31 janvier 2018

Championnat 2017 - 2018 - 20ème journée

1956234394.24.jpg

Adresse: Avenue de la Poralée à 4920 Aywaille


Les compositions:

Aywaille: TTelemans, Diez, Lambert, Delcourt, Carvalho, Roberty (61' Ferron), Corbesier, Ben Sellam (76' Rasquin), Famerie, Soumah, Jamar..

Réserves: .

Richelle: Gérard, Niro, Laruelle, Mignon, Piccoli, Spano, Hansen, Parreira (86' Pohl), Bisconti (85' Nalbou), Perséo, Castela (74' Salimou)..

Réserves: Marly, Pohl, Salimou et Nalbou.

Arbitre: Amaury Requier assisté de Geoffrey Quaranta et Corentin Eyskens.



Richelle réussit la passe de trois

En déplacement à Aywaille, Richelle a sorti une prestation 5 étoiles

Après un mauvais début de saison, ce derby liégeois était l’occasion pour Richelle de remettre les pendules à l’heure avant d’entamer la dernière ligne droite du championnat. En face Aywaille espérait continuer sur sa belle lancée mais les Mosans ont été trop forts dans cette rencontre durant laquelle les Aqualiens n’ont presque pas eu voix au chapitre.
Après un début de match assez timide de la part des deux formations. C’est sur un corner, très bien tirer par Julian Bisconti, que Kevin Spano ouvre la marque d’une jolie tête piquée. Un premier but qui véritablement eut dont de lancer cette partie. Bien en jambe, les Mosans vont rapidement hausser le rythme de la partie pour obtenir, quelques minutes après le premier goal, un autre corner. Julian Bisconti est une nouvelle fois derrière le ballon et le dépose parfaitement sur la tête de Anthony Niro qui alourdit la marque. La suite de la première période est à l’avantage de Richelle mais qui pêche néanmoins à la finition.

Lors du deuxième acte, Aywaille se rebiffe mais ne parvient pas retrouver son niveau de jeu des dernières semaines. Les joueurs de Pascal Jacquemin commettent énormément d’erreurs et ne parviennent pas à inquiéter, outre mesure, le portier adverse. De son côté, Richelle a démontré qu’elle était parfaitement capable de gérer un résultat. La délivrance est venue des pieds de Greg Perséo. Sur une contre-attaque fulgurante, il se retrouve lancé sur son flanc gauche avant de remporter son face-à-face, d’une frappe croisée, avec Telemans.

8 matches sans défaite

C’est la troisième victoire consécutive de Richelle et le huitième match sans défaite pour l’équipe dirigée par Benoît Waucomont. "On recommence 2018 sur le chapeau de roue. Ce match est une grosse satisfaction, cela fait trois rencontres que les gars font preuve d’une grosse concentration en début de match et ça paye. On inscrit deux buts sur phases arrêtées, ça n’arrive pas tous les jours. On n’a pas laissé jouer Aywaille, tout le monde a bien respecté les consignes. On aurait pu inscrire un troisième but plus tôt car à 0-2, on était encore dans le doute", explique le coach de Richelle qui espère surfer sur cette spirale positive le plus longtemps possible.

Pour Pascal Jacquemin, cette première défaite en 2018 était un peu prévisible. "On savait que cette équipe de Richelle n’était pas à sa place, ce n’est pas faute d’avoir prévenu mes joueurs. Je pense que certains se croient trop beaux et ont sous-estimé l’adversaire. Il est temps de se remettre en question sinon on risque de ne pas connaître la fin de saison espérée. Ce serait vraiment dommages de gâcher tous les efforts consentis durant la première partie de saison. De toute manière, on sera vite fixé car la semaine prochaine on va à Stockay... Richelle mérite clairement sa victoire, on n’a rien à revendiquer", confie le coach qui rencontrera, cette semaine, la direction pour évoquer son avenir et celui de son staff.

Julian Bisconti: "Je voulais partir en janvier"

Julian Bisconti a une nouvelle fois sorti une prestation de haut vol face à Aywaille. Auteur de 2 assists sur les 2 premiers goals de Richelle, l’attaquant a été présent dans tous les bons coups. En 4 rencontres en 2018, il a inscrit 2 buts et délivré 4 passes décisives. Pourtant ce n’était pas gagné d’avance, car en début de saison Julian n’avait pas la confiance du coach. "Ce fut un match très abouti à tout point de vue. Je suis content que certains et moi-même revenont à notre meilleur niveau. Je me sens bien physiquement. J’ai beaucoup travaillé et perdu plusieurs kilos", explique celui qui voulait plier bagages au début du mois de janvier. "Je ne le cache pas, je voulais partir. J’ai eu une discussion avec le coach qui m’a convaincu de travailler et de me battre. Ce que j’ai fait et le travail paie désormais." Concernant un départ en fin de saison, l’intéressé n’a pas souhaité s’exprimer.

Patrick Telemans (Aywaille): "Ça rigolait trop…"

Au coup de sifflet final, le portier aqualien était très remonté. "Ce fut un non-match total. Déjà avant la rencontre dans le vestiaire, on sentait qu’il n’y avait pas d’âme, ça rigolait beaucoup trop. Certains pensent que tout est acquis après notre très bonne première partie de saison mais c’est loin d’être le cas… Il va falloir faire une grosse remise en question si nous voulons espérer atteindre nos objectifs. C’était certainement l’une de nos moins bonnes prestations de la saison", confie déçu l’expérimenter portier de 38 ans qui vit sa première saison à Aywaille. "Je vais essayer, avec mon expérience, de parler avec le groupe pour que la mentalité change au plus vite."

IMG_4799.JPG

"Aywaille a su se relever"

Manu Castela retrouve son ancien club

Après deux saisons plus compliquées sportivement, Aywaille réalise depuis le début de cet exercice un très beau parcours. C’est dans la peau de favori qu’il reçoit, cette saison, une équipe de Richelle qui retrouve peu à peu des couleurs.

Bien qu’il ne soit passé qu’une saison par Aywaille (2014-2015), Manu Castela se remémore toujours de bons souvenirs lorsqu’on lui évoque le nom de son futur adversaire. "J’y ai vécu de belles choses et j’y retourne toujours avec beaucoup de plaisir. Je recroise des joueurs, des membres du comité ou des supporters que j’apprécie", indique l’attaquant richellois, qui avoue être impressionné par la 1ère partie de saison de son ancien club, actuellement 5ème avec un match de retard. "Cette année il nous reçoit dans la peau de favori. Je suis super content de sa situation, qui me surprend comme beaucoup de monde étant donné qu’il restait sur deux saisons moyennes. C’est mérité, il faut savoir se relever et Aywaille l’a fait, chapeau!"

Paradoxalement, Richelle a vécu une entame d’exercice plus compliqué, bien qu’il retrouve des couleurs ces dernières semaines. Les deux dernières victoires face à Givry (5-1) et Habay (4-2, où Castela a inscrit un doublé) prouvent que le club cher à Fabian Bruwier est bel et bien relancé sur de bons rails. "Grâce à nos dernières performances, notre confiance est boostée! Il ne faut pas oublier notre partage à Stockay, qui a mentalement fait du bien. Nous étions menés 2-0, mais on a montré qu’on savait revenir face au ténor de la série. Il y a eu un déclic lors de ce match, qui nous a permis de retrouver des forces mentales et physiques. Cependant, nous ne sommes pas pour autant devenus favoris. On n’a pas le gros cou et on sait d’où on vient. Quelques défaites nous replaceraient dans une situation inconfortable."

L’offensif mosan tient également à souligner l’apport du nouveau préparateur physique, Constantinos. "Il nous a bien fait bosser pendant la trêve et ça porte ses fruits car on arrive à tenir 90 minutes sans trop de problèmes. Bravo à lui, car il a travaillé avec nous dans des conditions climatiques parfois difficiles." Enfin, à titre personnel, le trentenaire revient également de loin et avoue avoir assez mal vécu son passage sur le banc, suivi de quelques matches avec la P2. "J’ai probablement vécu le pire 1er tour de ma carrière, au niveau sportif et relationnel. Je suis revenu dans l’équipe à force de travail, j’ai prouvé au coach qu’il avait besoin de moi. Je n’ai pas voulu faire de vagues et mes dernières performances me prouvent que j’ai bien fait de la fermer. Je vais continuer à travailler pour garder ma place de titulaire."

c_DSC_0113.jpg

Battu 0-1 au match aller et à domicile, les troupes de Benoît Waucomont vont tenter de poursuivre sur leur lancée pour engendrer 3 points supplémentaires, histoire d'être à l'abri et s'assurer une fin de championnat tranquille

DSC_0085.JPG



FA.jpgPlusieurs départs à Richelle

Le comité n’a pas apprécié la façon dont certains joueurs ont annoncé leur départ.


Si Fabian Bruwier, le président mosan, réussit à avoir plus de détachement par rapport aux envies de départ annoncées par voie de presse, par Grégory Perséo et Miguel Parreira, Alain Finet a plus de mal à contenir sa colère.
"La victoire est là (4-2), mais je suis toujours fâché, déclare le directeur sportif. Je ne peux admettre ce type d’attitude, à savoir d’annoncer dans les journaux son désir de partir. D’autant moins à la veille d’un match important pour la fin de notre saison ! Dans quel état d’esprit l’équipe allait-elle aborder une telle partie?"

"Nous sommes leur employeur", reprend Fabian Bruwier, président d’un matricule géré en bons pères de famille. "On ne leur doit pas un centime et on les met dans les meilleures conditions possibles. On est limite trop gentils. J’aurais aimé que l’ordre des choses soit respecté. C’est une question de savoir-vivre qui se perd ! Or, moi, je veux que mon club soit éduqué."

Les faits sont là et les deux Richellois ont participé à la victoire face à Habay. Si aucune décision n’est prise quant à l’avenir du duo pour cette fin de saison, Alain Finet évoque un souvenir: "Aucune décision ou sanction n’a encore été prise. Il ne s’agit pas d’une première chez nous. Ainsi, lorsque l’on était montés de P1 en promotion, on s’était séparés de Busarello et de Mulkin, qui avaient marqué leur accord ailleurs!"

La décision, dimanche soir, de prolonger Benoît Waucomont confirme les départs du duo incriminé. Richelle conserve ainsi sa ligne de conduite de club familial non désireux de grandes révolutions. "Nous avions eu une réunion avec Benoît il y a une quinzaine de jours et il avait été décidé de se revoir après Givry et Habay. Même si la volonté de poursuivre ensemble était déjà là", rappelle Alain Finet. "Lorsque l’on regarde le classement général, on ne compte que deux points de moins que la saison dernière..."

Le directeur sportif se veut positif: "On va avancer, on a déjà des contacts avec des joueurs. Certains s’en vont? On aura peut-être plus fort!"

A lire sur:

021_dhnet_logo.gif Source: Emmanuel Thyssen (www.dhnet.be)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.