demi-heure, offre d’ailleurs un point sans beaucoup de saveur aux ouailles de Christophe Burnet.

Le coach richellois se montrait très dur à l’égard de la prestation de ses protégés. "Nous avons manqué d’envie, de volonté au niveau de la construction et d’ambition", lançait-il dans son vestiaire. "Mes joueurs ont l’air de se contenter de cette unité. Mais ce n’est pas mon cas. Nous avons joué face à une formation qui a su se créer trois occasions. Pas plus".

Seule la malchance (centre-tir de Maxime Deghaye repoussé par la barre transversale, frappes à répétition de Manu Castela, ultime tentative de Willian Renauld contrée chanceusement par le gardien adverse) ne peut expliquer cette contre-performance. "Nous n’avons pas été capables d’accélérer le rythme des débats. Nous avions des espaces, mais nous ne sommes pas parvenus à nous y engouffrer. C’est vraiment dommage car nous avions la possibilité de confirmer notre bonne forme à la maison et de réaliser une super opération au classement général".

Julian Bisconti

Buteur et blessé
 
Malgré sa rose, Julian Bisconti n’affichait pas un sourire radieux au terme de cette rencontre. "Il y a tout d’abord le résultat. Ce dernier n’est pas positif", débute l’unique buteur richelois. "De plus, nous n’avons pas produit un jeu séduisant. Je trouve que nous étions meilleurs après la pause. En vain. Longlier est venu chercher un point, il repart avec une unité. Quant à nous, nous loupons une magnifique opportunité de nous relancer à la maison. Je ne sais pas pourquoi nous ne parvenons pas à débloquer notre compteur chez nous. Surtout que j’ai réussi à marquer un magnifique but. Sur cette phase, je veux placer la balle à cet endroit. Certes, j’ai eu un peu de chance… En effet, la sphère touche le poteau avant de pénétrer dans les filets. En début de second acte, j’ai par contre été contraint de céder ma place pour cause de blessure. J’espère qu’il ne s’agit que d’une élongation."

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Yannick Goebbels - La Meuse


Deuxième rencontre à domicile pour les hommes de Christophe Burnet avec la venue du R.r.c. Longlier, pour entraînement, Richelle est allé s'imposer ce mardi soir au R.c.s. Welkenraedt 4-6 avec des buts de Manu Castela (2), Eric Teumdie (2), William Renauld et Grégory Perséo.

Sur la feuille: Gérard, Duysens, Deghaye, Mignon, Spano, Parreira, Lachambre, Laruelle, Teumdie, Bisconti, Perseo, Renauld, Hilgers, Castela et Wangermez.

Massau, Hansen et Lecluse ne sont toujours pas disponibles. Leroy, victime d’une contracture, non plus. Lemmens sort du noyau.

Richelle et sa potion
 
Toujours dans le haut du tableau, les Richellois épatent


Richelle va tenter de signer sa première victoire à domicile de la saison, ce dimanche, à l’occasion de la venue de Longlier. Après le succès à Warnant, tous les feux sont au vert.  
 
Toujours aucun point pris à domicile pour les hommes de Christophe Burnet. Ce dimanche, ils ont bien l’intention d’y remédier. Richelle n’a jamais disputé qu’une seule rencontre dans son stade jusqu’ici et ce face à la redoutable armada de Christophe Kinet. Rien de mal fait donc. Que du contraire. Richelle étonne au fil des saisons. Voilà un club qui fait peu de bruit, qui ne flambe jamais mais qui ne sombre jamais non plus, tout cela en demeurant toujours dans le haut du panier. Le club a trouvé son équilibre, travaille dans la continuité, se basant sur une potion magique… dont il ne garde pas le secret. "L’ambiance!", clame Jean-Philippe Gérard qui a trouvé son bonheur dans le petit village tout proche de Visé. " A chaque intersaison, les renforts sont remarquablement accueillis. Dès le départ, ils sont encadrés par les anciens. Le groupe se forme ainsi à la vitesse de l’éclair et la bonne ambiance de travail suit inévitablement." Simple comme bonjour. Pourtant, si cela était aussi évident, tout le monde en serait capable. "Il faut aussi reconnaître que si les joueurs qui jouent à Richelle possèdent d’indéniables qualités, aucun nom ronflant ne figure dans l’effectif. Les adversaires se méfient donc peut-être un peu moins."

Longlier pour enchaîner

A Richelle, l’accent est mis sur le sérieux et la convivialité. Le recrutement, aussi, est basé sur ces valeurs. Beaucoup attendaient avec impatience de voir ce que les hommes de Christophe Burnet montreraient dans cette toute nouvelle série. Ils peuvent être rassurés. Il faudra à nouveau compter avec eux. Le bilan de 6 points sur 9 le prouve, d’autant que 2 de ces succès furent forgés en déplacement. "Mormont ne devrait, selon moi, pas tenir sur la distance, à moins peut-être qu’une magnifique spirale positive s’installe là-bas. Par contre, on devrait retrouver Tilleur et Huy aux avant-postes. Je me méfie aussi d’Aywaille que nous sommes cependant parvenus à vaincre 1-3 lors de l’ouverture de la compétition. Les Aqualiens possèdent une belle équipe. Et puis, pourquoi pas Richelle? Nous en sommes capables, même si nous ne sommes pas à l’abri d’un passage à vide comme nous en avons connu un, d’ordre physique, la saison dernière en octobre-novembre. Je suis cependant convaincu que ce championnat sera très serré. Personne ne le survolera. A nous maintenant de mettre un maximum d’atouts de notre côté pour jouer les premiers rôles. Un succès contre Longlier nous permettrait d’enchaîner deux victoires de rang et sera déjà un bon palier à franchir, notamment pour la confiance."

DSC_0056.JPG


A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

22 septembre 2016

A Warnant: Championnat D3 ACFF B

3330588051.jpg


Les buts par: Julian Bisconti et Grégory Perséo

Pas de photos de la rencontre


Les compositions:

Warnant: Peeters, Gray, Moureaux, Simon, Verlaine, Rentmeister (42' Ranson), Praillet (69' Pirotte), Petit, Klein (88' Giunta), Busarello et Vanstechelman.

Réserves: .

Richelle: Gérard, Deghaye, Mignon, Wangermez, Laruelle (90' Hilgers), Spano, Parreira, Bisconti, Lachambre (61' Castela), Perséo et Teumdie (76' Lemmens).

Réserves: .

Arbitres: Fabian Letihon assisté de Erwin Brams et Eric Van Der Heyden.



Un final fatal aux Warnantois

Mieux dans le jeu, Richelle a émergé alors qu’un nul n’aurait rien eu de scandaleux.

Avec une équipe composée de gabarits, Warnant offre un jeu où les duels sont souvent déterminants. Et les troupes de Jean-Guy Eyckmans ont eu, sur corner, deux grosses occasions au quart d’heure. Busarello oubliait de mettre de la puissance dans sa reprise tandis que Vanstechelman voyait sa reprise heurter la transversale. "Si on parvient à marquer les premiers, la physionomie est totalement différente, comme à Bertrix", énonçait Jean-Guy Eyckmans. "On a donné ce qu’il fallait, il nous manquait juste un peu de fraîcheur et de précision technique. On méritait un point."

Du côté de Christophe Burnet, on savourait un 6 sur 6 en déplacement. "On a essayé tout le match de produire du jeu au sol et l’on s’est ménagé trois occasions par mi-temps. Même si Warnant aurait pu revendiquer un nul, au nombre d’occasions et au vu du jeu proposé, notre victoire est logique."
Mais tout s’est décidé dans le money-time. "C’est une maladresse technique qui permet à Richelle d’obtenir un corner et de marquer", expose le T1 warnantois. Après une reprise de Manu Castela sur la latte, Julian Bisconti n’avait plus qu’à pousser le cuir au fond. Et le but de Grégory Perséo est presque anecdotique. "Ce sont cinq minutes qui font mal", concluait Eyckmans alors que son vis-à-vis savourait. "Warnant ne lâche rien et peu d’équipes viendront prendre des points chez eux. On s’est sorti d’un match très compliqué vu le nombre de duels imposés."

A lire sur:

021_dhnet_logo.gif Source: Emmanuel Thyssen (www.dhnet.be)


Succès acquis dans les cinq dernière minutes
 
Richelle a pris son temps à Warnant

Un match compliqué.

Du côté des Burettes, les acteurs ont eu l’impression de revivre un scénario similaire à celui de Bertrix. "Il s’agit d’une défaite frustrante, pestait calmement Jean-Guy Eyckmans. "On a eu des opportunités de se placer aux commandes, de donner au match une physionomie qui nous aurait permis de l’emporter. Puis, finalement, on se fait prendre sur phase arrêtée alors qu’un de nos meilleurs atouts tient dans le gabarit de bon nombre de joueurs!"

En fait, il y a juste eu cinq minutes de trop dans ce duel pour les sociétaires des Burettes. "Ces minutes finales font vraiment mal, d’autant que Richelle ne méritait rien de plus que nous et n’aurait pas été mécontent avec un point", concluait le T1 warnantois qui a vu Rentmeister sortir sur blessure (coup sur le mollet).

Une réflexion avec laquelle Christophe Burnet n’était pas en total accord. "Tout le match, on a consenti des efforts afin de jouer au sol et l’on s’est ménagé trois occasions par mi-temps. Dès lors, ce n’est pas illogique que l’équipe qui a le plus essayé finisse par émerger. Au nombre de dangers créés et de jeu proposé, on mérite ces trois unités."

"Warnant ne lâche rien

Le T1 richellois souligne tout de même la bonne opposition de ses hôtes. "On s’attendait à un match compliqué avec de nombreux duels, on l’a eu. Et je suis convaincu que peu d’équipes parviendront à aller chercher des points aux Burettes car Warnant, dans un style pas toujours très académique, ne lâche jamais rien."

Damien Busarello
 
"On n’arrive pas à transformer nos occasions"
 
Damien Busarello est à créditer d’une bonne prestation, courageuse et positive. Néanmoins, la première occasion de Warnant, il devait la concrétiser. "Le corner est aérien et, avec le vent, la trajectoire du ballon n’est pas rectiligne. Un peu en banane et le ballon est freiné. Je n’ai dès lors pas pu appuyer et ajuster ma reprise."

Éole, fautif sur ce coup, a posé bien des soucis aux deux équipes. Mais, au final, Warnant ne récolte rien. "Tant à Bertrix que contre Richelle, on subit deux revers. Mais on aurait pu en sortir avec deux partages, voire même deux victoires. On est actuellement en manque de chance, on ne parvient pas à transformer nos occasions en buts. Néanmoins, je pense que l’endroit où l’on pèche le plus est dans la dernière passe."

Très mobile durant les 90 minutes, l’ancien Richellois (2 ans chez les Mosans) assume son rôle. "Je dois venir défendre en fonction des déplacements des deux milieux centraux et de l’arrière latéral. On doit beaucoup se parler et il faut le physique pour le faire.""

En P2, très beau succès sur les terres de Didier Degueldre au F.c. Warsage avec des buts de Kevin Leroy et Jérôme Remy. Richelle se donne un peu d'air dans le bas du classement.

DSC_0053.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Emmanuel Thyssen - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

15 septembre 2016

Contre Tilleur: Championnat D3 ACFF B

D3-AMATEURS-DOMICILE-2.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie à 4600 Visé

Le but par: Eric Teumdie


Pas de photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Mignon, Wangermez (37' Niro), Leroy, Spano (79' Lachambre), Parreira, Bisconti, Laruelle (62' Castela), Perséo et Teumdie.

Réserves: Duysens, Lachambre, Niro et Castela.

Tilleur: Fillieux, Sciullintano, Delcourt, Vansteenberghe, Crespin, Herbillon, Di Grégorio, Falcione, Andich (90' Philippe), Brissinck (46' Rossi) et Pollina (74' Capone).

Réserves: Blavier, Rossi, Philippe et Capone.

Arbitre: Fabien Gérard assisté de Mohamed Tesouli et Nassim Hafid.



Tilleur plus roublard
 
Les troupes de Christophe Kinet ont gagné leur premier match de la saison à Richelle

Moins hésitants en zone de conclusion, les Métallos ont remporté leur duel sur les terres de Richelle, transformées en champ de bataille tant les contacts ont pris le pas sur les combinaisons…

Autant le dire de suite, cet affrontement opposant deux phalanges liégeoises n’a pas offert un visage positif pour le ballon rond. Entre les duels très musclés et les approximations en phase de construction, aucun des 22 acteurs n’a réussi à poser sa griffe. "Le match a été haché car Tilleur n’avait pas le choix", lance un Christophe Burnet déçu par le résultat final. "Tout simplement en raison de notre mentalité mais également de notre envie d’aller de l’avant. Face à une équipe aussi solide, j’aurais pu décider de cadenasser derrière mais nous possédons une philosophie basée sur le beau jeu cette année… Cela n’a pas eu l’effet escompté mais je n’ai rien à reprocher à mes troupes car elles sont parvenues à embêter l’une des grosses cylindrées de la saison". Celle qui fait peur à ses opposants même si, du côté des Métallos, on tient à tempérer ce statut d’ogre. "Nous venons de monter et il est important de lancer une nouvelle dynamique", glisse Christophe Kinet, le mentor tilleurien. "Après le partage face à Bertrix, l’essentiel était de glaner trois unités pour que la machine ne commence pas à tousser inutilement. Je suis content de ce que j’ai vu même si, lors de diverses actions, notre dernière passe a manqué de précision. Cela dit, on ne peut pas faire la fine bouche inutilement car, mine de rien, nous venons de planter trois roses dans le jardin d’une formation qui vise le top 5. C’est donc un superbe résultat".

Jean-Philippe Gérard: "Rapidement tombé dans le piège"

Capture d’écran 2016-09-19 à 10.45.08.png

Nullement décontenancé par cette défaite, Jean-Philippe Gérard se voulait toutefois amer par rapport au comportement de Richelle après la pause. "Nous avions fait le plus dur en parvenant à égaliser", glisse le portier avec fermeté. "Mais, dès le retour des vestiaires, on se fait piéger par la roublardise de notre adversaire. Par la suite, nous sommes trop facilement tombés dans leur piège à savoir nous pousser à user de longs ballons alors que cela ne fait pas partie de notre état d’esprit. C’est dommage car il y avait la place pour prendre des points". Une remarque qui ne doit pas être prise comme du désarroi. "Pas du tout car nous vivons sereinement surtout après notre succès du côté d’Aywaille. Cela dit, nous ne pouvons pas nous reposer sur nos lauriers sinon nous pourrions verser dans une spirale négative. Le groupe est jeune, désireux de bien faire et capable de se relever très vite".

En P2: sévère défaite 0-4 sur ses terres, les hommes de Sébastien Roberfroid en vacances, ferment le classement général.

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Ludovic Baeten - La Meuse


Le coach richellois se méfie d’un réveil de Tilleur
 
Même s’il s‘agit d’un instantané après une journée, Richelle accueille Tilleur en position de leader. "Cette place n’est pas notre objectif puisque le seul qui est fixé est de prendre le plus de points possibles", sourit le coach Christophe Burnet. "En fait, c’est le favori de la série qui se déplace chez nous. Tilleur doit encore s’habituer au rythme de la D3 amateurs? L’an passé, nous n’avions que deux joueurs avec l’expérience de la nationale et cela ne nous avait pas empêchés de réaliser un championnat tonitruant jusqu’en janvier. C’est une fausse excuse pour Tilleur quand on voit leurs joueurs. Par contre, je suis d’accord si vous me dites que Tilleur doit réapprendre à sortir d’une zone de confort par rapport à certains matches la saison passée, même si ce n’était pas simple de réaliser un tel championnat en P1. Le truc qui me chiffonne? Tilleur sera déjà revanchard après Bertrix."

A la différence de l’an passé, Richelle a plus d’armes à faire valoir. "J’ai toujours dit que ce n’était pas mon style de jeu la saison passée mais le groupe était déjà constitué. Nous avons transféré pour correspondre plus à ma philosophie avec plus de joueurs capables de marquer. Maintenant, on essaye de mener les débats en fonction des circonstances."

Tilleur, c’est un peu spécial pour Christophe Burnet. "Toute ma famille est originaire de Tilleur et de Sclessin. Ma marraine est d’ailleurs une grande supportrice des Métallos, je vais devoir la décevoir (rires). J’ai joué 2 ans à Buraufosse (sans lien de parenté avec l’ancien président) avant la fusion avec Liège… et j’ai évolué en scolaires à Liège avec Christophe Kinet."

Tilleur est déterminé à prendre son vrai départ ce dimanche à Richelle

Le partage concédé face à Bertrix la semaine dernière a laissé un goût amer à Tilleur et Cyril Brissinck. ce dernier veut rectifier le tir ce dimanche face à ses anciennes couleurs.
 
Tilleur a, en quelque sorte, loupé son départ dans ce championnat de Division 3 amateurs. Les hommes de Christophe Kinet ont connu une cruelle désillusion le week-end dernier lorsque Nicolas Roset a inscrit le but égalisateur pour Bertrix, à la 83' minute de jeu. "Quand un mec fait ainsi 50 mètres pour trouer nos filets, une seule pensée nous vient: ‘Vivement la semaine prochaine’", regrette Cyril Brissinck. "Nous avons hâte de nous rattraper. Nous voulons donner le maximum pour cette fois connaître le succès. Nous ne l’avons manifestement pas fait la semaine dernière et, conscients de nos lacunes, nous sommes capables de faire notre autocritique. Je pense que nous avons tenté de trop bien faire. La fatigue nous a gagnés en fin de rencontre, car il faut bien avouer que la préparation fut longue et lourde. Cette fois, ce sera différent. La fatigue ne devrait d’ailleurs pas être un facteur puisque le coach a un peu aménagé les séances d’entraînement en fonction de cela, cette semaine. Il est impossible, inconcevable de laisser la chose en l’état. On peut le dire, nous avons loupé ce premier match. Plus que l’unité du partage gagnée, c’est deux points de perdus. Nous avons donc à coeur de bien prester ce dimanche."

Le défi est cependant de taille. Non seulement Tilleur évoluera à l’extérieur, mais en plus à Richelle, qui sort d’une prestation relativement convaincante face à Aywaille. A tel point que les hommes de Christophe Burnet l’ont emporté 1-3. "Peut-être, mais nous monterons sur le terrain, comme d’habitude, avec l’ambition de gagner. C’est le cas lors de toutes nos sorties, que ce soit face à Richelle ou un autre adversaire."

Cette rencontre aura cependant un goût particulier pour l’ailier. Il va en effet retrouver son ancien club. "C’est en effet la première fois que je l’affronte depuis que je suis parti. J’y compte d’ailleurs de nombreux amis, des joueurs aux côtés desquels j’ai évolué. Je connais la grosse majorité de l’équipe, mais pas question de se provoquer. Nous avons certes discuté de la rencontre via, notamment, les réseaux sociaux, mais sans jamais polémiquer. Je sais que cette équipe est capable de bien défendre et je m’attends donc à ce qu’elle nous abandonne un peu la possession du ballon afin de jouer tous les coups à fond en contre." Aux hommes de Christophe Kinet de ne pas tomber dans le piège.

3259664699.jpg

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse


Recrue désirée, Miguel Parreira veut rendre la pareille à Richelle.

DSC_0028.JPG

Suspendu lors de la journée inaugurale, Miguel Parreira effectuera ses débuts officiels (en championnat) sous sa nouvelle vareuse lors de la venue des Métallos à Visé. "Bien sûr, l’envie de bien faire sera là. Il y a longtemps que je ne me suis pas senti aussi bien dans un club et sa façon de voir les choses. Richelle me voulait vraiment et, en contrepartie, j’ai le désir de lui rendre la pareille. Avec encore plus d’envie et de sérieux qu’avant."

Dans cette équipe tilleurienne, il retrouvera Giulian Rossi, son partenaire à Lensois l’an dernier. "S’il est de bonne humeur et bien luné, il est très fort. (rires) De plus, le grand terrain de Visé va lui convenir à merveille; il faudra veiller à ne pas lui laisser 2-3 mètres de liberté. Sinon, ce sera dangereux pour nous. Attention aussi à ses coups francs!" Giullian Rossi ne sera cependant pas la seule tête connue du métronome richellois. "J’ai été formé avec Jérémy Falcione, de mes 5 à mes 17 ans. A Liège et au Standard. Puis il y a Jean-Michel Vansteenberghe, fréquenté à Verviers."
Pas question pour autant de résumer la force de Tilleur à ces deux éléments. "En ajoutant les Van Aerschot ou Digregorio, cela fait un sacré nombre de matches joués en nationales! Tilleur est un peu le Lensois de la P1: cette équipe sera attendue partout tant au vu des noms qui la composent que du jeu proposé."
Sans compter Cyril Brissinck, un ancien de la maison richelloise. "On en parle moins, mais c’est peut-être le plus dangereux des éléments offensifs." Quant à l’opposition dominicale, Miguel Parreira la pressent agréable pour le spectateur. "On devrait assister à un match ouvert. Nous, on a la volonté d’aller de l’avant, avec plus de maturité que l’an dernier et avec un Grégory Perséo très performant."

La victoire à Aywaille (1-3) a amené une dose de confiance supplémentaire dans le groupe. Sans que celui-ci ne s’enflamme! "Si on partage ou que l’on est battu dimanche, les dirigeants ne vont pas commencer à tout voir en noir. On a gagné notre premier match, mais il n’y a pas d’euphorie. Richelle reste un club simple. A Lensois, une défaite ressemblait parfois à la fin du monde. Je ne sais pas s’il y aura une grosse pression sur Tilleur... mais nos invités doivent de toute façon en ressentir plus que nous..."

DSC_0001.JPG

A lire sur:

021_dhnet_logo.gif Source: Emmanuel Thyssen (www.dhnet.be)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Contre Tilleur: Championnat D3 ACFF B

D3-AMATEURS-DOMICILE-2.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie à 4600 Visé

Le but par: Eric Teumdie


Pas de photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Mignon, Wangermez (37' Niro), Leroy, Spano (79' Lachambre), Parreira, Bisconti, Laruelle (62' Castela), Perséo et Teumdie.

Réserves: Duysens, Lachambre, Niro et Castela.

Tilleur: Fillieux, Sciullintano, Delcourt, Vansteenberghe, Crespin, Herbillon, Di Grégorio, Falcione, Andich (90' Philippe), Brissinck (46' Rossi) et Pollina (74' Capone).

Réserves: Blavier, Rossi, Philippe et Capone.

Arbitre: Fabien Gérard assisté de Mohamed Tesouli et Nassim Hafid.



Tilleur plus roublard
 
Les troupes de Christophe Kinet ont gagné leur premier match de la saison à Richelle

Moins hésitants en zone de conclusion, les Métallos ont remporté leur duel sur les terres de Richelle, transformées en champ de bataille tant les contacts ont pris le pas sur les combinaisons…

Autant le dire de suite, cet affrontement opposant deux phalanges liégeoises n’a pas offert un visage positif pour le ballon rond. Entre les duels très musclés et les approximations en phase de construction, aucun des 22 acteurs n’a réussi à poser sa griffe. "Le match a été haché car Tilleur n’avait pas le choix", lance un Christophe Burnet déçu par le résultat final. "Tout simplement en raison de notre mentalité mais également de notre envie d’aller de l’avant. Face à une équipe aussi solide, j’aurais pu décider de cadenasser derrière mais nous possédons une philosophie basée sur le beau jeu cette année… Cela n’a pas eu l’effet escompté mais je n’ai rien à reprocher à mes troupes car elles sont parvenues à embêter l’une des grosses cylindrées de la saison". Celle qui fait peur à ses opposants même si, du côté des Métallos, on tient à tempérer ce statut d’ogre. "Nous venons de monter et il est important de lancer une nouvelle dynamique", glisse Christophe Kinet, le mentor tilleurien. "Après le partage face à Bertrix, l’essentiel était de glaner trois unités pour que la machine ne commence pas à tousser inutilement. Je suis content de ce que j’ai vu même si, lors de diverses actions, notre dernière passe a manqué de précision. Cela dit, on ne peut pas faire la fine bouche inutilement car, mine de rien, nous venons de planter trois roses dans le jardin d’une formation qui vise le top 5. C’est donc un superbe résultat".

Jean-Philippe Gérard: "Rapidement tombé dans le piège"

Capture d’écran 2016-09-19 à 10.45.08.png

Nullement décontenancé par cette défaite, Jean-Philippe Gérard se voulait toutefois amer par rapport au comportement de Richelle après la pause. "Nous avions fait le plus dur en parvenant à égaliser", glisse le portier avec fermeté. "Mais, dès le retour des vestiaires, on se fait piéger par la roublardise de notre adversaire. Par la suite, nous sommes trop facilement tombés dans leur piège à savoir nous pousser à user de longs ballons alors que cela ne fait pas partie de notre état d’esprit. C’est dommage car il y avait la place pour prendre des points". Une remarque qui ne doit pas être prise comme du désarroi. "Pas du tout car nous vivons sereinement surtout après notre succès du côté d’Aywaille. Cela dit, nous ne pouvons pas nous reposer sur nos lauriers sinon nous pourrions verser dans une spirale négative. Le groupe est jeune, désireux de bien faire et capable de se relever très vite".

En P2: sévère défaite 0-4 sur ses terres, les hommes de Sébastien Roberfroid en vacances, ferment le classement général.

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Ludovic Baeten - La Meuse


Le coach richellois se méfie d’un réveil de Tilleur
 
Même s’il s‘agit d’un instantané après une journée, Richelle accueille Tilleur en position de leader. "Cette place n’est pas notre objectif puisque le seul qui est fixé est de prendre le plus de points possibles", sourit le coach Christophe Burnet. "En fait, c’est le favori de la série qui se déplace chez nous. Tilleur doit encore s’habituer au rythme de la D3 amateurs? L’an passé, nous n’avions que deux joueurs avec l’expérience de la nationale et cela ne nous avait pas empêchés de réaliser un championnat tonitruant jusqu’en janvier. C’est une fausse excuse pour Tilleur quand on voit leurs joueurs. Par contre, je suis d’accord si vous me dites que Tilleur doit réapprendre à sortir d’une zone de confort par rapport à certains matches la saison passée, même si ce n’était pas simple de réaliser un tel championnat en P1. Le truc qui me chiffonne? Tilleur sera déjà revanchard après Bertrix."

A la différence de l’an passé, Richelle a plus d’armes à faire valoir. "J’ai toujours dit que ce n’était pas mon style de jeu la saison passée mais le groupe était déjà constitué. Nous avons transféré pour correspondre plus à ma philosophie avec plus de joueurs capables de marquer. Maintenant, on essaye de mener les débats en fonction des circonstances."

Tilleur, c’est un peu spécial pour Christophe Burnet. "Toute ma famille est originaire de Tilleur et de Sclessin. Ma marraine est d’ailleurs une grande supportrice des Métallos, je vais devoir la décevoir (rires). J’ai joué 2 ans à Buraufosse (sans lien de parenté avec l’ancien président) avant la fusion avec Liège… et j’ai évolué en scolaires à Liège avec Christophe Kinet."

Tilleur est déterminé à prendre son vrai départ ce dimanche à Richelle

Le partage concédé face à Bertrix la semaine dernière a laissé un goût amer à Tilleur et Cyril Brissinck. ce dernier veut rectifier le tir ce dimanche face à ses anciennes couleurs.
 
Tilleur a, en quelque sorte, loupé son départ dans ce championnat de Division 3 amateurs. Les hommes de Christophe Kinet ont connu une cruelle désillusion le week-end dernier lorsque Nicolas Roset a inscrit le but égalisateur pour Bertrix, à la 83' minute de jeu. "Quand un mec fait ainsi 50 mètres pour trouer nos filets, une seule pensée nous vient: ‘Vivement la semaine prochaine’", regrette Cyril Brissinck. "Nous avons hâte de nous rattraper. Nous voulons donner le maximum pour cette fois connaître le succès. Nous ne l’avons manifestement pas fait la semaine dernière et, conscients de nos lacunes, nous sommes capables de faire notre autocritique. Je pense que nous avons tenté de trop bien faire. La fatigue nous a gagnés en fin de rencontre, car il faut bien avouer que la préparation fut longue et lourde. Cette fois, ce sera différent. La fatigue ne devrait d’ailleurs pas être un facteur puisque le coach a un peu aménagé les séances d’entraînement en fonction de cela, cette semaine. Il est impossible, inconcevable de laisser la chose en l’état. On peut le dire, nous avons loupé ce premier match. Plus que l’unité du partage gagnée, c’est deux points de perdus. Nous avons donc à coeur de bien prester ce dimanche."

Le défi est cependant de taille. Non seulement Tilleur évoluera à l’extérieur, mais en plus à Richelle, qui sort d’une prestation relativement convaincante face à Aywaille. A tel point que les hommes de Christophe Burnet l’ont emporté 1-3. "Peut-être, mais nous monterons sur le terrain, comme d’habitude, avec l’ambition de gagner. C’est le cas lors de toutes nos sorties, que ce soit face à Richelle ou un autre adversaire."

Cette rencontre aura cependant un goût particulier pour l’ailier. Il va en effet retrouver son ancien club. "C’est en effet la première fois que je l’affronte depuis que je suis parti. J’y compte d’ailleurs de nombreux amis, des joueurs aux côtés desquels j’ai évolué. Je connais la grosse majorité de l’équipe, mais pas question de se provoquer. Nous avons certes discuté de la rencontre via, notamment, les réseaux sociaux, mais sans jamais polémiquer. Je sais que cette équipe est capable de bien défendre et je m’attends donc à ce qu’elle nous abandonne un peu la possession du ballon afin de jouer tous les coups à fond en contre." Aux hommes de Christophe Kinet de ne pas tomber dans le piège.

3259664699.jpg

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse


Recrue désirée, Miguel Parreira veut rendre la pareille à Richelle.

DSC_0028.JPG

Suspendu lors de la journée inaugurale, Miguel Parreira effectuera ses débuts officiels (en championnat) sous sa nouvelle vareuse lors de la venue des Métallos à Visé. "Bien sûr, l’envie de bien faire sera là. Il y a longtemps que je ne me suis pas senti aussi bien dans un club et sa façon de voir les choses. Richelle me voulait vraiment et, en contrepartie, j’ai le désir de lui rendre la pareille. Avec encore plus d’envie et de sérieux qu’avant."

Dans cette équipe tilleurienne, il retrouvera Giulian Rossi, son partenaire à Lensois l’an dernier. "S’il est de bonne humeur et bien luné, il est très fort. (rires) De plus, le grand terrain de Visé va lui convenir à merveille; il faudra veiller à ne pas lui laisser 2-3 mètres de liberté. Sinon, ce sera dangereux pour nous. Attention aussi à ses coups francs!" Giullian Rossi ne sera cependant pas la seule tête connue du métronome richellois. "J’ai été formé avec Jérémy Falcione, de mes 5 à mes 17 ans. A Liège et au Standard. Puis il y a Jean-Michel Vansteenberghe, fréquenté à Verviers."
Pas question pour autant de résumer la force de Tilleur à ces deux éléments. "En ajoutant les Van Aerschot ou Digregorio, cela fait un sacré nombre de matches joués en nationales! Tilleur est un peu le Lensois de la P1: cette équipe sera attendue partout tant au vu des noms qui la composent que du jeu proposé."
Sans compter Cyril Brissinck, un ancien de la maison richelloise. "On en parle moins, mais c’est peut-être le plus dangereux des éléments offensifs." Quant à l’opposition dominicale, Miguel Parreira la pressent agréable pour le spectateur. "On devrait assister à un match ouvert. Nous, on a la volonté d’aller de l’avant, avec plus de maturité que l’an dernier et avec un Grégory Perséo très performant."

La victoire à Aywaille (1-3) a amené une dose de confiance supplémentaire dans le groupe. Sans que celui-ci ne s’enflamme! "Si on partage ou que l’on est battu dimanche, les dirigeants ne vont pas commencer à tout voir en noir. On a gagné notre premier match, mais il n’y a pas d’euphorie. Richelle reste un club simple. A Lensois, une défaite ressemblait parfois à la fin du monde. Je ne sais pas s’il y aura une grosse pression sur Tilleur... mais nos invités doivent de toute façon en ressentir plus que nous..."

DSC_0001.JPG

A lire sur:

021_dhnet_logo.gif Source: Emmanuel Thyssen (www.dhnet.be)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

07 septembre 2016

A Aywaille: Championnat D3 ACFF B

D3-AMATEURS-EXTERIEUR.jpg


Les buts par: Julian Bisconti et Grégory Perséo (2)


Les photos de la rencontre


Les compositions:

Aywaille: Delbouille, Polis (73' Kadima), Lambert, Coonen, Carvalho (46' Mazzara), Ferron, Corbesier, Famerie, Soumah (46' W.Rasquin), Ben Sellam et Olondo.

Réserves:

Richelle: Gérard, Hilgers, Wangermez, Mignon, Deghaye, Leroy, Spano, Bisconti, Perseo (89' Renauld), Laruelle (85' Lemmens) et Teumdie (73' Niro).

Réserves:

Arbitre: Gilles Counen assisté de Baptiste Frédérico et Rosolino Caccamèse.



Richelle confirme
 
Aywaille n’a pu surfer sur la vague de sa belle préparation face aux hommes de Christophe Burnet

Après une très longue préparation, Aywaille et Richelle avaient hâte d’en découdre. La réalité du championnat allait-elle être tout autre?

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que le ton soit donné. Après seulement deux minutes, Julian Bisconti profitait des largesses de la défense aqualienne pour ouvrir le score… Une poignée de minutes après, Richelle plantait le deuxième. Pour Aywaille, c’était un sacré coup au moral: "Je ne sais vraiment pas ce qu’il s’est passé" pestait Pascal Jacquemin. "Quand on voit ce que mon équipe a été capable de faire en préparation, il y a de quoi se poser des questions. Je pense qu’ils ont été pris de panique face à l’enjeu et cela s’est payé très cher!"

Après avoir effectué quelques changements à la mi-temps, Aywaille est parvenu à réduire le score : "C’était l’idéal", poursuit le coach aqualien. "Mais quand ils ont fait 1-3, on a pris un coup sur la tête! Beaucoup de joueurs doivent se remettre en question aujourd’hui!"

Risque payant

Dans l’autre camp, c’était évidemment la satisfaction : "C’était un match difficile", commentait Christophe Burnet, "mais je suis vraiment satisfait que nous ayons pu gérer cette rencontre. En mettant deux buts très rapidement, nous avons assommé Aywaille. En deuxième mi-temps, ils nous ont embêtés mais quand leur coach est passé à trois défenseurs derrière, j’ai pris le risque de passer à deux attaquants et cela a payé!"
 
"La victoire... ou rien…", Grégory Perseo n’a pas raté ses débuts en championnat avec Richelle.

Il aura été un des hommes du match du côté de Richelle. Au four et au moulin, Grégory Perséo a inscrit deux buts et aurait pu en mettre davantage: "C’est vrai mais je ne pouvais rêver d’une meilleure entrée en matière. Le coach nous avait annoncé la couleur! Pour ce début de championnat, la victoire était indispensable!"

Cette victoire constitue un départ idéal pour Richelle en championnat: "Tout le monde sait à quel point cela compte de bien démarrer. J’ai la chance d’être arrivé dans un groupe ou l’ambiance est réellement excellente. Le noyau est important, il y a de la concurrence mais tout le monde s’entend très bien et c’est superbe!"

De quoi revoir les ambitions du club à la hausse? "Ne brûlons pas les étapes, poursuit le double buteur, mais sincèrement, je pense que le top 5 n’est pas un objectif inabordable…" En tenant compte des absences à Aywaille, Richelle a toutes les raisons d’espérer…

DSC_0126.JPG



Christophe Burnet (Richelle): "Aywaille est plus fort que l’an passé"

Christophe Burnet est privé de six éléments pour se déplacer sur les bords de l’Amblève mais cela n’est pas de nature à le tracasser. "Nous avons fait les efforts qu’il fallait pour nous renforcer, je fais confiance aux joueurs disponibles, il y a moyen de tenir la route dimanche à Aywaille", résume le coach richellois.

Pour avoir visionné son adversaire à deux reprises ces dernières semaines, il s’attend à un autre Aywaille qu’il y a quelques mois dans la défunte Promotion D. "Un déplacement à Aywaille n’est jamais facile, on va entrer dans le vif du sujet. J’ai vu un groupe homogène, combative, qui joue au ballon. Oui, l’équipe m’apparaît plus forte parce qu’elle dispose notamment de plus d’individualités."

A l’inverse d’il y a douze mois, Richelle ne peut plus compter sur l’effet de surprise. "Aucun objectif réel n’a été fixé. On veut rester dans cette division sans jouer la queue de classement. Si on peut tenir la moyenne de 8 points sur 15, ça me va."

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Ph. G. - La Meuse

Richelle veut s'inviter dans le top 5

Après une première saison convaincante à l’échelon national, le club mosan s’est donné les moyens de poursuivre sa progression.

Alors qu’il ne s’était pas préparé à vivre une telle expérience, Richelle a surpris tous les observateurs en réussissant un beau parcours dans une série promotionnaire qu’il découvrait. Très tôt dans la saison, le contrat d’Alain Finet, le directeur technique, et celui de Christophe Burnet, le coach ayant succédé à Benoît Waucomont, ont donc été prolongés par des dirigeants très heureux du travail accompli. Cette clarté a permis aux principaux intéressés de préparer sereinement la nouvelle saison. "On a fait ce qu’il fallait pour viser le top 5", confirme Christophe Burnet. "Le club a engagé des joueurs dont le profil correspondait vraiment à notre attente".

En défense, dans l’axe, sur les flancs et en pointe d’attaque, de nouveaux éléments sont venus étoffer un noyau qui présente désormais un bel équilibre. "Nous avions besoin de garçons capables de secouer le groupe quand cela s’impose. Avec toute son expérience, Vincent Lachambre jouera un rôle essentiel en ce domaine". L’arrivée de Miguel Parreira offre également de nouvelles perspectives. "Il formera un solide duo avec Nicolas Hansen. C’est le chaînon qui nous manquait pour effectuer le lien entre les lignes". L’ancien joueur de Verviers, de Faymonville et du Patro Lensois sera chargé d’alimenter le duo d’attaque formé par Manu Castela et Eric Teumdie. Ce dernier reste sur une saison très décevante à Givry mais il compte bien retrouver des couleurs sous la houlette d’un mentor qui l’a déjà dirigé lors de son passage à Bomal. "Je connais ses qualités. Il est vif et déroutant. Sa complémentarité avec Manu Castela devrait nous valoir de belles satisfactions".

Avec d’autres renforts comme Anthony Niro, Grégory Perséo ou Kevin Laruelle qui pourrait rapidement faire figure de révélation, Richelle semble suffisamment armé pour répondre aux aspirations de son coach.
"J’espère que nous allons joindre le spectacle à l’efficacité. Derrière l’ogre tilleurien, tout le monde aura son mot à dire dans cette série".

Voilà pourquoi, malgré un calendrier difficile, il conviendra d’être performant dès l’entame du championnat.

DSC_0041.jpg




Entraîneur: Christohe Burnet (saison 2).
Gardiens: Jean-Philippe Gérard, Julien Duysens (Waremme).
Arrières: Maxime Deghaye, Grégory Mignon, Pierre Wangermez, Brice Lemmens (Solières), Anthony Niro (La Calamine), Emil Hilgers (Malmedy), Vincent Lachambre (Solières), Martin Leroy (Lensois).
Médians: Nicolas Hanssen, Julian Bisconti, Maxime Lecluse, Massau Laurent, Kevin Spano, Dylan Hoho, Grégory Perséo (Beaufays), Renauld William (Warsage), Kevin Laruelle (Chênée), Miguel Parreira (Lensois)
Avants: Manuel Castela, Éric Teumdie (Givry).

DSC_0011.jpg

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: Yves Hardy - L'Avenir (www.lavenir.net)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

31 août 2016

Amical D3 et championnat P2

leopold.jpg


Adresse: Chemin du Struykbeken, 1200 à Woluwe-Saint-Lambert

Itineraire.jpg



Les compositions:

Léopold:

Réserves:

Richelle:

Réserves:

Arbitre: Nicolas Baton assisté de Ludovic Pector et Faysal Touijri.



Partage équitable pour cette dernière rencontre amicale avant la reprise du championnat la semaine prochaine.

DSC_0039.JPG


p2-uce.jpg

Désillusion totale pour cette rencontre chez un des favoris du championnat P2 qui laissait le coach Sébastien Roberfroid sans voix tout au long de la rencontre et il ne fallait pas arriver en retard puisque à la 10', le marquoir indiquait déjà un cinglant 3-0 !!!. Par la suite, Richelle montrait de belles choses mais le mal était fait et il était pratiquement impossible de revenir au score. En seconde mi-temps les hommes de "Jean-Jean" de Liège en remettaient une couche pour aller inscrire trois buts supplémentaires. Une rencontre à oublier mais il faudra en tirer les enseignements.

"Il n’y a rien à dire: on prend le premier but après 47 secondes, le troisième dès la septième. C’était alors terminé. On a été mangé en mode tennis (sic). C’est dur dans les chiffres, mais mérité", estime Sébastien Roberfroid, le coach richellois.

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

25 août 2016

Championnat P2 et amical

2865718683.jpg

Au menu ce week-end, troisième journée de championnat pour la P2 de Sébastien Roberfroid et rencontre amicale face à L'Entente Durbuy et son légendaire n°23, Karim Ghafghaf pour la D3 au Stade de la Cité de l'Oie. Les hommes de Christophe Burnet se sont facilement imposés 5 à 1 avec des buts Julian Bisconti (3), Vincent Lachambre et Miguel Parreira

DSC_0102.JPG


1024973144.jpg

Second revers pour la P2 qui, pourtant, menait à la marque mais qui s'est fait rejoindre et dépasser dans les 5 dernières minutes.

"J’ai beaucoup trop d’absents: il me manque six joueurs, c’est beaucoup. On perd ce match parce qu’on n’a pas de banc. Mais le nul aurait été plus logique: c’est dommage, ces deux buts dans les dernières minutes", analyse Sébastien Roberfroid, l’entraîneur de Richelle.

Rechain a connu une fin des plus heureuses. Heggen à la 87' puis Delville à la 90' ont permis aux hommes de Nedzad Duracak de s’imposer 1-2 face à Richelle dans les tout derniers instants du match. "Durant les 80 premières minutes du match, on a usé nos adversaires" , nous expliquait le coach belgo-croate de Rechain. "Mais la chance ne nous a pas souri. Pourtant, on a eu 2,3 grosses occasions."

Malgré le manque de réussite, Rechain ne renonçait pas. "À aucun moment je n’ai pensé qu’on allait perdre le match, j’étais certain qu’on allait gagner parce que je trouve qu’on le méritait. La victoire va faire du bien à tout le monde."

Les Rechaintois sont en tout cas des joueurs qui ne lâchent rien. La semaine passée, contre Liège, ils avaient arraché un point dans les derniers instants de la rencontre.

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

23 août 2016

Richelle peaufine sa préparation

D3-AMATEURS-DOMICILE.jpg

Suite de la préparation en vue de ce nouveau championnat, le F.c. Richelle Utd. reçevait Solières en match amical au stade de la Cité de l'Oie à Visé. Un partage avec l'ouverture du score par Grégory Perséo et l'égalisation en fin de rencontre sur un penalty contestable...

DSC00703 09.57.41.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |