17 août 2017

Coupe de Belgique 2017-2018 - 4ème tour

P2-Coupe.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie - Visé

Le but par: Julian Bisconti


Les photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Simon, Bisconti, Parreira, Castela, Leroy, Hansen, Mignon (68' Piccoli), Spano (76' Pohl) et Salimou

Réserves:

Wervik: Descamps, Fleurman, Gekiere, Woodruff, Bouchart, Dutoit, Voet, Vermeersch, Pante, Popelier (59' Lambrecht) et Dewinter

Réserves:

Arbitre: Adrian Kinski assisté de Gary Christien et Quentin Lesceux.



Richelle quitte la compétition sur une prestation plutôt encourageante 

"Certains joueurs étaient à bout"

C’est dans les toutes dernières minutes de la rencontre que Richelle a encaissé le but de l’élimination. Intraitable durant pratiquement l’ensemble de la rencontre, le gardien Jean-Philippe Gérard n’a cette fois rien pu faire face au virevoltant numéro 9 de l’équipe adverse, Teddy Bouchart. Cette défaite ne doit cependant pas faire oublier la prestation encourageante réalisée par les Richellois. "C’est vrai que nous avons plutôt bien entamé la partie", concède le coach Benoît Waucomont. "Nous avons d’ailleurs ouvert le score sur un véritable but d’école. L’équipe a cependant baissé d’un cran après ce but. Notre adversaire est alors revenu au score et s’est offert plusieurs occasions dangereuses. C’est grâce à notre gardien que nous sommes restés dans le match…"

DSC_0053.JPG

En deuxième mi-temps, Richelle est monté en puissance et les occasions ont été plus partagées. "Nous avons mieux combiné durant cette seconde période et la partie était plus équilibrée", continue l’entraîneur. "Mais il faut reconnaître que, si on regarde l’ensemble de la rencontre, notre adversaire n’a pas volé sa victoire…"

Benoît Waucomont pointe quelques lacunes pour expliquer la défaite. "La préparation a été difficile et certains joueurs sont un peu à bout physiquement. Les nombreuses cartes jaunes reçues pendant la rencontre peuvent d’ailleurs s’expliquer en partie par un manque de fraîcheur et de justesse. Il nous manque également nos deux flancs qui apportent beaucoup sur le plan offensif." Richelle est donc éliminé de la Coupe de Belgique aux portes du cinquième tour. Même si ce n’était pas un objectif en soi, c’est avec une pointe d’amertume que l’équipe quitte la compétition. "A partir du moment où nous jouons tous nos matchs pour les gagner, il y a bien sûr une part de déception", termine le coach.

Richelle doit désormais se concentrer sur le championnat. Le gardien Jean-Philippe Gérard a longtemps maintenu son équipe dans le match

"J’espérais secrètement continuer l’aventure"

"Collectivement, nous avons réalisé une bonne prestation", explique le gardien Jean-Philippe Gérard. "Même s’il y a encore du travail à effectuer, nous avons évolué à un bon niveau. Affronter une équipe de ce calibre est une bonne façon de se jauger avant la reprise du championnat. Il faut reconnaître que notre deuxième mi-temps a été meilleure que la première. Nous avons été plus constants. Hélas, nous avons encaissé ce deuxième but en fin de partie sur une erreur de positionnement. J’avoue que, secrètement, j’espérais continuer l’aventure en Coupe de Belgique pour, peut-être, rencontrer une équipe de D1 par la suite. C’est un rêve pour tout le monde… Sur le plan personnel, je suis également satisfait de ma prestation même si je n’aime pas trop me jeter des fleurs. Le travail réalisé avec mon homologue Florent Marly porte ses fruits…"

c_JP.jpg



Le noyau de Richelle retrouve enfin des couleurs avant d’affronter l’Eendracht Wervik

"Je vais donner du temps à certains joueurs"

La concurrence est de retour dans le noyau.

Après avoir rencontré plusieurs équipes venant des divisions inférieures, Richelle s’apprête à affronter une formation qui évolue, tout comme elle, en D3 amateurs. Hormis cette information, c’est un peu l’inconnue qui attend les joueurs… "J’avoue ne pas connaître notre adversaire de dimanche", explique avec franchise le coach Benoît Waucomont. "Tout ce que je sais, c’est qu’il sera un cran au-dessus de toutes les équipes rencontrées jusqu’à présent. Lors des matchs précédents, nous avions rencontré exclusivement des formations issues des séries provinciales. Mais c’est une bonne chose de jouer contre une équipe de ce calibre à une semaine du championnat…"

Et bonne nouvelle pour les Richellois, plusieurs joueurs font leur retour dans le noyau après une préparation marquée par les absences. "Cette semaine, nous avons enfin pu réaliser des séances d’entraînement avec un nombre correct de joueurs", poursuit l’entraîneur. "Cela faisait un bon mois qu’on s’entraînait à 12… Il était donc grand temps de retrouver un groupe plus étoffé. Certains joueurs ont accumulé du retard au niveau de la préparation… Je pense notamment à des garçons comme Leroy, Mignon et Spano qui reviennent dans le noyau et à qui je vais donner du temps de jeu ce dimanche".

Ce match face à Eendracht Wervik est donc une bonne façon pour le coach de préparer le championnat qui reprendra ses droits le week-end prochain. À moins que les Richellois remportent cette rencontre et poursuivent dès lors leur aventure en Crocky Cup. Dans ce cas, leur reprise du championnat serait repoussée d’une semaine. Un cas de figure qui arrangerait plutôt bien Benoît Waucomont… "Au vu de notre situation actuelle et de notre préparation, la reprise du championnat tombe un peu tôt pour nous. Nous ne serons pas prêts à 100 % le week-end prochain. Mais si on s’impose ce dimanche, on devra encore jouer un match de Coupe. Ce qui veut dire qu’on aura un match de plus pour préparer la reprise…"

Si les joueurs de Richelle veulent s’offrir cette qualification, ils devront afficher un visage plus conquérant et se transcender par rapport aux semaines précédentes. "Le retour des absents a fait revenir la concurrence", termine l’entraîneur. "Cela devrait être bénéfique concernant le jeu proposé. Il faut que tout le monde élève son niveau. J’ai l’impression que certains sont toujours en vacances… Pour s’imposer, il faudra aussi prendre le match avec la plus grande concentration".

c_DSC_0063.JPG

Richelle a débuté son parcours en Coupe en éliminant facilement son voisin de l’Étoile Dalhem (4-0). Les troupes de Benoît Waucomont éliminaient ensuite, au 2e tour, l'O.c. Nismes (P1 namuroise), surprenant tombeur de Couvin-Mariembourg. Dimanche, les Mosans ont dû s’employer pour sortir aux tirs au but (5-3) les Néerlandophones de Bambrugge. Menant 2-0 à 11 contre 10, les Richellois s’étaient fait rejoindre dans les ultimes minutes. Au 4e tour, Benoît Waucomont et ses hommes accueilleront Wervik (D.16h), pensionnaire de D3 Amateurs en Flandre-Occidentale. "Je n’aime pas savoir juste après le match qui nous jouerons au prochain tour. Jusqu’à présent, ça m’a réussi", glissait subtilement le coach richellois, après la qualification contre Bambrugge.

Quatrième tour de la coupe de Belgique ce week-end dans le stade de la Cité de l'Oie où les troupes de Benoît Waucomont reçoivent le K.e. Wervik, équipe de D3 amateur, C'est sa 20ème saison dans les séries nationales, dont 7 ont été jouées au troisième niveau, Il remporte le titre provincial en 2015, ce qui lui permet de revenir au niveau national pour la première fois depuis 15 ans et d'intégrer la Division 3 Amateur, nouvellement créée. Pour préparation, Richelle s'est incliné 4-2 face à La Calamine en match d'inauguration du terrain synthétique de F.c. Warsage avec des but de Dominique Salimou et Kevin Spano. Du côté de l'infirmerie, l'incertitude plane sur William Renauld, Greg Mignon, Greg Perséo, Martin Leroy, Anthony Niro et autre Charles Weber, toujours en attente de diagnostic. Emil Hilgers est toujours en vacances.

Richelle aussi sur Salamone

Il reste un peu plus de deux semaines à La Calamine pour trouver un voire deux attaquants de pointe susceptibles de venir concurrencer Herman Tapsoba, bien seul actuellement. Pour se renforcer en vue du championnat qui recommence bientôt, le club pense à Giuseppe Salamone, déjà testé face à Seraing. L’ancien attaquant d’Herstal était présent au match amical face à Richelle, en qualité de spectateur et non sur la pelouse, en raison d’une blessure. "Il s’agit d’une petite tendinite et je devrais être apte dès ce week-end", nous disait-il. Mais son transfert à La Calamine ne s’est pas encore concrétisé, alors que tous les feux semblaient au vert ce mardi en début de soirée, tant du côté du coach que du joueur et de son agent. "Mais le président est encore un peu réticent et veut me revoir jeudi et samedi lors du match à Tongres. Le coach me veut et sportivement, on est d’accord, mais tout ça rebat un peu les cartes… Je vais réfléchir", ajoutait l’attaquant, également pisté par… Richelle.

Un club qu’il a donc eu l’occasion de voir ce mardi à Warsage. Alors que le joueur donnait sa priorité à La Calamine, qui a l’avantage d’évoluer en D2 amateurs, le club germanophone ne doit plus trop tergiverser s’il veut le faire signer. Les prochains jours s’annoncent déterminants.

c_DSC_0252.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

09 août 2017

Coupe de Belgique 2017-2018 - 3ème tour

P2-Coupe.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie - Visé

Les buts par: Julian Bisconti et Benoît Simon


Les photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Simon, Wangermez, Bisconti, Parreira, Castela, Renauld, Laruelle, Hansen et Perséo.

Réserves: Marly, Piccoli, Pohl et Salimou

Bambrugge: Vervaene, Vinck, Bauwens, Keymolen, Arnolis, Goossens, Van Der Hoeven, Ingels, Coppens, Lammens et Arijs

Réserves: Goossens, Delmoitie, Bambust et Van Den Bossche

Arbitre: Jérôme Meys assisté de Kevin Gonzalez Alarma et Adrien Guisse).



Richelle qualifié par le chas de l’aiguille

Richelle a dû batailler plus que prévu pour éliminer Bambrugge, club de Flandre-Orientale venant de descendre en P2. Tout s’était pourtant (presque) bien déroulé en 1 ère mi-temps, avec l’exclusion de Van Der Hoeven pour avoir repoussé le ballon de l’épaule à même la ligne de but. Dans la foulée, Julian Bisconti ouvrait le score sur pénalty, d’un contre-pied parfait. "Mon joueur repousse le ballon avec le haut de l’épaule, il n’y a donc pas faute et cette phase change tout le match", pestait l’entraîneur de Bambrugge, Levi Jacobs.

Seule ombre au tableau pour Richelle en 1 ère période: la sortie sur blessure de Greg Perseo. "Il a senti à nouveau une gêne et nous n’avons donc pas pris de risque à son sujet", expliquait l’entraîneur mosan Benoît Waucomont. Richelle doublait ensuite le score après la pause, via Benoît Simon. Alors que le contexte était ultra-favorable aux locaux, les visiteurs avaient le mérite de ne pas perdre espoir et réduisaient le score à un quart d’heure de la fin, avant d’égaliser, in-extremis, à la dernière minute. Entre-temps, Benoît Simon recevait un carton rouge direct et les esprits s’échauffaient quelque peu. "L’adversaire me shoote dedans. En me relevant, je le repousse et il se laisse bien tomber", regrettait le défenseur richellois.

Les hommes de Benoît Waucomont gardaient finalement leur sang-froid pour s’imposer lors de la séance de tirs au but. "Je ne retiendrai que la qualification. Nous savions que cette équipe a de la qualité et nous nous sommes peut-être relâchés inconsciemment après le 2-0. Mon noyau est très étroit pour le moment, j’espère récupérer du monde pour le début du championnat", concluait Benoît Waucomont. Au prochain tour, Richelle affrontera l’Eendracht Wervik (D3 Amateurs).

c_DSC_0200.JPG



Troisième tour de la coupe de Belgique ce week-end dans le stade de la Cité de l'oie où les troupes de Benoît Waucomont reçoivent Bambrugge, équipe de P2 dans la province de Flandre-Orientale, adversaire du R.f.c. Wetteren (1-1 / 4-2) et du R.c. Hades (0-1) aux tours précédents de cette Croky Cup 2017 - 2018.

De son côté et suite au bouleversements de championnat la P2 de Michaël Mager se rend à Hombourg pour une rencontre amicale.

Richelle est de retour au stade de Visé

Après l’Etoile Dalhem (P3) et l’Oc Nismes (P1), Richelle s’apprête à accueillir le Racing de Bambrugge, sociétaire de P2 anversoise, ce dimanche. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le tirage au sort de la Coupe de Belgique n’est guère défavorable aux Richellois: "C’est vrai que l’on peut s’estimer heureux", commente Benoît Waucomont, "pour être honnête, avant de disputer chacune de ces rencontres, je ne veux même pas savoir sur qui nous risquons de tomber et jusqu’à présent, cela se passe bien. Je suis heureux d’avoir évité un déplacement à Nismes ou à Bambrugge, le seul déplacement que je voulais bien faire, c’est à Dalhem (rires). Non, plus sérieusement, c’est assez sympa comme tirage."

Si les deux premières rencontres se sont disputées sur le terrain de RIchelle, ce troisième tour se disputera au Stade de la Cité de l’oie. "Ce sera une découverte pour moi", ajoute le coach, "et j’en suis heureux car cela va me permettre, à moi, comme à certains joueurs, de prendre mes marques sur ce terrain."

Le week-end dernier, face au tombeur de Couvin-Mariembourg, Richelle a assuré le boulot: "pour l’occasion, j’ai essayé un nouveau système de jeu en fonction des joueurs dont je disposais. J’ai pu voir une belle circulation de balle mais nous ne nous sommes pas créé beaucoup d’occasions. En seconde période c’était un peu mieux et nous avons pu faire la différence. Il y a eu plus d’occasions mais il nous a chaque fois manqué un petit quelque chose."

S’il ne s’est évidemment pas intéressé plus que ça à son adversaire du jour, Benoît Waucomont a d’autres soucis: "Je ne dispose pas d’un gros noyau et aux entraînements, nous ne sommes souvent qu’une douzaine. Ce n’est donc pas l’idéal pour effectuer une préparation optimale mais il faut faire avec. Avec de plus en plus de joueurs qui partent en vacances à n’importe quel moment, ce n’est pas évident. Ceux qui sont là font le boulot mais il faut prier pour qu’il ne leur arrive rien et qu’ils ne se grillent pas avant le début du championnat à Habay. Ce qui me tracasse le plus, c’est la blessure de Weber. J’espère que ce ne sera pas trop grave. S’il s’avérait que les croisés sont touchés, il faudrait lui trouver un remplaçant…"

Pour match de préparation ou entrainement, Richelle à partagé (1-1) ce mardi soir face à Fize avec un nouveau but de Dominique Salimou tandis que la P2 s'inclinait 4 à 1 en amical à Sart. Pour cette rencontre, Charles Weber risque d'être sur la touche pour blessure.

c_CW.jpg

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

05 août 2017

Coupe de Belgique 2017-2018

P2-Coupe.jpg


Adresse: Richell' Arena - Richelle

Les buts par: Dominique Salimou (2)


Les photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Gérard, Piccoli, Simon, Wangermez, Laruelle (75' Deghaye), Renauld (68' Lecocq), Parreira Batista, Hansen, Weber (58' Hilgers), Pohl et Salimou.

Réserves: Marly, Deghaye, Lecocq et Hilgers .

Nismes: Raya Garcia, Nicolas, De Bels, Vanlerberghe, Wanschoor, Sanchez-Manjon (59' Broutin), Leurquin (65' Gravier), Zamperetti, Perot, Poupaert (59' Nava Fernandes) et Perot.

Réserves: Broutin, Gravier, Nava Fernandes.

Arbitre: François Krack assisté de Julien Gabriel et Félix Kagaju..



L’attaquant offre la qualification à Richelle: deux tirs cadrés, deux buts
 
Salimou a fait la différence

Une semaine après avoir éliminé son voisin, l’Etoile Dalhem (P3), Richelle a sorti Nismes (P1 namuroise), une formation qui avait créé la surprise du chef en éliminant Couvin-Mariembourg (D3 amateurs) au premier tour de la Coupe de Belgique. Cette qualification pour le 3e tour de la Croky Cup, les ouailles de Benoît Waucomont la doivent au réalisme de Dominique Salimou. Ce dernier est parvenu à trouver la faille sur ses deux plus nettes occasions. Il s’agit d’ailleurs des deux seuls tirs cadrés de cette rencontre!

c_DSC_0002.JPG

Dans un premier temps, Dominique Salimou, à l’affût de la moindre erreur défensive, profitait d’une perte de balle de Wanschoor pour planter sa première rose de la journée. Après l’ouverture du score à l’heure de jeu, l’homme du match, malgré un style plutôt déconcertant, a annihilé tout suspense en fin de partie. Très bien positionné en seconde zone, il a fait le break suite à un coup de coin parfaitement botté par Marty Lecocq et une déviation subtile de Nicolas Hansen.

c_DSC_0168.JPG

Satisfait, le T1 local ne s’enflammait cependant pas après ce précieux succès. "J’avais insisté sur deux éléments: la possession de balle et la circulation de celle-ci. Certes, nous ne sommes pas parvenus à nous procurer énormément d’occasions, mais les ingrédients étaient là", énonce-t-il en jetant un coup d’œil en direction de Charles Weber, blessé au genou. "Il a fallu gérer ses efforts. Un joueur revenait de vacances, un autre n’a qu’un entraînement dans les jambes et il faisait chaud. L’autre point positif est le fait que nous n’avons pas permis à notre adversaire de se créer de nombreuses opportunités de marquer".

Malgré l’élimination, Christophe Corbisier tenait à positiver. "Nous avons affiché un visage séduisant lors du premier acte. Je trouve que nous étions toujours dans le coup après la pause face à une formation qui, sur le papier, nous est supérieure", énonçait un homme qui avait modifié son onze de base par rapport à la semaine dernière. "Il y avait pas mal de changements, certes ! Mais nous nous sommes montrés solides. Nous avons bien fait tourner le ballon, mais nous ne sommes pas parvenus à nous montrer suffisamment dangereux offensivement".

Au 3e tour, Richelle recevra Brambrugge (P2).

c_Sans-titre-1.jpg

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Yannick Goebbels - La Meuse


Sur papier, Richelle est favori face à Nismes

"Le plus motivé passera"

Si, le week-end dernier, Richelle n’a éprouvé aucune difficulté à sortir l’Étoile Dalhem (4-0), sociétaire de troisième provinciale, de la Coupe, ce dimanche ce sera une autre paire de manches. Pensionnaire de première provinciale namuroise, l’OC Nismes ne part pourtant pas avec les faveurs des pronostics: "En Coupe, la division n’a pas grande importance", commente Benoît Waucomont. "Nismes vient tout de même de sortir Couvin-Mariembourg de la Coupe, il convient donc d’être très attentifs."

Sur l’adversaire du jour, le coach de Richelle ne possède guère d’informations: "Non, c’est vrai", reconnaît l’intéressé. "Mais je pense surtout que nous devons d’abord nous occuper de nous avant de songer à l’adversaire. Nous venons de disputer un match amical face à Warnant et nous nous sommes inclinés 1-3. Nismes, a beau évoluer un échelon plus bas, il n’a absolument rien à perdre et sera très motivé à l’idée de passer un tour supplémentaire. Ce que j’espère c’est que mes joueurs auront aussi faim de victoire que nos adversaires…"

Vainqueur du derby face à Couvin-Mariembourg au tour précédent, le mentor nismois Christophe Corbisier refuse de s’enflammer avant de rendre visite à Richelle. "Ça reste un match", lâche-t-il, implacable. "Je suis d’accord qu’il y a du prestige, mais c’est surtout de la préparation pour le championnat. Je ne compte d’ailleurs pas m’adapter à Richelle: on va là-bas pour préparer la reprise, on testera donc plusieurs systèmes de jeu." L’entraîneur viroinvalois n’a d’ailleurs pris aucun renseignement sur son futur adversaire. Distants d’environ 150 kilomètres du club liégeois, les Nismois partiront en co-voiturage et sans rendez-vous d’équipe préalable. "On ne fait pas de cette rencontre quelque chose de particulier", soutient Corbisier. "Maintenant, c’est clair qu’on va la jouer à fond!"

"Du respect"

Quand il s’agit de manier le ballon, Miguel Parreira est toujours là. Le milieu de terrain richellois savoure logiquement ce premier succès en coupe: "Nous avons eu la chance de marquer très rapidement ce qui nous a placés dans les meilleures conditions possibles. Tout s’est enchaîné pour le mieux ensuite. Quand ils ont eu un joueur exclu, c’est devenu plus facile. Déjà à onze contre onze, nous étions supérieurs à notre adversaire."

La supériorité des joueurs de Benoît Waucomont n’a échappé à personne pourtant, en seconde période, le rythme a baissé d’un cran… "Nous avons rapidement inscrit un troisième but au début de la deuxième mi-temps. À partir de ce moment, il n’y avait aucun intérêt à presser sans cesse. Nous avons avant tout respecté l’adversaire qui s’est battu avec ses armes."

Sans s’emballer, Miguel Parreira se montre satisfait de la version 2017-2018 de Richelle: "Je pense que qualitativement, nous sommes plus forts que la saison dernière. Des garçons comme Charles Weber ou Benoît Simon font du bien à l’équipe tout comme Salimou d’ailleurs et en plus, ce sont de bons gars, à Richelle on veille toujours à la mentalité des joueurs."p>

c_DSC_0082.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |