22 novembre 2017

Championnat 2017 - 2018 - 14ème journée

1956234394.20.jpg


Les buts par: Greg Preséo (2), Ibra Niang et Nicolas Hansen


Pas de photos de la rencontre



Les compositions:

Mormont: Descamps, Linchet (27' Clemens), Prévot, Dardenne, Cutrona, Godelaine, Vieira, Doutreloup (61' B. Simon), Burton, Volvert et Hébette..

Réserves: .

Richelle: Gérard, Simon, Wangermez, Deghaye, Leroy, Piccoli, Hansen, Renaud (46' Laruelle), Parreira (89' Nalbou), Perseo (85' Salimou) et Niang.

Réserves: .

Arbitre: Arnaud Soors assisté de André Mortier et Jacques Desantoine.



Mormont mange son pain noir

Dans notre édition de samedi, Christophe Burnet, l’ancien coach de Richelle, avait prédit une victoire de Mormont sur son ancienne formation, arguant que le Racing était coriace sur ses terres. Sur le synthétique, par contre, les Mormontois le sont visiblement moins.

Cueillis à froid avec un but de Greg Perséo avant d’égaliser dans la foulée, ils étaient à nouveau menés à la 13' des oeuvres de Ibra Niang. Si Burton n’avait pas loupé lamentablement une occasion, seul devant le but, et si Volvert (poteau) avait eu plus de réussite sur le centre de Cutrona, qui sait si les hommes de Médery n’auraient pas récolté autre chose que ce nouveau revers. Le premier but en nationale de Benjamin Simon au 2e acte a quelque peu relancé la partie mais le 4e goal des Richellois d'un tir lointain par Nicolas Hansen a anéanti les espoirs des Orangés. "Trop déforcés? Non, ce serait manquer de respect envers les joueurs qui sont en place. A l’heure actuelle, nous avons une équipe trop déséquilibrée. J’ai dû placer deux milieux (Dardenne et Prévot) en défense. Deux à la fois, c’est de trop", indiquait Philippe Médery. Spinosa blessé, Crèvecoeur suspendu, Jalhay qui revient tout doucement et Linchet à nouveau ennuyé par des pépins physiques, c’en est visiblement trop pour Philippe Médery. "Les joueurs qui dépannent sont habitués à d’autres registres. C’est déjà la 8e place différente de Julien Doutreloup." Malgré cela, le coach était content du 4e et 5e quart d’heure des siens. "Richelle n’est plus sorti pendant une demi-heure. Il y avait du bon vouloir et de l’abnégation chez mes gars, mais ce n’était pas suffisant. Nous attendons des jours meilleurs."



!! Officiel: Le terrain en herbe de Mormont étant impraticables le match se jouera sur le synthétique de Mormont à 16h30 dimanche. Avis de l’union belge !!

Alerte info: L’arrêt de Namur chamboule tout


Ce lundi midi, Lucien Romeo a prévenu la presse régionale de son départ de l’UR Namur. Pire qu’une secousse ou un tremblement de terre, cette nouvelle va anéantir le club et le faire disparaître prochainement.

Le retrait du patron des Merles et la future disparition du club vont modifier le classement.

Une véritable bombe a éclaté en ce début de semaine en D3B Amateurs. Lucien Romeo, le principal argentier de l’U.r. Namur, qui avoue avoir injecté près de 700.000 euros dans le club au cours des 7 dernières années, a décidé de fermer les robinets. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, c’est la confirmation d’un jugement qui contraint les Merles à indemniser leur ancien entraîneur, Pascal Bairamjan (à hauteur de 30.860 euros) ainsi que leur ancien défenseur, Jean Mathieu (6.400 euros). Un total de plus de 37.000 euros dont le club doit s’acquitter en intégralité pour le 1er décembre, ce qui ne sera pas possible. D’autres procédures concernant des joueurs sont également en cours.

Incapable de payer, Namur sera mis en cessation d’activités sportives et ne pourra plus aligner aucune de ses équipes. En D3, cela va évidemment modifier le classement général… "S’ils ne sont pas en ordre vis-à-vis des plaintes, on les suspend d’activités sportives dans un premier temps", explique Pierre Cornez, porte-parole de l’Union belge. "Cela engendre des forfaits. Après trois consécutifs ou cinq non-consécutifs, le club est déclaré en cessation d’activités sportives et écope d’un forfait général. Il termine dernier avec 0 point, comme le White Star un étage plus haut. Il peut encore régler sa situation avant l’Assemblée générale de fin de saison de l’URBSFA, sinon il est radié."
Sauf miracle, Namur disputera donc son dernier match ce samedi, à Aische, avant d’être mis au repos forcé et de voir ses résultats annulés.

Namur forfait général, cela implique un nouveau classement. Même si les Merles n’ont pris que 5 unités, les conséquences peuvent être énormes, notamment en tête du classement. Toutes les équipes qui ont battu les Namurois perdront 3 points. Verlaine et Givry (qui ont partagé l’enjeu) se verront retirer une unité. Le grand bénéficiaire, c’est… Stockay, le leader, seule équipe vaincue par les Jaune et Noir depuis l’entame de la compétition, qui garderait donc ses 31 unités. Ses poursuivants (Tilleur, Aywaille et Visé) seraient repoussés à 9 et 10 unités. Un gouffre ! En milieu de classement, Givry dépasserait Herstal (au nombre de victoires) et Longlier alors que Verlaine partagerait la place de barragiste avec Bertrix au lieu d’être descendant direct.

Quid des tranches?

Au niveau des tranches, la situation est moins limpide. "Disputée dans son intégralité, la première tranche est conservée (NDLR : Tilleur garde donc son billet pour le tour final). Pour les suivantes, l’article B1531-422 prévoit une moyenne. Le nombre de points obtenus par les clubs au cours de la période est multiplié par le coefficient suivant : nombre total de matches que compte la période, divisé par le nombre de matches effectivement joués par le club."

DSC_0049.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.