20 septembre 2017

Championnat 2017 - 2018 - 5ème journée

2497775112.8.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie - Visé

Les buts par: -


Les photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Simon (75' Castela), Niro, Wangermez, Parreira, Renauld (46' Laruelle), Mignon, Pohl, Spano et Leroy (46' Bisconti)

Réserves: Marly, Bisconti, Castela et Laruelle

Aywaille: Telemens, Houbart (75' Carvalho), Diez, Lambert, Ben Sellam, Salamone (64' Roberty), Ferron, Famerie, Delcourt, Corbesier et Jamar De Bolsee (86' Soumah).

Réserves: Carvalho, Roberty, Soumah et Kadima.

Arbitre: François Krack assisté de Passim Hafid et André Mortier.



En P2: Magnifique victoire à Saive avec l'envie et la qualité...

Belle première victoire en déplacement au S.f.j. Saive 2 buts à 3 avec des réalisations de Dominique Salimou (2) et Ryan Hubeau Cette semaine, match mardi à Richelle à 19h30 contre C.s. Juprelle pour les joueurs en manque de temps de jeu et les blessés de retour. Le feu est au vert pour Lorenzo Di Falco, Jérome Tassin est venu courir pendant le match à Saive. De l'autre côté, Lucas Di Crescenzo est en béquille et est out pour 3 semaines.



Vraiment pas grand chose à dire sur la rencontre tant l'envie et tout ce qui va avec n'était pas présent sur le terrain ce dimanche...

Le "Présibian" s'exprime

Ce n'est pas à son habitude mais il fallait que cela sorte...

"Je n'ai jamais vu ça en 11 ans de présidence, honteux de plus nos sponsors et invités ont vu un spectacle pitoyable... heureusement qu'ils ont bien mangé.. Nos joueurs ont plus qu une revanche à prendre la semaine prochaine ... on veut voir 15 guerriers à Bertrix et rien d'autre ... à bon entendeur..."

"Simplement bizarre..."

Si dans le camp richellois c’est véritablement la soupe à la grimace, on sent qu’il y a un malaise au sein du groupe. Jean-Philippe Gérard, le gardien emblématique ne comprend pas: "C’est vraiment bizarre ce qu’il se passe. Peu importe ce qu’il se passe en semaine, le week-end, on doit être en mesure de prester correctement et montrer de quoi nous sommes capables. Bien sûr, il y a des blessés à des postes importants, mais il ne faut pas se retrancher derrière cela. On perd beaucoup trop de ballons et on ne se crée pas d’occasions. Il ne faut pas tarder à réagir sous peine de tomber dans une spirale négative qui pourrait nous faire encore plus de tort!" C’est grave docteur?

c_DSC_0079.JPG

Aywaille vainqueur d’un Richelle malade

Alors qu’il espérait sincèrement une réaction de son groupe, Benoît Waucomont a dû déchanter dimanche. Face à une équipe d’Aywaille qui, sans être un ténor de la série, a plutôt le vent en poupe, les Richellois sont apparus fantomatiques. "C’est tout simplement scandaleux", regrette le coach, "ils vont invoquer quoi cette fois? Le soleil qui tapait trop fort? Je ne peux pas comprendre une telle mentalité. Des garçons comme Castela et Bisconti, qui ont tout joué jusqu’à présent étaient sur le banc aujourd’hui. J’espérais provoquer une réaction dans leur chef… j’attends toujours. Ils n’ont absolument rien montré. Sur le terrain, il n’y avait aucune envie, aucune communication, on perd beaucoup trop de ballons."

Visiblement, il y a un malaise à Richelle : "J’ai déjà discuté avec les joueurs mais cela n’a rien changé. On se plaint des entraînements alors qu’il n’y en a que deux par semaine. Toutes les excuses sont bonnes mais en attendant, sur le terrain, je ne vois rien!"

Dans l’autre camp, c’était évidemment le bonheur total: "On vient de signer un neuf sur neuf après notre défaite initiale", souligne Pascal Jacquemin, "c’est tout simplement magnifique. A mon avis, il n’y a que le Président qui va râler car il va devoir payer les primes (rires)."

Alors que la saison dernière, Aywaille a dû cravacher toute la saison pour assurer son maintien, cette année semble se dessiner comme une très bonne cuvée. "Il ne faut pas s’emballer", tempère le coach aqualien, ""mais ces résultats sont idéaux pour la confiance. Il n’y a pas de secret, il règne une ambiance extraordinaire au sein d’un groupe où il n’y a pas de clans. Aujourd’hui, l’envie était clairement de notre côté et Richelle ne s’est quasiment pas créé d’occasions. On est sur la bonne voie. On progresse de sortie en sortie et c’est tant mieux parce que le calendrier qui nous attend n’a rien d’une promenade de santé…"

c_DSC_0066.JPG



"Nous devons absolument réagir"

Richelle veut se ressaisir face à Aywaille

Avec un modeste quatre sur douze, Richelle n’a pas entamé sa saison de la meilleure manière. Dimanche face à Aywaille, qui totalise six points avec pourtant un match de moins, pas question de céder du terrain…

Le week-end dernier, Richelle a subi la loi de Givry. Même si les chiffres sont trompeurs, le résultat est bien là. "Dès la première minute, alors que nous avons un centre pour nous, c’est Givry qui fait 1-0", regrette Benoît Waucomont, "sur la première mi-temps, on s’est créé quelques occasions sans toutefois parvenir à concrétiser. Par la suite, j’ai pris des risques et on s’est fait surprendre en contre…"

Un 4-0 bien tassé qui est loin de faire le bonheur des Richellois. "Une réaction s’impose dès dimanche", clame l’entraîneur, "face à une équipe d’Aywaille qui semble avoir le vent en poupe mais peu importe. Ce début de saison ne nous ressemble pas, il faut renouer avec le succès. Aywaille compte un match de moins que nous mais ils sont déjà devant. On ne peut plus se permettre de traîner en chemin."

Une réaction logique mais du côté d’Aywaille, on ne débarquera pas en Cité de l’oie en victime consentante. "Nous irons là-bas pour gagner et Richelle étant une équipe qui aime le beau football, on devrait assister à un match intéressant", raconte Pascal Jacquemin. Dimanche dernier face à Habay, Aywaille s’est pourtant fait peur. "On s’est peut-être vu trop beaux", ajoute l’entraîneur, "on s’est retrouvé menés au score ce qui a provoqué une réaction de notre part comme ce fut le cas à Verlaine. Dimanche, on a joué vingt minutes et cela a suffi à reprendre le dessus."

Ce genre de scénario ne réjouit évidemment pas l’entraîneur aqualien: "La qualité est bien présente mais nous manquons encore trop de régularité, enfin, tant que le résultat final est bon pour nous, le reste suivra…" Dimanche, Pascal Jacquemin sait que ce ne sera pas une partie de plaisir: "Richelle vient de prendre une claque et ce n’est peut-être pas le meilleur moment pour nous de nous rendre là-bas. Ils doivent absolument réagir sous peine de se voir distancer mais de notre côté, si nous voulons rester accrochés au bon wagon, nous devons aussi prendre le maximum de points."

Un calcul d’autant plus important que le calendrier aqualien n’a rien de réjouissant. "C’est le moins que l’on puisse dire", enchaîne Pascal Jacquemin, "après Richelle nous allons affronter Stockay, Givry puis Aissche. Mis à part face à Mormont où, après une bonne première mi-temps nous avons craqué, les points engrangés me satisfont. Sur les quatre matchs qui viennent, nous devons tout faire pour prendre le plus de points possibles, histoire de se rassurer…"

DSC_0183.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.