07 février 2012

Tony vers Spa...

Tony Niro parmi les candidats à Spa

Tony Niro pourrait entraîner Spa la saison prochaine.
Sera-t-il le prochain entraîneur de Spa? Rien n’est encore décidé mais l’ancien entraîneur de La Calamine et qui finit la saison à Richelle est parmi les candidats avec Etienne Delangre, Miguel Ruiz-Marin et Christian Fitschy, l’actuel T1 spadois. D’autres noms pourraient encore s’ajouter à la liste d’un club où le nouveau président doit encore être nommé.

Vers la Géronstère?
Notre consultant Tony Niro avait signalé à Richelle United (P1) qu’il ne prolongerait pas son contrat au-delà du 30 juin prochain. Devenu libre sur le marché des entraîneurs, Tony multiplie évidemment les contacts. Un de ceux-ci le mènerait sérieusement du côté de la Géronstère.

Tony.jpg

Alain Duijs, responsable sportif spadois ne confirme pas entièrement cette information: "On sait que Tony Niro est disponible, que c’est une possibilité pour Spa bien sûr mais il fait partie comme Etienne Delangre, Manuel Ruiz Marin mais aussi et toujours Christian Fitschy des candidats entraîneurs pour la saison prochaine. Pourquoi ne garderions-nous pas d’ailleurs Fitschy comme T1? Mais, vous savez, hormis ces 4 noms, nous avons aussi reçu d’autres candidatures! Nous n’avons pas encore rencontré Tony Niro car nous voulons avant tout finaliser l’organigramme du club et surtout confirmer M. Bovy à la présidence dans la quinzaine. C’est ensuite que le nom du T1 sera dévoilé…"Alain Duijs signalait aussi que la principale préoccupation actuelle était la situation au classement du matricule 60. Evidemment, l’excellent résultat accompli il y a huit jours au Patro Lensois a mis du beurre dans les épinards des Bobelins.


A lire sur:
logo_header_LM.jpgSource: La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

01 février 2012

Stade Disonais - F.c. Richelle Utd.

Le point de l’Union belge sur les remises: Liège: remise générale même sur synthétique...

Dison-Remis.jpg



Des terrains praticables?

La prochaine journée, à l’écoute de la météo, les coaches de P1 s’inquiètent quant au bon déroulement de la prochaine journée. Avec un peu de neige et surtout de fortes gelées prévues cette semaine et pour plusieurs jours, il n’est pas garanti que le ballon roule dimanche.

Quant à Richelle, il lui faudra bloquer à six la série de succès du Stade Disonais. Les troupes de Tony Niro ont connu un sérieux coup d’arrêt ce dimanche dans leur remontée au classement. Et Spa possède désormais quatre longueurs d’avance…

Richelle Voo.jpg




Dison profite d’une efficacité retrouvée

Le foot, c’est avant tout une efficacité dans les deux rectangles. Entre les deux, c’est le café du commerce !
On attendait avec curiosité la prestation des Disonais face à Warnant. On savait que les Hesbignons, sur une pente ascendante et disposés comme ils l’étaient sur l’échiquier, donneraient immanquablement du fil à retordre à l’équipe verviétoise. Force est de constater que les joueurs dirigés par Thierry Polis ont traduit dans la manière l’optimisme perçu dans les propos de leur coach tout au long de la semaine.

"Je pense ne pas me tromper en affirmant que nous montons en puissance se réjouit l’entraîneur intérimaire. Dans le camp stadiste, la satisfaction vient surtout de la solidité du secteur défensif. "Nous sommes parvenus à garder le zéro derrière en évoluant avec trois défenseurs. Notre défense, gardien compris, s’est montrée rassurante, concède Thierry Polis. Nous avons juste terminé le dernier quart d’heure avec un quatrième joueur plus défensif, simplement pour assurer nos arrières parce que Warnant jouait le tout pour le tout avec trois attaquants."

DSC_9472.JPG

Le football reste avant tout un sport collectif. Et pour gagner une rencontre, il faut obligatoirement trouver le chemin des filets adverses. Et cet élan retrouvé, les Disonais le doivent aussi en grande partie à des joueurs offensifs recouvrant leurs sensations. Jean-Michel Ummels vient d’inscrire quatre buts en deux rencontres. Jérôme Massoz, auteur d’un magnifique second but, a transpercé plus d’une fois la défense en béton de Warnant avec sa technique et sa vitesse de course. Romuald Cusumano et Jérémy Guillen-Gonzalez, dans un rôle de pourvoyeur de ballons, ont livré eux aussi un match plein. Le dernier cité, débarqué au Val Fassotte durant l’entre-saison, a déjà connu l’élite provinciale (2004-2005) avec son seul et unique club précédent, l’AS Herstal.

"Je n’avais que 16 ans et nous étions d’ailleurs descendus, se rappelle-t-il. À Herstal, j’étais un peu trop sûr de ma place. Comme tout joueur qui vient d’une division inférieure, j’ai dû m’adapter à la série. J’avoue que la P1 me convient très bien. C’est physique mais beaucoup moins rentre-dedans (sic) qu’en P2, même en série B. Mon souhait, c’est d’y rester, avec Dison si possible. J’aimerais vraiment décrocher une place au tour final" lâche le Herstalien, diplômé en menuiserie mais aujourd’hui… tailleur de pierre ! Qui n’oublie pas que l’insolent leader Cité Sport doit encore se pointer au Val Fassotte. "Et nous avons une revanche à prendre sur notre défaite du match aller."


A lire sur:
Logo avenir 80.jpgSource: Yves Hardy. - L'Avenir (www.lavenir.net)



En première provinciale: faut-il un Mercato?

À l’exception de quelques possibilités, les clubs de provinciale n’ont pas le droit de transférer à la mi-saison.

C’est ce soir à minuit (lisez hier, 31-01) que s’achèvera le mercato des "grands". Inutile de préciser que toute la journée, les gsm vont crépiter aux quatre coins de la planète. Ce ne sera pas le cas en provinciales puisqu’il s’agit du seul échelon de la hiérarchie footballistique à ne pas être concerné. À l’avenir, serait-il opportun d’ouvrir également ce marché? Précisons d’entrée de jeu que le Comité Provincial n’y est nullement favorable pour des raisons d’éthique sportive. Il estime en effet que cela changerait fondamentalement la donne en cours de saison. Par ailleurs, le règlement fédéral permet à un club de transférer, sous certaines conditions, certains joueurs (de plus de 35 ans, étrangers...).

Montegnée l’a bien compris depuis longtemps et a d’ailleurs engagé plusieurs joueurs étrangers en ce début janvier dans l’espoir de se sauver in extremis. Joris Vandendooren, le CQ des Rats, est logiquement favorable à un mercato en provinciale. Son point de vue. "Pourquoi les provinciales ne pourraient-elles pas bénéficier des joueurs excédentaires en divisions supérieures? Pourquoi des joueurs doivent-ils sacrifier une saison entière pour un mauvais choix en juin? Le foot provincial gagnerait énormément à pouvoir transférer des jeunes en manque de temps de jeu dans des clubs de D2, D3 ou promotion.

Beaucoup sont contre...

Assez étonnamment pour nous, Joris est un des rares dirigeants à défendre cette option. En fait, ce que l’on peut constater c’est que beaucoup de clubs sont complètement contre le mercato que ce soit en provinciale mais encore et surtout au niveau national ou international! Ainsi, Didier Degueldre, le CQ de Richelle y est fermement opposé. "Je suis totalement contre car les tractations avec les joueurs débutent déjà tellement tôt que si on instaurait un mercato ça ne cesserait pas de toute la saison. De plus, les gros bras de chaque série iraient piller les autres. Que chacun assume son recrutement pour une saison."

Robert Collignon, le président d’Amay, partage complètement cet avis. Pour lui, pas question de mercato. "Quel que soit le niveau, je ne suis vraiment pas favorable au mercato. Maintenant, je peux comprendre qu’il y a des cas malheureux de joueurs et que tout évolue. Si le mercato devait s’ouvrir à la provinciale, je pense que l’on devrait interdire les transferts entre clubs d’une même série et limiter les possibilités de transaction à des joueurs non utilisés."

Il reste toujours la possibilité de transférer une toute nouvelle équipe venue de l’étranger... Montegnée a ouvert la voie. La France, l’Allemagne, les Pays-bas voire le Luxembourg ne sont quand même qu’à quelques kilomètres...


A lire sur:
logo_header_LM.jpgSource: La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

30 janvier 2012

F.c. Richelle Utd. - R.s. Waremme F.c.: 0-2

Waremme733.jpg

Les photos de la rencontre

Les buts par: -


Composition:

F.c. Richelle Utd.:
Frère, Brncic, Christiaens, Deghaye (45' Cimino), Drzewiecki, Hendrick (72' Lecluse), Kiziedoko, Philippens (45' Van Mol), Possen, Rogister et Tihon.
Réserves: A. Lecluse, M. Lecluse, Van Mol et Cimino

Waremme: Musick, Vanderberg, Vanderveck, De Vierman, Penga, Ribeaucourt, El Abbadi, Naji, Hossay, Tomasetig, De Smedt, Lema, Lizen, Moor, Brugmans et Cambresy
Réserves:

Arbitre: Gwenael Dewart assisté de Olivier Frèrot et Georges Hiligsmann.

DSC_2081.JPG



Waremme s’impose aussi sans El Abbadi

Cinquième victoire d’affilée. Vincent Binot peut avoir le sourire.

Waremme n’a jamais réellement tremblé à Richelle. Les Stadistes ont même encore offert un beau spectacle.
Petite surprise juste avant le début de la rencontre dans le sens où El Abbadi ne figurait pas sur la feuille de match. En fait, le buteur waremmien s’était occasionné un lumbago à l’échauffement et devait même être évacué en ambulance.

Un événement malheureux vite digéré par les Wawas puisque directement après la mise en jeu, Ribeaucourt profitait d’une hésitation locale pour filer battre Steven Frère (0-1) et cela malgré les protestations richelloises pour un hors-jeu préalable. Cette première période était largement dominée par les visités devant un Richelle qui avait certainement encore dans les jambes la fatigue du bal du club qui s’était déroulé la veille. En fin de période, une superbe phase amorcée par Vanderveck en relais avec De Vierman permettait au premier cité de centrer au cordeau. Penga surgissait pour permettre à Waremme de prendre le large (0-2). Juste avant le café, une reprise de l’inusable Hossay flirtait avec le cadre.

DSC_2091.JPG

En seconde période, Richelle modifiait ses batteries en ne jouant plus qu’avec trois arrières. Malgré tout, Waremme tenait bon bien aidé aussi par le manque de pugnacité des avants locaux. Le tournant du match se situait à la 66e minute quand Anthony Rogister, bien isolé par Florent Drzewiecki, shootait à côté du cadre. Waremme se contentait alors de contrôler les débats face à une équipe de Richelle bien trop improductive dans les vingt derniers mètres. Florent Drzewiecki avait encore une belle possibilité de réduire la marque, mais comme son compère Anthony Rogister, il plaçait à côté de l’objectif. Dans l’autre camp, un envoi de près de Penga était repoussé par Steven Frère dans les pieds de De Vierman qui pensait bien faire 0-3, mais l’arbitre annulait pour une position hors jeu. Dans la minute suivante, Penga avait le but tout ouvert devant lui pour tuer tout suspense, mais l’attaquant des Wawas envoyait bizarrement le cuir sur la transversale. Richelle se créait encore deux possibilités mais Musick veillait au grain.

Waremme l’emportait finalement logiquement et sans contestation face à un Richelle toujours aussi improductif devant le but.

Tony Niro: "Insuffisant en première période"

Le coach de Richelle ne jetait pas la pierre à ses ouailles et constatait : "Certains ont sans doute manqué de jus en première période. C’est compréhensible quand on sait que le club organisait son bal samedi soir. Maintenant, il faut bien faire rentrer de l’argent dans les caisses. Nous devons encore prendre 15 points avec six matchs en déplacement. Ce sera dur, mais on le savait. La mentalité était là en seconde période."


A lire sur:
Logo avenir 80.jpgSource: Luc Bajza - L'Avenir (www.lavenir.net)



Richelle a raté sa 1ère mi-temps

"Le bal du club est une cause"

Sans El Abbadi, victime d’un lumbago au dos pendant l’échauffement et emmené à l’hôpital avant le début de la rencontre, les Waremmiens ne partaient pas confiants face à des Richellois reboostés depuis l’arrivée de Tony Niro. C’était sans compter sur Ribeaucourt. Après 30 secondes de jeu, l’attaquant visiteur se jouait de la défense locale avant de placer le cuir hors de portée de Frère. Une demi-heure plus tard, c’était au tour de Penga de profiter des largesses des Richellois pour faire le break. "Je suis vraiment déçu de notre première mi-temps. Les joueurs étaient certainement toujours à la soirée du club qui avait lieu samedi soir à Visé. Il faut dire que certains ont travaillé jusqu’à 3h du matin", analysait Tony Niro, le coach de Richelle.

En seconde période, les Bassi-Mosans décidaient enfin de mettre le nez à la fenêtre. "La remise en question a bien eu lieu durant la pause. Lors des 45 dernières minutes, nous nous sommes créés 4 grosses occasions. Malheureusement, nous avons manqué de précision ou de présence à la conclusion, concluait l’ancien coach de La Calamine.


A lire sur:
logo_header_LM.jpgSource: Yannick Goebbels - La Meuse - www.lameuse.be



On dispute la 21e journée de l’élite provinciale ce dimanche. A noter que les horaires sont une nouvelles fois modifiés: on repasse à 15 heures pour le coup d’envoi!

Les compositions:

Richelle: Frère, Brncic, Christiaens, Cimino, Deghaye, Drzewiecki, Hendrick, Kiziedoko, M.Lecluse, A.Lecluse, Philippens, Possen, Rogister, Tihon, Van Mol.

Van mol, rétabli, réintègre le noyau tout comme Possen qui rentre de suspension. Parcours inverse pour Fays et Mignon, suspendus.

Waremme: Musick, Vanderberg, Vanderveck, De Vierman, Penga, Ribeaucourt, El Abbadi, Naji, Hossay, Tomasetig, De Smedt, Lema, Lizen, Moor, Brugmans (?), Cambresy.

Brugmans (malade) est incertain.



Entretien: Serge Gehoulet Entraîneur actuel de Weverce à propos de sa signature à richelle. "A Richelle, je rentre à la maison"

Après l’annonce de son départ de Wévercé en fin de saison, Serge Gehoulet n’aura pas mis longtemps avant de connaître sa nouvelle destination. L’an prochain, il rejoindra la formation de Richelle...

Serge, vous allez rejoindre Richelle la saison prochaine?
"C’est exact, et je suis heureux d’avoir rapidement retrouvé un club après l’annonce de mon départ en fin de saison de Weywertz! Je rentre à la maison, car le stade se trouve à cinq minutes de chez moi..."

Comment expliquez ce choix?
"Le coeur a parlé! Nous sommes directement tombés sur la même longueur d’onde avec les dirigeants de Richelle et l’affaire a été réglée en quatre ou cinq jours. Le fait de pouvoir retrouver un équilibre familial a également pesé dans la balance, car il y a des années que j’effectuais de longs déplacements pour le foot à Wévercé, Eupen et Charleroi. Le contact humain est bien passé, et vous savez qu’il s’agit d’un facteur important à mes yeux. En plus, les conditions de travail sont bonnes avec un terrain synthétique pour les entraînements."

Vous aviez d’autres contacts?
"J’ai rencontré Franchimont mais je ne désirais plus trop entraîné en P2. Maintenant, si Richelle venait malheureusement à basculer en fin de saison, je respecterais ma parole, mais je sais que Tony Niro travaillera comme à son habitude de manière professionnelle pour maintenir l’équipe en P1."

Vous aimez travailler avec les jeunes, cela ne sera pas vraiment le cas à Richelle...
"Vous avez raison, mais il faut savoir que ce club n’a pas une longue existence car il a été créé voici 4 ou 5 ans. Mon travail sera peut-être de veiller à la construction en tentant de rajeunir le noyau en place ces dernières saisons. Personnellement, je vais tenter d’apporter mon expérience de la D1 avec Charleroi et D2 avec Eupen en toute humilité, afin de participer à la construction de mon futur club."




Petit regard sur notre adversaire du week-end...

A Waremme, La deuxième tranche: "On y pense mais ce n’est pas un objectif"

Waremme au tour final, c’est loin d’être utopique. Imaginez un peu: si les Wawas battent Cité Sport chez eux (ce sera en duel d’alignement suite à la remise de ce dimanche), un point suffirait à Tilleur pour décrocher la deuxième tranche. Il s’agit de deux gros morceaux mais le coup est jouable. "La deuxième tranche, on y pense sans trop y penser en fait. Quand on est à un point de l’équipe qui domine cette tranche à deux matches du terme, on y croit et on en parle un peu dans le vestiaire. Mais on n’en fait pas un réel objectif car c’est le meilleur moyen de le rater", commente le Wawa Kevin Ribeaucourt.

"La P1 est très relevée", Kevin Ribeaucourt, la belle surprise waremmienne

Avec 11 buts marqués, 7 penalties provoqués et plusieurs assists délivrés, l’attaquant wawa est passé du statut de "joueur méconnu" lors de son arrivée en début de saison à "révélation de ce championnat".

Inconnu au bataillon il y a quelques mois, Kevin Ribeaucourt a su s’adapter assez rapidement à notre élite provinciale. "Et pourtant, je trouve que le niveau de la P1 liégeoise, dans laquelle je n’avais jamais évolué, est vraiment bon. La série est très relevée et ce n’est pas aisé de réaliser de bons résultats. Mais ces derniers temps, on peut quand même dire que tout va bien à Waremme", lance le Wawa.

Et quelles sont les équipes qui l’ont particulièrement impressionné?

"J’aime les équipes qui jouent au football. Si certaines prennent des points en fermant le jeu, tant mieux pour elles. Mais je préfère des matches lors desquels il y a des buts et du spectacle. Dans les bons souvenirs depuis le début de saison, il y a donc les joutes contre Cité Sport mais surtout Tilleur", analyse Kevin Ribeaucourt. "Si ces deux équipes pratiquent du beau football et sont agréables à affronter, les ouailles de Gilbert Bodart sont clairement au-dessus en terme de qualité de jeu. Et chez lui, Tilleur est vraiment très fort. On pouvait être très content avec notre partage 2-2 acquis à Buraufosse."

Une histoire de penalties

Kevin Ribeaucourt les obtient, Najib El Abbadi (20 buts) les transforme

À Waremme, on se partage le travail pour les penalties: c’est Kevin Ribeaucourt qui se fait accrocher et c’est Najib El Abbadi qui se charge d’alimenter son compteur buts. "(Rires) C’est vrai... J’ai déjà provoqué sept fois une faute adverse et c’est à chaque reprise Najib qui s’est chargé de la transformation. Mais il n’en a pas encore raté un seul et il parvient toujours à faire preuve d’un sang-froid incroyable pour prendre le gardien à contre-pied. Il est vraiment très fort pour tirer les penalties et ce n’est pas un hasard si son pourcentage de réussite est parfait", souligne Kevin Ribeaucourt qui a toutefois envoyé un petit message d’alerte à son compère de l’attaque wawa. "Il est prévenu: dès qu’il rate un penalty, c’est terminé pour lui. Je prends le ballon et je me charge de tirer les autres (rires)."

"Une complémentarité"

On le sent, les deux compères s’entendent à merveille. Ce n’est pas pour rien qu’ils comptabilisent déjà 31 buts à eux deux (20 pour Najib, meilleur artificier de la série, et 11 pour Kevin).
"Il y a une grande complémentarité dans nos styles de jeu et c’est ce qui fait notre force. J’aime créer le danger alors que Najib a le sens du jeu et du placement. Je serais incapable d’être toujours à la bonne place comme lui. Une fois c’est lui qui est décisif, une fois c’est moi, une fois c’est quelqu’un d’autre. Tant qu’on gagne, c’est le principal."

Rib.jpg

La révélation wawa

Premier match pour Waremme sur son synthétique, premier succès (3-1 contre Braives) et premier but de Kevin Ribeaucourt, s’il a déjà provoqué 7 penalties, planté 11 roses et délivré plusieurs assists notamment pour son comparse de l’attaque wawa Najib El Abbadi (20 buts), Kevin Ribeaucourt le doit en effet à sa technique qui lui permet d’éliminer facilement un adversaire. "Cela me vient du futsal où j’en suis déjà à 30 goals depuis le début de saison avec mon équipe de N2 d’Eghezée Hannut. Avec déjà 13 réalisations d’avance sur le deuxième, je vise d’ailleurs le titre de meilleur buteur, ce qui sera nettement plus compliqué en P1 avec Waremme (sourire). La preuve que je me sens bien, c’est que je viens d’inscrire... 7 buts lors du dernier match de championnat et 5 en coupe ce vendredi. Je fonctionne beaucoup à la confiance et elle est bel et bien présente."

Cette confiance lui a permis de passer en quelque temps du statut de "joueur méconnu" à celui de "véritable révélation". "On ne me connaissait pas il y a peu, on m’attend désormais au tournant. Mais je n’ai aucune pression sur les épaules. Et si je ne trouve pas le chemin des filets lors d’un match, je sais que Najib ou quelqu’un d’autre s’en chargera à ma place. Tant que je prends du plaisir et que l’équipe gagne, je suis vraiment content. Mais je n’ai évidemment pas envie de m’arrêter en si bon chemin et j’attends beaucoup des dernières journées de championnat".

Pour nous sortir encore quelques feintes de frappe? "(Rires) C’est mon geste technique préféré. Si une feinte de frappe est bien réalisée, le défenseur est directement éliminé et tu t’ouvres le chemin du but. S’il y a un geste technique que j’aimerais pouvoir réaliser? Non, pas spécialement..." Une chose est certaine: il est très loin le Kevin Ribeaucourt du début de saison. "J’avais effectué une très bonne préparation mais j’aurais aimé jouer contre une équipe comme Liège. On n’a évolué que contre des P2 et on n’a donc pas pu se juger. Quand on a débuté la saison en P1, on a eu du mal à se mettre dans le rythme, moi y compris", admet le Wawa. "Le match contre Bas-Oha qu’on remporte 3-2 et lors duquel je marque deux buts et délivre un assist a été un déclic. Tout comme le changement de coach et le passage en 4-4-2. Najib El Abbadi et moi avons pu nous révéler. Et notre entente est désormais parfaite. En espérant que cela continue, évidemment. De nombreux efforts ont été fournis pour qu’on puisse bénéficier de magnifiques installations, on se doit d’y briller."


A lire sur:
logo_header_LM.jpgSource: La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

27 janvier 2012

Serge Gehoulet quittera Wévercé (P2C) en fin de saison... pour Richelle

À la recherche d’un T1 pour la saison prochaine, Richelle frappe un grand coup avec le coach de Wévercé

Serge Gehoulet succédera à Tony Niro

Richelle a donc trouvé le successeur de Tony Niro pour la saison prochaine. Il s’agit de Serge Gehoulet, actif cette saison à Wévercé. À notre humble avis, il s’agit assurément d’un maître-choix dans la mesure où la personnalité de Serge devrait parfaitement s’adapter à ce club mélangeant allègrement sérieux et ambiance chaleureuse. L’heureux élu était en tout cas ravi de sa nomination. "Les négociations n’ont guère duré longtemps car il y a directement eu un bon feeling avec les personnes de Richelle. Nous avons directement été sur la même longueur d’ondes que ce soit sportivement ou humainement. Et ce second aspect n’est certainement pas à négliger, dans mon chef surtout. J’apprécie particulièrement les relations non seulement cordiales mais surtout authentiques: si quelque chose ne va pas on s’explique clairement et franchement.".

Après avoir beaucoup voyagé, le citoyen d’Oupeye est particulièrement heureux de poser son sac près de son domicile. "Cela fait 18 ans que je passe beaucoup de temps sur la route que ce soit pour aller à Eupen, Charleroi ou encore Wévercé. Revenir dans un club de ma région constituait aussi une de mes priorités.". Sportivement, le fait de débarquer à Richelle l’enchante aussi particulièrement. "C’est un jeune club qui travaille sérieusement et dispose de bonnes infrastructures. Je suis très heureux de pouvoir participer à son histoire et à la poursuite de sa construction. J’espère pouvoir y travailler sur le long terme. En effet, comme dans la vie, je suis quelqu’un de très fidèle en matière de clubs. Il suffit de se remémorer mon parcours. J’entends apporter mon expérience mais aussi et peut-être surtout mon enthousiasme à ce club en faisant progresser les joueurs au maximum. Je pense que le club cherchait un compromis entre Tony Niro et André Jamers. Je suis peut-être celui-là. Je sais être très exigeant mais j’ai conscience de gérer des joueurs amateurs et, dès lors, je peux faire preuve d’une certaine souplesse et de compréhension.".

Il reste maintenant à savoir si Richelle parviendra à se maintenir en P1. "Bien évidemment je le souhaite de tout coeur mais si par malheur le club devait descendre,
cela ne changerait rien pour moi. Je me suis engagé avec Richelle et j’y resterai quelle que soit l’issue de la présente compétition.
"

Didier Degueldre: "Pour le long terme"

Didier Degueldre était heureux d’avoir pu conclure l’arrivée de SergeGehoulet. "Il faisait partie des entraîneurs que nous avions envie de rencontrer après avoir eu énormément de bons échos. Lors de notre entrevue, on a senti une énorme motivation de sa part et nos violons se sont très vite accordés. Son passage dans le monde du foot pro nous fera encore progresser. Nous aimerions travailler sur du long terme avec un coach et c’était également sa manière de voir les choses. Nous allons commencer rapidement à étudier les mouvements "in" et "out" dans notre noyau afin de monter quelque chose de bien pour la prochaine saison."


A lire sur:
logo_header_LM.jpgSource: Michel Mawet, La Meuse - www.lameuse.be


Serge Gehoulet entraînera Richelle la saison prochaine

La saison est encore loin d’être terminée mais le mercato des entraîneurs a déjà commencé pour... 2012-2013. Il y a deux semaines, Tony Niro avait annoncé qu’il quitterait Richelle à la fin du championnat. Son successeur est connu.
Il s’agit de Serge Gehoulet, qui termine cette saison son "bail" à Wévercé.

Tony Niro (ancien coach de La Calamine et de... Wévercé) avait remplacé en cours de saison André Jamers à la tête de Richelle. Il était sur le marché... après 3 saisons à la tête de Weywertz, Serge Gehoulet quittera le club en fin de saison. Il a envie de nouveaux défis... et il a trouvé ce jeudi matin... à Richelle

L’ex-entraîneur d’Eupen (D2) et ex-T2 de Charleroi (D1) nous a confié: "J’ai envie d’un nouveau défi et de pouvoir apporter ma longue expérience de nationale et provinciale au service d’un club. J’ai toujours privilégié le moyen terme voire le long terme, comme je suis quelqu’un de très stable et fidèle. La meilleure des preuves; je suis resté à Eupen 10 à 12 ans, 6 saisons à Wévercé, je suis marié depuis 27 ans et je travaille chez Securex depuis 25 années..."

Gehoulet-site.jpg

Petit flasback...

Il y a 15 jours... Questions à Serge Gehoulet Entraîneur de Weywertz: "Je quitte Wévercé en fin de saison et je cherche un club"

Serge, est-il vrai que vous avez décidé de quitter Wévercé en fin de saison?

"Oui, j’avais une dette morale vis-à-vis de ce club et de son président Helmut Schumacher, après les avoir quitté en juin 2008 pour la D1. J’avais promis de revenir à Wévercé dès que je quittais le monde du foot pro et ce, peu importe le niveau où l’équipe se trouvait! Comme j’avais donné ma parole pour 3 ans et que ce délai se termine cette année..."

Quelles sont les raisons ayant guidé votre choix?

"L’envie d’un nouveau défi et le fait de pouvoir apporter ma longue expérience de nationale et provinciale au service d’un club. Entraîner pour moi c’est: éduquer, construire et faire progresser les jeunes joueurs. C’est pourquoi j’ai toujours privilégié le moyen terme voire le long terme, comme je suis quelqu’un de très stable et fidèle. La meilleure des preuves; je suis resté à Eupen 10 à 12 ans, 6 saisons à Wévercé, je suis marié depuis 27 ans et je travaille chez Securex depuis 25 années..."

Avez-vous déjà trouvé un club pour la saison prochaine?

"Non, et je suis ouvert à l’écoute et à la discussion! Je suis plein d’enthousiasme et très motivé à l’idée de pouvoir relever un nouveau défi..."

Vous êtes donc disponible sur le marché?

"Oui, mais j’ai encore un dernier objectif à réaliser avec Wévercé. En fait, j’aimerais mener cette jeune équipe vers le tour final, car elle injustement descendue en P2 la saison dernière! Ainsi, la boucle serait bouclée car je suis venu grâce à Helmut Schumacher et je partirais avec lui, comme il a décidé de quitter la présidence en fin de compétition. Je n’oublierai jamais ce club de Weywertz, car il m’a permis de vivre des moments privilégiés en D1 avec Charleroi et en D2 avec Eupen... (AS)"


A lire sur:
logo_header_LM.jpgSource: La Meuse - www.lameuse.be

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

21 janvier 2012

R.f.c. Warnant - F.c. Richelle Utd.

warnant733.jpg



Match amical contre Battice à 10h30 sur le synthétique de Visé (8-1)



Qui pour lui succéder?

À la suite du départ annoncé de Tony Niro en fin de campagne, Richelle entend réagir rapidement tout en se donnant le temps de choisir le successeur indiqué et adéquat.
"Nous sommes vraiment heureux d’avoir pu travailler et de continuer de le faire d’ailleurs, avec un entraîneur de la trempe de Tony Niro", expliquait Didier Degueldre.

"C’est vraiment un entraîneur haut de gamme. Son approche est rigoureuse, ses préparations d’entraînements et de matches sont minutieuses et sa motivation a été unanimement appréciée. Il nous a fait beaucoup progresser. Son départ est malheureux mais nous comprenons parfaitement qu’il ait besoin de relever un autre challenge. Il a clairement le potentiel pour entraîner beaucoup plus haut".
Le comité de Richelle réagit dès maintenant pour désigner celui qui présidera aux destinées sportives du club la saison prochaine.

"Comme les choses sont claires, autant ne pas traîner en route. Nous recherchons un entraîneur au profil ressemblant avec beaucoup de charisme et des idées tant en semaine que le dimanche. Nous avons d’ores et déjà fixé la date butoir du 15 juillet pour nommer son successeur car nous voulons absolument travailler avec celui-ci pour la campagne de recrutement importante qui se profile déjà à l’horizon. Nous attendons du successeur qu’il se fonde dans un club sympathique mais de plus en plus structuré et rigoureux".

Quant aux objectifs de Richelle, ils sont clairement définis dès maintenant.

"Si nous nous maintenons dans notre série actuelle, nous bâtirons une équipe pour vivre une saison tranquille avec, si possible, une participation au tour final", précise le correspondant qualifié de Richelle.

Et il conclut, en croisant les doigts pour conjurer le sort: "Si nous devons malheureusement culbuter, nous mettrons en place une phalange compétitive capable de jouer directement la montée".
L’enthousiasme est toujours bien là à Richelle et la sympathie que dégage ce club aussi!


A lire sur:
logo_header_LM.jpgSource: La Meuse - www.lameuse.be


Déception logique à Richelle qui veut d’abord assurer son sauvetage en P1

Richelle reçevait le leader pour une reprise qui réserve toujours l’une ou l’autre surprise. "Sur papier, nous n’avions effectivement que peu de chances de démarrer 2012 par un succès, mais chacun chez nous mesure que la moindre unité pourrait être décisive au décompte final" (Pour info: 0-0 et un très bon point)

Xavier Van Mol est, avec son compère Benoît Mulkin, l’un des grands malchanceux du premier tour. Il revient donc plus fort que jamais. "C’est vrai que j’ai réalisé de gros efforts pour revenir au plus vite et ma musculature en a souffert. Depuis la reprise, ça a l’air d’aller mieux. J’espère être le plus possible compétitif car je m’étais fait une joie de goûter à la première provinciale.

DSC_8029.JPG


Benoît Mulkin devra encore patienter car, pour lui, c’étaient les croisés qu’il fallait rafistoler. "Cela évolue bien. J’espère malgré tout goûter à la compétition cette saison, mais je compte sur mes coéquipiers pour maintenir le club à ce niveau l’an prochain, pour que je puisse savourer aussi la P1"

DSC_6631.JPG


Ça, c’est au rayon des bonnes nouvelles. La moins gaie concerne l’avenir sportif du club. "C’est vrai que notre entraîneur Toni Niro nous a annoncé qu’il ne poursuivrait pas l’aventure au-delà de cette saison", confirme le président Bruwier. "Même si chacun au club était bien conscient que la venue d’un entraîneur de ce calibre était une opportunité exceptionnelle, nous nous accrochions à l’espoir qu’il pourrait s’inscrire dans un projet à long terme. Toni a bien certifié qu’il se sentait vraiment bien à Richelle, mais ses ambitions sportives dépassent le cadre de la P1 et je le rejoins totalement. À nous de faire le meilleur choix possible pour assurer sa succession. Nous avons bien quelques idées mais, en attendant, chacun reste concentré sur l’objectif majeur du maintien. Nous y croyons plus que jamais car Toni a su dynamiser son effectif, de Drazen (Brncic) au plus jeune du noyau."

Sans titre-1.jpg

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

15 janvier 2012

F.c. Richelle Utd. - R. Cité Sport G.H. 0-0

dyn002_original_43_11_gif_2553417_d15a06b98d8102035beca952de77746e.15.gif

Cit733.jpg

Les photos de la rencontre

Les buts par: -


Composition:

F.c. Richelle Utd.:
Frère, Deghaye, Drzewiecki (80' A. Lecluse), Mignon, Fays, Kizédioko, Philippens, Brncic, Hendrick, Christiaens et Rogister (70' Tihon).
Réserves: A. Lecluse, M. Lecluse, Tihon et Cimino

Cité Sport: Aerts, Rappa (46e Lacroix), Falcione, Ponzo, Barboza (46e Castro), Del Casale (46e Mare), Janin, Magnetico, Forschelet, Marenne et Genaux.
Réserves: Masselin, Lacroix, Diogo et Mare

Arbitre: Marc Delizée assisté de Luc Kesteloot et Bernard Close.

DSC_1848.JPG



Un hommage poignant à Richelle

Les joueurs de Richelle, unis dans la douleur après la perte de leur équipier et ami Claude Hendrick.

Outre le score vierge du match, c’est surtout de l’hommage rendu à Claude Hendrick, le gardien richellois décédé le 22 décembre dernier, dont on se souviendra. Les joueurs coachés par Tony Niro portaient un t-shirt blanc avec la photo de l’ancien gardien passé par Battice sur le devant, et le numéro 22 de "Claudy" floqué dans le dos, pendant la minute de silence respectée en l’honneur du défunt. "Nous tenons à remercier le club de Richelle, de même que tous les clubs et tous ceux et celles qui nous ont apporté leurs innombrables marques de soutien", a confié la famille de Claude Hendrick.

Tony Niro ne prolongera pas

À l’issue du point pris contre Cité Sport à dix contre onze pendant plus de 80 minutes, Tony Niro, l’entraîneur hervien qui a repris Richelle cette saison et que l’on a connu à La Calamine ou encore Weywertz, confiait qu’il ne rempilerait pas à Richelle, en P1, la saison prochaine. "Je ne prolongerai pas la saison prochaine car j’ai besoin d’un travail de fond avec les jeunes. La concurrence fait défaut à ce niveau et je suis ouvert à toute proposition allant dans cet ordre d’idée. Que les supporters se rassurent, je donnerai tout jusqu’au bout. Sur le plan sportif, relationnel ou encore des infrastructures, je n’ai strictement rien à redire de Richelle. Au niveau du match, je suis désolé pour les supporters, mais à dix contre onze, j’ai dû modifier mes batteries offensivement". Nul doute que l’entraîneur, en passe de réussir une mission sauvetage en P1 après avoir mené La Calamine au titre de champion la saison dernière, ne manquera pas de propositions…

DSC_2039.JPG



A lire sur:
Logo avenir 80.jpgSource: L'Avenir (www.lavenir.net)




Richelle accroche le leader à dix contre onze après avoir rendu un hommage poignant à Claude Hendrick

C’est le point du courage

Face à un adversaire qui ne boxe pas dans la même catégorie et qui n’a plus mordu la poussière depuis le 4 septembre 2011, Richelle a offert un match rempli d’abnégation à tous ses supporters. Gonflés à bloc et plus que jamais soudé suite à la disparition de Claude Hendrick, les hommes de Tony Niro ont démontré que les qualités seules ne suffisaient pas pour s’imposer en football.

Combatif dans chaque secteur de jeu pour ne pas laisser la machine visiteuse l’ensevelir, Richelle n’a pourtant pas eu la tâche facile suite à l’exclusion un peu stupide il est vrai de Grégory Mignon dès le quart d’heure de jeu. S’il ne s’est pas créé de nombreuses possibilités, Richelle n’a pas non plus été noyé au point que l’on peut se demander si le match n’aurait pas pu nous offrir une belle surprise à 11 contre 11. "Dans de telles conditions, je ne peux que féliciter mon groupe d’avoir arraché un partage logique", explique le coach local. "Dommage pour les supporters de ne pas avoir eu l’occasion de voir un grand match mais les circonstances ont fait que j’ai du modifier mes batteries sur le plan offensif. Défensivement, nous avons joué comme initialement prévu et je pense que mes choix étaient les bons. L’hommage rendu à Claude ne pouvait que nous solidariser".

Face au trois changements effectués par Quentin Falcione durant la pause, Tony Niro avait aussi sa petite idée sur la marche à suivre. "Mon confrère a tenté de nous déstabiliser en ajoutant de la technique avec Castro et en usant de longs ballons toujours fatiguant", précise le coach. "Nous avons su fermer les intervalles et continuer à répondre présent dans les duels. Ce match aura été la préparation idéale pour les dix prochains matchs de coupe qu’il nous reste".

Véritable homme de la situation comme en témoigne son bilan chiffré depuis la succession d’André Jamers, TonyNiro a déjà annoncé à sa direction qu’il ne serait pas de la partie la saison prochaine. "Richelle m’offre tout ce qu’un coach a besoin tant sur le plan sportif, relationnel ou encore des infrastructures mais j’ai besoin d' avantage de travail de fond avec des jeunes. Il n’y a pas suffisamment de concurrence à ce niveau et je suis ouvert à toutes propositions allant de ce sens. Mais que les supporters ne s’inquiètent pas, je me battrai à 100 % pour assurer le maintien de Richelle"

L’exclusion de Mignon a conditionné la rencontre

DSC_1905.JPG


-Le film du match: en infériorité numérique dès le début du match, Richelle a fait preuve d’une grande solidarité dans chaque ligne pour arracher un point mérité.

-Le fait du match: l’exclusion rapide de Mignon pour une simulation et une faute indiscutable dans le premier quart d’heure a inévitablement conditionné toute la rencontre.

-L’homme du match: régulièrement décisif dans les matchs au sommet, Steven Frère a une nouvelle fois rassuré sa défense. Rapide dans ses sorties, il a effectué un superbe double arrêt à la 17e minute.

-La déception du match: Jeremy Falcione n’était pas dans son assiette. Parfaitement pris en tenaille par le duo Brncic Kizédioko, il a pêché en zone de conclusion dans un match très fermé.

-La cote du match: 6,5/10.


A lire sur:
logo_header_LM.jpgSource: La Meuse - www.lameuse.be


Avant match...

C'est reparti... et pour bien commencer 2012, Le F.c. Richelle Utd. reçoit ni plus, ni moins le leader de ce championnat... avec un écart de 19 points.

La trêve, avec son lot de mauvaises nouvelles, étant terminée et dans une rencontre qui sera remplie d'émotions, Richelle aura vraiment à cœur de donner le meilleur, ne serait-ce que pour honorer la mémoire de Claude Hendrick, parti beaucoup trop tôt peu avant les fêtes.

Avec une journée remise et trois semaines de trêve, les écuries de P1 ont soif de football. Pour cette reprise, Richelle aura la lourde tâche d’affronter Cité Sport.

Michaël Possen est suspendu et Kevin D’Hulst est absent. Drazen Brncic, malade ne s’est pas entraîné de la semaine et est donc incertain au même titre que Xavier Van Mol qui a simplement couru cette semaine. Le staff espère qu’il ne souffre pas d’une pubalgie.

Richelle: Frère, Joly, Deghaye, Brncic (?), Tihon, Kiziedoko, M.Hendrick, Fays, Mignon, Philippens, M.Lecluse, A.Lecluse, Cimino, Drzewiecki, Rogister, Christiaens.

Cité Sport: Aerts, Rappa, Falcione, A.Ponzo, Masselin, Barboza, Del Casale, Janin, Lacroix, Magnetico, Forschelet, Cabo, Marenne, Genaux, Mare, Diogo.

DSC_9015.JPG



Plus le temps de traîner.
Le foot provincial reprend ses droits pour 11 journées palpitantes

C’est reparti ! Dans quelques heures, le grand carrousel du foot provincial tournera à nouveau pour onze derniers tours de manège qui s’annoncent passionnants. Du titre au maintien en passant par le tour final.

Plus d’excuse...
Le maintien promet une lutte sans merci jusqu’à la dernière journée d’autant plus que le nombre de descendants sera déterminé par les résultats de nos promotionnaires. Il serait donc prudent de laisser au moins six équipes derrière soi pour être assuré de renouveler son bail en première provinciale. Beaufays et Richelle s’attacheront à ne pas traîner en route et à grappiller au plus vite les points nécessaires à la survie. Comme pour les autres équipes, le temps n’est plus aux excuses ni aux "on va se reprendre la semaine prochaine". Chaque minute du championnat compte désormais.

Cité Sport: sérieux requis
S’il fallait chercher un point commun entre les discours de Quentin Falcione et de Luc Ernes le jour de la reprise, ce serait une exhortation au sérieux pour leurs troupes respectives. "Richelle est très consistant depuis l’arrivée de Toni Niro", constate l’entraîneur des champions d’automne, "à tel point que ce groupe a pris dix-neuf points sur vingt-sept. Ce sera un adversaire à prendre très au sérieux, surtout chez lui."


A lire sur:
logo_header_LM.jpgSource: La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

11 janvier 2012

Richelle et Jean-Michel Kowalski se séparent...

dyn002_original_43_11_gif_2553417_d310613a8da83311c8b787ee38a8b46b.15.gifKowa et Richelle, c'est fini...

D'un commun accord, ce mercredi matin, le F.c. Richelle Utd. et le T2 Jean-Michel Kowalski ont décidé de mettre fin à leur collaboration.
Nous lui souhaitons beaucoup de réussite pour le futur.


"Mes activités me prennent trop de temps"

Le départ de Jean-Michel Kowalski de Richelle a surpris.

Il s’en explique. "Ce n’est pas que je n’ai pas su accepter une fonction de T2 pour laquelle je m’étais consciemment engagé mais j’ai actuellement d’autres activités qui me prennent trop de temps et ne permettaient plus que je m’engage comme souhaité par le club. Je quitte en bons termes et je continuerai à suivre l’équipe pour la soutenir. Mon passage à Richelle m’a permis de faire un pas de géant dans ma formation au contact de joueurs et d’entraîneurs de grande qualité comme André Jamers ou Tony Niro. Je vais maintenant prendre du recul mais j’attends une proposition pour la saison prochaine car mon objectif reste de coacher.
"

DSC_1976.JPG



A lire sur:
logo_header_LM.jpgSource: M.M. - La Meuse - www.lameuse.be


Départ de Kowalski

À la suite d’une réunion qui s’est tenue mercredi dernier, Richelle et Jean-Michel Kowalski ont décidé, de commun accord, de mettre un terme à leur collaboration. Le T2 s’en va donc. "Je pense que Jean-Michel n’est jamais bien parvenu à se situer en tant que T2", commentait, sans polémiquer, Didier Degueldre. "À Retinne, il avait eu l’habitude de tout gérer. Ce n’était pas le cas chez nous bien entendu. Nous l’avions remarqué du temps d’André Jamers et cela s’est encore plus noté avec l’arrivée de Tony Niro, un coach très exigeant en matière disciplinaire. Je pense qu’il valait mieux que l’on s’arrête là. Nous souhaitons à Jean-Michel bonne chance pour la suite de sa carrière."

DSC_0966.JPG



Interview: JM Kowalski "Du pur bonheur et un pas de géant dans ma formation", par Olivier Baute (Walfoot)

Adjoint à Richelle depuis le début de saison, "Kowa" a dû faire un pas de côté en raison d'un emploi du temps très chargé. Il ne retire toutefois que du positif de cette expérience.

Wf: Ton départ de Richelle en a surpris plus d'un. Peux-tu nous expliquer ce choix?

"En fait, au départ, je ne mesurais pas vraiment l'ampleur du boulot, même pour un T2, dans un club de P1. Cette tâche, à cet échelon, demande un investissement important, plus sérieux et très rigoureux. Ayant plusieurs autres activités, je ne pouvais plus répondre aux exigences de celle-ci de façon optimale. Le comité et moi en avons discuté. Nous en avons conclu qu'il valait mieux pour le club et pour moi de nous séparer. Je précise que nous nous quittons en excellents termes. Mais les priorités de chaque partie n'allant malheureusement plus dans le même sens, il importait de prendre une solution judicieuse dans l'intérêt du groupe qui joue sa survie en 1ère provinciale."


Wf: Que retiens-tu de cette expérience parmi l'élite liégeoise?

"Du pur bonheur et un pas de géant dans ma formation. Côtoyer des garçons comme Brncic, Tihon, Philippens, Possen ou Thonet, quel entraineur n'en rêverait pas? Dans le groupe richellois, des jeunes comme Rogister, Fays, Drziewiecki et d'autres sont en train d'éclore et on en reparlera à un niveau supérieur d'ici peu... Le club de Richelle est un jeune club mais tout y est préparé de manière à travailler dans les meilleures conditions.
Chaque dimanche, j'étais épaté par des joueurs d'une qualité bien plus élevée que le niveau provincial. Plusieurs m'ont réellement ébloui de classe. J'ai eu également de converser avec des ex-pensionnaires de D1 qui m'ont conseillé et appris un tas de choses.
"



Wf: Tu as eu l'occasion de travailler avec deux mentors de renom. Que peux-tu dire sur eux?

"Deux hommes aux méthodes de travail et au tempérament vraiment opposés mais qui ont un passé impressionnant méritant le respect. Mais une passion du foot identique chez ces deux coachs."

- André Jamers: "un entraineur très proche des joueurs, bourré d'humour, rusé et qui connait le foot provincial sur le bout des doigts. Un grand Monsieur!"
- Tony Niro: "l'Etna, le volcan sicilien... Quel charisme! Quand il parle, on se tait. Tout est minutieusement calculé chez lui. rien n'est laissé au hasard. Chaque joueur connait exactement sa tâche lorsqu'il est sur le terrain.

Richelle a tapé dans le mille en l'engageant. Sa rigueur, son caractère fort et sa connaissance du foot seront des facteurs déterminants pour les dix derniers matchs qui seront d'une importance extrême pour le maintien du club en P1. Mais je ne fais aucun souci, il y parviendra. Grâce à ces deux phénomènes du foot, j'ai appris un tas de choses qui me seront bénéfiques pour la suite. Je leur en suis reconnaissant.
"

Wf: Tu es à présent sur le "marché". Envie de prendre un peu de recul ou plutôt de vite retrouver le terrain?

"Tant que maintenant, je me concentre sur mon activité complémentaire qui me prend du temps en semaine. Il est un fait certain que dés ce week-end, le terrain me manquera déjà même si je serai présent à Richelle pour soutenir ce groupe de joueurs qui m'a tant apporté Je crois donc que je prendrai du recul durant quelques semaines en semaine. Le week-end, je suivrai différentes rencontres pour préparer ma saison prochaine car mon objectif est de coacher. Je ne sais pas de quoi sera fait mon futur mais je suis ouvert à tout contact pour la saison prochaine."


A lire sur:
19966.gifSource: Olivier Baute, lire l'article sur Walfoot


Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

30 décembre 2011

Voeux 2012... et petit bilan...

2012.jpg


A Richelle, on pourra juger vraiment l’année 2011 en fonction du résultat final de 2012... En effet, tout avait très bien débuté avec un titre de champion acquis de haute lutte après une victoire aussi étincelante que retentissante chez le rival direct, Grâce-Hollogne.

La seconde moitié de l’année a cependant bien mal débuté en P1. L’équipe, expérimentée pourtant, a mis beaucoup de temps à trouver ses marques parmi l’élite. Le départ a donc été chaotique et, en gentleman, André Jamers a décidé de jeter le gant afin d’offrir au club la possibilité de mettre tous les atouts de son côté pour se sauver. Apparemment, en jetant leur dévolu sur Tony Niro, les dirigeants de Richelle ont opéré un maître choix. Dès son arrivée, Tony Niro a imposé ses méthodes et sa discipline teintée d’une très grande rigueur. Et, le moins que l’on puisse dire, c’est que ça a marché. Richelle a peut-être produit moins de spectacle mais a engrangé les succès pour se donner de l’air au classement. Il pointe désormais à la 11e place laissant du même coup cinq adversaires derrière ce qui constitue une marge nécessaire compte tenu du classement actuel des clubs promotionnaires liégeois.

Le verdict de mai 2012 permettra de dire si 2011 aura été une bonne ou une mauvaise année.

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (1) |  Facebook | |

29 décembre 2011

Richelle est en deuil...

Le dernier adieu à Claude Hendrick

Hier midi, il n’y avait pas assez de place dans l’église Saint-Denis de Fléron pour asseoir tous ceux et celles qui souhaitaient rendre un dernier hommage à Claude Hendrick, décédé jeudi dernier. Jeune gardien de but de 24 ans, Claude a évolué à Chênée ou encore à Battice. Cette saison, il était le deuxième gardien de l’équipe de Richelle, la formation de première provinciale coachée par Tony Niro, où jouait aussi Marc, le frère du défunt. Claude avait également pratiqué le futsal, aux Pellos Aubel.

Les footeux de notre région étaient donc nombreux hier pour ce douloureux au revoir à Claude Hendrick. Bien sûr, il y avait ses équipiers de Richelle, le coach Tony Niro et des dirigeants du club. Mais ils n’étaient pas les seuls. Ainsi, dans l’église pleine à craquer, on pouvait lire la tristesse dans les visages de Fabrice Genchi, Geoffrey Nizet (Spa), et leur pote Jonathan Legear (Terek Grozny, ex-Anderlecht). Des Faymonvillois proches de la famille Hendrick, comme Loïc Jérosme ou Vincent Bouhy, tenaient également à être présent.

Tout ce petit monde était là pour soutenir l‘entourage de l’ami perdu, et écouter les poignants hommages rendus par la famille du gardien de but parti trop tôt…


A lire sur:
Logo avenir 80.jpgSource: D.L. - L'Avenir (www.lavenir.net)



Le F.c. Richelle à la grande tristesse de vous annoncer le décès de Claude Hendrick, 2ème gardien de l'équipe première, survenu ce jeudi 22 décembre 2011.

Tout le comité, staff et joueurs se joignent à la douleur et présentent leurs plus sincères condoléances aux parents et proches du défunt.



Le 2e gardien de Richelle United est décédé

Claude Hendrick, le 2e gardien de Richelle United, a mis fin à ses jours. Les joueurs, le staff et le comité du club ont appris la nouvelle en début de soirée. "Claude était un très bon keeper. Il est passé par des clubs comme Liège et Visé avant de nous rejoindre en début de saison. Pour nous, c’était une très bonne acquisition. Nous l’avions d’ailleurs accueilli à bras ouverts", témoigne Olivier Jolly, l’entraîneur des gardiens de Richelle.

Même s’il n’était que la doublure de Steven Frère, Claude Hendrick était ultra motivé. La preuve: il ne loupait aucun entraînement. "Claude était correct et jovial malgré la situation. Il n’était jamais de mauvaise humeur. Franchement, c’était un garçon charmant. C’est un honneur pour moi d’avoir été son dernier coach.

Il faut dire qu’Olivier Jolly a vécu une situation identique à Grivegnée. "Ce sont des moments difficiles à gérer. Surtout quand on arrive dans un club avec l’ambition de se relancer. En début de saison, on sait qu’on sera la plupart du temps sur le banc. Quand on reçoit sa chance, il est important de ne pas se rater. Lorsqu’on avait recours à ses services, Claude répondait toujours présent. Et avec brio.

Prévu jeudi soir, le cross-peket de l’équipe fanion a été annulé. Connectés sur les différents réseaux sociaux, la plupart des joueurs en ont profité pour témoigner leurs marques de sympathie à la famille.

Le site officiel du club tenait également à rendre hommage à Claude Hendrick. "Tout le comité, staff et joueurs se joignent à la douleur et présentent leurs plus sincères condoléances aux parents et proches du défunt", pouvait-on notamment lire.

La prochaine rencontre de championnat de Richelle United aura lieu le 15 janvier face à Cité Sport. Nul doute que cette joute sera empreinte d’émotion.


DSC_0592.JPG




A lire sur:
logo_header_LM.jpgSource: La Meuse (www.lameuse.be)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (1) |  Facebook | |

19 décembre 2011

Fêtes de fin d'année...

Fonds-ecran-noel-gratuit1.jpg




Quelques date à retenir...

Ce mardi 20 décembre, rencontre amicale contre Solières sur le synthétique de Visé.
Ce jeudi 22 décembre, traditionnel "Cross-Peket" à Richelle, rendez-vous à 19h00 à la buvette.
Le dimanche 15 janvier à 14h30, Richelle accueille Cité Sport pour la reprise du championnat.
Enfin, le samedi 28 janvier 2012, 5ème Grand Bal annuel du F.c. Richelle Utd. Avec "la Bande à Lolo", salle des Tréteaux.


Pour toutes les infos sur nos équipes diablotins et préminimes, rendez-vous dans "l'espace jeunes"


DSC_1247.JPG

Clic droit pour le mini-album ICI

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |