04 décembre 2013

F.c. Richelle Utd. - R.e.r.c. Amay (championnat - Journée 17)

amay-aubel.jpg

Pas de photos de la rencontre
Les buts par: Jonathan Lemaire (2), Cyril Brissinck, Greg Mignon et Jonathan Kaborè


Les compositions:

Richelle: Racz, Deghaye, Thys, Wangermez, Hansen, Kaboré (74e Lecluse), Possen, Musarello, Mignon, Brissinck (89e Bemelmans), Lemaire.

Amay: Poisquet, Mazzara, Destexhe, Lindemann, Dereppe, Geuns, A. Sylla, Cutillo (46e Delhalle), Van Hove. Meyer (68e David), Boussard.

Arbitre: Pascal Cheslet assisté de Philippe Schmetz et Vincent Donners.




anthony-racz-thumb.jpgRacz a réussi ses débuts

Petite surprise dimanche au coup d’envoi: le titulaire habituel Arnaud Gomant n'était pas en place entre les perches, c’est le jeune Anthony Racz, pour son premier match en P1, qui lui était préféré par Benoît Waucomont.

"Arnaud a joué de bonnes rencontres, dit le T1 richellois. "Mais à deux rencontres de la trêve, c’était le bon moment pour le lancer et lui montrer qu’il peut aussi avoir sa chance."

Une chance que le jeune portier de 19 ans a saisie à pleins gants. "Je n’étais pas stressé, j’avais déjà joué en amical et cela s’était bien passé. J’espère que je vais pouvoir bousculer la hiérarchie et jouer le plus de matches d’ici la fin de saison", commente le joueur de Richelle.



Amay boit la tasse en fin de rencontre

Richelle était qualitativement supérieur aux Amaytois. Pourtant, le score peut paraître forcé au vu du match.
Amay ne perd plus depuis deux rencontres. Même mieux, il a gagné la semaine dernière face à Warnant. Pourtant, ce sont des Amaytois fébriles qui laissent totalement la possession du ballon aux locaux. La première mèche est allumée par Sylla mais l’attaquant visiteur rate son tir. Comme il se loupera également à la demi-heure, pourtant idéalement isolé devant Anthony Racz. Alors que Richelle n’a pas encore eu d’occasion dangereuse, l’astucieux Jonathan Lemaire va provoquer Cutillo qui commet un penalty plus qu’évitable. Jonathan Lemaire se charge de la sentence (1-0).

Pas encore abattu, Amay se signale par une frappe lointaine de Geuns dès le retour des vestiaires. Mais là encore, Richelle va accentuer son avance via Jonathan Kaboré (2-0). Le Richellois a profité d’un bon travail de l’intenable Lemaire. Au tour de Anthony Racz de se mettre en évidence en détournant un envoi de Sylla qui prenait le chemin du but. Mais le portier richellois va accrocher Van Hove dans la surface quelques instants plus tard. Geuns réduit la marque sur penalty (2-1).

Philippe Gustin donne alors encore plus de voix, il sent que son équipe peut arracher un point. Le même Geuns est tout proche de tromper Anthony Racz sur un centre-tir sur coup-franc mais le jeune portier claque au-dessus de son but. Presque dans la foulée, Maxime Lecluse, à peine entré au jeu, offre un ballon à Cyril Brissinck devant le but qui place calmement au fond des filets (3-1). Richelle se fait alors plaisir et ajoutera deux goals de plus au marquoir via Greg Mignon mais surtout via Jonathan Lemaire qui, d’une superbe reprise de volée, à ponctuer une partie tout simplement géniale de sa part.

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)


Image 1.pngDernière rencontre de l'année à domicile pour Richelle qui accueille Amay, 12ème classé de ce championnat. En rencontre amicale, Richelle a emporté (3-1) la partie contre Vivegnis ce mardi soir avec des but de Jérôme Alonso (2x) et Cyril Brissinck.







Amay en quête de réussite

Sans Jespers?

Il n’y aura sans doute pas de déplacement à Richelle pour Adrien Jespers ce week-end. Touché à un mollet, "Adri" n’a pas su s’entraîner cette semaine. Pareil pour Baptiste Dheur. Par contre, Delhalle, qui a joué en P4 le week-end dernier, est opérationnel pour Richelle où le terrain est annoncé "moyen". « Chez nous, c’est nickel, glisse Philippe Gustin.

Les Amaytois ne marquent pas, excepté sur penalty ces deux derniers matchs. Ils balancent encore trop de longs ballons.

Un but à zéro contre Warnant sur un penalty converti par Van Hove. Un à un face à Weywertz sur un penalty converti par Geuns: les dimanches se suivent et Amay connaît toujours les mêmes difficultés à marquer un goal. "Nous manquons de réussite", affirme Gaël Boussard. "Comme aujourd’hui, sur cet envoi qu’un arrière détourne du mollet."

Après une longue inactivité, l’ex-Bas-Ohatois retrouve lentement ses sensations. "Après cet accident en novembre 2012, je suis resté huit mois à ne pouvoir rien faire, rappelle-t-il. J’ai pris neuf kilos, j’en ai maintenant perdu sept. Il m’en reste encore deux à perdre pour retrouver tout mon potentiel. Je n’ai pas encore retrouvé l’endurance et je manque encore d’explosivité. Mais je suis certain que nous nous en sortirons. Nous formons une bonne bande de potes."

"On n’a pas perdu"

"Avec un 4/6, on est dans une bonne moyenne", constate le coach Philippe Gustin, néanmoins déçu. On est retombé dans certains de nos travers: nous devons être plus collectifs dans nos actions offensives et éviter de balancer trop de longs ballons. Le positif, c’est qu’on n’a pas perdu et c’est bon pour maintenir le moral du groupe. Même si avec un point, on avance lentement."

"On n’a pris qu’un but en deux matchs", note Gaëtan Mazzara. "Essayons de poursuivre sur notre lancée". Avec un nouveau 4 sur 6. "Un point à Richelle et trois contre Malmedy, ce serait bien", conclut Philippe Gustin.

Sans titre-1.jpg


A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

01 décembre 2013

R.e. Blegny - F.c. Richelle Utd. (championnat - journée 16)

blegny-saive.jpg

Les photos de la rencontre
Les buts par: -


Composition:

Blegny: Gérard, Lhomme, Mertens, Salomone, Crasset, Fassotte, Marlet, Scherpereel, Lukoki, Lukoki et Gretry.

Réserves: Duysens, Bas, Zinoune et Kolek.

F.c. Richelle Utd.: Gomant, Wangermez, Bemelmans (70' Kaborè), Lawarée (45' Busarello), Hansen, Mignon, Thys, M. Lecluse, Brissinck, Lemaire (75' Mulkin) et Deghaye

Réserves: Mulkin, Racz, Kaborè et Busarello.

Arbitre: Lionel Gastaldello assisté de Gabriel Castillo-Fernandez et Bruno Mascherin.



Richelle stoppé, rate le coche...

En se déplaçant à Blegny, Richelle avait l'occasion de revenir sur Beaufays battu 1-0 la veille par Seraing. Il n'en fût rien, à la 20' sur une erreur d'appréciation, Jonas Gretry, seul au deuxième poteau ouvrait le score. Richelle allait tout mettre en oeuvre pour revenir mais butait sur une défense locale bien organisée. En seconde mi-temps, Benoît Waucomont changeait bien de tactique en alignant un attaquant supplémentaire mais rien n'y faisait, Blegny "bétonnait" dans tout les sens du terme afin de garder son avantage. Rien de bien dramatique mais cela aurait été sympa de recoller en tête du classement en sachant qu'il y avait aussi un certain Waremme-Lensois (0-3) au programme.

c_DSC_4213.JPG



"Il y a encore du chemin à parcourir"

Si Richelle est tombé sur un os à Blegny, la défaite des Visétois n’efface pas subitement deux mois et demi d’invincibilité. Le promu veut atteindre la trêve dans le top 3.

Toutes les (belles) séries ont une fin. Celle entamée par les Richellois face à La Minerie le 15 septembre dernier a pris fin avant-hier au pied du vieux terril blegnytois. Un coup d’arrêt qui n’a rien d’une catastrophe, au bout de 10 rencontres sans défaite (8 victoires et 2 nuls). Mais il survient au terme d’un week-end qui contenait tous les ingrédients pour rendre l’échec amer. Et c’est le cas.

D’une part, la défaite est consommée chez le voisin blegnytois, après un âpre derby que personne ne voulait perdre. D’autre part, le pas de travers guettait Waremme et Beaufays aux premières loges du classement. En embuscade, Richelle comptait fermement en profiter pour tutoyer le duo d’un peu plus près. Caramba! Avec un… trio de tête mis à la raison, c’est Lensois – et dans une moindre mesure Seraing – qui retire les marrons du feu.

"C’est vraiment dommage", lâche un Benoît Waucomont davantage déçu par la prestation de son équipe que par le manque à gagner qui fait perdre aux Richellois leur symbolique place sur le podium. "Tout ce contexte, qui pouvait nous être très favorable, n’a pas influencé le comportement de l’équipe", admet-il. Pas plus, à ses dires, que la présence de Damien Busarello sur le banc au coup d’envoi – on lui avait enlevé des dents de sagesse durant la semaine – ne peut servir d’excuse au manque d’efficacité offensive de la ligne d’attaque visétoise, muette pour la seconde fois de la saison seulement.
Sans trop se plaindre…

"Lemaire et Hansen avaient déjà évolué ensemble dans notre schéma de départ. Malheureusement, Nicolas (Hansen) s’est un peu dispersé dans son rôle en première mi-temps." Même si l’ex-Aubelois s’est procuré les deux seules véritables occasions de ses couleurs sur l’ensemble des 90 minutes! L’ancien coach de Herve, pas né de la dernière pluie, savait pertinemment que son équipe devrait (ré) apprendre à perdre un jour. Il souhaite que son groupe en retire les leçons et se reconcentre très vite sur les deux dernières échéances de l’année civile, contre Amay et Tilleur. "Si cette défaite doit nous servir, c’est à nous montrer qu’il y a encore du chemin à parcourir." Sans trop se plaindre. Parce qu’en somme, il n’y a aucune raison de jeter le bébé avec l’eau du bain.

Sans titre-1.jpg


A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)

Le gros dos, Blegny sait le faire!

À moins d’un hypothétique rendez-vous… au tour final, les Richellois n’auront plus l’occasion de prendre la mesure d’un voisin qui ne leur a pratiquement laissé que les miettes du festin en deux rencontres. Si, à l’aller, l’équipe de Benoît Waucomont avait sauvé un point in extremis, hier, elle s’est égarée dans une vaine course-poursuite entamée dès le quart d’heure initial.

Un coup-franc parfaitement brossé par Crasset sur le crâne d’un Grétry étrangement esseulé aux six mètres a ouvert la voie du succès aux Blegnytois (1-0), alors que Manu Lukoki, de la même manière, avait eu moins de précision dans le geste final pour porter ses couleurs plus tôt au commandement (9e ). "C’était le scénario idéal pour mon équipe", analyse Fortune Modafferi, satisfait de retrouver un collectif solidaire menant les Blegnytois à deux victoires de rang. "Je les voulais avant la trêve, je ne vais pas me plaindre de notre 6 sur 6" rigole l’ancien coach elsautois, qui peut donc entrevoir le prochain déplacement à Malmedy en toute sérénité.

Blegny, à défaut de profiter habilement des espaces en contre-attaque, s’est en effet défendu bec et ongles avec une abnégation certaine. Car la suite du derby, à 1-0, se résume à une mainmise richelloise sur des débats âprement disputés, avec une réaction quasi immédiate d’un Hansen croisant trop sa frappe (16e ). Les velléités visétoises se sont intensifiées en seconde période, mais le jeu de Richelle a cruellement manqué d’imagination, malgré l’apport de Damien Busarello dès la reprise, pour mettre suffisamment en péril le domaine d’un Gérard fort peu sollicité. Une seule réelle occasion de rétablir l’égalité est ainsi à mettre à l’actif des visiteurs: une ouverture de Cyril Brissinck dans la course de Nicolas Hansen qui ne trouve pas mieux que le petit filet (63e ). "Nous n’avons trouvé ni la solution ni la faille contre un adversaire pratiquant l’individuelle avec le risque 0. Trop de joueurs n’ont sans doute pas évolué à leur niveau" regrette Benoît Waucomont.

DSC_4286.JPG



A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)


le trio de tête trébuche. Lensois et Seraing s'en frottent les mains

Waremme, Beaufays et Richelle. Les trois premiers du classement ont été battus. Beaufays à Seraing, samedi soir, en match avancé. Richelle à Blegny, cet après-midi. Et Waremme, chez lui, face à Lensois, en clôture de cette 17e journée de championnat. Dans le bas du classement, bonne opération pour Elsaute, vainqueur à Trooz.

Et 1, et 2, et 3... zéros. Zéro point pour les trois premiers du championnat. Défaites étriquées de Beaufays chez les Sérésiens (0-1) et de Richelle à Blegny (0-1 également). Quant à Waremme, la défaite paraît cinglante (0-3). Et pourtant, les waremmiens n'ont pas démérité. Que du contraire. Ils auraient sans doute mérité mieux. Cueillis à froid par Lensois en début de match, ils ne sont pas parvenus à recoller au score. Malgré une pression constante, ils ont longtemps buté sur une équipe de Lensois bien organisée. Et qui, à force de résister, s'est créée des espaces, lui permettant de planter deux autres fleurs dans la cage de Musick.

Au classement, les grands gagnants de cette nouvelle journée de championnat sont donc les poursuivants: Lensois et Seraing. Lensois revient à hauteur de Richelle, 3e, avec 34 points. Toujours en embuscade, les Sérésiens pointent à deux petits points de la troisième marche du podium.

Dans la seconde moitié du classement, on pourrait presque parler d'un "cadeau de Saint Nicolas" de Tilleur pour Warnant. Tant Tilleur était absent. Ses rares occasions sont tombées dans les dix dernières minutes de la rencontre. Alors que le score était (déjà) de ... 0-3. Et que Warnant jouait en marchant. Finalement, Warnant s'impose 0-4, grâce à deux doublés, signés Vanstechelman et Neerdael.

Enfin, soulignons la bonne opération en queue de classement réalisée par Elsaute. Longtemps menés à Trooz, ils sont parvenus à inverser la vapeur. Victoire 1-2, synonyme de ballon d'oxygène. Ils rejoignent Tilleur, ex aequo avec 12 points, à la 13e place du championnat.

DSC_0046.JPG



A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)


Capture d’écran 2013-11-27 à 13.44.54.pngEn ce premier décembre, Richelle effectue le plus court déplacement de sa saison puisque les deux clubs ne sont distants que de quelques kilomètres, un vrai derby dans lequel, plusieurs joueurs ont justement fréquentés ces deux équipes dans leur carrière respective. Benjamin Lhomme (Blegny-Richelle-Blegny) sera bien présent à l'inverse de Laurent Massau (Richelle-Blegny-Richelle), mais bonne nouvelle, il reprend du service ce week-end avec la deuxième équipe. Blegny revient d'une plantureuse victoire contre Weywertz (5-1) et Richelle s'en revient d'un succès en terre germanophone (1-3), un beau duel en perspective.


Ci-contre, l'évolution des deux clubs




Un bon coup… mais pour qui?

Les deux camps tiennent le même discours: voilà un match intéressant à jouer. Et, dans l’esprit des dirigeants notamment, un derby à gagner. D’autant que la passe d’armes, au match aller, s’était soldée par un partage de frères (2-2). On en était à la journée d’ouverture. Depuis, l’eau a coulé sous les ponts et le Richelle de Benoît Waucomont s’est (presque) confortablement installé dans le top 3 de la division, larguant point par point – 9 unités séparent les deux équipes – un voisin qui se trouvait encore à ses côtés au terme de la première tranche.

Les Richellois alignent une série impressionnante de rencontres sans défaite – 8 victoires et 2 nuls – toujours doublée de la meilleure attaque de la série (45 buts). Ce Richelle-là, bien balancé, s’applique à démontrer toute sa solidité de semaine en semaine. L’appétit vient en mangeant, dit-on, et Benoît Waucomont veut tirer le meilleur profit de ce court déplacement pour une raison toute simple. "Nos quatre concurrents directs se rencontrent" (NDLR: Seraing-Beaufays et Waremme-Lensois), explique le Batticien. "Un Richelle bien concentré a les qualités pour gagner à Blegny. Physiquement, l’équipe a aussi des ressources. Nous avons émergé dans le dernier quart d’heure contre Elsaute et livré un gros match sur un terrain lourd à Raeren."

Blegny, de son côté, souffle… après s’être essoufflé un bon mois. "Notre victoire contre Weywertz dimanche dernier, avec la manière, était essentielle", assure Fortune Modafferi. "Nous n’aurons rien à perdre contre un adversaire qui reste le favori de ce derby. Mon équipe, en principe libérée, doit donner du fil à retordre à Richelle." Battu par Seraing et Waremme, contraint au partage par Dison, Blegny n’a pas encore réussi à prendre la mesure d’un adversaire mieux classé sur son terrain. Réussira-t-il enfin un bon coup à domicile? "Je souhaite toujours deux victoires avant la trêve", répète Fortune Modafferi. "Nous venons de réaliser la moitié du travail. J’attends la suite… le plus vite possible."

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)


Les compositions:

Blegny: Gérard, Lhomme, Ma. Lukoki, Marlet, Scherpereel, Fassotte, Mertens, Mi. Lukoki, Kolek, Crasset, Salamone, Zinoune, Bas, Grétry, Duysens.

Absents: Velegan, Canales, Demirkazan, Orban, Hofmann, Grava.

Richelle: Gomant, Possen, Bemelmans, Thys, Wangermez, Mignon, Deghaye, M. Lecluse, Lawarée, Mulkin, Brissinck, Hansen, Kaboré, Lemaire, Busarello?, Racz.

Benoît Waucomont a retenu un noyau de seize joueurs où Deghaye rentre de suspension et où Possen revient de blessure. Les absents: Cimino, Quitin, A. Lecluse, Alonso. Massau reprend la compétition avec la P3. Busarello (dents de sagesse) est incertain.

Arbitre de la rencontre: Lionel Gastaldello assisté de Gabriel Castillo-Fernandez et Bruno Mascherin.


BL.jpg

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

20 novembre 2013

R.f.c. Raeren - F.c. Richelle Utd. (championnat - Journée 15)

raeren+rechain.jpg

Pas de photos de la rencontre
Les buts par: Jonathan Lemaire, Gilles Bemelmans et Cyril Brissinck


Composition:

Raeren: Peterges, Koks, aschet, Menniken, Lauffs, Bong, Vanaschen, Laschet, Braem, Schumacher et Lousberg.

Réserves: Foersters, Cizmic, Laschet et Cormann.

F.c. Richelle Utd.: Gomant, Wangermez, Bemelmans, Lawarée, Hansen, Mignon, Thys, M. Lecluse (85' Quitin), Brissinck (76' Mulkin), Lemaire (80' Kaborè) et Busarello

Réserves: Mulkin, Racz, Kaborè et Quitin.

Arbitre: Nicolas D'Haese assisté de Denis Jacob et Jean-Marie Ribas Sanchez.



Il n'est jamais simple de se déplacer à Raeren, en terres germanophones. Richelle est malgré tout parvenu à s'imposer. Après une entame de match sur les chapeaux de roue... Ponctuée de trois buts en à peine dix minutes (1-2). En effet, Richelle prenait l'avantage dès la 4' avec un premier but de Gilles Bemelmans mais se faisait rejoindre 5' plus tard. A la 10', un coup franc d' Axel Lawarée était repoussé par le gardien mais Jonathan Lemaire en embuscade redonnait l'avantage aux siens. La seconde mi temps était dominée par les troupes du président Bruwier et, en fin de match, Richelle se mettait mis à l'abri par Cyril Brissinck pour le 1-3, score final.



Le noyau visité:

Entraîneur: Vincent Heins

Arrivées: Peterges, Thomassen, Van Gensterblum (Eupen), Cerfontaine (Herve), Fortser (Eynatten), Koks, Kudura (Calamine), Menniken (Welkenraedt) et Lousberg (Allemagne).

Départs: Moonen, Boverie (arrêt), Lancellotti (Herstal), Hoeters (Welkenraedt) et Jourdain (Eynatten).




Les compositions:

Raeren: Peterges, C. et D. Laschet, Kockx, Braem, Mennicken, Vanaschen, Schumacher, Knauffs, Lousberg, Bong, Thomassen, Foerster, F. Laschet.

Schyns, Wolff et Gensterblum sont suspendus. Peterges va jouer au but avec deux entraînements en cinq semaines. Braem ne s’est plus entraîné ces dernières semaines et commence une pubalgie, Fabrice Laschet se plaint du dos et Bong des adducteurs. Colubry est de retour d’Allemagne, l’attaquant buteur.

Richelle: Gomant, Racz, Wangermez, Mignon, Lemaire, Thys, Lawarée, M.Lecluse, Brissinck, Quitin, Busarello ( ?), Quitin, Bemelmans, Hansen.

Deghaye et Alonso sont suspendus. Busarello, victime d’une petite blessure à l’entraînement, devra se tester avant le match. Possen, blessé aux adducteurs, sera absent tandis qu’ Hansen, qui s’est entraîné cette semaine, sera dans le noyau.

Arbitre de la rencontre: Nicolas D'Haese assisté de Denis Jacob et Jean-Marie Ribas Sanchez.



Cette semaine, regard sur Cyril Brissinck

De retour d’Espagne

Cyril Brissinck, médian de Richelle, est l’un des grands talents de notre élite provinciale

"Un petit club de foot où on se sent vraiment bien"

"Tu arrives dans un stade qui n’en est pas un puisqu’il n’y a qu’un semblant de tribune qui n’est pas couverte. Tu reçois quand même la "compo" sur un parfait A4 quatre couleurs. Tu pénètres dans une petite buvette où il fait bien chaud, surtout de chaleur humaine. Tu te dis que tu es vingt ans en arrière mais ça te plaît surtout quand tu vois quelqu’un boire un coupé menthe. Les vestiaires sont du même acabit. Les dirigeants sont sympas. Battus, ils rient et prennent du plaisir en regardant le match. Sans se prendre la tête. Là, tu prends ton pied parce que tu as des gens qui sont conscients qu’ils ne sont pas en Champion’s League. C’est ça le foot provincial."

A l’heure où beaucoup d’observateurs estiment probablement à juste titre que la première provinciale a perdu en qualité, certains joueurs permettent encore à tous les supporters de vibrer devant leur équipe favorite. A Richelle, club toujours engagé dans la course à la montée, on pourra se vanter d’avoir eu le nez fin en recrutant le jeune Cyril Brissinck en provenance de Cultural Deportivo Leonesa, un club de D3 espagnole.

"J’appartiens toujours à Visé où j’ai évolué durant une dizaine de saisons", explique le médian offensif. "Alors que j’étais aux portes de l’équipe première, j’ai reçu une proposition en provenance du club de Burgos avec lequel j’ai véritablement explosé. Au terme de la saison, je pouvais signer un contrat pro portant sur 5 années avec Leonesa mais j’ai finalement refusé suite à des impératifs familiaux. Je suis évidemment un peu déçu de ne pas avoir pu y poursuivre ma carrière mais je suis désormais proche de ma famille et j’en suis heureux."

Disposant de qualités techniques au-dessus de la moyenne, Cyril Brissinck était parfaitement épanoui sur les terrains espagnols bien loin du jeu physique proposé sur nos pelouses belges. "Il n’est même pas possible de comparer les deux pays", précise le joueur. "C’est un autre monde tant au niveau des infrastructures que de l’esprit. Tout allait plus vite avec moins de duels car c’est le ballon qui devait circuler rapidement. Depuis que je suis à Richelle, je reçois de nombreux coups et il n’est pas évident de toujours s’exprimer à son avantage. Quoi qu’il en soit, je veux aider Richelle à atteindre ses objectifs avant de songer à mon avenir. Un joueur se doit de toujours vouloir viser plus haut."

Du côté de Benoît Waucomont, l’entraîneur estime que son joueur trouve enfin ses marques après des débuts compliqués. "Cyril dispose d’un potentiel énorme même s’il peut encore apporter bien plus à son équipe", explique l’entraîneur. "Il s’agit d’un joueur qui a besoin d’être encadré par un staff et des coéquipiers sereins. C’est le cas à Richelle et je ne suis donc pas étonné qu’il explose dans certains matchs. Si nous sommes actuellement sur la troisième marche du podium, c’est aussi grâce à lui. N’oublions pas qu’il est encore très jeune et sa marge de progression est importante. Toutefois, j’estime qu’il ne survole pas la série et qu’il serait prématuré qu’il saute les étapes."

Sans-titre-2.jpg



A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Michel Mawet - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Tony, 3 ans déjà...


"Dans l'histoire d'un club il y a des hauts et des bas, des victoires, des défaites, des titres… Mais il y a surtout des "personnes", des joueurs, des entraîneurs, des bénévoles qui viennent, qui restent, qui partent… 3 ans déjà…"

Bien le bonjour d'en bas Tony

photo.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (1) |  Facebook | |

17 novembre 2013

F.c. Richelle Utd. - R.f.c. Seresien (championnat - Journée 14)

seraing-dalhem.jpg

Les photos de la rencontre
Les buts par: Jonathan Lemaire et Greg Mignon


Composition:

F.c. Richelle Utd.: Gomant, Wangermez, Deghaye, Lawarée, Possen, Mignon, Thys, M. Lecluse, Brissinck, Lemaire (75' Kaborè) et Busarello

Réserves: Bemelmans, Racz, Kaborè et Quitin.

Seraing: Derbaudrenghien, Cusumano, Yedidia, Binkunte, Sciullintano, Boutgayout, Tshimanga, Ferron, Fransquet, Wuni Hernan et Ilyas.

Réserves: Edgar, Josue, Mosca et Tellatin

Arbitre: Thibault Picard assisté de Fabrice Bruell et Xavier Ruche.



Un bon point...

Après la mini trêve due aux remises, Richelle accueillait ce dimanche le R.f.c. Seresien qui termine, tout comme Richelle, une belle série de victoires. Tout les ingrédients étaient donc rassemblé pour une belle rencontre et il ne fallait pas arriver en retard puisque après une très belle occasion pour Axel Lawarée, dès la 5', sur le contre, Seraing ouvrait la marque sur un ballon vicieux qu'Arnaud Gomant ne pouvait totalement capter. Obligé de courir après le score, Richelle allait mettre les bouchées doubles mais restait à la merci des offensives visiteuses jusqu'à la mi-temps.

Dès la seconde période, Richelle continuait son pressing quand, à la 54', pour une faute sur Maxime Lecluse dans la surface, les hommes de Benoît Waucomont bénéficiaient d'un penalty, Jonathan Lemaire se chargeait de la conversion pour rétablir la parité. Seraing repartait à l'assaut pour, à l'heure de jeu, reprendre l'avantage sur une belle "bourde" d' Arnaud Gomant, en effet notre gardien tardait à dégager et se faisait chiper le ballon pour constater les dégâts... (1-2). Esprit d'équipe sans aucun doute, Richelle repartait de plus belle et à la 65' Greg Mignon égalisait méritoirement sous les yeux de Lucien D'Onofrio venu amicalement rendre visite à Richelle. Un bon point engrangé face à cette très belle équipe Serésienne, c'est un fait... et il faudra confirmer dimanche prochain avec le déplacement à Raeren.

Pendant ce temps, Benoît Mulkin et Florent Drzewiecki inscrivaient les 2 buts en P3 à l'Elan Dalhem

c_DSC_4036.JPG



Le suspense a été intense

Richelle et Seraing auraient pu l’emporter au terme d’un match très engagé

Sans jamais dépasser les limites, on a en effet assisté à un affrontement d’hommes volontaires et déterminés à empocher les trois points de la victoire. Jusqu’à la fin, celle-ci aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre mais le partage final doit être considéré comme logique et reflète bien la physionomie de la partie.

C’est Seraing qui était rapidement mis sur orbite lorsque Diakhate profitait d’un ballon relâché de Arnaud Gomant pour faire trembler les filets (0-1). Forts de leur avantage, les Sérésiens contrôlaient aisément les offensives un peu brouillonnes des Richellois mais oubliaient d’alimenter le marquoir en contre-attaque. Mal leur en prenait puisque dès la reprise Richelle affichait un autre visage et rétablissait l’égalité à la faveur d’un penalty logiquement accordé bien que totalement inutile et converti par Jonathan Lemaire (1-1). Alors que l’on pensait les joueurs locaux lancés vers la victoire, une nouvelle bourde de Arnaud Gomant permettait à l’inévitable Tapsoba de rendre l’avance aux Sérésiens (1-2). La joie de ceux-ci était cependant de courte durée, Grégory Mignon rétablissant la parité quelques minutes plus tard (2-2).

Les deux entraîneurs pouvaient nourrir des regrets. "Quand on a la chance de mener deux fois en déplacement, on doit l’emporter", soulignait Stéphane Guidi. "De manière moins flagrante que notre adversaire, nous avons aussi offert les deux buts. Je ne comprends pas le laxisme de mes joueurs sur les phases arrêtées défensives d’autant plus que celles-ci sont sans cesse travaillées et retravaillées à l’entraînement. Néanmoins, je ne vais pas faire la fine bouche car prendre un point à Richelle constitue une bonne opération. C’est une très belle équipe et il ne lui manque pas grand-chose pour jouer le titre à fond."

De son côté, Benoît Waucomont saluait la réaction de ses joueurs. "Ce n’est pas la première fois que nous remontons une situation mal engagée. Après une première mi-temps en dessous de leurs possibilités, mes hommes ont bien réagi et c’est positif à mes yeux. C’est vraiment dommage d’avoir donné les deux buts à Seraing. Mon gardien s’est loupé et cela arrive. L’important, c’est qu’il se soit ressaisi."

Sans titre-1.jpg


A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Michel Mawet - La Meuse


Le noyau visiteur:

Entraîneur: Stéphane Guidi

Arrivées: Kamba, Vuza (Amay), Marinacci (Liège), Boccassin (Tilleur), Léonard (Spa), Ferron (Aywaille), Cusumano (Verviers), Tchimanga, Heeke (Eupen).

Départs: Brisy (Stockay), Piette, Gallina (Calamine), Cosse (Tirlemont), Bernard (Waremme), Lovinfosse (Huy), Kabangu (Ivoz), Sayo (Grivegnée), Ndione, Moukoko (Tilleur), Salamone (Blegny), Sana (Faymonville).




Les compositions:

Richelle: Gomant, Racz, Possen, Wangermez, Mignon, Lemaire, Thys, Lawarée, M.Lecluse, Brissinck, Deghaye, Busarello, Quitin, Bemelmans, Kaboré.

Nicolas Hansen, blessé aux isschios est sur la touche. Jérôme Alonso est suspendu pour deux semaines. Benoît Mulkin et Laurent Massau, qui ont repris les entraînements, ne sont pas encore sélectionnables.

Seraing: Derbaudrenghien, Sciullintano, Cusumano, Vuza, Diakhate, Jabbari, Boutgayout, Mbazoa, Tshimanga, Yema Shongo, Ferron, Fransquet, Tapsoba, Lipendjem et un joueur à désigner.

Kamba, qui revenait doucement dans le parcours ne s’est pas entraîné jeudi soir.

Arbitre de la rencontre: Thibault Picard assisté de Fabrice Bruell et Xavier Ruche.



Après cette mini trêve et la rencontre amicale de ce mardi, pour rappel, Richelle a partagé l'enjeu 1-1 contre Faymonville avec un but d' Axel Lawarée, retour aux choses sérieuses avec la venue du R.f.c. Seresien ce dimanche à Richelle.

c_DSC_0063.JPG



Un plaidoyer pour le foot positif...
Richelle-Seraing devrait tenir ses promesses

Richelle - Seraing, c’est le match qu’on attendait, bien entendu, calendrier oblige mais certainement pas à ce niveau.

Coachés par les plus jeunes entraîneurs de P1, ces deux équipes réalisent un parcours très séducteur. Peut-être la clé de la réussite réside-t-elle dans le fait de vouloir promouvoir un football positif?


Et c’est à méditer. Loin d’être pointés parmi les grosses pointures de la série, Richelle et Seraing réalisent une belle première moitié de saison tout en promouvant un football qui se veut attrayant et alléchant, non calculateur. Stéphane Guidi n’est pas étonné du bon classement de Richelle. "Ils ont quand même transféré deux joueurs de D3 et Axel Lawarée qui possède une solide expérience et un formidable passé au haut niveau. Néanmoins, cela n’était pas gage de réussite et il faut saluer le travail de Ben Waucomont. Je sais que certains doutaient de lui mais il accomplit un boulot remarquable et Richelle n’est pas là par hasard. Je les voyais proches du top 5 mais sans doute pas à pareille fête. Sûr que ce ne sera pas facile dimanche mais nous aborderons cette rencontre comme les autres c’est-à dire avec l’objectif de la gagner."

Le discours n’est pas autre chez Benoît Waucomont. "Stéphane réalise des prouesses avec Seraing dans des conditions qui ne sont certainement pas évidentes puisque l’on ne sait pas quel sera l’avenir de ce club. L’an passé déjà, il a réalisé un miracle en sauvant les Sérésiens de la culbute. C’est une équipe dont je me méfie particulièrement d’autant plus qu’elle a coutume de forger ses meilleurs résultats en déplacement."

Et comme la première remise de la saison est déjà intervenue en ce week-end du 11 novembre, la donne est quelque peu modifiée. Il est de notoriété publique qu’une journée de compétition suivant une remise entraîne toujours des surprises. Regardez les résultats dimanche soir et vous constaterez certainement que le cas est bien avéré. De concert, les deux coaches espèrent évidemment que ce ne sera pas le cas. "Une interruption constitue par définition un coup d’arrêt", précise Stéphane Guidi. "Nous avons poursuivi le programme normalement et j’espère que ce ne sera pas le cas." De son côté, Ben Waucomont a préféré laisser ses joueurs souffler. "Un week-end avec madame ne peut leur faire du tort" rigole t-il.

Un des deux voire les deux subira quelque part les effets de la reprise. Ou simplement ceux d’un match qui s’annonce passionnant.

c_Sans titre-1.jpg



A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Michel Mawet - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

06 novembre 2013

R.f.c. Trooz - F.c. Richelle Utd. (championnat - Journée 13)

trooz-soumagne.jpg



amical-faymonville.jpgÀ Richelle, Benoît Waucomont a mis ses hommes au repos pour le week-end, mais ce mardi soir (20h), ils se mesureront à Faymonville sur le synthétique de Visé.

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

02 novembre 2013

F.c. Richelle Utd. - Etoile Elsaute (championnat - Journée 12)

elsauste+haccourt.jpg

Les photos de la rencontre
Les buts par: 1 CSC, Damien Busarello (2) et Axel Lawarée


Composition:

F.c. Richelle Utd.: Gomant, Wangermez, Lawarée, Possen, Mignon, Hansen, Thys, M. Lecluse (59' Bemelmans), Brissinck (88' Quitin), Lemaire (89' Alonso) et Busarello

Réserves: Bemelmans, Racz, Alonso et Quitin.

Elsaute: Benoit, D’Affnay, Nix, Hungs, Rikir, Langhoor, Lolos (78e Gillet), D’Acquisto (87e Leroy), Bomboir (87e Sluysmans), Colson, Crosset.


Réserves: Gillet, Pelsser, Leroy et Sluysmans

Arbitre: Quentin Lesceux assisté de Dominique Klemczak et Sébastien Graeff.



Richelle se fait peur

Avec la venue d'Elsaute ce dimanche et à la vue du classement, cette rencontre n'aurait dû être qu'une formalité, il n'en fût rien, sans pression, Elsaute embêtait plus d'une fois les richellois chez qui on ne retrouvait pas cette collectivité pourtant coutumière. Après deux tentatives infructueuses de Jonathan Lemaire, il fallait d'ailleurs patienter jusque la 25' pour assister sur coup de coin à l'ouverture du score mais sans buteur local puisque c'est un défenseur qui trompait son propre gardien (1-0).

Un superbe arc en ciel accueillait les deux équipes pour la reprise mais l'éclaircie n'était que de courte durée puisque avec l'aide du vent, Elsaute égalisait sur un centre anodin. (1-1) Les hommes de Luc Sluysmans allaient même sur un contre, surprendre la défense pour prendre l'avantage à la 57' (1-2). Ce scénario peu courant à Richelle n'allait pas calmer les ardeurs visiteuses, bien au contraire, à la 75', Elsaute prenait le large, Arnaud Gomant bousculait l'attaquant qui n'en demandait pas moins pour obtenir le penalty (1-3).

Un quart d'heure!!, il restait un quart d'heure pour sauver la situation et on allait assister à une déferlante richelloise aussi intense que la pluie bien présente aussi. Dans la minute Axel Lawarée rendait un peu d'espoir pour le 2-3, à la 82' Damien Busarello égalisait et à la 84', ce même Damien Busarello donnait l'avantage final à ses couleurs, bien aidé, il est vrai par un Cyril Brissinck très remuant sur son flanc. Une belle réaction collective qui laissaient les visiteurs pantois mais il était moins une...

c_DSC_3810 2.JPG



Richelle au bout du suspense

Quand la plus prolifique attaque de la série accueille la défense la moins hermétique, la logique voudrait qu’une kyrielle de buts éclipse tout suspense. Si les filets ont bel et bien été secoués lors du duel opposant le troisième, Richelle, à Elsaute, avant-dernier, la décision n’est toutefois tombée qu’en toute fin de partie. Et les visités peuvent s’estimer heureux d’avoir empoché les trois points.

"En première période, nous n’étions pas assez consistants et trop imprécis", analyse Benoît Waucomont, l’entraîneur richellois. Les Étoilés ne se sont pas déplacés en victime consentante, et il n’est pas rare de les voir évoluer dans un audacieux 4-3-3. Malgré les velléités offensives des deux formations, les gardiens restent peu sollicités. Colson est à la réception d’un corner mais croise trop sa reprise. En face, Damien Busarello dévie un centre de Nicolas Hansen sur le poteau. C’est tout… ou presque: à la vingt-cinquième, un coup de coin de Cyril Brissinck atterri chez Maxime Lecluse qui tente de dévier, mais c’est un elsautois qui envoie le cuire dans sa propre cage. Juste avant la pause, Cyril Brissinck voit sa frappe contrée par Benoit. À la reprise, les joueurs locaux se montrent coupables d’un relâchement dont les visiteurs ne mirent pas longtemps à profiter.

En dix minutes, ils vont prendre les commandes, grâce à un D’Affnay bien aidé par le vent, puis via une semi-volée de Crosset. Les hommes de Sluysmans ne semblent pas rassasiés et à la septante-cinquième, Lolos obtient un penalty que Colson convertit calmement. Dans la foulée, Axel Lawaree réduit le score. La pression est ensuite telle que la défense des Vert et Blanc ne peut résister. Par deux fois, Damien Busarello est à la réception d’un centre venant de la gauche, et conclu de la même manière: d’une tête croisée. "À quoi ça tient parfois, un matche de football", s’étonne Benoît Waucomont.

DSC_3790.JPG


A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: Antoine Vidua - L'Avenir (www.lavenir.net)


Les compositions:


Richelle: Gomant, Racz, Wangermez, Mignon, Lemaire, Thys, Hansen, Lawarée, M.Lecluse, Brissinck, Alonso, Possen, Busarello, Quitin, Bemelmans.

Possen rentre de suspension et croise Deghaye, à son tour suspendu. Kaboré est absent et Alonso le remplace..

Elsaute: Benoit, Pelsser, Nix, D’Affnay, Hungs, Rikir, D’Acquisto, Bomboir, Langhoor, Gillet, Lolos, Hardy, Crosset, Leroy et Sluysmans.

Teneye détient un abus de cartons jaunes et se retrouve suspendu. Nix fait son grand retour dans le noyau. Sluysmans et Pelsser reviennent également alors que Horward retourne en P3. Hagelstein est parti en weekend à Bruges…

Arbitre de la rencontre: Quentin Lesceux assisté de Dominique Klemczak et Sébastien Graeff.



La qualification pour la Coupe de Belgique presque en poche, le championnat reprend ses droits et après avoir perdu la tête du championnat en s’inclinant sur le plus petit écart face à Richelle, Beaufays va tout faire pour renouer directement avec le succès à Malmedy qui a pourtant bien besoin de points. Seraing tentera pour sa part de confirmer son succès face à Lensois en se rendant à Warnant. Richelle devra se montrer vigilant face à Elsaute tandis que Blegny voudra l’emporter à Minerois. Enfin Trooz et Tilleur auront à coeur de confirmer leur redressement.

Patrick Ainseur (président de Waremme), que vous dites-vous quand vous regardez le classement de la P1?

Je me dis qu’on vit un championnat avec un maximum de suspense, avec quatre ou cinq belles équipes comme la nôtre, Lensois, Beaufays, Richelle ou Dison qui se disputent la première place, et que donc c’est gai à suivre. Richelle m’avait fait une excellente impression chez nous début septembre, et on se rend compte aujourd’hui que l’avoir battu était une bonne affaire. Cette équipe possède la meilleure défense et la meilleure attaque, cela veut dire quelque chose.

c_DSC_0118.JPG


Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

31 octobre 2013

K.f.c. Amel (Amblève) - F.c. Richelle Utd.

amel-coupe.jpg

Pas de photos de la rencontre
Les buts par: Damien Busarello et Nicolas Hansen (2)


Rencontre qualificative pour la Coupe de Belgique ce jeudi soir 20h00 à Amel (Amblève) avec élimination directe.

Richelle s’invite chez les grands

Nicolas Hansen salue l’excellent départ de son nouveau club

C’est finalement Richelle qui aura le mieux géré les événements d’un sommet à Beaufays assez inattendu (0-1). "Trop de mes joueurs étaient en dessous de leur niveau habituel", regrettait Luc Ernès. "Malgré tout, Genchi n’a pas un autre arrêt à effectuer à part sur le but que l’on reçoit. Richelle a déployé une bonne organisation et a fait preuve de plus d’engagement que Beaufays."

Cela fait quelques semaines maintenant que la maîtrise tactique de Benoît Waucomont est louée par ses joueurs et ses adversaires. "En fait, il nous a fallu trois rencontres pour nous mettre dans le bain de la P1", se souvient Nicolas Hansen, à nouveau très en vue. "Depuis, nous tentons de rapidement étouffer nos adversaires et les résultats ont suivi. C’est surtout notre secteur défensif qui a progressé le plus. Au début, nous nous étions mis sans doute trop de pression et ce stress générait quelques erreurs coupables. Depuis, une certaine sérénité s’est installée et nous parvenons à mieux gérer les événements qui conditionnent une rencontre comme, ce dimanche, ce vent latéral qui modifiait les trajectoires."

Nicolas Hansen a déjà connu l’élite provinciale avec Aubel. "C’est une série où il est essentiel de prendre un bon départ. La première saison où j’ai intégré la première, nous avions réussi à accrocher les meilleurs pour terminer dans le sillage direct de Seraing. La dernière, nous ne sommes jamais parvenus à rectifier une entame de compétition manquée."

Et le médian offensif se plaît dans son nouveau club. "Je connaissais déjà très bien Benoît Waucomont et c’est ainsi que j’ai répondu à son appel. Je retrouve également de nombreux anciens partenaires. J’apprécie également beaucoup l’atmosphère ici. Au départ, le club visait le maintien, mais nous sommes à présent à une longueurs du leader. Poursuivons l’aventure sans se prendre la tête."

NH.jpg



A lire sur:

021_dhnet_logo.gif Source: Christophe Lonnoy (www.dhnet.be)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

27 octobre 2013

R.s.c.Beaufays - F.c. Richelle Utd. (championnat - Journée 11)

beaufays+andrimont.jpg

Les photos de la rencontre
Le but par: Axel Lawarée


Composition:

Beaufays: Genchi, Grandisson, Bosson, Lemaire, Hanoset, Kadima, Petit, Marechal, Delbrassine, Namotte et Restiglian

Réserves: Jellouli, Wiyalika, Nickees et Anelli

F.c. Richelle Utd.: Gomant, Deghaye, Wangermez, Lawarée, Bemelmans, Hansen, Thys, M. Lecluse (65' Mignon), Brissinck (88' Quitin), Lemaire (75' Kaborè) et Busarello

Réserves: Mignon, Racz Kabore et Quitin.

Arbitre: Stéphane Claes assisté de Kevin Wégria et Pierre Otte.



Richelle s'offre le scalp du leader

À dix, Richelle a marqué et a maintenu son avance malgré la pression de Beaufays. Les visiteurs offrent la tête du championnat à Waremme et se hissent sur la troisième place du podium. Pour Beaufays c’est la fin d’une série après douze matchs sans revers. "Cette défaite va nous enlever de la pression", relativisait Luc Ernes.

Match au sommet et tête d'affiche ce dimanche sur les hauteurs belgafetaines ce dimanche, Richelle en outsider, rendait visite au leader Beaufays. Toujours sans Benoît Mulkin et Laurent Massau mais avec le retour dans le groupe de Gilles Bemelmans en lieu et place de Michaël Possen suspendu et Vincent Quitin. Que du solide devant les richellois, cela on le savait, mais à la construction, Richelle prenait un léger avantage, Beaufays, par deux fois, aurait pu prendre l'avance mais c'était sans compter sur un Arnaud Gomant très attentif, le nul à la mi-temps était des plus logique.

En seconde période et au fil du match, on sentait, chez certains, la nervosité s'installer, c'est ainsi qu'à la 55', Richelle allait terminer la partie à 10 des suites de l'expulsion de Maxime Deghaye pour abus de cartons jaune. On pensait que la tâche allait se compliquer mais à l'heure de jeu, sur un contre, Axel Lawarée allait conclure une belle offensive pour l'ouverture du score (0-1). Les hommes de Luc Ernès allaient bien tout tenter pour revenir mais Richelle, malgré son infériorité numérique, restait solide et emportait la mise. Voici donc Richelle troisième au classement, revenu à 1 petit point de son adversaire du jour et à 2 points du nouveau leader Waremme, vainqueur à Blegny ce dimanche.

c_DSC_0197.JPG




On n’attendait pas les Richellois à pareille fête. Lorsque l’on se hisse sur la troisième place du podium ce n’est plus ni chance, ni hasard.

Richelle n’est pas là par hasard

Richelle n’en finit plus de surprendre à tel point que ce n’est plus une… surprise. Ben Waucomont est en passe de réussir son challenge. Il est parvenu à créer un véritable groupe qui oeuvre dans la solidarité. Où s’arrêtera Richelle? Rien que pour la sympathie qu'il dégage, on espère qu’il ne s’arrête pas en si bon chemin. l

"J’ignore où ils vont s’arrêter…"

Condamné à la relégation il y a deux ans à cause d’une faute administrative de… Beaufays, Richelle, qui retrouve l’élite, a pris sa revanche…

Président, cette victoire est particulièrement précieuse?

"En effet. Nous faisons tomber le leader et Beaufays ne nous réussit pas. Et puis il y a eu tout ce contexte de la relégation sur tapis vert suite à une erreur administrative de ce club qui a permis à Bas-Oha de se maintenir à nos dépens. Je ne suis pas rancunier et je ne veux plus évoquer les détails mais il est certain que ce succès a une saveur particulière."

Votre défense s’est montrée à la hauteur en contenant les assauts d’avants percutants; la clef du succès?

"Elles sont multiples mais c’est un élément. Notre gardien a fait un bon match. Il prend de l’assurance. Il y a une part de risque dans son jeu mais j’aime bien. Et c’est souvent à bon escient. Nous avons aussi perdu le petit Maxime Deghaye, qui s’est un peu sacrifié en bloquant Namotte."

Benoît Waucomont est en train de faire un sacré boulot; son arrivée à Richelle, était-ce sur un coup de coeur?

"Au feeling certainement. D’autres entraîneurs bardés d’expérience et de références se présentaient. Mais j’avais vu ce jeune coach faire des résultats avec Herve malgré la descente en P2, puis finir troisième avec cette même équipe lorsque nous avons décroché le titre en 2B. Des candidats, c’est lui qui s’inscrivait le plus dans ma conception du poste. Je suis un président atypique sans doute mais j’aime bien qu’un entraîneur sache boire son verre."

Où s’arrêtera Richelle?

"Ça commence à me tracasser (rires). Nous voulions tranquillement assurer notre maintien et nous voici à la troisième place, en ayant affronté deux fois Beaufays et en ayant été gagner à Lensois également. Si nous devions monter, il faudrait jouer à Visé, en alternance avec nos voisins, comme à Bruges."

Dans la réussite actuelle, quelle est la part d’Alain Finet?

"Il a réussi à remplacer Didier Degueldre, ce n’est pas rien. Il joue un rôle fantastique au sein du club. Il connaît bien le foot et les joueurs mais règle aussi un tas de détails de fonctionnement."

fb.jpg


A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Yves Colette - La Meuse



Richelle: c’est du sérieux

A dix, le promu fait trébucher Beaufays

"C’est fait, nous la tenons enfin cette victoire contre Beaufays!" lâchait le président Bruwier au coup de sifflet final de Monsieur Claes. Une victoire qui efface un peu la déconvenue de la descente d’il y a deux saisons imputée à une erreur administrative belfagétaine et encore vive dans les mémoires richelloises mais aussi de réguliers revers sportifs. "Je félicite mon groupe" s’exclamait de son côté Benoît Waucomont. "J’ai vraiment beaucoup de plaisir à diriger cette équipe très réceptive. La mentalité est là, la solidarité aussi. J’avais prévenu que le match se jouerait sans doute sur un détail, comme à l’aller. Nous n’avons pas joué de façon académique le dernier tiers du match. A ce moment, tout ce qui importait, c’était de préserver ce but d’avance quitte à jouer sans fioritures derrière".

Depuis la 55e, Richelle était en infériorité numérique car Maxime Deghaye avait arrêté si souvent Namotte comme il le pouvait que M. Claes n’avait eu d’autre choix que de le renvoyer au vestiaire.Mais depuis la 57e, les Richellois menait aussi 0-1 car Axel Lawarée, sur un ballon repoussé par la défense, avait trouvé un trou de souris pour propulser le ballon hors de portée de Genchi (0-1).

"C’est en première période que nous avons laissé passer notre chance" estimait Luc Ernes. "Namotte, Maréchal et Restiglian ont eu la possibilité d’ouvrir la marque. Puis nous avons été surpris alors que nous avions bien repris en seconde période…"

Le treize fatal à Beaufays, Richelle continue

Douze rencontres sans défaite. Le compteur du Sporting n’ira pas plus loin. "Le match nul n’aurait pas été illogique au vu de nos occasions de la 1ère période et de notre domination en seconde. Mais Richelle a bien joué le coup, avec détermination et soif de victoire. Dans nos rangs, je n’ai pas retrouvé la même qualité qu’au cours des dernières semaines" reconnaissait Luc Ernes. "Cette défaite va enlever un peu de pression.

Axel Lawarée a joué un rôle déterminant en marquant et en dirigeant la manoeuvre sur le terrain. "Je devais bien occuper le milieu et ne pas me laisser trop attirer par le but adverse. Sur la phase décisive, je me suis avancé quand même. Le ballon m’est revenu après un coup-franc. Il y avait peu d’espace, la balle a rebondi sur une jambe adverse mais a fini dans les filets". Pour Benoît Waucomont "La clef du match, c’était de bien contenir les atouts offensifs de Beaufays et pas seulement Namotte".

DSC_0201.JPG



A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Yves Colette - La Meuse

Les compositions:

Beaufays: Genchi, Bosson, Delbrassine, Hanoset, Anelli, Kadima, Petit, Wiyalika, Lemaire, Namotte, Restiglian, Grandisson, Maréchal, Nyckees, Jellouli.

Mis à part El Khadri, qui souffre d’une petite déchirure, Luc Ernes peut compter sur tout son noyau.

Richelle: Gomant, Racz, Wangermez, Mignon, Lemaire, Thys, Hansen, Lawarée, M.Lecluse, Brissinck, Deghaye, Busarello, Quitin, Bemelmans.

Possen est suspendu et remplacé par Bemelmans. Quitin prend la place d’Alonso.

Arbitre de la rencontre: Stéphane Claes assisté de Kevin Wégria et Pierre Otte.



Ce dimanche le choc de la journée opposera le leader, Beaufays à Richelle.

Ce sera sûrement l'affiche de ce week-end en P1, la meilleur attaque et ses deux buteurs (jonathan Lemaire et Damien Busarello) en tête de liste en visite chez le leader Beaufays détenteur de la première tranche. Malgré les 4 petits points qui les séparent, on se rappellera que Richelle s'était incliné sur ses terres par le plus petit des écart (0-1) et que le groupe aura à cœur de gommer cela.

C’est un nouveau match au sommet que va livrer le Sporting de Luc Ernes demain contre Richelle. Les Visétois ont le vent en poupe et si une équipe doit s’incliner, ce sera la fin d’une belle série. Pour Beaufays, l’invincibilité tient depuis douze rencontres. Pas banal en P1, une compétition qui fait la part belle aux surprises et à l’indécision!

Le leader doit se méfier

Richelle invité inattendu à un sommet

Le choc de la journée, c’est dimanche avec la venue de Richelle Voie de l’Air pur à Beaufays. Qui aurait osé parier que Richelle serait invité à un sommet? En attendant, les résultats sont là et, au cours des cinq dernières joutes, les Richellois ont été les seuls à faire mieux que les Belfagétains. Les hommes de Luc Ernès se méfieront donc particulièrement de cet adversaire qui évolue sans complexe aucun.

c_DSC_0054.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

20 octobre 2013

F.c. Richelle Utd. - R.f.c. Malmedy (championnat - Journée 10)

malmedy-franchimont.jpg

Les photos de la rencontre
Les buts par: Jonathan Lemaire, Maxime Lecluse et Damien Busarello


Composition:

F.c. Richelle Utd.: Gomant, Deghaye, Wangermez, Lawarée, Possen, Hansen, Thys, M. Lecluse (87' Alonso), Brissinck (75' Kabore), Lemaire (71' Mignon) et Busarello

Réserves: Mignon, Racz Kabore et Alonso.

Malmedy: Speder, Stassar, Becker, Pierry, Wislez, Ernst, Pierre, Zander, Foguenne, Dupre et Limbourg

Réserves: Valderrama, Dongalo, Diana et Boujjia

Arbitre: Dominique Lousberg assisté de Mostapha Chakouath et Alain Henikenne.



L'essentiel en première mi-temps

C'est toujours sans Benoît Mulkin convalescent, Laurent Massau et Gilles Bemelmans que Richelle recevait la lanterne rouge malmédienne. Le ton était donné dès la 6' quand après 2 belles occasions, Jonathan Lemaire ouvrait la marque (1-0), il était suivi 10' plus tard par Damien Busarello et le 2-0. Maxime Lecluse triplait l'avantage à la 25' dans un raid solitaire (3-0). Richelle dominait son sujet et la note aurait pu être plus salée avant la pause.

En seconde mi-temps et un peu dans le même style qu'à Dison, Richelle laissait venir sauf que Malmedy avait plus de répondant et se montrait plus dangereux. Richelle perdait un moment le fil de la rencontre et à la 55', les visiteurs réduisait l'écart sur un laxisme défensif (3-1). Richelle gérait plus ou moins bien la fin de match et restait à la merci d'un contre mais Malmedy n'allait plus être trop menaçant jusque la fin. Des choses à revoir et à peaufiner avant le gros déplacement, la semaine prochaine chez le leader Beaufays.

c_DSC_0199.JPG



Un début de rencontre pied au plancher

Richelle ne s’est pas fait surprendre

Après 25 minutes de jeu, la rencontre était pratiquement pliée puisque les joueurs de Benoît Waucomont avaient déjà planté trois roses et pouvaient dès lors se contenter de gérer leur avance. "On a commencé le pied au plancher" déclarait le coach à la fin de la rencontre. Et c’est vrai qu’à Richelle, on prend l’habitude de commencer les matches sur les chapeaux de roue. Après avoir manqué deux grosses actions coup sur coup dans les tout premiers instants, Jonathan Lemaire trouvait finalement le chemin des filets d’une belle reprise de volée. Le verrou sauté, Richelle continuait sur sa lancée et doublait la mise au quart d’heure de jeu sur un tir croisé du gauche de Damien Busarello. Maxime Lecluse inscrivait quant à lui le troisième but après avoir effacé un homme et passé le gardien pour ajuster son tir.

Malmedy, qui n’a pas eu droit au chapitre en première mi-temps, revenait sur le terrain après la pause avec de meilleurs ambitions et profitait d’une erreur défensive pour réduire la marque d’un tir au ras du sol de Kevin Ernst. Finalement, ce but n’allait pas permettre aux protégés de Stéphane Krings de revenir dans la rencontre et Richelle reprenait le match en main pour conserver son avance jusqu’au coup de sifflet final. "C’est important de rester concentré tout le match" déclarait le coach de Richelle. "Malgré les trois buts, je ne voulais pas que l’on baisse le rythme en deuxième période. Si nous ne jouons que 45 minutes le week-end prochain à Beaufays, il nous faudra mettre un bon paquet de buts d’avance pour ne pas se faire rattraper!" Voilà les joueurs prévenus.

DSC_0123.JPG


A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Benjamin Maghe - La Meuse


"Pas surpris par le parcours de Richelle"

alain-lecluse-thumb.jpgAlain Lecluse, qui travaille près d’Arlon, aurait clairement voulu travailler avec Benoît Waucomont

"C’est clairement un choix de raison", appuyait d’emblée un Alain Lecluse toujours particulièrement attaché au club richellois. "J’ai trouvé un emploi du côté d’Arlon et, donc, je ne suis pas en mesure d’assister aux entraînements en semaine. C’est donc logiquement que notre nouvel entraîneur m’a confirmé que je ne ferais pas partie du noyau de P1. C’est difficile car j’ai participé à cette montée et je souhaitais poursuivre l’aventure avec mon club, mais je comprends cette décision. Je viens donc chaque week-end jouer avec l’équipe de P3 et reste bien sûr à la disposition de Benoît (NdlR : Waucomont) au cas où…"

Cet attaquant souvent bien inspiré face au but qu’est Alain Lecluse entretient sa forme avec le Lorrain Arlon. "Il n’est bien sûr plus possible de m’affilier dans le Luxembourg, mais j’ai été bien accueilli là-bas. On verra pour l’avenir."

Lecluse reste attentif à la vie de l’United. "J’aurais aussi apprécié travailler sous les ordres de Benoît Waucomont. Il sait faire confiance aux jeunes et les faire progresser. Mon frère Maxime a d’ailleurs reçu sa chance sur le flanc droit et a su se faire une place dans l’équipe."
Ils sont trois, flirtant avec la vingtaine, à s’être fait une petite place au soleil depuis le début de saison. "M. Waucomont est très fort tactiquement et certains résultats impressionnants (Tilleur, Dison, Lensois…) sont les conséquences de son analyse pointue de l’adversaire. Richelle est assurément la révélation de ce premier tiers de saison au sein de l’élite."

Un statut que l’United pourrait encore confirmer avec la venue du Malmundaria. "Je ne crois pas que l’équipe va relâcher sa concentration. De plus, la confiance est maximale après la brillante victoire glanée en une mi-temps à peine à Dison. C’est une belle récompense après la rétrogradation scandaleuse qui avait sanctionné notre première saison en P1!"

A lire sur:

021_dhnet_logo.gif Source: Christophe Lonnoy (www.dhnet.be)


Le noyau visiteur:

Entraîneur: Stéphane Krings

Arrivées: Visser (Verviers), Recker (Faymonville), Delcourt (Sprimont), Wislez (Melen), Dongala (Rechain), Stassart (St Vith), Roggemans (Waremme), Ernst, Sardara (Hombourg), Moneris (Mormont), Valderrama (Bertrix), Bilal, Dongo (Visé).

Départs: M.+M. Lukoki, Bas, Canales (Blegny), Winkin, Troisi (Faymonville), Closset (Cité Sport), Menkiawi (Verviers), Rome (Hombourg); Thomas (Ster), Finfe (?).


Les compositions:

Richelle: Gomant, Racz, Wangermez, Mignon, Possen, Lemaire, Thys ( ?), Hansen, Lawarée, M.Lecluse, Brissinck, Deghaye, Busarello, Alonso.

La seule incertitude qui plane à Richelle concerne Maxime Thys. Il ne s’est pas entraîné de la semaine et est par conséquent douteux.

Malmedy: Speder, Becker, Diana, Zander, Pierry, Stassart, Limbourg, Dongala, Boujjia, Ernst, Duprez, Wislez,Valderrama, Foguenne et Pierre.

Zander est de retour de suspension. Galère a de nouveau des soucis avec ses ischios. Roogemans sort du groupe au profit de Pierre (malade).

Arbitre de la rencontre: Dominique Lousberg assisté de Mostapha Chakouath et Alain Henikenne.




Pour cette dixième journée, Richelle accueil la lanterne rouge de ce championnat. Une nouvelle occasion de conforter cette excellente quatrième place et pourquoi pas de placer Jonathan Lemaire ou Damien Busarello à la tête du classement des buteurs de la P1, mais malgré la situation délicate des Malmédiens, pas question de prendre cette rencontre à la légère.

Ce week-end, après le dernier gaspillage de samedi passé face à Wévercé, Malmedy doit se farcir un périlleux déplacement à Richelle. Un Richelle qui demeure sur une série de 5 matches sans défaite et qui détient surtout… la meilleure attaque actuelle du championnat avec 32 buts! "Malmedy est capable de prendre quelque chose demain s’il fait preuve de rigueur et de solidarité", insiste Stéphane Krings. "Je me suis efforcé de remonter le moral des troupes durant la semaine, et le groupe a été réceptif et a toujours soif."

Voilà un déplacement que les Malmédiens n’effectueront pas la fleur au fusil. Ils savent où ils mettent les pieds, à un moment qui n’est pas nécessairement idéal. Richelle a connu un début de championnat poussif (2/9) mais il s’est racheté une santé. L’équipe de Benoît Waucomont est, avec Raeren, la plus performante sur les cinq dernières rencontres: 4 victoires et 1 nul. Son récent succès à Dison (0-6) a frappé les esprits.

"Aucun cadeau ne tombera du ciel" lance Stéphane Krings, en référence à la difficulté de la tâche qui attend ses joueurs sur les hauteurs visétoises. Si les Malmédiens veulent se tirer d’affaire, ils sont désormais dans l’obligation de gagner un match sur deux pour conserver un espoir de maintien. "C’est d’abord à nous d’y croire, explique le coach ardennais. Sans commettre l’erreur de se focaliser sur les 4 ou 5 rencontres à venir. Le plus important, c’est de se concentrer sur chaque match qui vient, point. Je suis convaincu qu’avec une concentration et une rigueur optimales, nous avons notre chance contre n’importe quel adversaire sur 90 minutes. Mais je me répète, la roue finira par tourner si nous y mettons l’énergie nécessaire. Elle ne tournera pas toute seule!"

Chez les Richellois, pas d’entraîneur aux deux séances de travail cette semaine, pour raisons professionnelles. "Mickaël Mager, mon adjoint, a pris le relais" assure Benoît Waucomont. L’instituteur batticien préface néanmoins le rendez-vous qui attend ses hommes, en pleine possession de leurs moyens. "Je chipote (sic) quand même chaque semaine pour composer une équipe équilibrée, signale l’ancien coach de Herve. Nous avons encore une bonne marge de progression." Mais surtout, à ses dires, un match piège à négocier. "Comme celui que nous avions joué à Weywertz il y a 15 jours, rappelle-t-il. Enfin… à moitié car nous étions inexistants avant le repos. On ne peut pas répéter la même suffisance. Si Malmedy est en plein doute, qu’est-ce qu’il a à perdre? À mon sens, beaucoup moins que lors de son derby contre Weywertz samedi passé."

DSC_0349.JPG

Benoît Waucomont était d’ailleurs au stade Lechat. Pfff… Les Malmédiens ne pourront même pas tabler sur l’effet de surprise!

Malmedy s’enfonce dans la crise

Stéphane Krings, le T1 de Malmedy, se pose des questions

À Malmedy, suite au partage concédé ce samedi face au voisin germanophone de Weywertz, on se dit que le mal commence a être profond. Bien sûr, il reste un nombre de rencontres conséquent, il n’y a donc rien de fait ni dans un sens ni dans l’autre, mais quand même.

Les semaines de compétitions se succèdent et le nombre de points engrangé par les Dragons n’avance qu’au petit trot. Une situation que Stéphane Krings regrette et a visiblement de plus en plus de mal à supporter. "J’avoue que suite à ce match, je trouve difficilement les mots… On est au fond du trou. Nous menions par deux buts d’avance à quelques minutes du terme. Il n’y avait qu’à gérer et malgré ça, on recule sans aucune raison valable pour finalement se faire rejoindre. C’est inacceptable." Au-delà du résultat de ce samedi, le coach malmédien est visiblement usé par le manque d’écoute de certains éléments. "Honnêtement, je ne sais plus comment les prendre. J’ai l’impression de répéter les mêmes choses, encore et encore, mais visiblement le message ne passe plus. Nous avons déjà connu le scénario d’aujourd’hui (samedi soir), nous étions prévenus car ce n’est pas la première fois que ça arrive. On ne peut rien espérer si on n’apprend pas nos leçons."

Un manque de résultat d’autant plus incompréhensible que les joueurs du stade Lechat développent par moments du bon football. "Oui, encore cette fois-ci, il y a eu de bonnes séquences. Le problème ne se situe pas au niveau de l’animation, mais de l’efficacité. On doit jouer avec notre tête en défense, pouvoir gérer mieux que ça. Quoi qu’il en soit, les Dragons plongent de plain-pied dans une situation de crise. "Il faut provoquer quelque chose. Le président était déjà descendu dans le vestiaire et visiblement, cela n’est pas assez. De mon côté, c’est sûr que je me pose des questions. J’ai toujours dit que j’échouerais peut-être, mais que je ne démissionnerais pas. Encore maintenant, je ne pense pas m’être trompé sur le choix de nos joueurs. Je serais peut-être amené à devoir revenir sur cette position."

Une chose est certaine: Malmedy n’a plus le temps de s’attarder, le besoin de points se fait de plus en plus urgent "Nous allons jouer nos deux prochains matchs en déplacement à Richelle et ensuite à Dison. Je suppose que ça n’est pas une mauvaise chose dans la mesure où nous n’avons plus gagné à la maison depuis le mois de mars. Il faut que ça s’arrête."

DSC_0105.JPG



A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: T. Noblet - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |