23 septembre 2015

F.c. Richelle Utd. - R.f.c. Meux (Championnat - J6)

318721150.jpg

Les buts par: Julian Bisconti, Manu Castela et Jonathan Lemaire

Les photos de la rencontre


Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Thys, Wangermez, Bisconti (91' Toch), Castela, Lecluse (75' Lambrecht), Possen, Hansen (70' Lemaire), Massau, et Mignon

Réserves: Donnay, Lambrecht, Troch et Lemaire

Meux: Paulus, Boreux, Palate (46' Garriz), Eloy, Smal, Mwemwe, Otte, Joannes (57' Hachez), Renson, Kinif (46' Macalli) et Van Hyfte

Réserves: Garriz, Hachez, Macali et Vanderveken

Arbitre: Laurent Willems assité de Pascal Cheslet et Benjamin Manguette.



Après le succès face au Patro Lensois (2-0), les Meutois semblaient sur la bonne voie. Mais ce déplacement à Richelle a ramené les hommes de Marco Casto les deux pieds sur terre (3-0). Un nouveau revers qui fait mal aux Verts.

c_DSC_0049.JPG

La chance était avec Richelle contre Meux

Face à Meux, Christophe Burnet savait que ce serait compliqué. Le jeu, il faudrait le laisser au compte des visiteurs et fonctionner en contre, comme Richelle sait si bien le faire.

Et c’est bien ce qui s’est produit au stade la Cité de l’Oie. Dès l’entame du match, ce sont les hommes de Marco Casto qui ont pris les choses en main, forçant de nombreux coups francs et rentrées en touche qui ont mis Jean-Philippe Gérard à contribution. "Je ne savais jamais si je devais intervenir ou non", expliquait- il à l’issue de la rencontre. Meux aurait même pu ouvrir la marque mais le gardien était sauvé par la chance et des cuisses fermes. En fin de période, ce sont pourtant les locaux qui allaient ouvrir la marque. Bien lancé en profondeur, Julian Bisconti ne tremblait pas face à Paulus et faisait 1-0 sous les yeux de son papa, Roberto.

En seconde période, Meux galvaudait énormément, à l’image de Hachez qui, à seulement quelques centimètres de la ligne, parvenait de manière incompréhensible à envoyer le ballon de la tête sur le poteau. Le tournant! Car à force de se découvrir, l’inévitable arrivait et Richelle plantait deux buts dans les arrêts de jeu via Jonathan Lemaire (2-0) et un auto-goal de Paulus qui repoussait un centre de Manu Castela dans son propre but (3-0). "Je savais qu’il faudrait de l’organisation et de la chance pour battre Meux, et on les a eues", se réjouissait Christophe Burnet. "Meux nous était supérieur mais on a montré une organisation sans faille et une solidarité à toute épreuve en jouant plus défensif que d’habitude. C’est en jouant ainsi qu’on se sauvera, à commencer par Cointe la semaine prochaine!" "Ce groupe est exceptionnel", ajoutait encore le coach, exclu en fin de match après avoir protesté contre un hors-jeu imaginaire sifflé : "On menait 2-0, franchement je m'en fous"

DSC_0243.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse


Sous le signe de la froide efficacité!

"On a été superbement organisé et l’on a eu un peu de chance", résumait Christophe Burnet. Si ses joueurs ont été solidaires et ont fait preuve d’une froide efficacité en zone de finition, ils ont aussi pu compter sur un grand Jean-Philippe Gérard et un gros défaut de finition de leurs visiteurs. "Nous avions choisi de jouer plus défensivement car on savait que Meux développait du beau jeu. Le groupe travaille, se donne et, pour cette solidarité, a mérité de s’offrir le scalp d’un cador"", poursuivait le T1.

En marquant, juste avant la pause, suite à une passe bien calibrée de Maxime Thys pour Julian Bisconti, les Richellois étaient déjà bien payés. Après le repos, Meux était ultra-dominateur mais à l’image d’un Hachez qui, seul à vingt centimètres du but, trouvait le poteau, les Visétois avaient la chance avec eux. Jonathan Lemaire d’un lob et le gardien, en déviant dans ses filets un centre de Manu Castela pour Johan Troch, pliaient le match. Et, l’aire de rien, voilà Richelle 3e!

DSC_0232.JPG

A lire sur:

avenir-100.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)


Dominer n’est pas gagner….

Quel drôle de match! Les Meutis ont dominé, dans le jeu, leurs hôtes de la tête et des épaules. Et du début à la fin. Avec, au final, trois buts dans les valises et un mutisme offensif. Avec beaucoup de fautes provoquées, les troupes de Marco Casto se montraient dangereuses sur phases arrêtées. Surtout par Boreux et Otte, montés en ligne. Alors que des tirs sans danger de Julian Bisconti (le fils de Roberto) et Manu Castela étaient à mettre à l’actif des Liégeois, Kinif et Mwémwé ne parvenaient pas émerger lors d’un cafouillage dans le petit rectangle. Le début des ennuis de productivité offensive… Boreux et Smal inquiétaient encore les Richellois, qui, sur une passe tranchante de Maxime Thys vers Julian Bisconti, ouvraient la marque juste avant le repos.

Au retour des vestiaires, plus de Kinif. "Gilles a une mentalité exemplaire et travaille pour l’équipe. Je ne remets pas en question le bien que je pense de lui, en espérant qu’il s’agissait d’un petit coup de mou d’un dimanche", expliquait Marco Casto.

Les occasions se multipliaient encore après le repos, mais le mutisme offensif persistait. Comme sur ce coup franc de Garriz Constant, détourné sur la latte par un défenseur local et repris par Hachez, à vingt centimètres de la ligne, sur… le piquet. Juste incroyable. Comme souvent dans ces cas-là, l’adversaire fait preuve de réalisme extrême et va plier le match. Un classique…

DSC_0061.JPG

En P3:

Grâce à sa première période, Heusy crée la sensation!

Heusy enchaîne: après avoir disposé de l’Étoile Verviétoise la semaine passée, les ouailles de Michel Henrotte se sont offert l’un des cadors de la série! Et c’est amplement mérité. Dès la douzième minute, les canaris débloquaient le verrou visiteurs grâce à Offerman, parfaitement servi par un coup-franc de Beauve. Dans la foulée, Kherchouch loupait une occasion a priori immanquable. Il n’y en avait cependant que pour la formation locale: juste avant la demi-heure, elle doublait son avantage sur une tête d’Emonts, très en vue ce dimanche.

Le break était (déjà) fait. "Je suis très déçu de notre première mi-temps. Le score était tout à fait logique. Nous avons alors effectué divers changements tactiques à la pause, qui nous ont permis de les presser plus haut", confie Anthony Cipolla, le capitaine richellois qui faisait office de coach, en l’absence de Sébastien Roberfroid, actuellement en short et tongs sous la chaleur portugaise. Rapidement, ces ajustements payent: dès l’heure de jeu, Alexandre Finet réduisait la marque. La suite fut bien à l’avantage de Richelle, qui n’est toutefois jamais parvenu à concrétiser. Voilà donc Heusy avec un six sur six au compteur.

Le match de Heusy? "Du 7/10"

Il avait le sourire, Michel Henrotte. Même s’il a passé les nonante minutes derrière le grillage, purgeant ainsi une suspension de deux rencontres, l’entraîneur heusytois a apprécié le spectacle offert par ses gaillards.

Surtout en première période. «Avant la pause, nous avons fourni une prestation vraiment très solide. J’ai vu une bonne circulation de balle, de la possession, des déplacements, de l’envie, etc. Mon seul regret est que nous ne sommes pas rentrés au vestiaire avec un but de plus. À cette belle période, je mets donc la note de 7/10. Le 10/10, ce sera quand on concrétisera plus souvent nos occasions», analyse-t-il. La suite fut un peu moins emballante. Mais juste un peu. "Le niveau n’était pas le même, mais c’est aussi ça le foot: savoir défendre et faire le gros dos. Contre Richelle B, qui est une des très bonnes équipes de la série, ça s’est avéré nécessaire. Dommage qu’ils parviennent à réduire la marque si tôt." D’autant plus que, dans la foulée, l’arbitre aurait pu octroyer un penalty aux Richellois… "Le tournant du match", pour Anthony Cipolla.

DSC_0018.JPG

A lire sur:

avenir-100.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)


Manu Castela: "Meux dispose de beaux atouts"
 
Les Richellois ne pointent qu’à deux unités des leaders. L’important n’est cependant pas là, mais plutôt dans les huit unités déjà conquises. "Il s’agit d’un bilan honorable. Plus positif que négatif", résume Manu Castela. "On n’a pas encore affronté de vrai cador de la série, on aurait donc pu engranger l’une ou l’autre unité supplémentaire."

En parlant d’équipe de haut de tableau, Meux vient de signer un 7 sur 9 après un départ loupé. "Sur cette base et si le championnat voit les équipes de tête continuer à perdre ainsi des points, Meux pourrait être la grande surprise", pointe Christophe Burnet. "Notre adversaire n’a pas de nom ronflant tout en disposant de beaux atouts", reprend Manu Castela. "Comme Kinif, un jeune avant dont Patrick Courtois nous avait déjà parlé l’an dernier. Il explose et Meux dépend de lui… alors que la force de Richelle est collective. Meux a trouvé son rythme de croisière après une entrée délicate. De notre côté, on a du potentiel et l’envie d’enchaîner les résultats positifs."

Xavier Van Mol (fracture du péroné) est out pour plusieurs mois, Dimitri Vélégan (voûte plantaire) est toujours sur la touche, Nicolas Hansen et Julian Bisconti (cuisse) se testeront avant le match.

c_DSC_0012.JPG

Du côtés de la P3:

Heusy - Richelle B : Dimanche - 15h

Cette saison, nous avions déjà eu l’occasion de voir Heusy à l’œuvre. C’était lors de la première journée, face à Andrimont, et ça ne s’était pas trop bien passé (défaite 1-4). Dimanche, avec Richelle B, c’est un autre «cador» de la série qui se déplace en terre verviétoise. Pour un scénario similaire? "J’espère que non", répond logiquement l’entraîneur, Michel Henrotte. "Par apport à ce match, nous sommes prêts. Et, avec notre succès du week-end passé" (0-1 à l’Étoile Verviétoise), "nous commençons à concrétiser au niveau comptable.

Pour autant, je nous considère toujours comme étant en construction, et Richelle est une très bonne formation. Les favoris, ce sont eux.
" Favoris qui seront privés de leur coach, en vacances au Portugal. C’est le capitaine, Anthony Cipola, qui remplira son rôle, en collaboration avec Thierry Michiels. "Notre équipe est composée de beaucoup de jeunes: nous verrons comment ils se comportent sans entraîneur. Ce sera un bon test", annonce-t-il.

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)


Avant de défier Richelle ce dimanche

Défensivement aussi, ça va...

Si Meux ne perd plus depuis trois matches (2 victoires, un nul), c’est que Meux n’encaisse plus. Ou presque plus. Un but en trois rencontres après en avoir concédé sept (!) lors des deux premières journées. "C’était beaucoup trop mais les circonstances à Longlier (3-2 avec l’exclusion de Otte) et Waremme (2-4 avec Van Hyfte pour la première fois en défense) nous étaient défavorables", rappelle Antoine Boreux, qui semble monter en puissance dans l’axe central aux côtés de Thibaut Otte. "On se connaît bien, on a nos automatismes.

Avec Benja (Renson) à droite et Alex (Eloy) à gauche, la défense est finalement la même que la saison dernière.
" Sans oublier un Kenny Paulus souvent irréprochable dans le but et des médians défensifs qui viennent prêter mains fortes. "Ne pas encaisser, c’est déjà s’assurer d’un point. Et comme le coach nous demande de presser haut, on parvient à récupérer le ballon à 50 mètres de notre but plutôt qu’à 30 donc on est moins vite en danger défensivement. Samedi, on a bien géré les forces du Patro Lensois qu’étaient la vitesse et la puissance.

Et devant, Gilles (Kinif) et les autres ont fait le nécessaire
", se félicite le grand défenseur meutois. Avec cette victoire, dans une série ouverte où tout le monde peut battre tout le monde, Meux s’est replacé (7 points sur 15) avant un déplacement à Richelle dimanche prochain. "Il fallait se ressaisir et on l’a fait en équipe." C’est d’ailleurs souvent lorsque le groupe est dos au mur qu’il sonne la révolte et se reprend.

jpg.jpg

A lire sur:

avenir-100.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

16 septembre 2015

R.r.c. Longlier - F.c. Richelle Utd. (Championnat - J5)

Promotion-P3-EXTERIEUR-long.jpg

Les buts par: Johan Troch (2)

Le résumé de la rencontre


Les compositions:

Longlier: Labranche, Bolle, Tibor, Bigonville, Lejeune, Gruslin, Fautré, Gérard, Huberty et Freid

Réserves: Chenon, Devillet, Kudimballa et Renauld

Richelle: Gérard, Deghaye, Thys, Wangermez, Bisconti (70' Lejeune), Castela, Possen, Van Mol, Hansen (75' Spano), Mignon et Troch (60' Lecluse)

Absents: Possen (cuisse) est incertain, Vélégan (voûte plantaire), Massau (suspendu), Calisgan (genou), Lemaire (élongation cuisse), Marino, Lambrechts et Hoho (choix)

Réserves: Donnay, Lejeune, Lecluse et Spano

Arbitre: Charles Boeur assisté de Manuel Teixeira Ribeiro et Jean-Luc Etienne.



Encore et toujours des regrets

Deux semaines après avoir gaspillé deux points contre Aywaille, Longlier a remis le couvert face à Richelle, mais avec cette fois un scénario inversé.

Menés 0-2 (2 buts de Johan Troch) après une mi-temps indigne, les Longolards sont remontés sur la pelouse avec de meilleures intentions. Vingt-cinq minutes leur ont suffi pour revenir à hauteur de Liégeois déjà fort défensifs en première mi-temps et qui ne sont pratiquement plus sortis ensuite. Avec un dernier quart d’heure dans le camp de Richelle, Longlier avait la place pour déborder son adversaire et planter un troisième voire un quatrième but et c’est bien là que se situent les regrets. Chenon, Huberty, Bigonville et Roset ont tous eu l’occasion de faire le break mais ont échoué. Un seul Jaune et Noir n’a rien à se reprocher, Stéphane Gillard.

Le T1 ardennais a bluffé l’assistance en prenant tous les risques à dix minutes du terme en sortant Bolle pour encore ajouter du poids devant avec Kudimbana. "Richelle n’est quasiment pas sorti de la deuxième mi-temps, j’ai donc pris un risque car je voulais garder mes quatre offensifs pour essayer de gagner le match, explique l’ex-adjoint de Jourdan. Jouer pour prendre un point, ce n’est pas assez. Avec un peu plus de lucidité dans la dernière passe, on remportait les trois points. Il va falloir que l’équipe grandisse très vite pour améliorer cela."

Mais pour grandir, il faudra surtout prendre moins de buts. Avec deux roses encaissées à chaque match depuis le début du championnat, Longlier affiche une des pires défenses de la série. Pointé du doigt, Nicolas Labranche a toutes les qualités pour s’imposer à ce niveau, mais mentalement, on attend toujours le déclic qui va lui permettre d’enfin se libérer. Devant lui, Stéphane Gillard avait choisi de reconduire la paire Gruslin – Gérard alignée au Patro Lensois, mais comme lors du match inaugural face à Meux, Sébastien Renauld, une fois en place, s’est montré indispensable en dernier homme par son expérience et sa capacité à rassurer ses équipiers. Si Longlier avait récupéré, au Lensois, les points perdus face à Aywaille, c’est à Couvin samedi prochain qu’il devra cette fois s’arracher pour renflouer sa besace.

JT.jpg

En P3:

Charneux 1 – Richelle B 2

Buts: Alegre (0-1, 30'), Bastin (1-1, 40'), Tilkin (1-2, 90').

"Une défaite difficile à digérer. Tactiquement on était bien en place, il y avait de l’envie. On méritait un point", assure Pierre-Henri Bonvoisin, l’entraîneur charneutois.

"La victoire n’est en effet pas méritée. Il n’y a pas eu beaucoup d’occasions. Charneux n’a pas à rougir, mais on ne va pas bouder notre plaisir", confie Sébastien Roberfroid (Richelle B).

A lire sur:

avenir-100.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)


Longlier revient de loin

Roset et Tibor ont permis à Longlier de récupérer un point.

Longlier est lui revenu de loin. Menés de deux buts à la pause, les Longolards ont réussi à revenir grâce à des réalisations de Roset et Tibor. Une belle preuve de caractère pour les champions en titre de P1.



Gagner plus de duels qu’eux

Le succès acquis contre Loyers (3-1) permet aux Richellois de ne pas aborder Longlier avec trop de pression. "On s’attend à un match similaire à celui d’Arlon", note Christophe Burnet. "Devant, cette équipe a des arguments. Puis, elle est très présente dans les duels. Il faudra juste tenter d’en gagner plus", prévient le T1 qui évoque une nouveauté. "C’est la première fois que l’on va croiser un adversaire qui a battu Lensois…".

Du côtés visité:

Après sa victoire à Lensois, Longlier a pris place sur le podium. Une position confortable, mais Givry (14ème) n’est qu’à quatre unités. Les Longolards ne fanfaronnent d’ailleurs pas et ils ont bien raison après seulement quatre journées. "Nous sommes très heureux", note Albert Claude, le directeur technique. "On ne peut pas dire qu’on a été épargné par des contretemps avec notamment la prise de recul de Thierry Jourdan. Certes, j’étais confiant avant de désigner Stéphane Gillard, mais ce n’est jamais évident dans ces cas-là. De toute manière, je savais aussi que les qualités étaient présentes dans le groupe. Mais ne pensez pas que l’on s’emballe. Le club travaille étape par étape comme toujours."

Mais ce début de championnat ne donne-t-il pas des ambitions plus grandes au club longolard, comme celle de goûter à la future D2 amateur? "Notre but était de stabiliser le club en Promotion avant que cette réforme ne soit actée", poursuit Albert Claude. "Là, nous n’avons pas fixé la D2 amateur comme but. Terminer dans les dix premiers serait déjà une saison réussie. Si nous pouvons faire mieux avec l’occasion de rejoindre la D2 amateur, on n’hésitera pas. Mais en venant de P1, il faut gravir les échelons petit à petit."

Au rythme actuel, Longlier pourrait bien être la bonne surprise de la saison parce que sa position n’est pas usurpée, tous les observateurs sont d’accord à ce sujet. "J’irais même plus loin en affirmant que nous pourrions compter trois unités de plus et être en tête", note Albert Claude. "Nous avons clairement abandonné deux points contre Aywaille alors que nous n’aurions pas volé une unité à Cointe. Mais ce qui me plaît, c’est la qualité de jeu."

Albert Claude se dit charmé par Jérôme Fautré qu’il qualifie de patron dans cette équipe et de relais de Stéphane Gillard. "Nous recherchions quelqu’un avec de la bouteille et j’avais déjà voulu l’amener l’an dernier," poursuit le directeur technique. "Il aspirait à rejouer au milieu de terrain, il prend du plaisir et nous en donne à cette place. Il est très important dans notre qualité de jeu pour le moment.Longlier propose un jeu séduisant, attirant et évite surtout les longs ballons. C’est un football technique et positif."

Mais Jérôme Fautré n’est pas le seul puisque des Huberty, Tibor et consorts tournent actuellement à plein régime.
Rester sur la vague "Et que dire de Baptiste Freid", ajoute Albert Claude. "C’est la bonne surprise de ce début de saison. Il amène du renouveau au niveau défensif alors que l’on ne l’attendait sans doute pas à ce niveau. Il y a de la concurrence dans le groupe et on a encore vu la semaine dernière que tout le monde jouerait, on a besoin de tous les joueurs. Maxime Bossicart reviendra aussi dans le parcours et Joël Kudimbana se rapproche aussi du onze, c’est super pour le groupe."

Ce soir, Longlier accueille une formation à sa portée puisque Richelle est aussi un promu et avait gagné sa place à cet échelon via le tour final interprovincial. "On ne se prend pas la tête et on ne fait pas de fixation sur l’adversaire. J’estime que nous pouvons battre tout le monde, surtout chez nous . Nous surfons sur une vague et nous allons tout faire pour y rester le plus longtemps", conclut Albert Claude.

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)


L'adversaire de ce samedi:

Tous au poste

Lors de la séance de mardi, Stéphane Gillard avait un groupe au grand complet. Tout le monde est susceptible d’être sélectionné pour la venue de Richelle samedi soir. "Mais nous ferons quand même le point après l’entraînement de ce soir afin de voir si tout le monde est à 100%", commente le coach de Longlier.

Peut-on écrire que Longlier est une vraie équipe de promotion? Certainement pas totalement. Mais elle a joué ce dimanche avec cette mentalité de nationale où il faut sans cesse s’arracher et être au meilleur niveau.

Lensois l’a été aussi pendant un bon quart d’heure. D’ailleurs, son début en fanfare (1–0 après 6' ) a vraiment eu le don de faire croire que sa victoire coulerait de source comme les semaines précédentes. Ben que nenni! Très vite, trop vite d’ailleurs, les musiciens lensois ont perdu la mesure et la juste note. La prudence sera donc d'actualité.

Les Longolards tiennent leur match référence. En déplacement au Patro Lensois, qui avait impressionné en ce début de championnat, les hommes de Stéphane Gillard ont fait preuve d’une grosse solidarité et de beaucoup de réalisme – surtout en première période – pour s’offrir un succès mérité. Une chose est sûre, ce Longlier-là ne doit jamais nourrir de complexe, quel que soit l’adversaire qui se présente. Mais encore faut-il être régulier dans ses prestations. Et c’est sans doute là que le bât blesse pour l’heure.

JB.jpg


Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

09 septembre 2015

F.c. Richelle Utd. - R.u.s. Loyers (Championnat - J4)

Promotion-P3-DOMICILE.jpg

Les buts par: Nicolas Hansen et Xavier Van Mol (2)

Les photos de la rencontre


Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Thys (82' Spano), Wangermez, Bisconti (85' Lambrecht), Castela, Possen, Van Mol, Hansen, Mignon et Troch

Absents: Vélégan (voûte plantaire), Lemaire (élongation à la cuisse), Calisgan (coup sur le genou), Lejeune, Hoho et Lecluse (P3), Marino (non repris)

Réserves: Donnay, Lambrecht Massau et Spano

Loyers: Boon, Verdel, Denis, Patris (46' Sacré), De Geest, Marot, Richir, Hubeaux, Depas, Fontaine (69' Otte) et Colard

Réserves: Sacré, Crevits, Otte et Sacré

Arbitre: Fabien Gérard assisté de Kevin Sanglier et Emile Mutarugera.



Très bonne opération pour Richelle et première victoire "à domicile"

On ne peut donner qu’un bon conseil aux amateurs de foot: n’hésitez pas à rallier le stade de la Cité de l’Oie ! Vous y apprécierez une équipe qui développe un jeu agréable, tourné vers l’avant, le tout dans une ambiance conviviale. Richelle mérite mieux que des tribunes vides. Hier, la formation de Christophe Burnet a très bien entamé les débats, sans toutefois trouver la faille jusqu’à ce coup de réparation accordé après une faute de main contestée par le camp namurois.

Mais, en deuxième période, alors que Loyers mettait le nez à la fenêtre, Xavier Van Mol allait faire la différence à deux reprises. "Je suis ravi ! Deux buts dans un match de promotion, c’est magnifique" se réjouissait le véloce droitier. "Comme pas mal de mes équipiers, je découvre le foot national, où tout va plus vite. Sur ce très grand terrain, je peux exploiter ma vitesse, qui est mon principal atout. Il faut dire que Loyers a joué le hors-jeu fort haut et que cela a facilité ma tâche. Et puis, c’est un réel plaisir d’évoluer dans cette équipe de Richelle."

Avec cette victoire, la première acquise par le club dans sa nouvelle maison, voilà Richelle qui se hisse dans le peloton de tête. "L’objectif du club est d’abord de se maintenir, mais si on peut viser (sic) plus haut, on le fera!" lance le double buteur. Pour le coach Christophe Burnet, le début de saison est excellent. "Tout se passe bien, en effet. Nous sommes à notre place. On va vivre un championnat haletant, puisque tout le monde prend des points." 7 sur 12, c’est tout bon pour démarrer à l’échelon national!

NH.jpg

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: J.P.N. - La Meuse

Très belle remise en question ce dimanche avec la venue de Loyers, une belle victoire 3-1 avec des buts de Nicolas Hansen et un doublé de Xavier Van Mol

c_Sans-titre-1.jpg



Une victoire, un nul et une défaite, premier bilan pour ces trois premières rencontres de ce championnat. Richelle va se remettre en question pour accueillir la R.u.s. Loyers ce week-end.

Un penalty qui change tout

Sans Thomas Henry, dont le dernier test fut négatif, mais sous les yeux de Fabrice Silvagni coach de Couvin-Mariembourg, son prochain adversaire, Loyers entamait prudemment la partie sur le billard de Visé. Son vis-à-vis ne se montrait pas beaucoup plus offensif pour autant et il fallait attendre le premier quart d’heure pour voir Julian Bisconti tenter sa chance. Malgré pas mal d’imprécisions en son sein et un flanc gauche trop facilement transpercé, Loyers gérait bien la partie sans pour autant arriver à inquiéter le gardien adverse. Mais à la demi-heure, Denis touchait le ballon du bras et l’arbitre n’hésitait pas à siffler un penalty transformé par Nicolas Hansen (1-0). Un tournant sans doute dans la partie tout comme cette tête de Marot qui frôlait le montant du but suite à un corner et cela quelques minutes avant la mi-temps.

Sacré prenait la place de Patris pour une seconde période que ses coéquipiers reprenaient bien en dominant les Liégeois mais sans arriver à concrétiser ses occasions (par Depas et Verdel notamment). Au contraire, le réalisme des visités allait faire des ravages puisqu’à l’heure de jeu, Xavier Van Mol était idéalement lancé et s’en allait battre Boon une première fois (2-0) avant de récidiver cinq minutes plus tard toujours en contre-attaque. Cruel pour Loyers qui ne baissait pas les bras et réduisait la marque par Richir (3-1) mais la défaite était bien au rendez-vous.

xvm.jpg

En P3: Richelle B 5 – Banneux B 1

Buts: Lejeune (1-0, 7' ), Quici (1-1, 25' ), Alegre (2-1, 49' ), Tilkin (3-1, 55' ), Nieto (4-1, 65' ), Alegre (5-1, 78' ).

"C’était une rencontre relativement facile. On a peut-être un peu douté à 1-1, et encore… Finalement, je suis un peu déçu, qu’on ne se soit pas mis à l’abri plus tôt, notamment", commente Sébastien Roberfroid, le T1 de Richelle.

"Dans les chiffres, la défaite est dure. Mais pas trop dans la manière. On était pas mal jusqu’à leur second goal", pense Alain Fays, le coach de Banneux B.

A lire sur:

avenir-100.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)


Loyers s’adaptera-t-il à un grand terrain?

Avec ses trois points, Richelle est-il un concurrent direct de Loyers qui en compte actuellement un de plus?

"Richelle fait partie de ces P1 Liégeoises qui se sont bien renforcées, particulièrement grâce aux clubs qui ont connu des soucis la saison dernière comme Visé ou Verviers. C’est un bloc solide défensivement et qui joue un peu comme nous", confie le coach Éric Suray, content de la prestation de son équipe la semaine dernière malgré la défaite. "Face au leader, les joueurs ont disputé une bonne partie mais on aura pu à nouveau constater que nous n’avons pas de “ tueur ” dans le rectangle. Mais ça, on le savait avant le début du championnat. Ce qui est rassurant par contre, c’est qu’on n’a pas été surclassés, on a même dominé le Patro Lensois une grosse demi-heure. Et même si le coach adverse déclare que c’était leur plus mauvais match, j’aime penser que c’est notre organisation qui en est responsable".

Richelle joue sur le terrain de Visé, dans un stade en configuration D2: "La pelouse est forcément plus grande, j’espère que mes joueurs ne seront pas trop dépaysés. Je sais que l’adversaire n’est pas encore totalement à l’aise hors de ses bases. Espérons que nous pourrons en profiter et aller chercher au moins un point. Et surtout que nous pourrons, pour une fois, mener au score, ce qui n’a pas encore été le cas jusqu’à présent", conclut le coach loyersois.

En ce qui concerne le groupe, Baeten sera absent (boulot), Henry est douteux, Crevits est de retour alors que Sacré revient de vacances samedi. Il sera repris dans le groupe. Par contre le coach sera privé dès la semaine prochaine de Thomas Henry pour deux semaines.
Un adversaire direct

Pour vivre une saison tranquille, Richelle doit gagner un match comme celui de dimanche. "Il s’agit d’un adversaire direct ayant réalisé un parcours similaire au nôtre jusqu’ici", note Christophe Burnet. L’écarter via un premier succès à Visé serait idéal…

c_DSC_0078.JPG

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)


Avant de défier Richelle ce dimanche

Ils ont goûté à la dure loi du football"

Se battre, se dépasser, tout donner ensemble, pendant nonante minutes. Loyers sait pertinemment que son maintien en Promotion passera par un tel état d’esprit positif.

"On savait qu’une première défaite arriverait mais on ignorait quand…"

La bande d’Éric Suray a eu le mérite de ne pas cadenasser le jeu face au Patro Lensois, pourtant leader de la série. Les nuages gris ont été aussi menaçants que les Loyersois en début de match. "On a eu la mainmise sur la première mi-temps mais au final, on n’a rien engrangé. C’est la dure loi du football", soufflait l’entraîneur namurois. "Mais je retiens les côtés positifs, c’est encourageant pour la suite. On a par exemple proposé quelques belles séquences (NDLR: souvent initiées par un Hubeaux rayonnant) et malgré un noyau raccourci par quelques blessures (NDLR: Baeten, Crevits, Sacré), on a tenu le coup."

On a pourtant senti les Loyersois s’éteindre doucement au fil du match. Fatigue et manque de lucidité dans la dernière passe: Loyers a manqué de solutions pour renverser la situation. "Et même lorsqu’on est passé à trois en défense pour tout donner devant, on ne s’est pas créé d’occasions franches", analysait Éric Suray. "Pourtant, je sentais les joueurs en confiance. Contrairement aux deux premières rencontres, on n’a pas eu peur et on savait qu’on était capable de revenir au score comme contre Cointe (de 0-1 à 2-1) et à Aywaille (de 2-0 à 2-2). Malheureusement, cela ne s’est pas produit cette fois."

Parmi les motifs qui poussent au positivisme, Suray peut certainement retenir la première apparition de Mathieu Denis en défense centrale. "Il a fait un bon match, sobrement, sans prendre de risque." Il représente assurément une bonne alternative.

MC.jpg

A lire sur:

avenir-100.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

02 septembre 2015

F.c.j. Lorrain Arlon - F.c. Richelle Utd. (Championnat - J3)

arlon.jpg

Les buts par: -

Pas de photos de la rencontre



Les compositions:

Arlon: Leyder, Demelenne, Grégoire, Robinet, Schinckus, Arend, N'Zita (87' Goosse), Duracak, Copette (90' Charlier), Schoumaker et Bourtal (71' Baillet).

Réserves: Charlier, Goosse, Sicaja et Baillet.

Richelle: Gérard, Deghaye, Thys (46' Troch), Wangermez, Possen, Massau, Hansen, Mignon, Lemaire (64' Van Mol), Calisgan (71' Bisconti) et Castella.

Réserves: Bisconti, Donnay, Troch et Van mol

Arbitre: Marvin Halkin assisté de Arnaud Dauphin et Manuel Mandy.



Richelle, la bonne surprise de ce début de saison, a concédé sa première défaite en déplacement à Arlon (1-0). Les locaux remontent donc au classement avec 6 points sur neuf et dépassent leur opposant.

Contre Richelle, Arlon a pris trois points importants et mérités. Une semaine après la raclée reçue au Patro Lensois, les Arlonais se sont bien repris. Un but de Grégoire durant le premier acte se sera avéré suffisant. Bourtal a touché le poteau, tandis que Copette a raté une grosse occasion en fin de match.

Une mi-temps aura suffi

Le FCJLA n’a eu besoin que de quarante-cinq minutes pour venir à bout de la formation liégeoise de Richelle
Un deuxième succès de rang à domicile, et donc une belle réaction après la gifle reçue la semaine précédente au Patro Lensois.

Voilà les hommes du président Lemaire avec un bon six sur neuf, de quoi fouetter le moral à un groupe qui attend toujours le retour de plusieurs blessés et les affiliations des renforts.

En attendant, Guy François fait ce qu’il peut avec ce dont il a à disposition et à défaut de briller dans la qualité du jeu, les Arlonais ont pu s’imposer en ne jouant… qu’une mi-temps.

"Durant le premier acte, nous étions le plus souvent en possession de balle et ça, c’est quelque chose qui me fait plaisir parce qu’on ne subit pas le jeu", détaillait le T1 du FCJLA. "A partir de là, notre circulation de balle était bonne, mais on ne s’est pas créé assez d’occasions à mon goût. Et puis, après la pause, il n’y a plus eu de foot et quand tu ne joues plus, face à une équipe comme celle-là, tu te retrouves en difficulté. Maintenant, il faut aussi reconnaître que même si les gars de Richelle ont été le plus souvent en possession de balle, ils n’ont pas mis mon gardien en difficulté, si ce n’est sur une ou deux balles devant son but. Donc en ayant seulement joué une mi-temps, on prend les trois points et je parlerai d’une victoire un peu… chanceuse! Si c’est match nul, tu n’as rien à dire. Donc, de ce match, je veux surtout retenir la possession de balle au premier acte, en espérant que lors de nos prochains matches, on soit capable d’aligner deux mi-temps consécutives de ce type."

Ce qu’on peut également retenir de cette rencontre, c’est la qualité de l’organisation défensive. On a souvent senti les joueurs de Richelle dans l’impossibilité de trouver des solutions offensives. Le positionnement d’Arend est un plus, alors que des garçons comme Grégoire, Duracak ou encore N’Zita semblent déjà carburer au super. Une assise défensive qu’il faudra confirmer lors du déplacement à Couvin-Mariembourg.

Sans-titre-1.jpg

En P3:

Andrimont 2 – Richelle B 2

Buts: Tilkin (0-1, 39' ), Kabore (1-1, 35' ), Alegre (1-2, 77' ), Kabore (2-2, 85' ).

Exclusions à Andrimont: Canales (directe, 15' ), Nagui (2 jaunes, 55' ).

"Vu notre infériorité numérique, c’est vraiment comme une victoire", se réjouit Dany Vanaubel, le mentor andrimontois.

"Si on m’avait dit avant qu’on reparte avec un point d’Andrimont, j’aurais signé! Mais bon, vu la physionomie de la partie…", confie Sébastien Roberfroid, le technicien richellois.

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

26 août 2015

F.c. Richelle Utd. - R.j.s. Tamines (Championnat - J2)

Tamines.jpg

Les buts par: -

Les photos de la rencontre


Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Mignon, Wangermez, Possen, Massau, Hansen, Van Mol (67e Troch), Lemaire (46e Thys), Calisgan et Castela

Blessé: Vélégan
Non-repris: Bisconti, Hoho, Lecluse, Lejeune et Marino.

Réserves: Donnay, Thys, Troch

Tamines: Delferrière, De Coster, Eputa, Gomez, Scaffidi, Porson, Fournier, Delvigne, De Ketelaere, K. Noël (46e Mpetgang) et Francotte (31e Tshiala)

Blessés: Mascaux, Christ, Habdas, Cavallo, Digiugno
Suspendu: Herbiniat.

Réserves: Scaffidi, Herbiniat Noël, Delvaux et Deketelaere

Arbitre: Tom Lamberigts assisté de Lionel Gastaldello et Christophe Dumont.



Une heure pour se… chauffer!

Plus de trente degrés et pas un poil d’air! Des conditions peu propices à de grandes envolées et à un match intense. "Cela devrait être interdit d’évoluer sous une telle chaleur", clamait Christophe Burnet, le T1 de Richelle. "Mes joueurs ont été à la limite", ajoutait Vincent André. "Certains ont tellement donné qu’ils ont mis du temps à se remettre après le match".

Un match que les Taminois n’entamaient pas trop mal sur la pelouse de Visé malgré la sortie rapide de Francotte, touché au bassin. Le gardien des promus liégeois devait s’interposer sur quelques ballons… chauds venus des pieds de Kévin Noël, deux fois et de De Ketelaere. Les visiteurs s’infiltraient plusieurs fois sans réussir à tromper Jean-Philippe Gérard.

DSC_0121.JPG

"En plus de devoir prendre nos repères sur une pelouse presque inconnue pour nous, on manquait d’envie et on ne gagnait pas assez de duels", concédait Christophe Burnet. "D’où les arrêts de Gérard sur trois frappes à distance de nos invités qui en voulaient plus que nous en première période." Mais… "Qui l’ont payé ensuite car on était physiquement mieux qu’eux sur la fin." Malgré un jeu peu convaincant, voilà les promus avec 4 points. "On aurait signé à deux mains avant le début de la saison. Mon regret est que, ce dimanche, on n’a pas su reproduire la prestation de Givry."

Deux poteaux partout

Une formation liégeoise qui a mis près d’une heure avant d’enclencher la première (occasion). Mais ni Ischak Calisgan sur corner, ni Manu Castela, par deux fois, ne concluaient. Et le tir de Johan Troch était repoussé par le piquet (71e ). Comme celui de De Ketelaere (78e ). Avant, cela avait été le néant. Quelques minutes plus tard, De Ketelaere touchait à son tour le poteau. Mais le score ne bougeait pas. "On ne gagnait pas assez de duels", concédait Christophe Burnet. "D’où les arrêts de Jean-Philippe Gérard sur trois frappes à distance de nos invités qui en voulaient plus que nous en première période". "Je pense que si on marque en première mi-temps, on gagne ce match", concluait Vincent André. "Mais je suis content, après avoir pris quatre buts la semaine dernière, on a su garder le zéro derrière. Les gars ont tout donné".

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)


Un partage logique

Pour cette deuxième journée, Richelle accueillait La J.s. Taminoise pour la première fois dans ses nouvelles installations du stade de la Cité de l'Oie (ex. C.s. Visé). Sous une forte chaleur, les deux équipes n'ont su se départager, des occasions franches pour Tamines en première période mais un Jean-Philippe Gérard très attentif gardait ses filets inviolés. Sous l'œil attentif et amical de Benoît Waucomont, Richelle se montrait plus actif en seconde mi-temps avec de belles occasions pour Manu Castela et un superbe envoi de Johan Troch qui trouvait le montant du but.

En P3, défaite 2 buts à 5 face à Battice, pourtant mené 0-2 et après l'exclusion (eh oui !!!) d' Armando Cimino, les hommes de Sébastien Roberfroid revenaient à la hauteur de l' adversaire avec des buts de Pierrot Tilkin et Jordy Alègre. La suite.... En fin de rencontre, Alexandre Finet devait être évacué en ambulance pour une insolation.

"Ce ne fut pas un match facile, on a vraiment dû lutter jusqu’au bout. Même en supériorité, un petit moment de relâchement a permi à l’adversaire de marquer", commente Kemal Durkaya (Battice).

"Oui, c’est une victoire méritée sur la seconde mi-temps, mais mes jeunes n’ont absolument pas à rougir de leur prestation", annonce Sébastien Roberfroid (Richelle B).

c_DSC_0201.JPG



Pour cette deuxième journée de championnat, Richelle va tenter de confirmer son excellent départ en promotion de la semaine passée et cette belle victoire à Givry. Grande première aussi dans l'histoire du club, les troupes du coach Christophe Burnet vont évoluer pour la première fois dans les installations de la rue de Mons (ex. C.s. Visé)

Idem pour la P3, l'équipe de Sébastien Roberfroid qui vient de se qualifier pour les 16ème de finale en Ergo Cup (2-5 à Warnant b et des buts pour Maxime Lecluse (2), Julian Bisconti et Armando Cimino) disputera sa troisième rencontre face au F.c. Battice sur le synthétique à 14h30.

Tamines doit digérer les absences

La malchance goinfre la Jeunesse Tamines de pain noir. Naturellement, elle s’en serait bien passée au départ d’une saison où elle a osé afficher ses ambitions. "Habdas et Cavallo ont repris cette semaine mais cela risque d’être trop juste pour dimanche", énumère Vincent André, sans inquiétude outrancière. "Pour Gomez, ça devrait aller. Par contre, Kévin Noël a fait l’impasse ce jeudi, il ne se sentait pas très bien".

Tamines doit donc patienter en attendant le retour de plusieurs combattants haut gradés. Ceux restant devront saisir leurs chances demain à Richelle, un promu qui n’en a que le nom. "Je les ai vus il y a quinze jours. L’équipe joue très groupée, en bloc, et chacun se bat pour le groupe. Mais comme tout le monde, elle a des points faibles qu’on devra exploiter au maximum…", explique l’entraîneur Vincent André, sans s’épancher davantage.

À l’instar de la saison dernière, l’entame de compétition se veut contraignante. Le bilan comptable doit rapidement passer au vert pour éviter que l’ombre de l’horrible premier tour de l’an dernier ne resurgisse. Mais Vincent André nuance. "Le contexte est tout à fait différent cette saison, je ne suis pas trop inquiet. Il ne faut pas tout remettre en questions après un match."

Comme Meux, Tamines doit tout de suite relever la tête pour ne pas déjà se mettre en difficulté. Ce sera avec Gomez, de retour, mais sans Christ.

Sérieusement secoués face au Patro Lensois (1-4), les Taminois doivent directement se relever sous peine de vivre le même début de saison que l’année dernière. Mais chez un autre promu liégeois, la mission s’annonce compliquée. Richelle reste en effet sur un succès 0-3 à Givry et a fait le plein de confiance.

Mais Vincent André a des raisons d’espérer une réaction de ses troupes. Il récupère Habdas et surtout Gomez, pilier de sa défense. Par contre, il va devoir se passer de Grégory Christ, blessé aux quadriceps. «Il l’était déjà dimanche et a un peu forcé vu les blessés», glisse Vincent André. Cavallo reprendra seulement la course ce jeudi alors que Mascaux est toujours à l’arrêt, contrarié par une pubalgie.

DSC_0140.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

23 août 2015

R.u.s. Givry - F.c. Richelle Utd. (Championnat - J1)

23-8-givry-et-dalhem.jpg

Les buts par: Maxime Thys, Manu Castela et Johan Troch


Les compositions:

Givry: Bodet, Grandjean (70e Stouvenaker), Hatert, Wautelet, Toussaint (46e Résibois), Remy, Feltesse, Hinck, Roberty, Leva, De Bona (62e Hébette)

Réserves: Stouvenaker, Résibois, Hébette.

Richelle: Gérard, Deghaye, Thys, Wangermez, Velegan (56e Lemaire), Castela Cerro, Possen (89e Lambrechts), Massau, Hansen (84e Troch), Mignon, Calisgan.

Réserves: Lemaire, Lambrecht et Troch

Arbitre: Martin Hilgers assisté de Stéphane Brasseur et Miguel Villar



Grande première pour le F.c. Richelle Utd. et première victoire ce dimanche (0-3) avec ce premier rendez-vous historique au sein de la promotion nationale.

Une bonne claque d’entrée

A Givry, rien ne s'est passé comme prévu. Après une première période indigne de la promotion, les Canaris remontent sur le terrain avec de meilleurs intentions, mais Hinck rate le 1-0. Un raté qui se paye cash puisque quelques secondes plus tard, Maxime Thys trompe Bodet (0-1). Les choses se compliquent encore plus pour Givry quand Leva, déjà averti en première période, reçoit une seconde biscotte pour simulation. Réduit à dix, Givry encaisse un deuxième but, venu des pieds de Manu Castela. Pire, Johan Troch plante le numéro trois à deux minutes du terme.

Belle opération pour Richelle et son coach Christophe Burnet, qui engrangent trois points inespérés.

"En sept ans de promotion, je pense que c’est un des trois plus mauvais matches livrés par Givry à domicile." Cette phrase du président Aubry résume à elle seule le spectacle indigne proposé par les Canaris ce dimanche face aux promus liégeois de Richelle.

Présenté comme un des prétendants à l’accession à la D2 amateur, bien renforcé durant le mercato, et auteur d’un bon parcours en Coupe de Belgique, Givry a tout raté. Les Canaris savaient pourtant à quoi s’attendre en accueillant une équipe venue pour défendre et tenter de profiter d’une sortie ou l’autre pour faire la différence. "On a joué contre un bloc qui n’a fait que jouer le contre. On le savait", peste Éric Picart. "On a eu la possession de la balle sans pouvoir amener quelque chose devant le but. Au sein de ma division offensive, je n’ai vu que des fantômes. Quand je vois qu’avec une telle possession, on ne réussit pas à donner le ballon au bon moment et au bon endroit, je me pose des questions sur le niveau de certains."

Le plus inquiétant pour les Canaris, hormis un manque évident de hargne, fut le manque criant d’occasions. Une seule par Jérôme Hinck en seconde période, alors qu’ils évoluaient toutes voiles dehors. "Si on parvient à faire 1-0 à ce moment-là, le match est complètement différent", regrettait encore Éric Picart. "Mais une occasion plein axe sur tout le match, en sachant qu’on a des Leva, Résibois, De Bona, Hinck et Roberty sur le terrain, c’est nettement insuffisant. C’est le néant même. De temps en temps, il faut savoir prendre des baffes pour bien commencer. Eh bien on vient d’en prendre une bonne."

Bingo par contre pour son vis-à-vis, Christophe Burnet, qui engrange trois points inespérés. "Nous n’avons pas laissé Givry jouer. Au fur et à mesure du match, on a pris confiance et on s’est créé les meilleures occasions. Givry n’en a eu qu’une par mi-temps. Pour le reste, on a essayé de ressortir et on repart avec une victoire méritée", se réjouissait l’ex-mentor de Bomal. "Notre but est d’atteindre le plus vite possible les 35 points pour être tranquille. En continuant sur la même voie, avec nos qualités, notre organisation et notre réalisme, on y arrivera. Maintenant, mes joueurs sont impatients de débuter à domicile dans le stade de Visé, contre Tamines." Quant aux Givrytois, c’est à Couvin qu’ils devront rectifier le tir. Avec le retour espéré de Billion, blessé ce week-end, et la qualification de Dango, un attaquant supplémentaire qui pourrait leur apporter des solutions.

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)


En P3:

1138254210.jpgTrois pannes éteignent le match

Fin de rencontre électrique, samedi soir, entre l’Étoile Dalhem et Richelle B. Non pas sur le terrain, où les vingt-deux acteurs sont restés corrects de bout en bout, mais en dehors.

Car les «stars» du derby, ou de sa partie finale en tout cas, furent plutôt les lampes censées éclairer la pelouse. Tâche qu’elles n’ont pas remplie à merveille, comme l’explique Sebastien Roberfroid, l’entraîneur de Richelle. "L’éclairage s’est éteint une première fois à 0-1. Cela a duré quinze minutes. Dès qu’on a repris le jeu, nous somme partis en contre-attaque et nous avons doublé le score. Quand le ballon était encore dans les filets, tout est à nouveau devenu noir." L’arbitre, M. Fotso-Neam, a alors prévenu: si ça se reproduisait, il arrêterait définitivement les débats.

Malheureusement, les lampadaires n’en ont fait qu’à leur tête: cinq minutes plus tard, aux alentours de la 80' minute, nouvelle panne. M. Fotso-Neam ne s’est dès lors pas privé de renvoyer tout le monde à la douche, sur le score de 0-2. "Je ne sais pas vraiment ce qu’il en sera, mais j’espère qu’on ne devra pas rejouer la partie pour dix minutes seulement", confie encore Sébastien Roberfroid. "On nous a dit que ça arrivait parfois quand les deux terrains étaient allumés. Mais là, il n’y en avait qu’un seul." Comment, dès lors, expliquer un tel désagrément? Serge Kessel, le mentor dalhemois, a bien une piste, mais demeure prudent. "Le même soir, il y a eu un gros incendie dans une maison pas très loin, à Trembleur (entre Blegny et Dalhem, NDLR). Peut-être était-ce le même réseau…"

Une raison qui, si elle s’avérait exacte, lui fait dire que rejouer le match ne serait pas forcément idiot. "Car cela voudrait dire que nous ne sommes pas responsables…" A suivre, donc. En espérant que la commune fasse rapidement la lumière sur cette sombre affaire…

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)


Givry veut sa place en D2 amateur l’an prochain

Depuis plusieurs années, Givry échoue dans la course au tour final, tout en faisant preuve d’une régularité impressionnante. Les trois dernières saisons, le club a terminé à la sixième place, deux fois avec 45 points et l’an dernier avec 44 unités.

Deuxième club provincial derrière l’inaccessible Virton, Givry entend bien conforter son statut et espère intégrer la D2 amateur dans un an. Pour y parvenir, il faut soit terminer dans le top 3, soit grimper via un tour final qui regroupera notamment les équipes classées de la 4e à la 8e place. À quelques jours du début de la compétition, le club peut être serein. L’équipe a montré durant la préparation qu’elle était prête.

"Nous avons bien travaillé, la preuve avec notre parcours en coupe de Belgique, je suis content même si tout le monde n’est pas au même niveau, certains sont en retard, ils n’ont pas fait les efforts pour être au niveau des autres", note Éric Picart, le coach de l’équipe.

Ce Givry-là semble mieux armé que celui de la campagne précédente, les ambitions sont-elles revues à la hausse pour autant?

"Il est évident que nous voulons atteindre cette D2 amateur qui sera intéressante", poursuit le cornac. "Je pense que nous devons viser le top 5 et que notre championnat sera réussi si nous y arrivons. Le top 3? D’autres équipes sont mieux armées. Je ne vais pas dire qu’il est inaccessible, mais il faudra vraiment que tout tourne pour nous si on veut l’atteindre."

Pour atteindre son objectif du top 5, le club a réalisé une campagne de transferts réfléchie, comme ces dernières années et a opté pour de la jeunesse surtout. Jordan Feltesse débarque de Bertrix et est le seul renfort d’une défense qui a souvent été le point fort des Canaris ces dernières saisons.

Feltesse est un vrai plus

"Jordan est un vrai plus, il peut être important en défense, mais aussi dans le milieu", explique Éric Picart. "Le duo Grandjean-Feltesse sur le côté droit peut être intéressant."
Dans le milieu, la concurrence sera féroce avec les arrivées de Jérôme Roberty et Antoine Dufays, deux jeunes aux dents longues. À l’heure actuelle, le trio Hinck-Remy-Toussaint semble cependant avoir la préférence d’Éric Picart.

Retour en dix pour Hinck?

"Et je rajoute Loïc Hatert qui peut être une belle solution aussi, il est en train de le montrer", dit l’entraîneur de Givry. "Jérôme Roberty peut faire son trou sur un côté. Jérôme Hinck, lui, pourrait retrouver une place de dix, il ne dit pas non et je l’y trouve bien en ce début de saison. Cette ligne médiane a un gros volume de travail et pour y prendre la place de ceux déjà installés, c’est compliqué."

Sur le côté gauche, personne ne peut bouger Sébastien Leva, qui se distingue chaque saison avec sa dizaine de buts et autant d’assists. Devant, Antoine Résibois semble en grande forme, mais sera-t-il le buteur tant attendu?. Eric Picart, lui, sera fidèle à son 4-3-3 assez offensif qui a donc permis à Givry de titiller le top 5 depuis trois saisons.
Avec Richelle, Couvin, Verlaine, Bertrix et Namur au menu des cinq premières journées, Givry a l’occasion de marquer directement son territoire et de faire la course avec les premiers. Le début de saison sera donc primordial pour les Canaris.

"Même si tout le monde n’est pas prêt, je crois que nous pouvons être confiants pour le début de championnat. J’ai 14-15 joueurs qui sont déjà très bien et j’attends que les autres se mettent au diapason", conclut Éric Picart.


A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: Luc Bajza - L'Avenir (www.lavenir.net)



Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

12 août 2015

Croky Cup 2015-2016 quatrième tour

16_08-bornem-olne.jpg

Le but par: Maxime Lecluse

Pas de photos de la rencontre


Les compositions:

Bornem: Deloose, Vleminckx, De Paepe, Van Geele (76e Hermans), Ivens, Ben Ahmed (67e Bell), Van den Heuvel, Weuts, Ben Liou (46e Vermeire), Van den Eynde, Van Deuren.

Réserves:

Richelle: Gérard, Deghaye, Mignon, Wangermez, Possen, Thys (60e Massau), Hansen, Lemaire (65e Troch), Lecluse (75e Lambrechts), Velegan, Castela

Réserves:

Arbitre: Thimothy Crul assisté de Admir Mesanovic et Eddy Van Meir



Bornem plus réaliste, Richelle sort la tête haute

L’aventure est terminée pour les Richellois. Avec le sentiment que "l’équipe en sort la tête haute dixit Christophe Burnet. Le coach visétois avait annoncé qu’il accorderait du temps de jeu à certains de ses joueurs. Lecluse et Lemaire disputaient ainsi leur 1re rencontre officielle de la saison. Le 1er cité est l’unique buteur de son équipe, peu avant l’heure de jeu. "Il nous a manqué un peu de vitesse, notamment dans nos replacements défensifs sur les contres adverses" pointe le T1 Burnet. Bornem en a tiré profit pour inscrire ses deux premiers buts de la sorte. "Nous étions présents dans le jeu mais rarement dangereux, reconnaît Jean-Philippe Gérard.

En P3, Andrimont, Battice et Richelle B assurent d'entrée.

Avec une formation fortement remaniée durant l'entresaison, Richelle B a imposé ses vues à Olne sur le plus petit score.



Quatrième tour de la coupe de Belgique ce dimanche et une visite au K.s.v. Bornem pour tenter de passer un tour supplémentaire. En cas de victoire la première rencontre du championnet 2015-2016 à la R.u.s. Givry serait postposée pour laisser place à la coupe de Belgique. Pour entraînement, le F.c. Richelle se déplaçait ce mardi à l'U.c.e. Liège pour obtenir le partage, 1-1 avec une égalisation de Jonathan Lemaire de retour sur le terrain des suites d'une longue blessure.

c_DSC_0023.JPG

Richelle passe à la vitesse supérieure


Quatrième tour, quatrième déplacement pour Richelle! Cette fois, les Visétois passent à la vitesse supérieure avec un adversaire routinier de D3: Bornem. L’équipe anversoise n’est cependant pas une grosse cylindrée de sa série, mais elle a néanmoins battu le Racing de Malines (1-0), mercredi soir en ouverture du championnat de D3A. Il y a fort à parier qu’à domicile, Bornem mettra son adversaire liégeois à rude contribution. D’autant que Christophe Burnet, le coach richellois, ne fait pas de la qualification une priorité dans la mesure où il annonce du changement dans son équipe, "parce que je veux voir certains joueurs à l’œuvre" dit-il.

Venu difficilement à bout (tirs au but) de Nijlen, néo-promotionnaire comme Richelle, pour son entrée en matière au tour précédent, Bornem compte notamment dans ses rangs le gardien Stefan Deloose, ancienne doublure de Copa Boubacar à Lokeren et de Stijnen au Beerschot.

Du côtés de la P3, reprise du championnat 2015-2016 et première expérience pour Sébastien Roberfroid comme entraîneur avec la venue de la R.j.s. Olnoise

c_P3 2015-2016.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

08 août 2015

Croky Cup 2015-2016 troisième tour

champlon.jpg



Les compositions:

Champlon: Poos, François, Huberty, Lambert (62' Mustafaj), Clément, Collin, Vandenbergh, Héligers (70' Longueville), Simon, Servais et Stoffels.

Réserves:

Richelle: Gérard, Thys, Lambrechts (75' Deghaye), Wangermez, Vélégan, Castela (85' Troch), Possen, Massau (57' Bisconti), Hansen, Mignon et Calisgan.

Réserves: Donnay, Deghaye, Troch et Bisconti

Arbitre: Michaël Decoutere assisté de Denis Lallemand et Emmanuel Hans.



Les promotionnaires ont tremblé 

Les néo-promotionnaires liégeois se déplaçaient en confiance du côté du stade René Dupont, forts de leur victoire face à Solières lors du tour précédant. Mais c’est cependant Champlon qui a démontré les plus belles choses dans un match engagé, durant lequel il n’aura manqué qu’un petit but pour des Champlonais dominateurs et dangereux, mais donc punis par leur manque de réalisme.

La première mi-temps commence très bien, avec un très bon rythme imposé par des Rossoneri qui s’imposent quasi systématiquement dans les duels et qui maîtrisent le ballon face aux pions bien pâlots de Christophe Burnet, visiblement pris de court par une telle opposition. Le tournant du match survient peu avant le quart d’heure, quand Héligers dévisse un envoi qui devait finir au fond, avant que Nicolas Hansen mystifie Poos sur un coup franc évitable quelques minutes plus tard.

Champlon pousse ensuite et fait plier Richelle, mais le cordon sanitaire liégeois est assez bien organisé pour ne pas craquer face aux Champlonais qui se montrent bien pâles une fois arrivés dans les 25 derniers mètres. En effet, on pèche bien trop souvent dans la dernière passe et on procède surtout à des envois trop lointains que pour inquiéter Jean-Philippe Gérard.

La deuxième mi-temps verra Champlon encore pousser jusqu’à l’heure de jeu avant de nourrir quelques difficultés sur le plan physique. Conséquence, quelques petites bévues et pertes de balles, mais qui ne porteront jamais préjudice. Champlon se procurera en fin de match une énorme possibilité de revenir au score, via un heading de Huberty, mais ne trouvera jamais la faille, étant d’autant plus privé d’une réelle solution de rechange sur un plan offensif dans la mesure où le banc champlonais était composé exclusivement d’éléments à vocation défensive.

Richelle voyait donc la chance lui sourire et lui permettre d’obtenir un beau déplacement du côté de Bornem lors du prochain tour.

Le bilan du côté champlonais était, malgré la défaite, très positif. Bien en place et développant un jeu attrayant, l’équipe commence petit à petit à trouver ses marques, comme le démontre cette bonne prestation face tout de même à un pensionnaire de Promotion, et laisse présager de bonnes choses pour la suite des événements.

c_DSC_0066.JPG



A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)


Richelle en terrain connu, pas conquis!

Avec le retour de suspension de Michaël Possen, le noyau richellois est au complet.

Encore un déplacement, le troisième d’affilée. Mais les Richellois n’ont pas à se plaindre. Alors que les équipes de D3 entrent en lice, le néo-promotionnaire hérite d’un adversaire de 1ère provinciale… qui fut exempté du premier tour parce qu’il devait initialement se déplacer à Bielmont pour y rencontrer le R.c.s.v.! Christophe Burnet en convient: il y a pire comme troisième tour de la Croky Cup. Mais le nouvel entraîneur de l’équipe visétoise ne veut surtout pas paraître suffisant ni vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. "Champlon est une équipe de P1 plus que convenable" prévient-il. Un adversaire qui joue régulièrement le top 5 de sa série ces dernières saisons et que Christophe Burnet connaît bien pour l’avoir croisé à plus d’une reprise lorsqu’il entraînait Bomal. "En deux ans, leur équipe a en partie changé", insiste-t-il. "Mais ils jouent à domicile et contre un adversaire de division supérieure. Je ne doute pas de leur motivation. Je sais où nous mettons les pieds." D’autant mieux que Christophe Burnet, durant sa carrière active, fut champion en P2… avec Champlon (1998). "Je vais revoir des têtes connues parmi les dirigeants," certifie-t-il. "Là-bas, on sait s’amuser. Je n’étais jamais le premier à quitter la buvette! (rires)" Pas de cadeau pour autant, même si le coach considère toujours ces joutes comme des rencontres de préparation, il veut franchir l’obstacle pour jouer Nijlen ou Bornem au tour suivant. "Pour la bonne et simple raison que l’équipe essaye encore de s’adapter à un nouveau style de jeu. Je préfère de loin jouer un match officiel car la motivation est présente. Je peux vous assurer que c’est moins le cas lors d’une partie amicale." La dernière en date en est une preuve: défaite 1-3 contre Bomal.

c_DSC_0050.JPG

Patrick Collin, Vous affrontez Richelle, vous vous y attendiez?

"Franchement, personne n’avait parlé de Richelle, mais plutôt de Solières. Nous avons été surpris. Nous avons eu des renseignements via les gens de La Roche notamment. Cette équipe est très forte sur phases arrêtées, dispose d’un médian créateur qu’il faut empêcher de jouer et d’un flanc rapide. Je pense qu’il faudra être très attentif sur phases arrêtées car nous avons peu de grands gabarits."

Une victoire sur le fil à Vaux dimanche, un revers contre La Roche mercredi, Champlon n’est pas encore prêt?

"Les deux rencontres n’ont pas été du même acabit. Les Novillois se sont battus comme des lions sur tous les ballons et nous ont posé des difficultés. Mais nous n’étions pas au mieux. Face à La Roche, nous avons joué à dix durant 80 minutes avec l’exclusion de notre gardien. Mais contrairement à la rencontre face à Vaux, nous avons affiché du caractère et nous avons eu des occasions. C’était mieux, malgré la défaite."

c_DSC_0006.jpg

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: Yves Hardy - L'Avenir (www.lavenir.net)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

01 août 2015

Croky Cup 2015-2016 - second tour

solieres-2-4.jpg

Les buts par: Dimitri Vélégan, Ishak Calisgan (2) et Maxime Thys

Les photos de la rencontre



Les compositions:

Solières: Devriendt, Lachambre (55' De Roos), Spinosa, Gerstmans, Benothman, Samouti (66' Bajraktari), Ben Saïda (55' Papalino), Alaimo, Bamona, Bourard et Tshiala.

Réserves: Bajraktari, Lemmens, De Roos et Papalino.

Richelle: Gérard, Deghaye, Thys (65' Bisconti), Wangermez, Lambrechts, Velegan, Castela (77' Troch), Massau, Hansen, Mignon et Calisgan (82' Hoho).

Réserves: Bisconti, Donnay, Troch et Hoho

Arbitre: Marvin Halkin assisté de Antoine Allard et Nicolas Joskin.



c_DSC_0157.JPG

Solières s’est vu trop beau face à Richelle

Le premier but tombé rapidement a certainement provoqué un excès de confiance dans le chef des Soliérois.
Si Philippe Caserini avait annoncé que ce match de coupe contre Richelle n’était pas le bienvenu, il n’en reste pas moins que son équipe – où Woos, Cœnen et Thiaw n’étaient pas sur la feuille de match – s’est vue trop vite au firmament..

Dès l’entame du match, Tshiala héritait d’un coup franc devant le rectangle et son envoi placé faisait mouche (1-0). Solières allait alors avoir alors deux belles possibilités de creuser l’écart mais sans succès. En contre, Ishak Calisgan se faisait arrêter fautivement par Lachambre dans le rectangle et la sentence était directe. Dimitri Vélégan transformait le coup de pied de réparation (1-1). Ce but permettait aux néo-promotionnaires d’enfin rentrer dans le match et d’en prendre le contrôle. Mieux même, à la 25e sur un coup franc de Dimitri Vélégan, Ishak Calisgan osait une bicyclette pour le 1-2. "On a joué dans le tempo de Richelle et certains se sont vus trop beaux", faisait remarquer après coup le coach de Solières Philippe Caserini. Les Richellois maîtrisaient leur jeu et Maxime Thys plantait un coup de couteau juste avant la pause (1-3).

c_DSC_0123.JPG

Solières revenait bien avec des intentions un peu plus belliqueuses en seconde période. Bamona et Tshiala échouaient de peu. Ishak Calisgan subtilisait le cuir hors des pieds de Devriendt mais après une double tentative, le ballon roulait le long de la ligne de but. Vu que les trois changements étaient effectués, Solières se retrouvait à dix suite à la blessure de Bamona. Ishak Calisgan plantait son second but (1-4). Le penalty transformé par Tshiala en fin de partie ne changeait rien. Richelle se qualifiait méritoirement 2-4 face à un Solières certes émoussé mais absent sur les phases arrêtées.

L’aventure continue donc pour Richelle qui s’en ira défier Champlon sur ses terres au tour suivant non sans avoir rencontré Bomal en match amical mardi. Solières se rendra lui mardi en match amical à Hamoir.

c_DSC_0255.JPG

Qualifiés pour le troisième tour de la coupe de Belgique, les quatre rescapés luxembourgeois connaissent leur prochain adversaire. Ce sera Champlon - Richelle (promotion Liège) dimanche prochain.

Du côtés de la P3: les troupes de Sébastien Roberfroid, pourtant menées 0-2 à la mi-temps, ont renversés la vapeur pour s'imposer 7 buts à 2 avec des buts de Gillet (3), Leroy, Tilkin, Alègre et Gungor. Au programme cette semaine, une rencontre amicale ce mardi au Croatia Wandre et une dimanche en visite à Oupeye.

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: Luc Bajza - L'Avenir (www.lavenir.net)


Philippe Caserini: "Ce match ne m’enchante pas"

Philippe Caserini veut que tous ses joueurs soient prêts. Mais contre Richelle, il ne peut en aligner que quinze.

Cette affiche du second tour ne réjouit pas vraiment pas le coach de Solières qui aimerait faire tourner tout son noyau.

Quelle belle affiche que celle proposée aux supporters de Solières pour ce premier match de la saison à domicile. En effet, dans le cadre du second tour de la coupe de Belgique, les joueurs de Philippe Caserini seront opposés à Richelle, futur adversaire des Rouges en championnat et qui a glané sa place en promotion au tour final.

Solières reste aussi sur une belle victoire cette semaine 0-1 en match amical à Sprimont, un des candidats aux accessits en D3. "Honnêtement, ces matchs de Coupe ne m’enchantent pas et perturbent la préparation car mon objectif est d’amener tous mes joueurs à niveau pour le premier tour. Et là, je dois en choisir quinze. Il est fort possible que je profite d’ailleurs de ce genre de match pour faire jouer les garçons qui sont en manque de temps de jeu", affirme tout de go Philippe Caserini. "Je préférerais pouvoir faire tourner tout mon noyau et vous imaginez donc que je me soucie peu de l’adversaire et cela, même si on sait qu’il sera de qualité."
Preuve en est, tout comme son collègue de Richelle, le T1 de Solières ne sait pas contre qui il risque de tomber au troisième tour. Ce sera chez le vainqueur du duel entre les Luxembourgeois de Vaux et de Champlon.

À Richelle, le son de cloche du nouveau coach Christophe Burnet est un peu différent: "Après l’avoir emporté 0-1 à La Roche au tour précédent, on peut dire que cette rencontre vient à un bon moment, même si c’est contre un adversaire que l’on va rencontrer en championnat. Cela va faire du bien de se situer face à une équipe qui jouera assurément le Top 5 en promotion. Les derniers joueurs rentrent de vacances et je me sens comme un poisson dans l’eau à Richelle. Nous profitons des installations de Visé pour nous entraîner et cet outil de travail est magnifique."

Même si les objectifs sont un peu différents, ce match de coupe permettra aux supporters des deux équipes de se faire déjà une belle première idée de l’état de forme de certains.

c_DSC_0014.JPG

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: Luc Bajza - L'Avenir (www.lavenir.net)


Solières déroule à l’aise et jouera Richelle…

Les Hutois se sont promenés dans le Luxembourg où ils se sont imposés sans forcer. Le tour suivant, ce sera Richelle…
Comme on pouvait s’y attendre, les Soliérois n’ont eu aucune peine à franchir leur 1er tour de la Coupe de Belgique face à Messancy, un adversaire luxembourgeois de P2. Une première pour le club hutois depuis que Philippe Caserini est aux commandes.

Il n’y a pas vraiment eu de match là-bas, à la limite de la frontière française, à 1h50 de Huy. Solières a déroulé, fait tourner et s’est même amusé. Messancy venait à peine de reprendre les entraînements et, surtout, se cherche toujours un noyau après une multitude de départs. Dès la 20e minute, Bamona, lancé par Tshiala, fait exploser le 5-4-1 d’en face. Le petit Congolais doublait la mise juste avant la pause sur un service du même Tshiala à la suite d’un contre (0-2). "On a fait face à une chouette qui a fait ce qu’elle a pu mais à la pause, on doit mener bien plus largement, assure Philippe Caserini qui en profite pour faire tourner son noyau.

Logiquement, les locaux, avec certains joueurs de P4, baissent pavillon sur le plan physique. Peut alors commencer le festival Ben Saïda. Le nouvel avant de Solières est dans tous les bons coups en seconde période avec deux buts et un assist, si on peut dire sur le 5e puisque c’est sur lui que l’on commet le penalty. "À chaque fois, on part bien en profondeur et on fait alors la différence à partir de notre vitesse", poursuit Philippe Caserini. "On n’a pas été mis en difficulté. Pour tout dire, Jérémy Devriendt n’a pas eu un seul arrêt à faire, si ce n’est deux sorties sur corner." Un avis que l’on partageait côté local. "On n’a pas eu voix au chapitre", admet le coach local Jean-Lou Michel. "Solières est très fort physiquement, très fort techniquement. Ils veulent jouer la tête en promotion. Sur ce que j’ai vu, leur ambition me semble légitime."

Voilà Solières tranquillement qualifié pour le tour suivant. Ce sera dans ses installations face à Richelle qu’il retrouvera en championnat dans quelques semaines. "C’est sympa qu’on puisse jouer chez nous même si je répète que la Coupe de Belgique n’est pas un objectif en soi." Avant ça, ce sera encore une grosse semaine de travail pour les Hutois qui disputent une rencontre amicale face à Sprimont mercredi à 19h30.

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

26 juillet 2015

Croky Cup 2015-2016

croky.jpg

Les buts par: Dimitri Vélégan

Pas de photos de la rencontre


Les compositions:

La Roche: Marette, Bonjean, Picard, S. Neumers (55', Remacle), G. Van Geen, R. Van Geen, Toubon (55', Dubois), Volvert, Rode, Berg, D. Neumers.

Réserves:

Richelle: Gérard, Deghaye, Wangemez, Bisconti (68', Spano), Velegan (84', Marino), Possen, Massau, Hansen, Mignon, Troch (71', Lambrecht), Calisgan.

Réserves:

Arbitre: Michaël Henrard assisté de Loic Krier et Bruno Gillet.



Les Rochois n’étaient pas moins forts

Garvin Volvert et les Rochois ne sont jamais parvenus à prendre en défaut l’organisation de Richelle.

58', Dimitri Velegan, isolé dans le grand rectangle suite à une frappe croquée de Bisconti, trompe aisément Marette (0-1).

90', Michaël Possen est exclu pour une seconde carte jaune suite à une faute sur Dubois.

Toute première sortie de la saison pour des Rochois qui en deux semaines d’entraînements n’avaient toujours pas disputé la moindre de rencontre. Ceci explique sans doute le manque de rythme qui a animé cette joute qui avait dès lors plus des allures de rencontre amicale que de Coupe de Belgique.

Pascal Volvert n’hésitait pas a aligné dès le coup d’envoi quatre des cinq recrues estivales (seul Robin Gillard n’a pas pris part au match), laissant ainsi sur le banc des joueurs comme Dubois et Remacle.
"Je voulais intégrer directement les nouveaux dans le onze de base", explique le T1 rochois. "Comme c’était notre premier match, je voulais voir comment les choses se mettaient en place. Il ne s’agissait donc nullement d’une sanction pour les vacanciers."

Face à une équipe de Richelle, tombeuse d’Ethe il y a quelques mois lors du tour final et qui évoluera cette saison en Promotion D, les Rochois font plus que jeu égal mais ne parviennent pas à prendre en défaut l’organisation des visiteurs, malgré quelques bonnes combinaisons qui se heurtent le plus souvent à un manque de justesse et de précision en phase de conclusion.

En face, les hommes de Christophe Burnet ne se produisent pas une seule occasion digne de ce nom. "C’était un vrai match de début de saison, analyse Christophe Burnet, ex-coach de Bomal en place à Richelle depuis quelques semaines. Les deux équipes étaient bien organisées."
C’est juste avant l’heure de jeu que les Richellois inscrivent l’unique but de la partie suite à une phase plus que confuse bien exploitée par le buteur liégeois.

Les Rochois font le siège du camp de Richelle lors de la dernière demi-heure mais Dubois manque par deux fois le cadre sur les deux seules réelles possibilités de ses couleurs. "Pour une première sortie face à une équipe promotionnaire ce n’était pas mal, note Pascal Volvert. La seconde période fut de meilleure qualité que la première. Il y a beaucoup d’enseignements positifs à ressortir de cette rencontre."

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: Xavier Derenne - L'Avenir (www.lavenir.net)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |