24 mars 2018

A Herstal pour un second derby

D3-AMATEURS-EXTERIEUR---copie.jpg


Les photos de la rencontre


Les compositions:

Herstal: Derbaudrenghien, Lovinfosse (18' El Farsi), Delbrassine (79' Adam), Campolini, Haydan, De Brouwer, Yema Shongo, Rossi, Choukri, Mbazoa (30' Capone), Wojciechowski..

Réserves: El Farsi, Adam et Capone.

Richelle: Marly, Deghaye, Mignon, Simon, Leroy, Remy (60' Perséo), Spano, Piccoli, Parreira (90' Niro), Laruelle et Castela.

Réserves: Gérard, Niro, Niang et Perséo.

Arbitre: Kevin Sanglier assisté de Christophe Berbier et Vincent De Bie.



Richelle dribble Herstal au général

Patrick Fabbri assume son choix

Un premier quart d’heure de folie a orienté la suite des débats: idéal pour des Richellois nantis d’un triple avantage, catastrophique pour des Armuriers dépassés et enregistrant la blessure de Mbazoa

Le réveil des Armuriers a sonné avec un quart d’heure de retard. Trop tard que pour combler un handicap de… trois goals! "J’assume totalement mon choix d’avoir mis Lovinfosse arrière droit", reconnaissait Patrick Fabbri. "Il avait été très bon à Mormont et je voulais reconduire l’expérience. Hélas, deux buts viennent de son côté." Le T1 local replaçait son joueur dans l’entrejeu avant de le sortir (il sera suspendu mercredi à Longlier) juste avant Mbazoa (coup sur le pied gauche). "A 0-3, on a tous pensé que c’était fini", ajoutait Patrick Fabbri.

Dans le camp mosan, malgré la réduction du score de Capone (lui n’était pas hors-jeu mais le juge de touche avait levé puis abaissé son drapeau pour un retour de hors-jeu d’El Farsi faisant action de jeu), on avait le sourire. "En les pressant, on les a embêtés", analysait Michaël Possen, T1 occasionnel en l’absence de Benoît Waucommont. "De plus, avec notre stratégie de jouer homme contre homme derrière, cela nous ouvrait des espaces et une supériorité sur les flancs."

Durant le second acte, on a cru à un potentiel retournement de situation lorsque Rossi convertissait un penalty avant que Martin Leroy, pour rouspétances, ne prenne deux jaunes en une minute! "A 2-3, on y croyait", ajoutait Patrick Fabbri. "Mais que c’est frustrant de préparer un match toute une semaine pour le voir foutu en quinze minutes." Après un Miguel Parreira décisif en début de match, cet honneur revenait à Greg Perséo en fin de partie. "On a retrouvé l’état d’esprit de Richelle et quand on est dans ces dispositions, on ne doit craindre personne", concluait le T2 mosan.

c_DSC_0108.jpg

"On a répondu de   la meilleure façon"

La saison n’a pas toujours été un long fleuve tranquille pour Manu Castela, Miguel Parreira ou Greg Perséo.

Trois joueurs expérimentés qui s’en iront fin de saison. Mais dont l’esprit est toujours richellois. Si on a vu un Manu Castela dominer les airs et se permettant même de prendre, à plusieurs reprises, la défense herstalienne de vitesse, Miguel Parreira a donné le ton d’entrée de jeu. "On a répondu de la meilleure des façons. Sur le terrain. On devait rappeler nos qualités à certaines personnes, on avait envie de se montrer."

Néanmoins, le déroulement des débats a suscité quelques frayeurs. "On aime bien se faire peur", rappelle le premier buteur. "On peut être acculé et encaisser, on se sait toujours capable de marquer. C’est bien plus agréable un tel match qu’un où une équipe essaye de ne pas perdre dès le coup d’envoi…"

Placé sur le banc, Grégory Perséo râlait. Tout en comprenant. "Au vu de mes dernières prestations, je me doutais de mon statut de réserviste. Cela n’a pas été une surprise." Sa montée au jeu non plus. Le contexte était idéal pour un offensif adorant les espaces, dans lesquels il peut exploiter sa vitesse. "J’ai pu utiliser mes qualités pour faire mal à Herstal et inscrire un doublé." Cerise sur le gâteau, l’attitude était positive. "Mike Possen m’a dit d’afficher la mentalité adéquate. Pour l’instant, je suis Richellois et je donnerai tout pour l’équipe tant que je joue pour le club. Le tour final? On ne va pas en parler trop, mais c’est motivant de pouvoir encore y croire…"

c_DSC_0243.jpg



Le gardien de Herstal, Pierre Derbaudrenghien, va recevoir Richelle où joue son pote Maxime Deghaye

Les Armuriers vont jouer deux rencontres cruciales pour leur avenir, en l’espace de quatre jours. En effet, ceux-ci s’apprêtent à recevoir Richelle, dimanche (15h), puis à se déplacer à Longlier, mercredi, pour disputer un match en retard. Un six sur six mettrait les joueurs de Patrick Fabbri dans des conditions idéales pour accéder au tour final, leur objectif avoué depuis quelques mois. « Si on remporte ces deux matches, on sera en effet bien positionné pour le top 4. Il faut viser cette place, car Bertrix pourrait gagner la 3e tranche. Le coach veut depuis le début de la saison ce tour final, même si le président en parle moins », indique le portier herstalien, Pierre Derbaudrenghien. La situation de Herstal, cette saison, est un petit peu comparable à celle de Richelle l’an passé, qui avait terminé 4e et participé au tour final. ""Mais la différence avec Richelle, c’est que si on ne monte pas cette année on fera tout pour y arriver la saison prochaine", embraye-t-il.

De leur côté, les hommes de Benoît Waucomont, absent ce dimanche pour raisons professionnelle, remontent bien dans le classement, au point de se mettre aussi à rêver du tour final. Leur défaite, sur le fil, face à Visé démontre bien qu’il ne faudra pas les prendre à la légère. Le match aller avait quant à lui été riche en rebondissements, avec un score de 3-3 au final. "Je pense que ce sera à nouveau un match ouvert, mais peut-être pas autant qu’à l’aller car il y avait eu des exclusions. Ces dernières semaines on a du mal à entamer les matches, ça doit être parce que les équipes commencent à nous connaître. Il faudra être très attentif dès le début de la rencontre."

Contre Richelle, le gardien de but va retrouver un joueur qu’il apprécie particulièrement, en la personne de Maxime Deghaye. "Je le connais très bien, car j’ai fait mes études de kiné avec lui et on effectue pour le moment une formation d’ostéopathe ensemble. C’est un bon pote, on se voit aussi en dehors de nos études. Il est très solide dans les duels et il a une philosophie très défensive, il se porte rarement vers l’avant. Son profil m’arrangerait bien à Herstal (sourire)."

En effet, les "Rouge et Noir" ont déjà encaissé 44 buts cette saison, soit autant que Habay, 14e du classement. "C’est frustrant d’en prendre autant, mais je me suis adapté à la philosophie de Patrick Fabbri. Le match à Cointe la reflète parfaitement : on aurait pu gagner 4-0 tranquillement, mais le coach voulait qu’on continue à attaquer et au final c’est 8-3." Malgré une arrière-garde qui n’est pas des plus imperméables, le "capi" se voit bien signer pour une 5e saison à Herstal. "Je suis pour la stabilité. J’ai beaucoup d’obligations professionnelles et j’entraîne les jeunes du Standard, mais je me dirige vers une saison supplémentaire ici. Depuis que je suis capitaine, mon rôle a changé. J’ai un certain vécu au niveau national et ce n’est pas pour rien si on m’a donné le brassard. Je suis devenu un leader et je sers de relais pour le coach."

c_DSC_0070.JPG

Richelle tient son deuxième gardien

Richelle a trouvé son 2e gardien pour la saison prochaine: il s’agit de Dorian Pirotte, qui jouait cette saison avec les U19 et les U21 de l’AS Eupen, il suit les traces de son papa, Pascal Pirotte, premier gardien de l'histoire du F.c. Richelle Utd.

c_23244524_2038385999723784_1739863817091806989_n.jpg

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.