31 décembre 2015

Bonne année 2016

HNY2016.jpg


c_DSC_0029.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

21 décembre 2015

Joyeux Noël à tous

HAppy Richelle.jpg

Tout le F.c. Richelle Utd. vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année

Christophe Burnet a choisi de reprendre assez tôt cette saison: "Oui, le 26 décembre, les joueurs auront eu assez de temps pour se reposer 
puisque le dernier match remonte au 13 décembre et que je ne leur ai pas donné de programme à respecter."

DSC_0153.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (1) |  Facebook | |

16 décembre 2015

Rencontres amicales 2016

REPRISE-2016.jpg

Pour bien entamer l'année 2016 et avant de reprendre le championnat en déplacement à la R.j.s. Tamines le dimanche 10 janvier à 14h30, le F.c. Richelle Utd évacuera ses excès festifs lors de deux rencontres amicales.

A Richelle le dimanche 3 janvier 2016 (14h30) face à l'U.r.s. Lixhe et le mercredi 6 janvier 2016 (19h30) face au R.f.c. Seraing dans les installations du Stade de la Cité de l'Oie à Visé

MM.jpg

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

09 décembre 2015

F.c. Richelle Utd. - R.u.s. Givry (Championnat Promotion - J16)

Promotion-P3-DOMICILE-givry.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie à 4600 Visé

Les buts par: Julian Bisconti, Manu Castela et Jonathan Lemaire

Les photos de la rencontre


Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Thys (57’ Lemaire), Wangermez, Bisconti, Vélégan (68’ Troch), Castela, Lecluse, Hansen, Calisgan et Mignon

Réserves: Donnay, Troch, Lejmaire et Massau.

Givry: Bodet, Hatert (46’ Résibois), Wautelet, Toussaint, Remy, Feltesse, De Bona, Hinck, Stouvenaker, Roberty (76’ Hebette) et Leva.

Réserves: Résibois, Mwangi, Hebette et Teumdie.

Arbitre: Erik Bury assisté de Mirco Nyssen et Jean-Pierre Pauly.



Givry prend sa revanche et monte sur le podium

Christophe Burnet, vous êtes l’ancien coach de Durbuy (ex-Bomal) et actuellement en poste à Richelle. Votre équipe compte 24 points, vous êtes surpris?

Oui, mais nous n’avons pas volé notre sixième place au classement. Nous sommes à notre place quand je songe aux prestations que nous avons livrées.

Battu 0-3 par Richelle lors de la première journée, Givry a pris une belle revanche ce dimanche à Visé, 3-4. Les Canaris en profitent pour rejoindre Meux à la seconde place du classement, à quatre points de Couvin. Richelle a disputé les dix dernières minutes à dix après l'exclusion de Manu Castela.

Givry a dû s’arracher pour remporter les trois points face à une très bonne équipe de Richelle. De retour des vestiaires sur le score de 2-2 avec des buts de Julian Bisconti et Manu Castela, Résibois et De Bona donnaient une avance confortable de deux buts. Rien n’allait plus pour Richelle quand Manu Castela recevait sa deuxième carte jaune. Jonathan Lemaire réduisait pourtant le score à une minute du terme, mais Givry conservait cet avantage pour empocher une nouvelle victoire et une place dans le Top 3.

De la fierté malgré la défaite (3-4)
 
Richelle et Givry font le spectacle

Face à Givry, Richelle avait à cœur de bien terminer 2015. Malgré une rencontre intéressante des Visétois, c’est une défaite qui vient clôturer l’année. Mais on ne s’en émeut pas en bord de Meuse.

Des buts, des cartons et du spectacle. Voilà comment on pourrait résumer, en trois mots, la rencontre entre Richelle et Givry. Il ne fallait que 9 minutes à Julian Bisconti pour ouvrir la marque d’une belle frappe enroulée qui ne laissait aucune chance à Bodet (1-0). Mais un coup franc mal négocié par la défense richelloise permettait à Givry de revenir rapidement. Leva, isolé, ne se faisait pas prier pour ajuster Jean-Philippe Gerard (1-1). Dix minutes plus tard, bien lancé en profondeur par De Bona, Leva mettait Givry aux commandes (1-2). A la 39', Manu Castela faisait 2-2 en reprenant de la tête un centre de Julian Bisconti.

c_DSC_0024.JPG

En seconde période, Givry tuait le match en 5 minutes. A la 60', Stouvenaker profitait d’un tir dévié pour placer le ballon de la tête dans le goal vide (2-3) avant que De Bona ne soit plus vif que Greg Mignon pour couper une passe latérale de Toussaint (2-4). Réduit à 10 après l’exclusion de Manu Castela, Richelle tentait de revenir et Jonathan Lemaire redonnait espoir aux siens en profitant d’un coup franc mal dégagé par Givry (88', 3-4) mais le score ne bougeait plus.

Malgré la défaite, Christophe Burnet était un homme heureux. "On a fait jeu égal avec une des meilleures équipes du championnat. Je suis fier de mes garçons. Givry était motivé à 2000 % pour laver l’affront du match aller", expliquait-il. Le mentor richellois pestait en revanche sur certains buts pris. "Le premier, il n’y a jamais faute. L’arbitre les remet dans la rencontre et ça nous casse un peu. Le 3e, ils ont vraiment du cul par contre." Avec ces buts, la rencontre fut en tout cas très spectaculaire. "Plus on avance dans ce championnat, plus on joue. C’est vraiment une réelle satisfaction. Richelle ne bétonne plus!"

DSC_0038.JPG

Vainqueur 3-4 de Richelle, Eric Picart était un homme… en colère après la rencontre. «"Oui, je ne suis pas content. On doit marquer 3 ou 4 buts de plus et on ne doit jamais prendre le 3e but. On perd bêtement le ballon. On ne peut pas avoir des objectifs ambitieux si on prend des buts à la con (sic) et si on ne parvient pas à marquer en contre", rageait-il. Le coach de Givry savait que ce ne serait pas une rencontre facile. "Calisgan, Castela, Bisconti, on les connaissait, on était sûr qu’ils allaient nous faire mal. Richelle jouait avec des longs ballons, ce qui implique de longues courses. Physiquement, c’est usant et le terrain, très spongieux, n’aidait pas. Dans ces cas-là, il faut savoir tenir le ballon offensivement. Malgré tout, je pense que dans la qualité, on leur était supérieur."

Des tacles méchants

Et ça, de l’engagement, il y en a eu avec de nombreux cartons qui ont finalement valu la rouge à Manu Castela du côté de Richelle. "Je n’ai vraiment pas aimé ses tacles. C’était méchant et en retard. Il aurait déjà pu prendre la rouge sur le premier. Ça ne va pas quand vous allez chercher la cheville!", commentait-il de manière très énervée. Reste que la victoire permet à Givry de poursuivre sa remontée au classement. "Pour le premier tour, les objectifs sont atteints. On termine avec un 7 sur 9, c’est positif."

DSC_0114.JPG

Du côtés de la P3, belle victoire 2-1 à domicile contre un rival direct, Andrimont, avec des buts de Anthony Vullo et Pierre Gillet

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Julien Denoël - La Meuse


DSC_0046.JPGBelle victoire des Canaris ce di manche au stade de la Cité de l’Oie. Les hommes d’Eric Picart ont pris leur revanche sur des Richellois qui s’étaient imposés 0-3 au match aller. Ces trois points, au terme d’une partie très rythmée, permettent aux Givrytois de finir l’année 2015 en beauté, en grimpant sur le podium. Les Canaris sont deuxièmes, à égalité de points avec Solières et Meux. "Objectif atteint pour le premier tour", commente Éric Picart, "même si en faisant la fine bouche on peut dire qu'il nous manque les deux points de la semaine dernière (NDLR : o-o à Lensois)."

Et pourtant, les Ardennais auront souffert, surtout en première période, face à une belle équipe de Richelle, qui, contrairement à ce qu'elle a parfois montré,a proposé du beau football, développant même quelques très belles phases de jeu comme lors du deuxième but de Manu Castela. Avant cela, Givry était parvenu à inverser la tendance, après un début de match très prolifique. "Les deux premiers buts encaissés sont râlants, car nous avions mis les joueurs en garde contre ce genre de phase", explique Éric Picart.

Choix tactique payant

Si en première période, le duo du milieu de terrain richellois, Nicolas Hansen - Julian Bisconti, avait posé pas mal de problèmes aux Givrytois, les Canaris prendront largement le dessus en seconde période, ne concédant plus une seule occasion, grâce à un repositionnement tactique judicieux de la part d’Éric Picart. En effet, le cornac ardennais laissait Hatert, pourtant loin d’être décevant, aux vestiaires pour placer Résibois devant et De Bona à la pointe du triangle médian. "Je voulais simplement mettre plus de masse musculaire au milieu", explique l’entraineur. "La présence
plus bas dans le jeu de De Bona nous a permis de gagner plus de duels dans le milieu.
" Un travail de sape réalisé par l’ex joueur d’Oppagne qui permettra au duo Remy-Hinck de se régaler et de régaler l’assistance en appliquant une simplicité et une fluidité dans les transmissions aussi belles qu'efficaces. La prise de contrôle par les Givrytois sur l’entrejeu sera le véritable tournant du match. Les Canaris géreront parfaitement la seconde période se créant de nombreuses occasions sans en concéder à l’adversaire.

La différence en cinq minutes

Une fois la différence faite en cinq minutes par Résibois et De Bona, les Givrytois reculeront certes, mais pour mieux repartir dans des contres. Alors que les visiteurs passent plusieurs fois proches du cinquième but, ce sont les locaux, pourtant réduits à dix, qui relanceront, en vain le suspense. "On doit marquer trois ou quatre buts de plus, pestait ainsi Éric Picart. Ce troisième but encaissé me fait râler. Les joueurs vont m'entendre à ce sujet. On perd un bête ballon, parce que l’on veut jouer personnellement. C'est inadmissible. Mais ne faisons pas la fine bouche. Beaucoup d'équipes se sont cassé les dents ici.".

DSC_0087.JPG

A lire sur:

avenir-100.jpg Source: Xavier Derenne - L'Avenir


Richelle s’attend à une grosse rencontre dimanche

Nicolas Hansen: "Givry a une revanche à prendre"

Dimanche, c’est Givry que Richelle accueillera. Une équipe que les Visétois étaient allés humilier sur leurs terres pour le premier match de leur histoire en Promotion. Le retour s’annonce intense comme le fait remarquer le médian Nicolas Hansen: "Ce ne sera pas facile. Ils ont une revanche à prendre après le match aller. Ils viendront avec le couteau entre les dents."

DSC_0123.JPG

Depuis, les choses ont bien changé. Givry a repris du poil de la bête et a fait honneur à son statut puisque les Luxembourgeois pointent actuellement à la 4ème place avec une petite unité de plus que Richelle (25-24). Pour s’en sortir face à l’un des favoris de la série, les Mosans espéreront peut-être que Nicolas Hansen réalise le même match que la semaine dernière face à Solières. Si sa prestation fut sobre et efficace, on a surtout retenu son but, un petit bijou d’une rare pureté. À l’entrée de la surface, excentré sur le côté droit, il a envoyé une véritable mine dans la lucarne de Jérémy Devriendt pour ouvrir le score. "C’est le genre de but qu’on ne fait qu’une fois sur une saison", rigolait-il à l’issue de la rencontre. "Le ballon vient bien et je ne me pose pas de question, je frappe. C’est le genre de but qui vous met en confiance", continuait-il. Par ailleurs, ce but est particulier pour lui : "C’est mon sixième de l’année, mais c’est surtout le premier de plein jeu, les autres ayant été inscrits à chaque fois sur penalty."

Finir 2015 dans le top 3

Ce but a eu le don de lancer Richelle qui allait planter une seconde rose un peu plus tard. Mais au fil du match, la domination a changé de camp. "Quand Jonathan Lemaire est sorti, Solières était en surnombre dans le milieu de terrain. On a trop reculé et on n’a plus proposé de jeu. Est-ce dû à la fatigue? En tout cas, on a manqué de lucidité. Beaucoup de joueurs ne connaissent pas encore pleinement le niveau de la Promotion", analysait-il. Résultat, un 2-2 final. Ce scénario, finalement, il pourrait servir de référence demain au moment d’affronter Givry. L’entrejeu sera certainement l’un des facteurs clés de la bataille que Richelle voudra remporter pour clôturer 2015 en beauté avec une possible présence dans le top 3 de la série.

c_DSC_0107.JPG

Mauvais départ: "On a tous à cœur de laver l’affront"

L’heure de la revanche pour Givry et Leva

On s’en souvient, Givry avait très mal débuté son championnat. Après un bon parcours en Coupe de Belgique (éliminés 3-0 avec les honneurs à Lommel, D2), les Canaris s’étaient dans la foulée inclinés lourdement contre Richelle: 0-3. "Cela fait plus d’une semaine qu’on en parle", assure Sébastien Leva, l’ailier des Canaris qui avait été exclu au match aller. "On a une revanche à prendre. On a vraiment tous à cœur de laver cet affront. Ce revers nous avait fait mal. C’était chez nous, pour le premier match de championnat et contre un promu. Cela a été difficile à digérer."

En plus de ce lourd revers, Sébastien Leva avait eu la surprise d’être exclu pour la première fois de sa carrière durant cette rencontre. "En plus de ça, je n’avais pas livré un grand match", ajoute le numéro 17 givrytois. "J’avais laissé l’équipe dans la m… après mon exclusion. C’était 0-1 à ce moment-là, tout était encore jouable. Mais ça a été très frustrant car pour moi, l’exclusion n’était pas méritée. J’ai, personnellement, à cœur de me racheter aussi."

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Julien Denoël - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

02 décembre 2015

F.c. Richelle Utd. - Solières Sport (Championnat Promotion - J15)

Promotion-P3-DOMICILE-solieres.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie à 4600 Visé

Les buts par: Nicolas Hansen et Manu Castela

Les photos de la rencontre


Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye (70’ Vélégan), Thys, Wangermez, Bisconti (76’ Troch), Lemaire (65’ Lejeune), Castela, Lecluse, Hansen, Calisgan et Mignon

Réserves: Donnay, Troch, Lejeune et Vélégan.

Solières: Devriendt, Lemmens (55’ Bamona), Borrad, Germans, De Roos, Ben Saïda (65’ Bajraktari), Samouti, Coenen, Alamo, Tshiala (65’ Bouslama) et Thiam.

Réserves: Papalino, Bajraktari, Ramona et Bouslama.

Arbitre: Tom Lamberigts assisté Dominique Klemczak et Denis Jacob.



Solières est parvenu à arracher un point à Richelle, un partage qui n'arrange personne

Les visités menaient pourtant 2-0 à la pause avec des buts de Nicolas Hansen et Manu Castela. Mais Solières, très solide, revenait au score via Gertsmans et Alaimo à sept minutes du terme. Au final ce partage fait les affaires de Meux et Couvin-Mariembourg au classement.

Richelle et Solières dos à dos De 2-0 à 2-2: un nul logique

Richelle menait encore 2-0 à 20 minutes de la fin de la rencontre.

Une rencontre entre deux équipes du haut de tableau promet souvent quelque chose d’intéressant. Richelle et Solières ont proposé un match sans vainqueur, mais avec du spectacle.

Si le temps était plutôt froid à Visé, sur le terrain, les joueurs avaient décidé de rapidement amener de la chaleur. Dès la 6', Ishak Calisgan plaçait une tête qui était déviée en corner. Richelle tenait le bon bout en ce début de match et c’est tout logiquement que les hommes de Christophe Burnet ouvraient la marque. Après un corner mal dégagé par Thiaw (bousculé fautivement?), Nicolas Hansen ne se posait pas de question et canardait Devriendt en demi-volée depuis l’entrée du rectangle. Une frappe puissante qui terminait en pleine lucarne (1-0).

c_DSC_0022.JPG

Tshiala réagissait quelques minutes après mais son lob passait de peu à côté. Quasiment dans la foulée, Richelle attaquait à nouveau et Ishak Calisgan adressait un caviar dans le rectangle dont Manu Castela venait couper la trajectoire pour alourdir la marque (21', 2-0). Sur ce coup, la défense de Solières se montrait passive. Après ces deux buts, les locaux perdaient peu à peu la mainmise sur le match et Solières regagnait du terrain. À la 28', Tshiala, Thiaw et Alaimo étaient proches de réduire le score mais Jean-Philippe Gérard s’interposait devant les deux premiers avant que la latte ne sauve Richelle sur la tentative du troisième.

Au retour des vestiaires, Manu Castela, lancé en profondeur, manquait le 3-0 mais Devriendt avait la main ferme pour dévier de peu sa frappe croisée de l’extérieur du droit. C’était le tournant du match car, par la suite, Solières allait dominer la rencontre. À la 63', Bamona manquait encore le 2-1 devant un Jean-Philippe Gérard très attentif. À la 66', Coene décochait une frappe lourde que le portier de Richelle claquait en corner. Et, à la 69', Gerstmans parvenait enfin à relancer Solières. Sa frappe heurtait la transversale avant de franchir la ligne. M. Lamberigts n’hésitait pas pour accorder le but (2-1). C’est finalement dans les dix dernières minutes que Solières arrachait l’égalisation via Alaimo qui profitait d’un cafouillage dans la défense de Richelle pour fusiller Jean-Philippe Gérard (2-2). Les deux équipes se créaient encore l’une ou l’autre occasion mais les deux gardiens étaient parfaitement présents pour conserver le score en l’état.

DSC_0119.JPG

La prestation de certains joueurs n’a pas plu à Philippe Caserini (Solières)

"Je vais mettre les choses au clair»"

En se déplaçant à Richelle, l’entraîneur de Solières, Philippe Caserini imaginait certainement une autre prestation de la part de ses joueurs. En première mi-temps, c’est Richelle qui a dominé les débats même si les visiteurs ont commencé à sortir la tête de l’eau à partir de la demi-heure. "Durant la première période, nous étions spectateur", pestait-il. "Malgré tout, nous avons réussi à nous forger quelques occasions." Qui ne seront pas transformées en but cependant. "C’était parfois incompréhensible la façon dont ça ne rentrait pas", s’étonnait-il. Et du coup, c’est Richelle qui rentre au vestiaire avec l’avantage dans ses poches. "Le premier but vient de nulle part, disons-le. Et sur le deuxième, on regarde."

En seconde période, Solières revenait avec de meilleures intentions. "On a essayé de proposer du jeu et on a cherché à gagner le match, ce que n’a peut-être pas fait Richelle quand on voyait que sur la fin, ils restaient à 4 derrière sur corner", lançait-il. Pour autant, si la deuxième période fut de meilleure facture, le coach hutois restait réaliste. "Il y a des choses qui minent le groupe en semaine. Dans ces conditions, c’est impossible d’être exigeant le jour du match. Si tout se passe bien en semaine, ça va. Mais ici, non. Je vais d’ailleurs mettre les choses au clair mardi à l’entraînement avec les joueurs à qui je réserve la primeur de mes propos."

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: J. Denoël - La Meuse


"Jouer Solières ou Loyers, cela reste  3 points en jeu"
 
Maxime Thys et Richelle sont prêts pour le choc, il est persuadé que Richelle peut déjà se fixer d’autres objectifs.
Les matches au sommet de la Promotion s’enchaînent pour Richelle. Après Namur et avant Givry, les Mosans reçoivent Solières pour terminer un premier tour largement réussi.

DSC_0262.JPG

Semaine après semaine, le président Fabian Bruwier s’amuse à reproduire sur Facebook une capture d’écran du classement de la Promotion D, comme s’il était nécessaire de se convaincre qu’il ne rêve en voyant Richelle dans les hautes sphères de la série. "C’est vrai que tout le monde aurait signé à deux mains pour avoir autant de points à ce moment-ci de la saison", confirme le médian défensif Maxime Thys. "La réussite nous accompagne, espérons que cela continue pour un moment encore."

Richelle se rapproche de son objectif du maintien et se frotte aux luttes en haut du classement. C’était le cas la semaine passée à Namur et c’est le cas ce dimanche à Visé avec la venue de Solières. "Oui, c’est un match de haut du tableau. Mais en soi, jouer contre Solières ou Loyers reste la même chose puisqu’il y a 3 points à la clé. Solières, on connaît déjà puisqu’on les a éliminés en Coupe. Maintenant, on connaît tout le monde en Promotion. J’imagine qu’il va falloir revoir les objectifs. Au sein du groupe, nous sommes conscients de ce que nous pouvons faire."

"4 goals, c’est rare"

Mais hors de question de planer alors que le 6 sur 6 pour finir 2015 ne va pas être réalisé d’un claquement de doigts. Néanmoins quand on est capable de mettre quatre buts à Waremme… "On s’est surpris ce jour-là après avoir été mené 0-2, surtout que ça ne nous arrive pas souvent de planter quatre buts, sourit-il. "En début de saison, on parlait de notre organisation, de notre défense. Ces temps-ci, on prend peut-être plus de buts mais on en marque un plus que l’adversaire…"

Maxime Thys s’est bien adapté à la Promotion. "Ça va un peu plus vite, il y a plus de joueurs qui peuvent faire la différence. À Richelle, nous sommes 22 joueurs. Christophe Burnet et son adjoint David Samray font leurs choix, on essaye de donner le meilleur de nous mêmes. Et si on doit aller parfois en P3, ce n’est pas un problème, la P3 fait aussi une belle saison."

c_DSC_0053.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Ph.G. - La Meuse


Choc au sommet pour les Richellois et les Batticiens

Nouveau virage important dans la course au titre. Dimanche, le leader batticien reçoit son premier poursuivant, Richelle B. Histoire d’être paré pour ce choc au sommet, Kemal Durkaya a intensifié le niveau de ses entraînements. "Voilà quelques semaines que nous avions levé le pied", avoue le T1 local. "Malgré les conditions climatiques pour le moins difficiles, j’ai changé mon fusil d’épaule. Ainsi, j’avais prévu des séances nettement plus complètes. Mais sans évoquer spécifiquement ce match. En effet, mes joueurs sont assez grands pour comprendre l’importance de cette joute. En cas d’oubli, je la leur rappellerai de toute manière lors de la théorie d’avant-match".

Car ce week-end, le leadership en P3C est en jeu. Pour conserver son siège, Battice ne peut en aucun cas s’incliner. Un revers batticien pourrait même permettre à d’autres formations, comme Andrimont et Aubel B, de se rapprocher du peloton de tête. "Par contre, si nous parvenons à nous imposer, nous ferons le trou sur les autres candidats au titre. Nous avons même la possibilité d’assurer la place de numéro un durant les fêtes de fin d’année. Mais nous avons déjà loupé plusieurs opportunités de creuser l’écart. J’espère ainsi que nous ne manquerons pas cette énième possibilité".

c_Sans titre-1.jpg

Sébastien Roberfroid a soif de victoires
A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Yannick Goebbels - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

25 novembre 2015

U.r. Namur - F.c. Richelle Utd. (championnat journée 14)

Promotion-P3-EXTERIEUR.jpg


Les buts par: Ishak Calisgan, Nicolas Hansen et Johan Troch

Pas de photos de la rencontre


Les compositions:

Namur: Prévot, Hadim, Gueye (34' Izerghouf), Sias (81' Garcia), Becker, Bukasa, Thomas, Rosmolen, El Badri, Mobitang et Toussaint.

Réserves: Pignolet, Izerghouf, Garcia et Devroe

Richelle: Gérard, Deghaye, Wangermez, Castela Cerro, Lecluse, Possen (23' Bisconti), Massau (46' Thys), Hansen, Mignon, Lemaire et Calisgan (72' Troch).

Réserves: Donnay, Thys, Bisconti et Troch

Arbitre: Jérôme Meys assisté de Claude Dubois et Damien Houbion.



Des Merles déforcés et peu inspirés

Après une bonne entame, les Namurois ont détricoté leur jeu pour permettre à leur adversaire d’émerger dans une rencontre de
petite facture.

Après un léger round d’observation, les Merles s’installent dans le camp adverse et se montrent dangereux via le déroutant Fred Rosmolen sur son flanc gauche. Après une première banderille infructueuse, une seconde percée voit son centre intercepté par Wangermez qui trompe son propre défenseur sous la menace de Becker dans son dos. Mais à cet instant les Namurois vont cafouiller leur jeu et laisser Richelle revenir dans la partie à l'instar de ce coup de de Ishak Calisgan, totalement oublié dans le rectangle. Déjà fortement déforcés par plusieurs suspensions, les Merles doivent composer avec la blessure de Gueye, ce qui oblige le capitaine Toussaint a glisser dans l'axe de la défense.

Très soporifique, la seconde mi temps voit les Liégeois prendre l’avance via un coup de réparation des pieds de Nicolas Hansen suite à une faute de Mobitang, contraint de rejoindre prématurément les vestiaires. Malgré ce coup du sort, l’Union parvient pourtant à égaliser par Becker sur une de leur trop rare phase de jeu aboutie. Alors que l'on se dirige vers un partage assez logique, les Merles manquent par deux fois de dégager le cuir et concèdent un coup franc tout a fait évitable sur lequel Johan Troch fait parler son adresse pour donner la victoire aux Visétois.

Sans-titre-1.jpg

"Notre victoire n’est pas volée

Malgré une entame de match catastrophique" selon Christophe Burnet, les Richellois ont su profiter des erreurs adverses pour revenir dans le match puis le remporter.  

Les premières minutes sont difficiles pour Richelle, malmené par un Namur volontaire. Le pressing adverse s’avère payant : un centre de Rosmolen est poussé dans ses propres filets par Pierre Wangermez, pressé dans son dos par Becker. "Nos 25 premières minutes étaient catastrophiques", reconnaissait sans peine le coach des Liégeois Christophe Burnet. "On les a laissés jouer. Ils marquent puis sur notre première attaque, on fait de même." Car, heureusement pour les Richellois, une perte de balle namuroise amène un centre rapide, que Isak Calisgan s’empresse de reprendre victorieusement. "À partir de là, on prend plus de duels. Notre premier but nous a fait le plus grand bien, alors que l’U.r. Namur a pris un coup sur la patate (sic)."

65': carton rouge, penalty

Le jeu s’effiloche encore un peu plus et on ne voit pas grand-chose jusqu’à l’heure de jeu. Dans le grand rectangle namurois, Julian Bisconti se jette sur le cuir en taclant, tout comme le défenseur adverse Mobitang, qui arrive en retard, les deux pieds en avant sur le Liégeois. "Mon joueur me dit qu’ils taclent tous les deux, mais qu’il lui prend la cheville alors que lui ne le touche pas." Carton rouge, et penalty pour Richelle, que transforme Nicolas Hansen.

En supériorité numérique, les visiteurs se font pourtant rejoindre, Becker s’appuyant sur Izerghouf pour secouer les filets. Mais dans les dernières minutes, Richelle profite d’un coup franc à l’entrée du grand rectangle: Johan Troch ne se fait pas prier pour envoyer une superbe frappe qui trompe le gardien Prévot et donne la victoire aux visiteurs. "L’U.r. Namur n’a pas été dangereuse en deuxième mi-temps, alors qu’on a montré qu’on pouvait l’être. Notre victoire n’est pas volée. Vu l’ensemble de notre deuxième période, on mérite ce succès." Voilà qui permet à Richelle de doubler son adversaire du week-end dans la première partie du classement. Tout bon avant de recevoir Solières dimanche prochain.

DSC_0085.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Gaëtan Istat - La Meuse

Véritable chassé-croisé sur le terrain des Merles. Mené dès la 17', Richelle égalisait par Ishak Calisgan pour prendre l'avantage à la 64' par Nicolas Hansen et de se faire rejoindre à la 70' (2-2) Auteur d’un doublé, Becker pensait au minimum offrir une unité aux siens ce samedi soir. Mais c’était sans compter sur Johan Troch, qui inscrivait le troisième but de Richelle et le dernier de la partie. Bredouilles, les Namurois réalisent une mauvaise opération en laissant leurs opposants du jour les dépasser au classement général.

En P3, mené très tôt dans la rencontre, les hommes de Sébastien Roberfroid sont parvenu à égaliser dans les derniers instants de la rencontre des pieds de Xavier Van Mol



Le bon moment pour affronter Namur?

L’adversaire de Richelle est peut-être privé de ses 4 buteurs 

Derrière l’autoritaire leader Couvin-Mariembourg, se pressent un groupe d’outsiders auquel émargent Namur et Richelle qui s’affrontent ce samedi soir dans la capitale wallonne. Les Mosans effectuent peut-être ce déplacement au bon moment alors que les Namurois sont privés de leurs meilleures gâchettes. 
 
Depuis le début de la saison, on caricature souvent le jeu de Richelle en disant qu’il est basé presque uniquement sur une bonne défense. Si certains bons résultats peuvent s’expliquer par une très grande efficacité (on pense à ce match gagné à Cointe avec deux occasions franches), d’autres rencontres ont permis aux Mosans de faire parler certaines qualités offensives. Avec ses 22 buts inscrits en 13 rencontres, Richelle affiche actuellement un rendement qui lui permet d’être la 6e attaque de la série, soit 2 buts de plus que… le leader couvinois.

Et pas plus tard que la semaine passée contre Bertrix, les promus ont eu bien besoin de leurs trois buts pour conserver les trois points. "Cette fin de match inspire quelques regrets parce que nous avons oublié de rester sur nos valeurs en cherchant à inscrire un 4e but", relève le coach Christophe Burnet. "Néanmoins, nous nous sommes rassurés en montrant que nous avions retrouvé notre assise défensive après un 3 sur 15". Avec 20 points, Richelle se rapproche peu à peu de son objectif des 30 unités, fixé avant la saison et auquel le club se refuse à déroger tant que le cap n’est pas dépassé. "Il nous reste trois matches avant la trêve, l’envie est de ramener un maximum de points pour être plus serein avant le 2e tour."

2 suspendus, 2 blessés

Quand on affronte Namur, on sait que c’est toujours quitte ou double. "Il faut voir quel est leur état d’esprit, nous allons là-bas pour gagner", résume Christophe Burnet, qui compte sur un noyau au complet. C’est là que se situe justement la différence par rapport à son homologue Pascal Bairamjan. Il n’est pas impossible de voir Namur aligner une équipe sans ses… 4 meilleurs buteurs. Avec les suepsnsions de Bombart (5 buts) et Simon (3 buts) et les blessures de Izerghouf (4 buts) et de Chemali (3 buts), le coach Pascal Bairamjan a peut-être du souci à se faire (à eux quatre, ils ont inscrit 65 % des goals de l’équipe). Peut-être car Thomas Izerghouf n’est pas encore forfait. Sorti blessé à la mi-temps la semaine passée au Patro Lensois à cause d’un orteil douloureux, l’attaquant craignait n’a rien de cassé. Mais le Français reste cependant très incertain et la décision de le faire jouer ne sera prise qu’au dernier moment.

DSC_0110.JPG

A lire sur:
logo_header_LM.jpg Source: La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

18 novembre 2015

F.c. Richelle Utd. - R.e. Bertrix (Championnat Promotion - J13)

2113048958.2.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie à 4600 Visé

Les buts par: Nicolas Hansen et Manu Castela (2)

Les photos de la rencontre


Les compositions:

Richelle: Gérard, Thys, Lambrechts (60' Calisgan), Wangermez, Bisconti, Vélégan (46' Lemaire), Castela (76' Troch), Lecluse, Possen, Hansen et Mignon

Réserves: Donnay, Troch, Lemaire et Calisgan

Bertrix: Znalli, Dasnoy (82' Mao), Bellanger, Faye, Tomou (46' Sacko), Warlomont (66' Rozier), Lefort, Lambert, Fankem et Yilmaz

Réserves: Mascato, Mao, Rozier et Sacko.

Arbitre: Jan Krieken assisté de Yusuf Askoy et Loïc Lamberti.



Les Richellois se sont fait peur

Après moins de 20 minutes de jeu, le match semblait pratiquement plié puisque les locaux menaient déjà par deux buts d’avance. Nicolas Hansen avait transformé en puissance un penalty suite à une faute du gardien adverse sur Dimitri Vélégan tandis que Manu Castela était parti seul en direction du but pour placer le cuir au fond des filets. "Notre première demi-heure de jeu était de bonne facture", admettait le coach de Richelle, Christophe Burnet, à la fin de la rencontre. "Nous avons joué dans les pieds et imposé un certain rythme dans la partie. Mais malheureusement, nous n’avons pas pu tenir ce rythme dans la durée…"

"Chaud à la fin"

En effet, après un troisième but inscrit par Manu Castela sur un joli tir croisé, le jeu de Richelle baissait peu à peu en intensité. Au point de se faire peur et de laisser Bertrix revenir dans la partie. Dans les dix dernières minutes de jeu, les visiteurs inscrivaient deux buts par l’entremise de Bellanger. Le défenseur envoyait d’abord un ballon en plein plafond avant de placer une tête plongeante hors de portée de Jean-Philippe Gérard. Le coup de sifflet final arrivait donc comme un soulagement du côté richellois… "Nous n’avons pas effectué une bonne 2e mi-temps", poursuivait le coach. "Nous avons trop reculé et nous étions moins précis dans les relances. Cela a donc été un peu chaud à la fin du match… Nous éprouvons toujours des difficultés à garder le même rythme durant 90 minutes. Nous en sommes conscients et nous travaillons là-dessus à l’entraînement. Je pense que c’est davantage un problème mental que physique. Le scénario de la semaine précédente à Verlaine devait également encore trotter dans la tête de certains joueurs."

Heureusement pour lui, l’entraîneur a pu compter sur une remarquable efficacité de son équipe, et notamment de Manuel Castela, pour empocher les trois points. "Nous avons eu 5 grosses occasions et nous en mettons trois au fond. Mais il faut noter également que notre adversaire ne s’est pas montré particulièrement dangereux durant cette partie. Jean-Phi Gérard n’a jamais vraiment été mis en difficulté."

DSC_0210.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: B. Maghe - La Meuse


Richelle renoue avec la victoire

Bertrix a connu un après-midi plus que compliqué. Menés de deux buts après un quart d'heure seulement, un penalty de Nicolas Hansen et un but de Manu Castela, les Baudets ne sont jamais parvenus à se montrer dangereux malgré une domination territoriale. Pire encore, les Bertrigeois encaissaient même un troisième but à l'heure de jeu des œuvres de Manu Castela. Le doublé de Bellanger dans les dix dernières minutes n'y changera rien, défaite logique pour la bande à Didier Gourmet.Richelle rejoint l'UR Namur, son prochain adversaire avec 20 points.

c_Sans titre-1.jpg



A la suite des deux dernières défaites (3-2 à Verlaine et 1-2 face à Couvin), Richelle aura à cœur de remettre les pendules à l'heure ce week-end avec la venue de la Royale Entente Bertrigeoise au Stade de la Cité de l'Oie. Classé second, ces deux revers ont fait faire une chute à la 7ème place du championnat actuel aux troupes de Christophe Burnet. Pour entraînement, ce mardi soir, un "mix" P3-Promotion accueillait la J.s.k. Crisnée en match amical, une victoire 8 à 0 avec des buts de Jérémy Remy (P3), Jordy Alegre (P3), Manu Castella, Maxime Lecluse (2), Johan Troch, Julian Bisconti et Dimitri Vélégan.

DSC_0056.JPG

Du côtés de la P3, c'est en leader du championnat que les hommes de Sébastien Roberfroid se déplaceront à la R.j.s. Olnoise, attention, la rencontre débutera à 17h00.

Richelle B leader...sans le vouloir

Rechain B était vaincu de puis un peu plus d'une demi-heure, dimanche (horaire avance oblige), quand les Richellois ont appris l’heureuse nouvelle: grâce au but tardif de Jonathan Kaboré (ex. Richelle) à Battice-Andrimont (1-2), les voilà désormais leader de P3c.

Une première depuis l’entame de la compétition, puisque seul Battice avait jusqu’ici trôné en tête. Une (petite) consécration? "On ne va évidemment pas bouder notre plaisir d'être là. Même si, admettons le, ce n'était pas vraiment notre objectif. Sincèrement, j'aurais plutôt préféré que Battice batte Andrimont, pour que ces derniers soient bien distancés au classement", assure l’entraîneur, Sébastien Roberfroid. La fête ne fut dès lors pas plus arrosée qu’après leurs dix autres succès (le
meilleur ratio de la série, juste devant Battice). "Car on ne souhaite pas s'emballer.". Même si, comme le veut le célèbre adage à l’accent philosophique-culinaire, "l’appétit vient en mangeant".

"C'est certain: maintenant qu'on est premier, si on peut le rester, on essayera de le rester, mais je me répète: en début de saison, nous voulions simplement participer au tour final. le titre n’était pas notre objectif." Et maintenant? "Il ne l'est toujours pas", assène Roberfroid. Les adversaires, pourtant, s’en méfient de plus en plus. Car, le noyau de P3 étant très performant, qu'en adviendrait-il si des éléments de l'équipe promotionnaire venaient à le renforcer pour "faciliter" la montée directe? Le coach botte joliment en touche. "Au club, la priorité reste la Promotion. Moi, je veux me contenter de mon groupe. C'est déjà assez dur d’en écarter trois, chaque week-end, pour aligner ceux qui n'y sont pas repris. Je n'ai pas envie d'être "aidé" par la Promotion. Et je n'en ai pas envie. Et puis, de toute façon, aussi promotionnaire soient-ils, ces joueurs ne sont quand même pas Messi ou Ronaldo..."

DSC_0003.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

12 novembre 2015

R.c.s. Verlaine - F.c. Richelle Utd. (championnat journée 12)

Promotion-P3-EXTERIEUR-verl.jpg


Les buts par: Manu Castela (2)

Pas de photos de la rencontre


Les compositions:

Verlaine: Racz, Martin, Cwynar, Van Hove, Bola, Heudens (58' Grégoire), Henry, Petitjean, Gallina, Ouchan et Adrovic.

Réserves: Grégoire, Augusto, Barry et Wera

Richelle: Gérard, Deghaye, Lejeune, Lambrecht, Castela, Lecluse, Massau (84'Bisconti), Hansen, Mignon, Lemaire (66' Thys) et Calisgan (83' Troch)

Réserves: Thys, Troch, Bisconti et Hoho

Arbitre: Thibaut Patris assisté de Geoffrey Quaranta et Eric Dumoulin.



No comment...

Mené 0-2 face à un Richelle qui allait de nouveau le battre chez lui, Verlaine a retourné magistralement et méritoirement la situation!

Quel match! Même s'il a tremblé jusqu'à la fin, tellement habitué à encaisser dans le "money time", Verlaine a arraché face à Richelle un succès assez exceptionnel, puisqu'il a remonté les deux buts que son adversaire lui avait d'abord marqué. Ceci contre un vent et une pluie qui rendait l'exploit encore plus épique. Et pour couronner le tout, c'est Christophe Henry, ce Christophe Henry dont beaucoup doutaient des capacités à jouer en promotion en début de saison, qui a encore marqué les deux premiers buts (aux 67' et 69' minutes 1-2 et 2-2), alors que Sébastien Grégoire, dont certains commençaient à douter aussi, a inscrit le but de la victoire (83' 3-2). Ceci, sur des mouvements venus de flancs très efficaces.

Richelle, qui avant cela, avait marqué deux buts, peu avant et peu après la mi-temps par Manu Castela (39' et 52': 0-2). Verlaine, lui, avait eu la maitrise du jeu, mais sans se créer jusque là de grosses occasions.

La vidéos des buts ICI

Du côtés de la P3, gros succès à Rechain (1-4) avec quatre buts à l'actif de Pierrot Tilkin. Avec cette victoire, les hommes de Sébastien Roberfroid prennent la tête du classement général.

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

10 novembre 2015

F.c. Richelle Utd. b - Etoile Verviertoise (Championnat P3 - J14)

2904264730 copie.jpg


Les buts par: Jordy Alegre (2)

Pas de photos de la rencontre


Les compositions:

Richelle: Bastien, Cipolla, Cammameri, Gungor, Alegre (57' Tilkin), Cock, Fafra, Gillet, Troch, Marino (73' Olaerts) et Hoho (66' Vullo)

Réserves: Olaerts, Nieto, Tilkin et Vullo

Verviers: Obur, Jerosme, Smeet (45' Mohammed), Elatiar, Jadaoun (Balde), Mathieu (46' Ayvazoglu), Guenfoudi, Mavamba, Zararsiz, El Harmouch et Ndofunsu Joao

Réserves: Guenfoudi, Ayvazoglu, Mohammed et Balde)

Arbitre: Bernard Fairon



Retenir les trois points...

Une victoire, une de plus mais plus laborieuse que l'on ne pensait, après une entame de match de belle facture ponctuée dès la 7' par l'ouverture du score des œuvres de Jordy Alegre, Richelle avait la partie bien en main et combinait de belle manière pour accentuer son avantage à la 13' par un doubl" de Jordy Alegre (2-0). A ce moment, on se disait que la rencontre allait être "facile" pour les troupes de Sébasien Roberfroid, il n'en n'était rien puisque l'on assistait à une baisse régime dans les rangs richellois. Verviers en profitait pour être plus menaçant et semait le doute chez les visités.

Scénario identique en seconde mi-temps, Verviers prenait quelques peu l'ascendant sur son adversaire et il fallait quelques interventions du gardien Alain Bastien pour garder le zéro derrière. Bien conscient de la situation, Verviers accentuait ses assauts pour, à l'heure de jeu, revenir méritoirement au score (2-1). Sans être concluant, la dernière demi heure voyait Richelle tenter le tout pour le tout pour se mettre à l'abri et parvenait néanmoins à garder son petit avantage jusqu'au coup de sifflet final. Richelle s'empare ainsi de la seconde place du championnat et revient à deux points du leader, Battice auteur d'un partage à Heusy.

DSC_0009.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

04 novembre 2015

F.c. Richelle Utd. - R.e.s. Couvin-Mariembourg (Championnat - J11)

1827234408.jpg


Le but par: Ishak Calisgan

Les photos de la rencontre


Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Wangermez, Bisconti (82' Lejeune), Castela, Lecluse, Possen (68' Troch), Massau (46' Calisgan), Hansen, Mignon et Lemaire (81' Hoho)

Réserves: Donnay, Lejeune, Troch et Calisgan

Waremme: Eugène, Malacort, Wackers, Houche, Descontus (83' Nava Fernadès), Boukamir, Pedini, Lenoir (91' Davrichov), Ghislain, Meerpoel et François.

Réserves: Davrichov, Gaspard, Rava Garcia et Nava Fernandès

Arbitre: Laurent Willems assisté de Stéphane Claes et Benjamin Languette.



Le choc de la Promotion D a tourné à l'avantage des leaders. Meerpoel (23e, 0-1) et Lenoir (30e, 0-2) donnaient à leur équipe un avantage mérité. Richelle est revenu avec de meilleures intentions en seconde période. Leurs efforts ont été partiellement récompensés par la réduction du score de Ishak Calisgan. Insuffisant toutefois pour arracher le match nul. Couvin-Marienbourg s'envole au classement.

Couvin impose son réalisme à Richelle

Christophe Burnet est déçu pour ses joueurs

Leader incontesté et encore invaincu de la promotion D, Couvin-Mariembourg a encore davantage conforté son statut de favori pour le titre et compte désormais dix points d’avance sur une formation de Richelle trop timide en première période pour ne pas éprouver des regrets.

Après un premier quart d’heure légèrement à l’avantage de Richelle, les protégés de Fabrice Silvagni trouvaient une première fois la faille suite à une perte de balle de Julian Bisconti dans l’axe. Très rapide sur le contre, Meerpoel fixait intelligemment Jean-Philippe Gérard et plaçait une frappe croisée imparable (0-1). Peu avant la demi heure de jeu, Lenoir doublait la mise en crucifiant Richelle d’une frappe puissante consécutive à une relance manquée de Michaël Possen (0-2). Trop emprunté dans ses amorces offensives et dans ses duels, Richelle parvenait malgré tout à se montrer dangereux via Jonathan Lemaire et Maxime Lecluse peu avant la rentrée aux vestiaires. En seconde période, les "Rouge et Bleu" affichaient enfin un tout autre visage suite à plusieurs modifications tactiques dont le repositionnement de Nicolas Hansen seul devant la défense et le coulissement de Julian Bisconti dans l’axe suite à la sortie d’un Laurent Massau quelque peu "inutile" dans un match où l’adversaire ne cherche jamais à prendre le contrôle du jeu.

A la 67' minute de jeu, Isak Calisgan redonnait espoir à ses couleurs en fusillant Eugène (1-2) avant de voir ses coéquipiers échouer dans leurs tentatives dont une tête de Johan Troch sur la base du piquet. "Je comprends la frustration de mes joueurs car nous avons clairement bousculé le leader", explique Christophe Burnet. "Nous n’avons pas eu droit au chapitre en première période notamment sur le plan physique sachant que Couvin affiche un profil unique en promotion et une grande maturité. En seconde période, le match a complètement tourné en notre faveur. Malgré nos regrets, Richelle a prouvé qu’il pouvait faire mal à tout le monde grâce à une force de caractère qui nous permettra de nous en sortir".

c_Sans-titre-1.jpg

Jean-Philippe Gérard: "Le match le plus frustrant"

Très peu mis à contribution face à une formation dont l’expérience a fait la différence en début de rencontre, Jean-Philippe Gérard avouait ne pas être surpris de rentrer aux vestiaires les mains vides. "Il s’agit du match le plus frustrant de la saison car je n’ai pas eu de boulot à effectuer malgré les deux buts encaissés", regrette l’ancien gardien de Blegny. "Nous savions que Couvin était une formation capable de profiter de nos erreurs et nous leur avons offert deux cadeaux. Il faudra pourtant retenir le positif et souligner la réaction du groupe en seconde période après avoir entendu les consignes du coach. Il faut admettre que les exigences de la promotion sont nombreuses. Nous sommes sans aucun doute sur la bonne voie même si nous ne parvenons toujours pas à stabiliser notre jeu durant 90 minutes. Il ne faudra pas toujours réagir après être dos au mur car nous avons les qualités pour imposer notre style et l’organisation fait toujours notre force. Quand je constate que nous parvenons à pousser le leader dans ses derniers retranchements, je ne vois que du positif."

Impuissant sur la frappe de Lenoir, Jean-Philippe Gérard admettait avoir hésité lors de sa sortie face à Meerpoel. "Après coup, je me dis que j’avais peut-être la possibilité d’anticiper davantage mais j’ai constaté que plusieurs défenseurs étaient encore au duel donc j’ai ralenti ma course. Cette action est consécutive à une perte de balle dans l’entre jeu et rappelle combien il est primordial de faire les bons choix afin de ne pas se mettre en difficulté."

DSC_0083.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse



Il faudra regarder du côté de Richelle pour voir le match phare de cette journée de Promotion.

Les hommes de Christophe Burnet deuxième du général, affrontent l'autoritaire leader de la série: Couvin.

Une affiche qui vient juste après cette mini-trêve, un timing idéal selon le coach qui, en plus, dispose d'un effectif quasiment complet. "Nous serons ainsi directement replongés dans le bain", explique-t-il. "Notre victoire contre Waremme nous a fait le plus grand bien et nous a permis de travailler sereinement... Si on m'avait dit il y a dix semaines que nous disputerions ce type de rencontre au sommet aujourd’hui. Je ne l’aurai certainement pas cru. Couvin est invaincu mais il sera bien battu une fois! Pourquoi pas ce dimanche? Cela relancerait en tout cas le championnat…"

Il faudra cependant parvenir à inscrire un but à la meilleure défense de la série. "Oui, cette équipe évolue avec un gros bloc défensif Elle laisse venir pour ensuite profiter d'un contre avec ses attaquants particulièrement efficaces. Et une fois qu'elle mène au score, elle se replie et fait parler ses joueurs d’expérience."

Voilà Richelle prévenu. Seul bémol, cette rencontre programmée en même temps que Standard Anderlecht. "C'est dommage car les joueurs mériteraient de disputer ce type de choc devant une belle assistance!"

stat.jpg

Cliquez pour agrandir



La mini trêve automnale passée, retour aux choses sérieuses ce dimanche avec la venue de la R.e.s. Couvin Mariembourg, leader incontestable et incontesté de ce championnat avec des statistiques assez exceptionnelles. Le club affiche pas moins de 7 victoires et 3 partages depuis le début de la saison, c'est d'ailleurs la seule équipe promotionnaire qui n'a pas "encore" connu la défaite. Avec 7 unités d'avance et annoncé comme un vrai bloc, la rencontre face aux richellois risque d'être intéressante. L'avant garde de Christophe Burnet n'a inscrit qu'un but de moins mais défensivement la différence est plus flagrante avec 6 buts de plus encaissés.

DSC_0059.JPG

Couvin, les chiffres d'un "champion"

Les Fagnards imposent le respect

Après un tiers du championnat, Couvin-Mariembourg est toujours en tête avec 7 points d'avance sur Richelle et Solières. Si beaucoup de choses peuvent se passer d'ici la fin de saison, les statistiques des Fagnards sont plus qu'impressionnantes. De quoi se mettre à rêver du titre.

Pour ceux qui l'ignoraient, il n’y a pas de système de tranches en promotion comme en D3 cette saison, vu la future reforme du football belge. Pas de bol donc pour Couvin-Mariembourg qui a en effet réussi à faire cette année ce qu’il n’avait pas su réaliser il y a douze mois: être en tête à l'issue des dix premières rencontres. Un tour final existera cependant en fin de saison entre les différentes séries de promotion mais tout porte à croire que les Fagnards resteront dans le haut de tableau. Du moins dans le top 3, synonyme de montée directe en Division 2 amateur.

7, c'est nombre de points d'avance sur Richelle, prochain adversaire. Grâce à sa victoire contre le Patro Lensois, Couvin-Mariembourg compte désormais 24 points, soit 9 de plus que l'U.r. Namur (4e) et 7 de plus que les deuxièmes Solières et Richelle. Le club richellois est d’ailleurs le prochain adversaire des Fagnards. A titre de comparaison, Waremme avait décroché la saison passée la première tranche avec 22 unités. C'était trois de plus que le R.f.c. Liège, futur champion et, Couvin-Mariembourg.

5, c'est le nombre de "clean-sheets" depuis le début de saison. Couvin-Mariembourg a la deuxième meilleure défense (6 buts encaissés) parmi toutes les séries nationales. Seul l'Antwerp en D2 fait mieux (4 buts encaissés) avec, il est vrai, un match de plus disputé que les Fagnards. Pas étonnant dès lors de voir que les hommes de Silvagni ont réussi à garder le zéro derrière à cinq reprises depuis le début du championnat, dont lors des trois derniers matchs.

6, c'est le nombre de victoires d'affilée: meilleure série en cours du pays. Ce chiffre est presque passé inaperçu ce week-end et pourtant Couvin vient d'enchainer six victoires de suite. Il s'agit là tout simplement de la meilleure série en cours de tous les clubs de nationales, de la D1 à la promotion. D’ailleurs, personne n’a fait aussi bien depuis le début de saison. Un rythme de champion qui sera difficile à garder vu le calendrier qui attend les Couvinois. Après Richelle le week-end prochain, ils devront encore affronter, entre autres et ce, avant la trêve, Waremme, Bertrix, Namur et Solières: rien que cela.

11, c'est le nombre de points pris sur 15 à domicile. Si le programme couvinois s’annonce chargé, il est important de souligner que quatre des six rencontres avant la trêve se joueront à domicile. Si cela peut paraître un avantage, on constate que jusqu’à présent, Couvin-Mariembourg a pris plus de points à l'extérieur (13) qu'à la maison (11). L’équipe a d’ailleurs marqué plus souvent hors de ses bases (11 buts) qu’au stade Roi Soleil (6 buts). Ceci dit, on rappellera aussi que l'équipe n’a connu que deux fois la défaite la saison passée dans son antre.

12, c'est le nombre de matches sans revers en promotion. Au même titre que La Gantoise (D1), l'Antwerp (D2), Oosterzoonen (D3B) et Esperenza Pelt (promotion A), Couvin est toujours invaincu dans son championnat. Sauf qu’à part Mariembourg, aucune de ces équipes n’est leader. La dernière défaite fagnarde remonte à la 28e journée de la défunte saison à Meux (2-1), le 18 avril dernier. La dernière défaite à domicile date, elle, du 21 février. C'était face à Hamoir (2-4).

DSC_0354.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Vincent Chenot - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |