15 mars 2016

Le F.c. Richelle Utd. officialise trois nouveaux transferts

Après Grégory Perséo, William Renauld et Brice Lemmens, le comité et son staff officialise ce jour trois nouveaux transferts pour la saison 2016-2017.

Les milieux de terrain Miguel Parreira Batista (ex. Lensois) et Kevin Laruelle (ex. Chênée) et le gardien Julien Duysens (ex. Waremme). Bienvenue à vous tous.

Transferts.jpg

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

09 mars 2016

R.s. Waremme F.c. - F.c. Richelle Utd. (Championnat Promotion - J25)

1903170585.jpg


Les buts par: -

Les photos de la rencontre


Les compositions:

Waremme: Delvaux, Music, Moor (76' Javaux), Bernard, Hossay (70' Kembi), Ribeaucourt, Scolas, Cossalter, Loyaerts, Crotteux, Henrot et Piette (76' Adam).

Réserves: Javaux, Loneux, Kembi et Adam.

Richelle: Gérard, Deghaye, Thys, Wangermez, Vélégan, Lecluse, Hansen, Mignon (58' Lemaire), Castela, Spano (70' Hoho) et Calisgan.

Réserves: Donnay, Bisconti, Possen et Lemaire.

Arbitre: Martin Hilgers assisté de Massimiliano Ledda et Jean-Pierre Pauly.



No comment...

c_DSC_0373.JPG

Du côté de Herve, la P3 s'y est imposée 2-4 avec un doublé de Jordy Alegre, un but de Pierrot Tilkin et un dernier de Gaetano Cammareri. Sébatien Roberfroid et son effectif prend provisoirement la tête du classement.

Richelle n’est jamais vraiment monté sur le terrain à Waremme

Quelle belle revanche!
 
Battu dans les arrêts de jeu à l’aller, Waremme a remis les choses au point face à Richelle

Malgré les festivités carnavalesques qui se déroulaient aux alentours du stade, les Wawas ont mené leur tâche avec beaucoup de sérieux. Un score fleuve qui va leur insuffler une bonne dose de confiance.

Christophe Burnet: "Nous n’avions pas envie de venir jouer"

"Waremme a fait un bon match et nous, nous n’avions pas envie de venir jouer! Il n’y a rien à ajouter."

C’est par ces quelques mots, brefs mais tranchants, que Christophe Burnet, l’entraîneur de Richelle, a résumé la partie à la sortie des vestiaires. Et on ne peut pas lui donner tort. Avec 5 défenseurs d’entrée de jeu, Richelle était venu avec l’espoir de cadenasser le jeu et de bloquer les buteurs Ribeaucourt et Cossalter. Mais, du coup, c’est Henrot qui a bénéficié de pas mal de largesses. En première période, il n’a cessé de multiplier les gestes techniques et les ouvertures tranchantes. Un Stefano dans cet état esprit, c’est vraiment un régal! Hyper motivé suite à la naissance de son fils, jeudi matin, Ribeaucourt a également rendu fous les défenseurs visétois par ses dribbles, ses roulettes, ses frappes précises et son ou ses buts.

Il aurait même dû obtenir un penalty mais Monsieur Hilger a fermé les yeux de façon incompréhensible. "C’est bien pour "Kev", qui revient en forme", commentait pour sa part Vincent Binot. "Et c’est bien également pour le moral de l’ensemble de l’équipe. C’est vrai que Richelle est venu en victime consentante et qu’on n’a pas senti chez lui l’envie de passer la 2e. Mais on a su faire le plus dur en menant au score et en ne se laissant pas endormir. J’ai également apprécié le match de Crotteux, omniprésent et positivement agressif. Il a joué en leader, ce qui a permis aux autres d’évoluer 20 mètres plus haut.

Ce résultat va nous permettre d’aborder la suite en toute confiance.
" D’autant que Couvin et Namur ont perdu des plumes ce week-end…

DSC_0252.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse



Deux déplacements importants

Avec les deux prochaines rencontres au programme, Richelle a du pain sur la planche, un premier déplacement ce dimanche à Waremme et le suivant, ni plus ni moins chez le second classé de ce championnat, Couvin Mariembourg. Les hommes de Christophe Burnet auront donc fort à faire mais c'est plus souvent dans ces rencontres que les sensations reviennent. On se rappellera évidemment la rencontre (aller) au Stade de la Cité de l'Oie, où Richelle avait remporté la mise dans les arrêts de jeu d'une rencontre à rebondissements. (4-3)

Une crise avait suivi la défaite à Richelle

Vincent Binot: "Ne pas se laisser endormir"

La défaite du match aller (4-3) avait laissé un goût amer à Vincent Binot. Mais malgré la défaite, et la crise qui s’en est suivie, l’entraîneur ne retient pas que du négatif.

"On peut clairement dire que cette défaite est la plus grosse déception car on domine une bonne partie du match, et l’on se fait avoir en fin de rencontre. Mais j’avais été également très satisfait de l’entame du match, et cette envie de tuer le match... Même si nous n’y sommes pas parvenus. Il ne faudra pas se laisser endormir par Richelle cette fois-ci."

DSC_0136.JPG

"Les pieds sur terre"
 
Manu Castela et Richelle sont sereins avant de retrouver Waremme (Dim 15h), battu 4-3 à l’aller 

Une année de plus en Promotion pour Manu Castela.

En étant actuellement positionné 9e au classement, Richelle vit une saison totalement tranquille en tant que promu. De quoi, plus ou moins, satisfaire le groupe avant le déplacement à Waremme de ce dimanche.  
 
Vous pensiez pouvoir réaliser une telle saison?

"Non. C’est dommage qu’on en parle après quelques résultats négatifs mais, honnêtement, quand on a vu le déroulement du premier tour, à un moment, on s’est mis à rêver du top 3. Parce que ça a été évoqué quand on réalise des gros résultats contre Givry, Meux, Waremme. Mais on est vite retombé les pieds sur terre. Richelle a commencé la saison sans grandes ambitions, puis en a eu un peu vu que c’est une année particulière avec des équipes qui se détachent tardivement. Mais l’objectif initial, c’était de se maintenir et c’est toujours notre objectif avec quand même d’autres équipes en tête."

En plus, c’est un groupe qui avait été construit pour la P1.

"Tout à fait et c’est pour ça qu’on est plusieurs dans le noyau, et même l’entraîneur, à avoir conscience qu’on a été taillé pour la première provinciale. Il ne faut pas l’oublier quand on perd un match. Ce ne sont pas des résultats qui sont illogiques puisqu’on se retrouve face à des équipes qui ont l’habitude de la Promotion, qui ont plus d’expérience, qui jouent ensemble depuis plusieurs années. L’équipe de Richelle, non seulement elle était prévue pour la P1 à la base, mais c’est aussi un noyau qui a pas mal changé depuis l’an dernier avec presque une demi-équipe dans le 11 de base qui est nouvelle."

On peut dire que la saison est réussie. Il y a un relâchement dans le chef des joueurs?

"Ce serait mentir que de dire le contraire. La saison est un peu particulière avec la réforme et le fait qu’on sait depuis le début de saison qu’il n’y aura qu’un descendant. Même si dès le départ, et on se force à se le dire, on fait comme s’il y avait 1 barragiste et 3 descendants, on sait que ce n’est pas vrai. Et avoir pris pas mal de points en début de saison nous a permis de respirer rapidement.Mais il ne faudrait pas non plus qu’en fin de saison on se retrouve 13e ou 14e avec seulement 3 points de plus que le descendant. Ce serait bâcler notre fin de saison."

Jamais de pessimisme ou d’euphorie: c’est une caractéristique de Richelle?

"Ça commence avec le président qui est quelqu’un de super cool. Dans la victoire ou dans la défaite, il est toujours positif. Puis ça se ressent aussi au niveau du comité, du staff, des supporters, des joueurs. Richelle est vraiment un club qui ne met pas la pression sur ses joueurs. Le club a les pieds sur terre et c’est ce qui permet aux joueurs d’évoluer dans un cadre tout ce qu’il y a de plus zen. La seule pression qu’on a, c’est celle qu’on se met nous-même."

Vous avez resigné à Richelle pour la prochaine saison. Pourquoi?

"Il y a l’envie de s’inscrire dans la continuité du club. A Aywaille, j’avais quitté le club après un an avec la une petite frustration de ne pas avoir l’occasion de s’inscrire dans la durée. Je ne voulais pas de ça à Richelle. Quand j’avais signé, j’avais été clair là-dessus, j’espérais bien faire plus qu’un an."

Les négociations ont-elles duré longtemps?

"Quand on en a discuté avec le président, j’avais besoin de certaines garanties. Je voulais savoir qui allait faire partie du groupe l’an prochain mais aussi quelles seront les ambitions. Toutes ces questions ont trouvé réponse donc, finalement, c’était assez naturel de resigner. Surtout que plusieurs cadres avaient déjà prolongé. Richelle est un club où je me sens super bien, je fais une bonne saison et il n’y a pas de raison que cela change l’an prochain."

1767018660_B973354538Z.1_20140815205504_000_GNC2VGKPI.1-0.jpgEn convoi à Richelle?

Miguel Parreira Batista, une bonne recrue.

Miguel Parreira a donné sa parole à Richelle. "Je vais commencer à construire à Fexhe-Slins donc je voulais favoriser le côté familial et ne plus avoir que deux entraînements par semaine. De plus, je projette d’ouvrir un second bureau d’assurances et je vois souvent des clients en soirée. Si je veux en faire trop, je ferai tout à moitié."

Vincent Dejoie devrait l’imiter. Kevin Kita et Martin Leroy doivent encore être vus. Giulian Rossi se tâte, il aimerait signer dans un club de D2 amateur.

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

02 mars 2016

F.c. Richelle Utd. - Patro Lensois (Championnat Promotion - J24)

2216236747.5.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie à 4600 Visé

Les buts par: -


Les photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Lambrecht, Wangermez, Vélégan, Lecluse, Hansen, Mignon, Lemaire (68' Thys), Spano (75' Hoho) et Calisgan (62' Castela).

Réserves: Donnay, Thys, Castela et Hoho

Lensois: Marly, Ranson, Philippet, Dejoie, Lemaire, Parreira, Rossi (65' Tshimanga), Leroy, Verlaine, Kita (85' Onya Otepa) et Franset

Réserves: Peeters, Tshimanga, Onya Otepa et Gray.

Arbitre: Antoine Urbain assisté de Stéphane Claes et Yves Thomas.



Richelle surpris par un bon Patro Lensois
 
Les visiteurs ont rapidement pris l’ascendant

Après avoir concédé le match nul le week-end dernier à Aywaille, Richelle espérait bien renouer avec la victoire, comme il l’avait fait le week-end précédent face à Cointe. Du côté de Lensois, c’était le même son de cloche après le couac à Waremme…

Sur un terrain particulièrement gras, il n’était pas évident de développer du beau football. Pourtant, dès le coup de sifflet initial, les Patronnés vont marquer la rencontre de leur empreinte. "Ils ont eu la maîtrise du jeu en première mi-temps mais nous avons eu des occasions", faisait remarquer Christophe Burnet après la défaite des siens. "En seconde période, ils ont été plus présents. On sentait que l’équipe qui allait marquer prendrait un ascendant capital sur l’adversaire et c’est Lensois qui l’a fait. C’est dommage parce que, même si l’enjeu n’était pas énorme, on veut toujours gagner. Pas de chance, nous avons eu en face de nous un bon Patro Lensois, ce qui n’était pas le cas le week-end dernier à Waremme, mais bon, c’est le foot…"

Renson quitte Lensois

En inscrivant deux superbes buts par Rossi et Lemaire, Lensois a ajouté une victoire à son palmarès. Au-delà du résultat, c’est le contexte qui interpelle. Après son but, Rossi a sauter dans les bras de Fernand Renson, l’homme fort du Patro, très vite imité par ses équipiers. Avant l’entame de la rencontre, l’homme qui a fabriqué Lensois s’est rendu dans le vestiaire pour annoncer qu’en fin de saison, il se retirait ! "Je ne veux plus entendre parler des gens du comité", nous confiait Fernand Renson. "A la base, je souhaitais une fusion avec Hannut mais personne n’en a voulu, privilégiant une cohabitation, ce qui est impossible. J’ai trouvé un terrain d’entente avec Waremme et là, il m’a été répondu que les pertes financières seraient trop importantes, alors que les conditions étaient bien plus intéressantes qu’à Hannut. C’est alors que l’on m’a dit que si je compensais financièrement les pertes, cela pourrait peut-être se faire… Et puis quoi encore ? Dans ces conditions, c’est bel et bien terminé!"

Une page va se tourner à Lensois. Le comité ne semble pas avoir réellement mesuré l’importance d’un personnage comme Fernand Renson au sein du club.

c_DSC_0069.JPG

Le dernier rempart richellois a répondu présent
 
Jean-Philippe Gérard: "Ils en voulaient plus"
 
Une fois de plus, Jean-Philippe Gérard a fait son boulot. Après avoir sorti une toute grosse parade en fin de première mi-temps, il n’a rien pu faire sur les buts de Lensois. "Ils en voulaient simplement plus que nous", regrettait le dernier rempart richellois, "en première mi-temps pourtant, nous n’avons peut-être pas eu de grosses occasions mais nous avons hérité de phases de jeu que nous aurions pu mieux exploiter!"

Ce que regrette particulièrement "Jean-Phi", c’est le manque de constance de son équipe : "Après un très bon match contre Cointe, nous n’avons pas été bons à Aywaille et ici, il faut bien avouer que ce n’était pas fameux! C’est vraiment dommage parce que tout ce que l’on souhaite c’est gagner le plus possible et il y avait peut-être encore moyen de décrocher quelque chose…" Le championnat n’est pas terminé…

DSC_0078.JPG



En P3: Richelle B 1 – Aubel B 1, avec un but de: Jordy Alegre (1-0, 56' ).

"Ce fut vraiment une très bonne rencontre, largement du niveau de la P2", se réjouit Sébastien Roberfroid, le mentor de Richelle B (qui, pour rappel, a prolongé son contrat en fin de semaine). "Aubel est vraiment une des plus belles équipes de la série. D’ailleurs, s’il fallait un vainqueur, ça aurait plutôt été eux que nous!"


A lire sur:
logo_header_LM.jpg Source: La Meuse



Après un bon repas d'avant match organisé pour cette occasion, c'est une belle affiche qui se présente ce dimanche au Stade de la Cité de l'Oie avec la venue du Patro Lensois. Si l'on se souvient bien la rencontre en terres Lensoises, Richelle aura un double objectif, faire oublier le 3-0 et prendre les trois points devant son public venu plus nombreux pour cette rencontre.

Richelle reçoit le Patro Lensois ce dimanche (15h) avec l’ambition de rester au contact du top 6
 
"Ne pas terminer en roue libre"  

Dimanche, Richelle reçoit Patro Lensois dans un petit derby qui nous rappellera les dernières saisons de première provinciale. "Il faut dire qu’on a animé les débats en P1 pendant quelques années ", avance Gregory Mignon, défenseur de Richelle. "Quelle que soit la catégorie, les rencontres face à Lensois sont toujours agréables. Beaucoup de joueurs se connaissent et c’est presque toujours des beaux matches, sauf à l’aller", continue le défenseur richellois.

Au premier tour, Richelle n’avait pas eu voix au chapitre avec un sévère 3 à 0. "On a tout simplement réalisé un non-match. C’est une de nos plus mauvaises prestations cette saison. Lensois nous a dominés à tous les niveaux. Je peux déjà vous dire que dimanche, le match ne sera pas pareil. Nous aurons à cœur de laver l’affront de l’aller et de prendre notre revanche."

Les deux équipes sont actuellement à égalité à la 8e place, l’occasion pour l’une d’entre elles de prendre ses distances. "En début de saison, l’objectif était de se maintenir. Notre saison est d’ores et déjà réussie à ce niveau-là. Il est sûr qu’on veut gagner pour titiller ce top 6 et ne pas terminer la saison en roue libre." Et quand il s’agit de parler des différences qu’il y a entre les deux équipes, Gregory Mignon n’hésite pas à mettre en avant le côté solidaire de Richelle. "On est un groupe très solide. On ne compte pas spécialement de grosses individualités comme d’autres effectifs, c’est peut-être ce qu’il nous manque dans certains matches. Lensois possède une équipe rapide et technique avec d’excellents flancs. Il compte aussi plus des joueurs capables d’exploits individuels comme Rossi. Mais c’est avant tout un groupe de copains et c’est ce qui fait sa force."

Le défenseur sait aussi qu’ils devront se montrer plus rigoureux défensivement. "Je ne regarde plus le classement des goals encaissés, ça me fait trop mal (rires). Contrairement à nos saisons en P1, on encaisse beaucoup plus. La moindre petite erreur se paie cash." Ce professeur de sciences de 34 ans a déjà une belle carrière derrière lui mais c’est seulement sa première saison en Promotion: "Par rapport au plan de carrière que j’espérais quand j’avais 19 ans, je suis quelque peu déçu. Mais en signant une nouvelle saison à Richelle (NDLR : ce sera sa 8e), je fais le choix du cœur. J’habite tout près du stade, je viens de là-bas, c’est en quelque sorte ma maison. Bien sûr, j’ai eu des offres pour jouer en Promotion plus tôt mais si c’était pour quitter Richelle et aller dans un club où je ne me sens pas particulièrement bien, ça ne m’intéresse pas."

c_DSC_0382.JPG

Pour Lensois, c’est  peut-être le début de la fin…
 
L’équipe première de Lensois s’apprête-t-elle à vivre ses dernières rencontres? Cela semble de plus en plus probable. En début de semaine, Fernand Renson, le mécène du club, affirmait qu’il arrêtait les frais en fin de saison car son comité refusait que l’équipe déménage à Waremme la saison prochaine. Du côté du comité, on affirme ne pas avoir fermé la porte mais simplement demandé des explications complémentaires. La situation n’a pas évolué depuis mardi, et Fernand Renson ne donne pas suite aux appels de son vice-président. Ça sent donc de plus en plus le roussi. Car, sans Fernand Renson, impossible d’assumer les charges d’une future D3 (voire D2) amateur. "J’espère encore arriver à le joindre par téléphone", expliquait ce vendredi Laurent Guily, un vice-président inquiet. "Je présume qu’on le verra dimanche. Dans le cas contraire, ce sera le début de la fin."

C’est dans ce contexte pour le moins pesant que Patrick Courtois et ses troupes doivent préparer le déplacement à Richelle, une phalange qui compte le même nombre de points et de victoires que les Patronnés. "On a beaucoup parlé mardi mais on s’est recentré sur le foot jeudi", explique Patrick Courtois. "Difficile de savoir quelle sera la réaction du groupe sur le terrain, dimanche. Je leur ai dit qu’ils devaient donner une belle image d’eux-mêmes pour taper dans l’œil d’un futur club et qu’il restait des primes à prendre. On verra s’ils ont compris le message. J’attends en tout cas autre chose que la prestation à Waremme. Je n’ai d’ailleurs même pas débriefé cette rencontre en semaine. Je leur ai juste dit qu’on avait été insuffisant dans tous les domaines!"

A l’aller, le Patro s’était imposé 3-0. Un exemple à suivre… "C’était une prestation sérieuse, appliquée et concrète. Mais il faut reconnaître que le match avait bien tourné car on aurait pu être mené en début de match puis Richelle n’avait pas profité de ses occasions pour égaliser à 1-1."

c_DSC_0368.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse


Transferts: Richelle mise sur la jeunesse

En vue de la saison prochaine, Richelle a décidé de rajeunir les cadres. "C’est le mot d’ordre pour l’an prochain, on veut miser sur les jeunes. Mais, nous aimerions aussi faire signer deux ou trois joueurs d’expérience afin de les encadrer", comme l’explique l’entraîneur richellois, Christophe Burnet.

Avec les arrivées de William Renauld (Warsage, actif cette saison en P2) et Brice Lemmens (Solières, en Promotion comme Richelle), le club montre que cette nouvelle politique est déjà bien en place. "J’ai toujours eu l’ambition d’évoluer plus haut, je suis jeune et je veux progresser", explique William, le jeune milieu offensif de 22 ans. "J’évolue à Warsage depuis que j’ai quatre ans, j’habite également dans ce village, ce n’était donc pas une décision facile à prendre de quitter mon club de cœur. Les membres du staff sont tous contents pour moi et comprennent qu’il était difficile de refuser une proposition comme celle-ci. Je veux progresser et je pense que j’ai fait le bon choix, le projet sportif mis en place est parfait pour mon évolution. Je vais devoir travailler dur pour m’imposer mais je pense que je suis capable de jouer à ce niveau."

Cette année, avec Warsage, le jeune liégeois réalise une saison pleine. "On est troisième au classement et toujours en course pour la montée. Pour l’instant, je suis blessé et j’espère être de retour pour le tour final, c’est mon objectif à court terme."

Brice Lemmens, jeune défenseur de 20 ans, était, quant à lui, en manque de temps de jeu du côté de Solières. "J’ai joué six matches cette saison dont un face à Richelle. C’est d’ailleurs lors de cette confrontation que les dirigeants richellois sont venus me trouver, ils connaissaient ma situation mais m’ont tout de même proposé de les rejoindre la saison prochaine. Leur projet sportif m’a séduit et le discours du coach également, j’avais d’autres propositions comme Verlaine et le futur coach (NDLR : Kevin Carprasse) voulait également me conserver. Mais je sais que je recevrai plus facilement ma chance à Richelle, je veux me relancer et jouer un maximum de matches." Le jeune joueur passé notamment par le Standard, Visé et Seraing espère que la saison prochaine lui permettra de se révéler. "Je suis très heureux de rejoindre Richelle, je suis encore jeune et je pense que c’est un bon club pour démontrer mes qualités footballistiques.

Christophe Burnet, le coach de Richelle, est ravi de ces deux renforts. "Nous voulons rajeunir l’équipe pour la saison prochaine. Avec William et Brice, c’est ce que l’on essaye de faire. William arrive de Warsage de P2 où il réalise, pour le moment, une super saison. C’est un numéro 10, capable de délivrer des assists mais aussi de marquer des goals. Brice, quant à lui, est un défenseur, il peut jouer back droit ou gauche. Il vient pour se relancer, il était en manque de temps de jeu à Solières et chez nous il aura sa chance dans un effectif peut-être moins pléthorique. Maintenant, il nous faudrait encore deux ou trois joueurs d’expérience pour venir renforcer notre groupe."

transfert.jpg

En P3:

Le match à Richelle ne se jouera ni dimanche, ni lundi
 
Aubel, l’abonné du samedi
 
"Quand se disputera le match entre Richelle B et Aubel B, une joute fixée initialement dimanche à 15 heures?" Telle est la question qui nous a été posée à plusieurs reprises en ce début de semaine. Il faut dire que la situation était pour le moins complexe. Une solution a néanmoins été trouvée. Et elle arrange presque tout le monde…

La semaine dernière, les Verts ont joué samedi après-midi car leurs installations étaient occupées par des joggeurs le lendemain. Ici, la donne est bien différente. "Le comité mosan a demandé aux dirigeants aubelois d’avancer le match au samedi. Comme les deux clubs s’entendent à merveille, l’accord a rapidement été conclu" , explique Étienne Drion, le coach de la P3 aubeloise.

Mardi soir, lors de l’entraînement des Verts, la situation était plutôt cocasse, certains joueurs déclarant ne pas pouvoir être de la partie ce samedi. Bref, ce décalage ne faisait pas les affaires de tout le monde. "Raison pour laquelle nous avons proposé de postposer cette joute au lundi soir. En vain."

rencontres au sommet

Finalement, le coup d’envoi sera donné samedi à 16 heures. "Et ce, parce que nous avons demandé à reculer le coup d’envoi de la partie. La cause? A 15 heures, deux joueurs ne savaient pas être présents. Par contre, ils seront là pour 16h. Ils auront même la possibilité de s’échauffer convenablement. Ce qui est très important dans ce genre de choc."

Cette situation arrange évidemment le T1 des Verts. "En effet, je me voyais mal déforcer les U21, ces derniers devant disputer une rencontre décisive dans la course au titre samedi. Mais le hic, c’est que j’ai pas mal de joueurs considérés réglementairement comme des éléments de P1. Au final, le fait de pouvoir compter sur deux noms supplémentaires me fait donc un bien fou."

Une fois de plus, Étienne Drion va cependant être contraint de modifier sa composition d’équipe. "Mon schéma change toutes les semaines, ce n’est pas un problème. Et ce, même si nous sommes entrés dans une période décisive dans la course au tour final. Après notre succès face à Charneux, ce sera donc Richelle B. Puis Baelen, qui sort d’un dix sur douze, deux points perdus face aux candidats au titre final. Puis Heusy, actuellement sur la troisième marche du podium. Après cette succession de rencontres au sommet, nous en saurons davantage sur nos véritables prétentions, ces dernières dépendant également de la situation de l’équipe fanion."

DSC_0047.JPG



A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

24 février 2016

R. Aywaille F.c. - F.c. Richelle Utd. (Championnat Promotion - J23)

2216236747.jpg


Les buts par: Greg Mignon et Dimitri Vélégan

Les photos de la rencontre P3 à Baelen


Les compositions:

Aywaille: Delbouille, Saccio, Polis, Carvalho, Pirnay, Ben Sellam, Rasquin, Bouhy (84' Wiyalika), Paquet (70' Schroeder), Famerie et Corbesier.

Réserves: Paulus, Wiyalika, Fofana et Schroeder.

Richelle: Gérard, Wangermez, Bisconti, Vélégan (88' Hoho), Castela, Lecluse (46' Thys), Possen, Hansen, Mignon, Spano et Calisgan (46' Lemaire)

Réserves: Donnay, Thys, Lemaire et Hoho.

Arbitre: Kevin Sanglier assisté de Yusuf Askoy et Loïc Lamberti.



Richelle trébuche dans les arrêts de jeu

Rapidement mené au score dès la 9', Richelle devait attendre la 65' minute pour revenir à hauteur d'Aywaille par l'entremise de Greg Mignon et prendre l'avantage 5 minutes plus tard des œuvres de Dimitri Vélégan. Avec ce résultat, les troupes de Christophe Burnet auraient pu faire une belle opération mais comme une récurrente habitude, Richelle encaissait dans les arrêts de jeu. (2-2)

Aywaille arrache le partage contre Richelle
 
Un nul teinté de victoire pour les Aqualiens. En manquant d’efficacité, Richelle a compliqué son derby et doit se contenter d’un partage sur la pelouse d’un Aywaille mêlant courage et solidarité.  

Un match n’est jamais terminé. Cet adage, vieux comme le monde, résume à merveille le duel entre deux formations liégeoises prêtes à tout pour réaliser la belle opération du week-end. Alors que Richelle se dirigeait vers un succès mérité au niveau des occasions créées, un centre magnifique de Bruno Carvalho est arrivé sur la tête de Bruno Wiyalika, tout heureux de pouvoir offrir un point à ses couleurs. "Quand j’aperçois le ballon, je me dis que je dois me concentrer à fond pour l’exploiter au mieux", glissait le buteur au terme des débats. "La passe est parfaite et ma reprise se veut imparable pour le gardien adverse. Cette rose, je la dédie au groupe mais également au coach pour tous les efforts consentis depuis l’entame de la saison."

Richelle pas assez réaliste

Une parole affectueuse, mettant en exergue l’abnégation de chacun, et qui contrastait avec l’amertume de Christophe Burnet… "Si nous avions fait preuve d’efficacité, personne n’aurait parlé de la dernière phase de jeu", lâchait le mentor de Richelle avec véhémence. "Je compte huit occasions et ce, pour deux buts. C’est évidemment trop peu surtout quand on analyse froidement notre comportement sur ces actions. Le gardien aqualien n’a pas sorti un match de fou, ce sont nos attaquants qui n’ont pas opéré les bons choix et ce, alors qu’ils étaient dans de très bonnes dispositions. C’est râlant car je voulais à tout prix ce succès pour prendre de l’avance sur nos concurrents directs."

Une remarque qui vaut également pour les Aqualiens, de plus en plus proches du maintien tant espéré. "Il n’est pas encore acquis mais nous sommes sur la bonne voie", reprend le sauveur local. "On doit désormais surfer sur ce résultat aux allures de victoire pour aller chercher les derniers points dont nous avons besoin. Nous avons prouvé que rien n’est jamais perdu dans le foot à partir du moment où vous donnez tout sur le terrain. Je n’ai pas souvent eu l’occasion de jouer mais cela ne m’empêche pas d’encourager tous mes partenaires. Cette fois, j’ai même eu la chance de participer à la fête, de quoi me rendre heureux."

Tout en offrant un énorme bol de soupe à la grimace pour les joueurs de Richelle. "Il nous manque une personne susceptible de remettre l’église au milieu du village quand l’équipe adverse pousse en fin de match", conclut le coach déçu. "Ce n’est pas la première fois que nous menons au score avant de nous faire rejoindre bêtement, c’est rageant…"

Jean-Philippe Gérard: "C’est limite inadmissible…"

Dans une colère noire, Jean-Philippe Gérard, le gardien richellois, a hurlé dans le vestiaire après le match. "C’est normal quand vous gaspillez un succès face à un adversaire abordable", expliquait le portier redevenu plus calme dans la buvette. "Nous avons eu les occasions pour prendre le large mais, malheureusement, nous ne possédons pas un attaquant avec un esprit de tueur en zone de conclusion. Sans minimiser son match, le gardien adverse n’a pas sorti une parade miraculeuse donc c’est plus que rageant…"

Une amertume qui glissait dans le désarroi au moment d’évoquer l’égalisation locale dans les arrêts de jeu. "Je vais paraître sévère mais c’est limite inadmissible de ne pas être en mesure de conserver son avance alors qu’il ne reste qu’une poignée de secondes à jouer. On devait garder la balle dans nos rangs tout en faisant preuve d’intransigeance dans les duels. Nous avons fait tout le contraire." Cette légèreté physique sur le second but aqualien constitue le parfait reflet de la rencontre. "C’est vrai que nous avons eu les meilleures opportunités mais, dans l’ensemble, nous avons perdu le combat physique, de quoi leur permettre de prendre confiance. C’est tout le mérite de notre adversaire même si, au risque de me répéter, je reste convaincu que nous avions tout en mains pour l’emporter. Ce partage est embêtant mais nous devons relever la tête au plus vite car ce type de schéma ne peut plus arriver. On doit apprendre à se faire plus mal, voilà tout…"

DSC_0045.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: L. Baeten - La Meuse


En P3, la visite à Baelen devait être une formalité mais bien au contraire, les hommes de Sébastien Roberfroid tombaient contre une équipe locale bien organisée mais sans grands dangers offensifs pour la défense. Baelen prenait l'avantage sur penalty à la 78' mais Richelle parvenait à sauver 1 point à 2 minutes du terme par Kevin Leroy.

c_DSC_0093.JPG




Après cette belle victoire face à Cointe dimanche passé, il faut confirmer ce week-end avec le déplacement au R. Aywaille F.c.! Antépénultième du classement mais n'oublions pas le 0-2 du match aller à domicile au stade de la Cité de l'Oie.

Côté reconductions, presque tout l'effectif rempile pour la saison 2016-2017, il reste encore quelques joueurs à voir et l'équipe pourra prendre forme. Les derniers en date sont Kevin Spano, Laurent Massau, Xavier Van Mol et Greg Mignon. Côté transfert, on notera l'arrivée de Grégory Perséo (ex. Verviers et Beaufays) et le départ, pour raisons familiales, de David Samray. Nous lui souhaitons plein de bonheur et le remercions de son expérience apportée cette saison.

DSC_0202.JPG

Richelle doit maintenant confirmer face à Aywaille

Après une belle victoire le week-end dernier face à Cointe (3-0), Richelle doit maintenant confirmer son bon état de forme. Les hommes de Christophe Burnet restaient sur une série de six matches sans victoire, de quoi s’offrir une bonne bouffée d’oxygène.

Cette rencontre a aussi signé le retour au premier plan de Dimitri Vélégan, l’attaquant richellois. Après quelques difficultés en début de saison, dû notamment à une blessure, c’est lui qui a permis de débloquer la situation contre Cointe. "Je reviens en forme. Ce week-end, j’ai joué un match complet comme avant-centre, j’ai eu de très bonnes sensations", confie le jeune liégeois.

Au match aller, Richelle s’était incliné 0-2 à domicile. Cette défaite avait provoqué une cassure, après une saison qui avait démarré sur les chapeaux de roue. "Je ne sais pas si cela a été l’élément déclencheur, mais on le sentait venir dans nos prestations… Et ici, Cointe peut provoquer l’effet inverse et relancer la machine. C’était une victoire importante pour nous et surtout, pas contre n’importe qui."

Aywaille connaît cette année une saison compliquée, les résultats ne suivent pas. Et pour Richelle, ce match arrive à un bon moment. "Ce n’est pas une équipe facile à jouer, il y a de l’agressivité dans leur jeu, au bon sens du terme, c’est une équipe rude qui se donne à fond. Ça serait bien de gagner face à elle, cela nous permettrait d’engranger de la confiance pour la fin de championnat, car il nous reste encore des grosses équipes à jouer, comme Couvin ou Namur. Il faudra être soudé, déterminé et montrer la même envie que la semaine passée. Nous devrons sortir une belle prestation collective. Ils seront chez eux et par conséquent, ultra motivés pour ce match, n’oublions pas qu’ils sont en lutte pour le maintien", analyse Dimitri.

Objectif 40 points

Les observateurs ne s’attendaient pas à voir cette équipe de Richelle si bien classée, et pourtant… "Nous ambitionnons d’atteindre les 40 points, maintenant ça serait magnifique de pouvoir intégrer le top 6, on ne nous attendait pas là mais on répond présent. C’est bien pour nous et pour le club. C’est un très beau parcours et nous sommes fiers. Nous voulons continuer ainsi. Nous l’avons déjà vu cette saison, nous sommes capables du meilleur comme du pire, donc tous les scénarios sont encore jouables", commente l’attaquant. A titre personnel, Dimitri ne pense pas encore à son futur. "Pour le moment, je suis très heureux à Richelle, j’ai vraiment envie de terminer cette saison sur une note positive. Je veux enchaîner les matches et les bons résultats. Après, il sera toujours temps de discuter du futur."

1797048388.2.jpg

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Maxime Debra - La Meuse


En P3C – Michel Henrotte (Heusy) terriblement frustré

"Lorsque l’arbitre est absent, mieux vaut une remise"
 
En s’inclinant à Richelle (2-1), Heusy a réalisé une très mauvaise opération dans l’optique d’une éventuelle qualification pour le tour final. Au moment de revenir sur cette rencontre, le coach des visités a tenu un discours aussi cinglant que pertinent. Il faut dire que tout ne s’est pas passé comme prévu dimanche dernier…
 
"Oui, je suis un peu énervé", lance Michel Henrotte. "Pas sur l’arbitre qui n’a pas effectué le déplacement. De fait, je ne connais pas la raison qui l’a poussé à ne pas se présenter au stade. Mais bien sur le déroulement de la journée".

Vous l’aurez compris, le choc du week-end entre le deuxième et le troisième de P3C n’a pas été dirigé par un arbitre officiel. "Avant d’évoquer ce chapitre, j’aimerais lancer une première réflexion: pourquoi n’a-t-on pas opté pour une remise générale? Après une demi-heure de jeu, le terrain était impraticable. Nous sommes habitués à évoluer sur une surface synthétique à domicile. A Richelle, nous aurions pu jouer avec des bottes! Je n’en veux pas aux dirigeants locaux. Ils n’en peuvent rien. Par contre, je ne comprends pas la décision du CP".

Le coach de Heusy évoque ensuite le dossier arbitrage. "Tout s’est déroulé dans les règles de l’art. Les visités nous ont demandé si nous disposions de quelqu’un pour arbitrer. Ce n’était pas le cas. Quant à moi, en tant que T1, je me l’interdis. A domicile, nous avons un homme en noir qui nous dépanne régulièrement. Mais pas toujours en déplacement. Bref, les locaux ont trouvé une solution en la personne de Thierry Michiels, un joueur que j’avais côtoyé à Malmedy. Dans le vestiaire, pour motiver mes joueurs, je leur ai dit que ce n’était pas tous les jours que nous avons la chance d’être arbitré par un ancien élément de niveau national".

Sur la prestation de l’arbitre, Michel Henrotte n’a presque rien à redire: il a sifflé deux penalties logiques pour Richelle qui ont fait pencher la balance dans le sens des Mosans. "Mais le fait d’être arbitré par une personne qui n’a pas l’habitude de cette situation a changé la philosophie de jeu des visités. Systématiquement, lorsqu’ils arrivaient dans notre grand rectangle, ils se mettaient à dribbler plutôt qu’à tirer au but. Ce choix aurait probablement été différent si un arbitre officiel avait été présent". A noter qu’un visionneur était d’ailleurs présent…

Ce n’est pas l’unique point sur lequel le T1 de Heusy tient à revenir. "Thierry n’a donné aucune carte jaune. Certes, le match s’est déroulé sans accroc. Mais il y a eu quelques fautes d’anti-jeu non sanctionnées. Ce n’étaient pas des agressions. Mais elles méritaient un avertissement. J’ai d’ailleurs dû calmer mes hommes à quelques reprises".

Cette analyse amène Michel Henrotte à une conclusion assez simple. "Pour rendre plus de crédibilité à l’arbitrage, lorsque l’homme en noir ne se présente pas au stade, mieux vaut remettre la rencontre à plus tard. L’arbitre est l’une des personnes les plus importantes sur le terrain. Il ne peut pas y avoir de match si ce dernier n’est pas là".

SR.jpg

Sébastien Roberfroid (T1 de Richelle)
 
"Le délégué de Heusy n’a pas voulu signer la feuille"
 
En voyant que l’arbitre n’arrivait pas, les Richellois ont exécuté la procédure habituelle: "Nous avons demandé aux visiteurs s’ils disposaient d’un arbitre. Ils nous ont dit "non". Donc nous avons dû trouver une personne en interne. Je remercie Thierry Michiels d’avoir répondu favorablement à notre requête", explique Sébastien Roberfroid, le T1 de Richelle B. "Comme il n’avait pas les codes pour réaliser une feuille de match électronique, il a opté pour une feuille écrite. Ce qui est toutefois légal. Il a ensuite demandé aux deux entraîneurs s’ils avaient effectué des modifications dans leur listing. Comme ce n’était pas le cas, il n’a pas fait passer les joueurs devant lui avant le coup d’envoi. Tout le monde était conscient que nous nous débrouillions comme nous le pouvions. Ce qui a été accepté par tous. Sauf par le délégué de Heusy qui a refusé de signer la feuille de match après le coup de sifflet final, ce dernier évoquant le fait qu’il ne l’avait pas rédigée lui-même. Finalement, il a quand même accepté, même s’il n’était pas content de l’arbitrage du jour. Il faut dire que ce club avait refusé d’avancer le match au samedi, puis de jouer sur le terrain B. Était-ce parce que les visiteurs ne voulaient pas disputer cette joute, eux qui avaient trois joueurs suspendus? En tout cas, tout est bien qui finit bien car nous avons passé une très bonne troisième mi-temps".

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Yannick Goebbels - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

17 février 2016

F.c. Richelle Utd. - D.c. Cointe (Championnat Promotion - J22)

281185121.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie à 4600 Visé

Les buts par: Dimitri Vélégan, Ishak Calisgan et Florian Lambrechts


Les photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Wangermez, Bisconti, Vélégan (88' Hoho), Possen, Hansen, Mignon, Spano, Lemaire (57' Thys) et Calisgan (80' Lambrechts).

Réserves: Donnay, Thys, Lambrechts et Hoho

Cointe: Dentz, Bruzzese, Bayok (38' Ramirez), Serwy (65' Agovic), Tohoua (65' Gulmi), Schoenmaeckers, Olondo, Gendarme, De Jesus, Diakhité et Bury.

Réserves: Agovic, Ramirez, Gulmi et Delchambre.

Arbitre: Tom Lamberigts assisté de Eric Van Der Heyden et Vincent Donners.



Richelle est la bête  noire de Cointe

Le Daring a manqué de poids offensif 

Les mois passent et l’histoire se répète… En deux saisons et en quatre confrontations, Richelle a réalisé un douze sur douze face au D.c. Cointe.  

"Nous en avons parlé durant la semaine", reconnaissait après le nouveau succès richellois, Kevin Caprasse, le coach cointois, "mais bon, si les résultats ne plaident pas en notre faveur, je reste satisfait de notre première mi-temps où nous avons vu des occasions de part et d’autre. Malheureusement nous n’avons pas su convertir les nôtres et cela s’est payé cash! "

Dire que le coach en a gros sur la patate serait encore trop léger : "Se créer autant d’occasions à l’extérieur et ne pas en mettre une au fond, il y a de quoi être déçu. Offensivement, nous avons cruellement manqué de poids. En seconde période, nous avons pris des risques qui ne se sont pas avérés payants. A 1-0 pourtant, il n’y avait rien de mal fait. Tout restait possible mais nous n’avons pas mis ce petit but…"

Si au classement Cointe reste devant Richelle, tout se resserre. "C’est dommage mais maintenant, c’est à nous de réagir", poursuit Kevin Caprasse, "soit nous continuons dans la même voie et nous terminons la saison à la 14e place, soit nous nous remettons au boulot et surtout en question dès demain et on repart de l’avant…"

DSC_0127.JPG

Dans l’autre camp, Christophe Burnet savourait à juste titre : "C’est vraiment la victoire qu’il nous fallait" commentait celui qui a déjà prolongé son bail à Richelle. "Cela faisait un bout de temps que nous nous cherchions et cela devenait réellement pesant. Je crois pouvoir affirmer que dans l’ensemble, nous méritons notre victoire. Richelle a retrouvé ses valeurs et a montré de belles choses. Nous allons enchaîner avec d’autres derbys. À Aywaille, contre Lensois et à Waremme. Si ces matches peuvent paraître compliqués, c’est un plaisir de les disputer. Il reste 9 rencontres et nous avons 29 points. Cette victoire va nous faire du bien. Je ne voulais pas sombrer dans la morosité et nous avons répondu présent ! Je m’en réjouis!"

Julian Bisconti au four et au moulin pour Richelle

"Une victoire qui nous fait énormément de bien"  
 
Il s’est donné sans compter tout au long de nonante minutes. Il a délivré un assist et s’est créé une ou deux réelles occasions. Il a aussi pris un mauvais coup qui lui a entaillé le cuir chevelu mais Julian Bisconti était heureux au coup de sifflet final : "C’est une victoire qui nous fait énormément de bien. Cela faisait un bout de temps que nous avions du mal à tenir le zéro derrière. Non seulement nous avons tenu mais nous inscrivons trois buts! Franchement, il ne faut pas perdre de vue que nous venons de P1 et il me semble que nous pouvons d’ores et déjà affirmer que notre saison est réussie. Notre parcours est tout ce qu’il y a de correct. Nous avons longtemps tenu notre rang dans le top 5 et le match d’aujourd’hui nous permet de nous relancer."

Non seulement Richelle s’est imposé mais en plus, les joueurs de Christophe Burnet ont montré de belles choses dans cette rencontre "C’est vrai", poursuit Julian Bisconti, "on a vu de belles phases. Nous nous sommes battus les uns pour les autres et cela a payé. Oh bien sûr il y a eu du déchet et notre gardien Jean-Philippe Gérard, qui n’est même pas à cent pour cent, a sorti de beaux arrêts mais nous avons toutes les raisons d’être satisfaits. Mais attention, pas question de nous reposer sur nos lauriers. La semaine prochaine, nous nous rendons à Aywaille, pas question de sous-estimer cette équipe ! Il faut poursuivre sur notre lancée."

DSC_0156.JPG

Michaël Possen futur T2
 
En marge de ce derby Richelle-Cointe, la direction richelloise a poursuivi son boulot de préparation pour la saison prochaine. Après de nombreuses reconductions, dont celle du coach, le staff richellois va subir quelques modifications : "David Samray nous a fait part de sa décision d’arrêter, commente Fabian Bruwier, le président de Richelle. Son successeur sera Michaël Possen qui  de son côté, ne jouera plus. Indépendamment de la nomination d’un nouveau T2, Richelle a aussi acté la venue de Grégory Perséo, un joueur de flanc très remuant, actif à Beaufays cette saison.

DSC_0044.JPG



A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: J.P. Dessouroux - La Meuse


Richelle renoue avec le succès

Et on l'attendait depuis le 28 novembre 2015... Autant ne pas bouder son plaisir car en plus des trois points, il y avait l'envie et la manière. Cela faisait belle lurette que l'on avait assisté à une telle rencontre et de part et d'autre. Pour cette rencontre, Manu Castela et Maxime Lecluse étaient suspendu tandis que Johan Troch ressentait une douleur. Laurent Massau et Xavier Van Mol reprenaient du temps de jeu avec la P3.

Une première mi-temps équilibrée mais intense avec des contres et des occasions pour les deux équipes. Côté richellois, Jean-Philippe Gérard retrouvait toutes ses sensations avec trois belles interventions. C'est à la demi-heure que Dimitri Vélégan débloquait le marquoir d'un beau petit lob frontal. Une seconde période, tout aussi emballante mais avec un léger avantage local, il fallait d'ailleurs attendre la 81' pour que Ishak Calisgan, idéalement servit par Maxime Thys, ne double l'avantage.

La rencontre était pliée mais on assistait encore à de beaux échanges mais c'est Florian Lambrechts qui donnait le coup de grâce à la 88' pour le 3-0. Trois points qui viennent à point pour le moral des troupes d'autant plus que la manière y était. De bonne augure pour aller affronter Aywaille le week-end prochain.

c_DSC_0144.JPG

En P3, c'est encore une belle victoire 2-1 face à Heusy avec un doublé de Jordy Alegre




Sans-titre-1.jpgRencontre délicate, une de plus, ce dimanche au stade de la Cité de l'Oie, Richelle reçoit le D.c. Cointe qui a toujours en mémoire la rencontre perdue chez eux et contre le court du jeu. (pour rappel, victoire 0-1 sur penalty). A Richelle, pour les hommes de Christophe Burnet, s'ils ne veulent pas continuer de plonger dans les profondeurs du classement, c'est le moment de réagir, évidemment, il n'y a toujours rien de mal fait mais il ne faudrait pas s'ennuyer jusqu'à la fin de ce championnat et les supporters attendent une réaction.

Pour cette rencontre, Jean-Philippe Gérard passera un dernier test avant la rencontre pour évaluer l'état de sa main. Du côté des reconductions, Jean-Philippe Gérard et son coach Jean-Bernard Ramakers, Pierre Wangermez, Nicolas Hansen, Manu Castela et Maxime Deghaye ont déjà confirmés leur présence pour la saison prochaine.

DSC_0207.JPG

Face au voisin de Cointe, Richelle doit sortir la tête de l’eau

Un derby liégeois très attendu ce dimanche (15h)

Richelle, qui reste sur une mauvaise série de six matches sans victoire, reçoit Cointe qui vient d’enchaîner deux succès d’affilée. Entre deux concurrents directs, la bataille risque d’être âprement disputée.  
 
Arrivé l’été dernier en provenance de Houtain (P2), Kevin Spano a connu quelques difficultés en début de saison mais depuis la reprise, le jeune liégeois enchaîne les titularisations. "Je suis très content que l’entraîneur me fasse confiance, je me donne toujours à fond durant les entraînements et mon travail paye." C’est la première saison de Kevin en nationale, la différence de niveau entre les deux séries n’est pas toujours évidente à gérer. "C’est sûr qu’en Promotion, la vitesse de jeu est beaucoup plus rapide qu’en P2 et techniquement le niveau est très relevé, ici une erreur se paye cash. Pour ma part, j’enchaîne les matches et j’accumule de la confiance. C’est ce qu’il me fallait pour enfin lancer ma saison."

Après avoir démarré le championnat en trombe, les hommes de Christophe Burnet connaissent actuellement une baisse de régime, ils n’ont enregistré aucune victoire lors des six dernières rencontres de championnat. "Oui, c’est vrai que ces derniers temps, les résultats ne sont pas top, mais la saison est longue et il était possible que l’équipe connaisse un coup de mou. Malgré tout, nous restons motivés et confiants pour la suite de la saison", explique le médian.

Face à Cointe ce dimanche, les Richellois vont devoir faire preuve de caractère pour arracher un bon résultat. "Ça va être un match compliqué, il va falloir faire preuve d’engagement, il sera important de respecter les consignes tactiques du coach, on doit sortir une grosse prestation collective et répondre présent physiquement. Cointe possède une belle équipe, très technique qui développe un beau football. Mais au match aller, nous les avions battus ce qui prouve que nous avons les capacités de relever le défi. On a un groupe très homogène avec une bonne ambiance, tout est possible", conclut Kevin Spano.

Du côté Cointe, on se méfie de cette équipe de Richelle. Le match aller avait laissé un goût amer aux hommes de Kevin Caprasse. Défaits 0-1 à domicile, l’unique but de la rencontre avait été inscrit sur un penalty très litigieux, cette décision arbitrale avait d’ailleurs provoqué l’expulsion du coach cointois. "C’est une équipe qui joue très bien le contre, il faudra rester vigilant et compact comme nous avons su le faire lors de nos deux dernières sorties", explique Adolph Tohoua, milieu de terrain de Cointe. "Il faudra gagner nos duels, ce sera ça la clé du match. La différence maintenant, c’est que nous sommes sur une bonne série, début de saison, il nous manquait ce petit brin de chance devant le but, la donne a changé."

Après avoir enchaîné une blessure et une suspension, le joueur est enfin revenu la semaine passée face à Lensois. "Je me suis bien entraîné cette semaine, je suis au top et très motivé pour le match de dimanche. Nous avons une revanche à prendre. Au match aller, nous avions dominé tout le match mais il nous avait manqué des petits détails, on aurait dû gagner ce match", conclut le joueur.

2873025742.jpg

En P3, Richelle - Heusy: l’heure de la confirmation!

Ce dimanche sur le coup de 15h, c’est un véritable match au sommet qui attend les ouailles de Michel Henrotte. "Nous nous déplaçons à Richelle dans l’antre de l’un des principaux candidats au titre. Pour nous, c’est une rencontre importante. De fait, nous avons perdu la deuxième tranche". Avec quelques regrets. En effet, les Elsautois ne possèdent qu’une unité de plus que nous au classement final. "Cela nous oblige à figurer parmi les quatre premiers après la 30 ème journée de compétition si nous voulons assurer notre qualification pour le tour final. Pour l’instant, c’est le cas. Mais Aubel, qui joue face à Banneux B, la lanterne rouge, pourrait revenir à un point de nous en cas de revers en Basse-Meuse."

Vous l’aurez compris, le suspense pourrait faire rage toute cette fin de saison. "Surtout que les conditions climatiques risquent de ne pas nous avantager ce week-end. En effet, le dégel et d’éventuelles chutes de pluie risquent de rendre le terrain assez gras", lance Henrotte avant de positiver à nouveau. "Face à l’Étoile Verviétoise, nous avons remporté l’entièreté de la mise sur la marque de 1-0. Un score logique face à un adversaire toujours difficile à manier. Voilà qui nous met en confiance pour le choc de ce dimanche. En parlant de confiance, si j’ai accepté de prolonger l’aventure à Heusy, c’est également car l’état d’esprit de mes joueurs et des comitards est formidable".

3099289787.2.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Yannick Goebbels et Maxime Debra - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

10 février 2016

R.f.c. Meux - F.c. Richelle Utd. (Championnat Promotion - J21)

430124113.jpg


Adresse: Rue Janquart 16 à 5081 - Meux (La Bruyère)


Les compositions:

Meux: Lahaye, Boreux, Palate, Garriz, Eloy, Mwemwe, Hahez (71' Dardenne), Otte, Renson, Kini (68' Vanderveken) et Van-Hyfte (78' Paquet)

Réserves: Dardenne, Paquet, Macalli et Vanderveken

Richelle: Donnay, Deghaye, Lambrechts, Wangermez, Bisconti, Castela, Lecluse, Possen (55' Troch), Mignon, Spano (67' Thys) et Calisgan (60' Lemaire)

Réserves: Thys, Alegre, Troch et Lemaire

Arbitre: Quentin Pirard assisté de Anthony Watelet et Mario Leyder.



Richelle n’y arrive toujours pas

Richelle n’a plus gagné depuis le 28 novembre dernier.

Il n’y a pas eu photo samedi, malheureusement pour les Richellois. Meux a directement mis la pression sur son adversaire, à coup d’accélérations et de changements d’aile. Les Visétois ont été incapables de répondre aux assauts namurois. Les Meutis trouvaient rapidement la faille, via une pêche des 20 mètres de Kinif. L’attaquant namurois remettait le couvert dans le troisième quart d’heure, mettant un tir croisé alors que le placement du jeune gardien Loïc Donnay n’était pas irréprochable sur ce coup-là. Seul Florian Lambrechts, d’un tir non cadré, inquiétait un peu le portier Lahaye en première période.

Après la pause, Richelle tentait de réagir, notamment par l’entremise de Kevin Spano, mais son tir ne parvenait pas à surprendre Lahaye. Les Namurois tuaient le match peu après l’heure de jeu, Palate étant attentif suite à une grosse frappe de Garriz Constant détournée par Loïc Donnay. Kinif fixait les chiffres quelques instants après, les tentatives de Julian Bisconti et Jonathan Lemaire ne changeant rien à l’affaire. "On n’a pas eu voix au chapitre dans cette rencontre", commente Christophe Burnet, le coach de Richelle. "Meux a tout simplement fait une grosse prestation. Déjà au match aller, on avait eu de la chance de gagner cette rencontre. Et par rapport à leur match de la semaine passée (NDLR : une défaite 4-3 au Patro Lensois), Meux devait réagir et voulait vraiment accrocher la victoire. On n’a pas été bon aujourd’hui, nous avons beaucoup trop laissé faire l’adversaire. Il aurait fallu compenser nos manquements par une bonne agressivité, mais on n’a pas su le faire aujourd’hui. Oui, dans le premier quart d’heure de la deuxième période, on aurait pu inscrire un but mais à 3-0, le match était plié."

Richelle court toujours après un succès qui le fuit depuis le 28 novembre. Il faudra tenter de se reprendre dimanche prochain, pour la réception de Cointe et un derby attendu.

DSC_0131.JPG



En P3, belle victoire 2 buts à 1 face à Charneux avec des buts de Loïc Cocx et Jérémy Fafra. Sébastien Roberfroid et ses troupes restent toujours bien placés à 3 points du leader Battice.

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse


Battu par plus fort

On le savait compliqué ce déplacement à Meux et à raison, une victoire aurait été la bienvenue pour le moral des troupes mais face à ce groupe revanchard du match aller (pour rappel 3-0), pas de solutions. Un groupe, des gabarits, du rythme, rien n'a marché pour contrer Meux sur ses terres. Prendre sur soi, se remettre en question et travailler pour préparer la venue de Cointe la semaine prochaine.



Le déplacement à Meux

Un match pour effacer la série noire

Ce dimanche, Richelle se déplace à Meux avec une certaine pression. L’équipe reste sur cinq matches sans victoire et voit sa position au classement redescendre à la dixième place. "Il serait quand même grand temps de gagner", assure Christophe Burnet, coach de Richelle. "La semaine dernière, on prend un bon point contre Longlier mais contre le cours du jeu. Si on veut repartir avec les trois points dimanche, on doit se montrer beaucoup plus solide défensivement. On n’arrive pas à tenir le score non plus. Plusieurs fois cette saison, on est devant mais on ne parvient pas à tenir notre avance. La semaine passée est un bel exemple."

Malgré cette spirale négative, la série reste très serrée et les Richellois ne sont qu’à cinq longueurs de Meux, actuellement quatrième au classement. En cas de victoire, il pourrait réaliser une belle opération. "L’état de Meux sera une clé importante du match, surtout qu’on a eu un peu de chance au match aller (NDLR: victoire 3-0 de Richelle) et qu’ils ont perdu la semaine dernière à Lensois. Ils auront à cœur de prendre leur revanche. C’est une très bonne équipe mais nous allons là pour gagner, il faut stopper notre mauvaise série."

Richelle va devoir élever son niveau et renouer avec la victoire s’ils ne veulent pas être largués au classement. A noter que Meux et Richelle sont dans les meilleures attaques de la série avec respectivement 39 et 35 buts. Mais les deux équipes connaissent aussi de gros problèmes défensifs… Ça nous promet donc un match avec des buts.

L’Andrimontois Manu Castela se sent bien à Richelle
 
"Une de mes plus belles saisons"

Sans-titre-1.jpg

Après des passages remarqués du côté de Verviers et de Faymonville, c’est avec Richelle que Manu Castela a décidé de poursuivre son parcours.

Auteur déjà de 11 buts en 19 matches, l’attaquant andrimontois de 28 ans se sent comme un poisson dans l’eau dans son nouveau club. "L’adaptation pour moi a été très facile et rapide, Richelle est un club avec une très bonne mentalité. La montée du club en Promotion était un plus et mes statistiques personnelles facilitent mon intégration dans l’équipe."

L’ancien joueur de Verviers ne se considère par pour autant comme le leader de Richelle. "J’ai de l’expérience, mais je ne suis pas le seul… Plusieurs joueurs sont là pour jouer le rôle de porte-parole du coach. Ainsi, on peut encadrer les jeunes et les faire profiter de notre expérience dans ce style de compétition. Pour ma part, j’essaye de toujours donner le meilleur de moi-même, être présent à chaque entraînement, ne pas critiquer les arbitres, faire en sorte de montrer la bonne mentalité pour les jeunes."

A l’heure actuelle, Manu Castela a déjà égalé son score de l’année dernière à Aywaille à savoir 11 buts. Il lui reste encore 10 matches pour augmenter ses stats… "Je réalise probablement une de mes plus belles saisons. Certes, le championnat est particulier cette année, mais je me sens bien en jambe et j’ai la chance d’avoir un très bon apport offensif. Sans mon équipe, je pense que je n’aurais pas marqué 20 % de mes buts. Mon record personnel en Promotion, c’est 14 goals avec Faymonville, si je pouvais le dépasser, je serais satisfait de ma saison. Mais je ne pense pas trop à ça. Ce qui compte, c’est l’équipe. Je préfère marquer 2 goals qui rapportent des points que 7 goals qui n’apportent rien."

Avec un attaquant de l’envergure de Manu Castela, on peut se poser la question quant aux ambitions du club. "Notre objectif est avant tout le maintien et atteindre les 40 points. Maintenant, tout arrive dans le foot et une fois l’objectif atteint, on peut rêver à une montée potentielle." Tout dépendra aussi de la future réforme.

DSC_0059.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Adrien Herbillon - La Meuse


Baptême du feu pour Donnay, prévenu au dernier moment

Loïc Donnay a réussi ses débuts.

Il aura certes pris deux goals mais, sans lui, combien Richelle en aurait-il encaissé? Loïc Donnay, propulsé gardien numéro 1 du jour, a réussi ses débuts en Promotion. Pourtant, les conditions dans lesquelles il a été amené à remplacer Jean-Philippe Gérard n’étaient pas idéales.

"A l’échauffement, Jean-Phi a pris un mauvais ballon et c’est fait mal au poignet. Suite à cela, il ne se sentait pas capable de tenir sa place à 100 %", évoque le jeune gardien de 21 ans. "On m’a alors dit de m’échauffer sur le temps qu’il restait, soit 3 minutes. Ça a suffi mais 5 minutes supplémentaires n’auraient pas été un mal. L’avantage, c’est que je n’ai pas eu le temps de stresser", rigole-t-il.

Son début de match un peu hésitant n’avait donc rien de surprenant. "Il m’a fallu un petit temps d’adaptation", concède-t-il. "Je devais trouver mes repères, où me placer, etc... Mais je pense qu’en seconde mi-temps, c’était mieux, j’étais plus sûr de moi."

On ne pourra que lui donner raison. Loïc Donnay était bien présent, en particulier sur les duels avec l’attaque longolarde et en a remporté plusieurs. "Leurs avants étaient très rapides et techniquement doués. Mais je dois aussi souligner le fait que mes défenseurs ont bien fait leur boulot aussi. Puis Manu (Castella) et Julian (Bisconti) ont marqué", place-t-il modestement. Autre domaine dans lequel il s’est illustré dimanche après-midi, ce sont ses réflexes sur la ligne. "Oui, c’est aussi l’un de mes points forts", reconnaît-il. "Je dois par contre encore améliorer mes sorties aériennes." Et Jean-Bernard Ramakers d’enchaîner : "Il a de la vivacité et il ne lui manque que du temps de jeu pour progresser et gagner de l’expérience. Loïc est un gars courageux qui fait preuve d’une super mentalité."

DSC_0195.JPG

Reste à savoir maintenant combien de temps Jean-Philippe Gérard sera indisponible. Mais Richelle sait en tout cas que son remplaçant ne déméritera pas.

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Julien Denoël - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

03 février 2016

F.c. Richelle Utd. - R.r.c. Longlier (Championnat Promotion - J20)

1049320536.2.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie à 4600 Visé

Les buts par: Manu Castela et Julian Bisconti


Les photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Donnay, Deghaye, Wangermez, Bisconti, Vélégan (46' Thys), Castela, Possen, Hansen, Mignon, Spano (77' Lemaire) et Calisgan (65' Troch).

Réserves: Gérard, Thys, Troch et Lemaire

Longlier: Labranche, Chenon (80' Bigonville), Devillet, Tibor, Bossicart, Ragut (70' Evrard), Roset, Lejeune, Gruslin, Huberty et Frejd.

Réserves: Kudimbana, Bidonville, Bidonville et Evrard.

Arbitre: Virginie Derouaux assistée de Benjamin Languette et Yves Thomas..



Largement dominé, Richelle a su accrocher le partage dans les derniers instants
 
Richelle arrache un très bon point
 
C’est sans Jean-Philippe Gérard, blessé durant l’échauffement et remplacé à la dernière minute par Loïc Donnay, auteur d’une belle prestation, que Richelle accueillait Longlier. "Pour un premier match, comme ça, je lui tire mon chapeau", lançait Christophe Burnet.

DSC_0226.JPG

Si les visiteurs se montraient dangereux dès les premières secondes du match, la rencontre n’avait pourtant rien de très emballant, le ballon passant d’un camp à l’autre de manière stérile. C’est donc sans surprise que les 22 acteurs rentraient au vestiaire à la pause sur un score vierge.

En seconde mi-temps, le rythme augmentait et Loïc Donnay était mis à contribution à plusieurs reprises. Le jeune portier sortait les ballons et cela profitait à Richelle puisqu’à la 68', Manu Castela trompait Labranche d’un superbe lob (1-0), il est vrai, un peu contre le cours du jeu. A la 79', Longlier parvenait à recoller méritoirement via Lejeune qui, d’une tête bien placée au premier poteau, trompait Loïc Donnay (1-1). Moins de 5 minutes plus tard, sur un contre rondement mené, Roset mettait Longlier aux commandes (1-2). Pourtant le match était loin d’être terminé puisque Julian Bisconti, à l’approche des arrêts de jeu, donnait au score son allure définitive d’une frappe à l’entrée de la surface après un centre repoussé (2-2). "Vu la physionomie du match, on peut être content avec ce point", assurait Christophe Burnet à l’issue de la rencontre. "On n’a pas été exceptionnel. Longlier était un adversaire solide. Non, c’est vraiment un bon point."

En première période, ses joueurs n’étaient pas dedans il faut dire. "Il nous a manqué beaucoup de choses aujourd’hui. Mais si Longlier ne l’emporte pas, ils ne doivent s’en prendre qu’à eux-mêmes vu leurs occasions", notait-il. Comme (trop) souvent cette saison, Richelle a pourtant mené au score avant de voir Longlier passer devant. "C’est peut-être le plus décevant", indiquait il. " On manque de concentration sur 90 minutes et à ce niveau, ça se paye."

A noter, outre la blessure au poignet de Jean-Philippe Gérard, le probable nez cassé de Dimitri Vélégan tandis que Kevin Spano ressentait une gêne à la cuisse au bout des 90 minutes"

DSC_0085.JPG

Le coach de Longlier regrettait le manque d’efficacité

Gillard: "Clairement deux points de perdus"

En partageant l’enjeu face à Richelle, Longlier pouvait se mordre les doigts. "Ce sont clairement deux points de perdus", soupirait Stéphane Gillard, le coach. "Quand on voit nos occasions, ça doit être 1-5 ou 1-6 comme score final…" Auteurs d’une bonne prestation, ses hommes n’auront finalement déçu que dans la finition. "On a vraiment manqué d’efficacité parce que, dans la manière, c’était excellent, surtout en première mi-temps", jugeait-il.

Un sentiment mitigé

Mené au score, Longlier, a réussi à renverser la vapeur en moins de 5 minutes. "Mais il restait dix minutes plus les arrêts de jeu. On n’est jamais à l’aise quand il reste du temps comme ça", notait-il. La preuve, c’est que Richelle est finalement parvenu à égaliser à la 89'. "Les joueurs sont fort déçus car ils retiennent le négatif mais j’ai essayé de trouver des mots positifs pour les rassurer", ajoutait le T1. "Vu la semaine compliquée qu’on a eue, avec les blessures, ce n’est pas un mauvais résultat. Les gars ont montré qu’ils avaient les capacités de réagir." Loin d’être mauvais perdant, Stéphane Gillard tenait aussi à souligner la prestation de Richelle. "C’est une belle équipe. Ils affichent un bon état d’esprit. Je dois dire que ça me gêne moins d’abandonner deux points ici contre une équipe qui joue le jeu que contre Aywaille qui ne pensait qu’à casser le jeu de manière honteuse. Le sentiment est donc un peu mitigé mais je pense quand même qu’on a pu assister à du beau football aujourd’hui." En deuxième mi-temps en tout cas…

Sans-titre-2.jpg

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse


Un point, c'est tout...

Pour autant la déception du match nul face à Arlon était grande, ce dimanche, c'était peut être un soulagement. Et surprise en début de rencontre, ce n'était pas Jean-Philippe Gérard qui se présentait sur le terrain mais bien Loïc Donnay pour une première titularisation au pied levé, sur le dernier ballon d'échauffement, Jean-Phi se retournait le pouce. Pas le temps donc de réfléchir pour Loïc auteur ceci dit d'une prestation 3 étoiles.

Après une première mi-temps pas très emballante, Richelle prenait les commandes à la 68' par Manu Castela pour se faire rejoindre à la 79' et même se faire malmener à la 84'. (1-2) Dominé en cette fin de rencontre, Richelle parvenait tout de même à recoller au score par Julian Bisconti et prendre un point à domicile en fin de match.

c_Sans-titre-1.jpg

Du côté de la P3, les hommes de Sébastien Roberfroid sont allés s'imposer 0-4 à Banneux avec des buts de Kevin Olaert, Pierrot Tilkin, Jordy Alegre et Loïc Cock



Richelle face à l’obsession du zéro contre Longlier 

Christophe Burnet: "Nous ne sommes plus en P1"

La période sans succès de Richelle s’est donc rallongée suite au nul samedi passé contre Arlon. "Cette impossibilité à maintenir un résultat me fait un peu râler", reprend le coach Christophe Burnet. "Avant la saison, on présentait Richelle comme un véritable béton défensif qui éprouverait des difficultés à marquer. Et voilà que nous sommes la troisième attaque mais nous encaissons trop de buts!".

Ce "défaut" est apparu après le déplacement à Cointe, le dernier match au cours duquel Jean-Philippe Gérard ne s’est plus retourné. "Je parle beaucoup avec les cadres du noyau. Depuis 2, 3 ans, ils sont habitués à avoir la meilleure défense. Mais nous ne sommes plus en P1 mais en Promotion. Tu dois défendre tout en avançant. On travaille sur ce point à l’entraînement. Cela prend du temps pour trouver les bons réglages".

En face d’eux, les Mosans vont trouver une équipe de Longlier à la recherche d’une revanche après sa défaite à Aywaille. "J’ai envie de gagner ce match pour couper à cette série de non-victoires alors que la suite du calendrier n’est pas simple. Petit à petit, un top 6 se dégage. On veut s’y coller le plus longtemps possible."

DSC_0052.JPG

Du côté visiteur pour le déplacement à Richelle dimanche:

Kudimbana sans doute trop court

Renauld (qui suit actuellement des séances de mésothérapie) et Fautré (qui doit consulter un spécialiste après sa rupture partielle du tendon d’Achille) sont toujours sur la touche. F. Bigonville, lui, revient dans le coup après une douleur au genou. M. Evrard rentre également puisqu’il en a terminé avec ses examens. Gérard sera suspendu. Un match que risque fort de rater aussi Kudimbana, toujours en délicatesse avec ses adducteurs. En revanche, la blessure de Raguet (cheville) évolue bien et il pourrait, contrairement aux premières prévisions, être au poste ce dimanche.

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

27 janvier 2016

F.c. Richelle Utd. - F.c.j. Lorrain Arlon (Championnat Promotion - J18)

2450763018.3.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie à 4600 Visé

Les buts par: Dimitri Vélégan et Ishak Calisgan


Pas de photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Gérard ; Lecluse, Mignon, Wangermez, Possen, Calisgan, Spano, Hansen (82' Hoho), Lemaire (46' Troch), Vélégan (77' Thys) et Castela Cerro.

Réserves: Donnay, Thys, Troch et Hoho

Arlon: Leyder, Schoumaker, Grégoire, Robinet, Arend (71' Demelenne), Bourtal, N’Zita, Bourgeois, Donneaux, Di Felice (77' Bekhaled) et Copette.

Réserves: Demelenne, Bekkaled

Arbitre: Maarten Toeback assisté de Amaury Requier et Jean-Pierre Pauly.



Richelle a pourtant mené au score à deux reprises
 
"On ne sait vraiment pas tenir un résultat!"

Frustrant: voilà le mot qui convient le mieux pour résumer le partage signé samedi soir par Richelle. Les locaux ont mis du temps à rentrer dans le match, mais ce sont eux qui ont fait la course en tête durant toute la seconde période. Avec un Ishak Calisgan très inspiré, passeur et puis buteur. "Après un début de rencontre compliqué, nous avons bien démarré la seconde mi-temps" indiquait le flanc droit, avant de faire ses comptes. "J’en suis à quatre buts et quatre assists personnellement. Mais perdre deux points de la sorte alors que le match est presque terminé, c’est toujours dommage. On court après une victoire depuis trop longtemps maintenant."

Depuis le 28 novembre exactement, même si la trêve et les conditions météorologiques ont empêché les Mosans de s’exprimer. Alors que Jean-Philippe Gérard passait une soirée tranquille, il a donc dû se retourner à deux reprises, face à Bourgeois, un joueur qui a évolué au F.c. Metz, notamment. "Son coup-franc pour faire 1-1 est exceptionnel, mais, par contre, on ne doit jamais encaisser ce second but. On savait que Bourtal était un des seuls à pouvoir faire la différence et on le laisse faire" pestait Christophe Burnet. "C’est un problème récurrent chez nous: on ne sait pas tenir un résultat. Nous avions réalisé le plus difficile en prenant l’avance à deux reprises. Je suis très déçu, car nous devions l’emporter. On dirait que mes joueurs paniquent quand ils mènent à la marque. C’est paradoxal: ils devraient se libérer."

Le coach pointait tout de même le comportement de Ishak Calisgan sur son flanc. «"Il a amené beaucoup de danger en seconde mi-temps. Quand il joue ainsi, il est un joueur important pour Richelle." Son homologue arlonais, Guy François, était très déçu du comportement de son équipe, mais tenait à mettre en exergue l’accueil. "Mes joueurs ont joué un match de m… et on récolte un point avec de la chance. Mais je tiens à saluer la qualité de la pelouse malgré la pluie, les infrastructures magnifiques, ainsi que la sympathie des dirigeants de Richelle et de Christophe Burnet." Un fair-play plutôt rare de nos jours et qui fait plaisir à entendre!

DSC_0098.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: J.P. Nélis - La Meuse

Une reprise en demi-teinte

En Promotion, le FCJLA effectuait un déplacement délicat du côté de Richelle. Les Arlonais, privés de plusieurs éléments ramènent un point du déplacement en terre liégeoise. Le score : 2-2 avec un doublé de Bourgeois

Tout fraichement récompensé du "Mérite Sportif 2015 de la ville de Visé" pour son parcours assez atypique en dix années d'existence, cette rencontre face à Arlon, les troupes du "Présibian" Bruwier avaient à cœur de renouer avec la victoire.

Sur un terrain assez lourd, on assistait à une première partie équilibrée, Arlon avait un peu plus la possession de balle mais ne se créait pas beaucoup d'occasions à l'inverse des richellois qui ne concrétisaient pas les deux ou trois possibilités par Manu Castela, Jonathan Lemaire ou Ishak Calisgan pour atteindre la mi-temps sur un score vierge. (0-0).

En seconde et à l'heure de jeu, Richelle prenait les commandes pour mener assez logiquement par Dimitri Vélégan qui, après une belle combinaison, débloquait le marquoir sur une frappe instantanée. (1-0) Les arlonnais égalisaient 3' plus tard sur un coup franc "cadeau" de l'arbitre à l'entrée du rectangle. Le tir pleine lucarne pleine lucarne ne laissait aucune chance à Jean-Philippe Gérard. Par la suite, à la 86', Ishak Calisgan replaçait Richelle aux commandes sur un bel effort personnel, il entrait dans le rectangle pour une frappe instantanée. (2-1) Malheureusement, dans les arrêts de jeu et une mauvaise reconversion défensive, l'ailier droit visiteur passait trois hommes sur le flanc gauche pour glisser la balle sous Jean-Philippe Gérard, Maxime Deghaye dégageait in extremis sur la ligne mais un joueur d'Arlon poussait la balle de la main dans le goal (paraît-il)...

Au final et à la vue de la rencontre, une grosse déception tant Arlon n'a pas été dangereux, un fond de jeu bien présent mais encore quelques réglages à faire pour retrouver la pleine confiance dans cette compétition.

c_DSC_0015.JPG

Mérite Sportif 2015 30/01/16
La remise du Mérite sortif 2015


Arlon vient tester Richelle et Jean-Philippe Gérard
 
"Retrouver notre solidité défensive"

Depuis le début de la saison, Richelle n’était jamais resté sur 3 matches sans victoire. Dans les plans mosans, il n’est pas question d’enchaîner un quatrième. "Une reprise après une interruption de 15 jours n’est pas évidente", analyse l’expérimenté gardien Jean-Philippe Gérard. "Surtout que nous restons sur une spirale un peu négative avec trop de buts encaissés et trop peu de points ramassés".

Certes, il n’y a pas le feu au lac et Richelle est encore dans la première moitié du classement mais l’ambition n’est pas de se reposer sur ses lauriers. "Ce n’était plus dans nos habitudes d’encaisser autant, il est donc temps de revenir aux bases qui ont fait notre succès : le collectif et le travail défensif". Comme son équipier Maxime Deghaye dans nos colonnes il y a quelques semaines, Jean-Philippe Gérard confirme que Richelle n’est plus pris à la légère. "Ils ont appris à connaître notre jeu. Notre force était notre solidité défensive. Nous avons voulu produire du beau jeu. Cela a été le cas… mais cela ne nous a pas rapporté. Le coach a fait passer le message: il faut une prise de conscience collective. Qui ne veut pas tirer sur la même corde va se mettre hors-jeu".

Garder le zéro derrière

En championnat, Richelle n’a plus gardé le zéro depuis belle lurette. "Cela remonte à notre victoire à Cointe (NDLR: le 4 octobre)", grimace le gardien mosan. "Nous avons disputé un match amical contre Amay avec une victoire 1-0. Je répète: je n’irai pas jusqu’à dire que nous avons eu une crise de confiance mais plutôt un coup de mou parce que les résultats n’étaient plus là". Les remises à répétition ont également reporté les suspensions. "Je crois qu’Arlon connaît le même problème que nous. C’est une opportunité de renouer avec le succès, avec également l’envie de prendre une revanche sur la défaite au match aller. Le coach et le président pensent qu’on peut viser plus haut que le maintien. Il y a moyen d’accrocher le top 6. En plus, le club vient de recevoir le mérite sportif de la ville de Visé. En 10 ans, Richelle a vécu une telle évolution positive".

c_Sans-titre-1.jpg

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Ph.G. - La Meuse


Le F.c. Richelle une nouvelle fois récompensé.

Mérite sportif 2015

La Commission des Sports de la Ville de Visé attribuera ce samedi 30 janvier et comme chaque année, le trophée du Mérite sportif de la ville de Visé à une équipe et/ou à un individuel particulièrement méritant durant l’année 2015.

Les candidatures des clubs sportifs ou les propositions du public, accompagnées d’une note de motivation, ont étés rendue pour ce 13 janvier et en catégorie "équipe collective 2015", c'est le F.c. Richelle Utd. qui sera récompensé. A l'aube de son 10ème anniversaire, c'est en résumé 4 titres et 5 montées depuis sa création.

Le F.c. Richelle Utd. ne saurait qu'une fois de plus vous remercier d'avoir aidé et participé à cette belle aventure.

DSC_0417.JPG

La cérémonie de remise du trophée de fera ce samedi 30 janvier à 14h30 au hall omnisports de Visé.

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

20 janvier 2016

R.u.s. Loyers - F.c. Richelle Utd. (Championnat Promotion - J19)

3305556432.jpg


Adresse: Rue Comognes de Loyers à 5101 Loyers

Itineraire.jpg




Les compositions:

Loyers:

Réserves:

Richelle:

Réserves:

Arbitre: Abdessedik Anaouji assisté de Antoine Allard et Damien Houbion.



Une nouvelle remise générale
 
Cointe, Aywaille et Richelle n’avaient que peu de chance de jouer 

Comme il fallait s’en douter, même si, vendredi matin, les têtes pensantes de l’Union Belge assuraient qu’aucune décision ne serait prise avant ce samedi, une remise générale a bien été décrétée dès hier en fin d’après-midi. Très peu de matches auraient de toute façon pu avoir lieu…  
 
Du côté de Richelle qui devait se rendre à Loyers, c’était aussi mission impossible. Lorsqu’on s’avance sur le terrain de Loyers, le pied ne s’enfonce pas complètement. La fine neige a laissé place à davantage de glace. Impossible de jouer dans les Comognes. "Il s’annonce un redoux ce week-end avec peut-être dix degrés dimanche. Ça risque de fondre, mais dans quel état va-t-on retrouver le terrain par la suite? Je comprends la Fédération qui attend le dernier moment pour prendre une décision mais en même temps, c’est embêtant", explique l’entraîneur loyersois Eric Suray. La fédération a finalement tranché ! La neige et la glace peuvent fondre tranquillement, les terrains seront au repos un week-end de plus…

Du côté de la P3, pas encore de championnat mais une rencontre amicale prévue ce dimanche 14h30 sur le synthétique de Visé.

c_KS.jpg

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

18 janvier 2016

Le point sur la remise

"Je comprends qu’on remette les matches"

La nouvelle n’est tombée que samedi dans la matinée: suite aux fortes chutes de neige dans les provinces de Liège, Namur et du Luxembourg, toutes les rencontres de Promotion D étaient remises. Si dans de nombreuses régions la décision est logique, à Richelle, en revanche, on aurait pu jouer. "Samedi soir, il n’y avait pas un flocon", indique Alain Finet, le directeur technique du club visétois. "Maintenant, je comprends qu’on remette tous les matches. Je pense qu’on aurait été les seuls à pouvoir jouer. Dans le Luxembourg et à Namur, la neige empêchait de jouer et en Hesbaye, il y avait apparemment des problèmes d’électricité et d’eau chaude", pointe-t-il.

Après la trêve, cette nouvelle interruption impromptue du championnat, le staff richellois s’en serait bien passée. "C’est toujours bien de continuer sur les bases du match précédent", assure David Samray, l’adjoint de Christophe Burnet. "Mais, d’un autre côté, ça nous permettra de récupérer des joueurs blessés comme Grégory Mignon qui revient de blessure. Une semaine en plus, c’est toujours bien dans ce cas-là", ajoute-t-il.
Face à ce week-end de break imposé, "rien n’a été prévu pour compenser", avance David Samray. "Les joueurs auront entraînement ce lundi, mardi et jeudi comme prévu", ajoute Alain Finet. "A moins que l’on prévoit quelque chose en dernière minute. Mais cela dépendra de si le synthétique est gelé ou non", continue-t-il. Les joueurs ont donc simplement pu profiter d’un week-end de congé.

Quant à savoir quand les matches seront rejoués, cela pourrait se faire assez vite finalement. A la fin du mois même. "J’ai vu que le week-end des 30 et 31 janvier était libre. On n’a pas encore eu confirmation, mais cela devrait se faire à ce moment-là", suppose-t-il. "Comme pour ce week-end, on va faire la demande pour jouer le samedi soir. C’est vrai que, d’habitude, on n’est pas très demandeur mais on verra si c’est possible. Ce samedi-ci, on avait un souper de prévu donc c’était plus facile de faire ça le samedi".

On peut évidemment se demander si recommencer à jouer au début du mois de janvier est intelligent? A ce niveau, il est évident que les clubs ne disposent pas des infrastructures nécessaires pour se prémunir des éventuelles intempéries rendant les aires de jeu impraticables comme des terrains chauffés ou des bâches spéciales, par exemple. "Cela dépend vraiment de la météo", tempère David Samray. "Ici, on a repris il y a une semaine. Ça nous a fait un petit mois de pause, c’est bien", enchaîne-t-il. "En provinciales, ils ne reprennent que début février. C’est très long et c’est difficile de tenir tout ce temps. Il faut arriver à maintenir les joueurs en haleine durant toute cette période".

Le second match de 2016, ce sera donc dimanche prochain à Loyers.

DSC_0168.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Julien Denoël - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |