03 mai 2017

Tour final 2016-2017: Premier tour

2497775112.23.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie à 4600 Visé

Le but par: Kevin Laruelle


Les photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Gérard ; Leroy (90' Lachambre), Niro, Mignon, Deghaye, Hansen (54' Massau), Spano, Parreira, Renauld (75' Laruelle), Perséo et Castela..

Réserves: .

Tournai: .

Réserves: Henneton, Destrain, Diakhaby, Vanderhaeghe, Pio, Dauchy, De Coninck, Ba, Benaissi, Richard et Breleur (84' Van Wynsberghe)..

Arbitre: Kevin Alexis assité de Kevin Lobet et David Orban.



Tour final D3 amateurs: Rebecq, Verlaine et Richelle qualifiés, exploit pour Mormont, Tamines sauvé

Alors que l’on pensait se diriger vers un match nul et les prolongations, Richelle trouvait la faille en toute fin de rencontre grâce à un beau petit lobe de Kevin Laruelle. Terrible désillusion pour Tournai qui perd tout à une minute du terme. Les visités réalisent, là, un petit hold-up pour se hisser au tour suivant!

Et au tour suivant, ce sera Verlaine qui s'est qualifié aux penalty face à Tilleur.

c_DSC_0227.JPG



Richelle passe grâce à Gérard et Laruelle

Le gardien a tout arrêté, le joker a marqué à la 89'

Tournai méritait de se qualifier mais le gaspillage des occasions et les arrêts de Gérard leur ont joué un mauvais tour. Avec un but en fin de match, Laruelle a envoyé ses couleurs au tour suivant où les attend Verlaine. Richelle peut toujours monter…

"On réédite le tour final façon Richelle: on fait un mauvais match mais on se qualifie!", s’étonnait le président mosan Fabian Bruwier en rappelant le scénario qui avait vu son équipe monter au niveau national en 2015. Hormis un premier quart avec une belle occasion de Manu Castela (12'), Richelle subissait en effet la loi de Tournai, pourtant privé de plusieurs titulaires habituels. Le reste de la rencontre voyait surtout le gardien Jean-Philippe Gérard résister à toutes les occasions tournaisiennes, parfois avec chance (une "savonnette" avec un effet boomerang du ballon à la 53') ou avec l’aide de ses équipiers (double sauvetage de Kevin Spano et Martin Leroy devant la ligne de but à la 67'). Mais on ne comptait plus les duels gagnés, notamment face au remuant Ba.

"D’ordinaire, je ne fais pas ce genre de commentaire mais je n’ai qu’une chose à dire: j’ai un gardien qui a sauvé le match et qui l’a gagné quasiment à lui tout seul", clamait Christophe Brunet après le coup de sifflet final. "Oui, nous avons eu les occasions mais nous ne les avons pas concrétisées: on ne peut rien revendiquer", résumait l’ancien sérésien Christophe Préseaux, l’adjoint de Thierry Pister à Tournai.

A l’inverse, Richelle frappait sur sa première occasion en fin de match avec une ouverture de Miguel Parreira pour Kevin Laruelle, entré au jeu à un quart d’heure de la fin, et un lob qui mystifiait Henneton. Le gardien tournaisien évitait même le 2-0 face à Grégory Perséo dans les arrêts de jeu. "Cela fait plaisir pour le coach et pour le remercier de la saison qu’il a réalisée avec nous", confiait le joker mosan. "Miguel Parreira a fait sauter le ballon au-dessus de la défense. Au départ, je voulais tirer en force puis j’ai vu le gardien avancé et j’ai préféré le lober. J’ai eu droit au bisou de mon frère Olivier qui venait me voir pour la première fois!"

DSC_0233.JPG

Une qualification typique pour Richelle
 
"Pas un hold-up mais immérité en partie"

Richelle au 2e tour, c’est le hold-up parfait?

"Je ne vais pas parler de hold-up mais je vais dire que c’est en partie immérité, vu le jeu proposé par Tournai. Ce match a été difficile. On va dire que c’est une qualification à la richelloise. Cette victoire, nous avons été la chercher vraiment avec nos tripes. Nous étions bien obligés de proposer ce jeu face à un beau groupe et de belles individualités capables de faire la différence à n’importe quel moment. Il fallait agir en groupe, ce que nous n’avions pas fait les deux dernières semaines. Nous étions déjà qualifiés pour le tour final, on a un peu laissé aller. On avait à cœur ce dimanche de remettre les choses au point et on l’a fait."

En enchaînant les arrêts, vous vous êtes sentis presque imbattable au fil du match?

"Quand un gardien sort quelques ballons, il se dit à un moment donné que la chance a choisi son camp et que nous pouvons faire la différence à la moindre opportunité. Cela sans doute aussi joué dans la tête des Tournaisiens. Ce petit manqué défensif de leur côté, nous en avons profité au bon moment pour nous. Vu le temps qu’il restait, on a fait bloc pour garder la qualification."

Quel était le ballon le plus difficile du match?

"Il y a eu un tir à bout portant. Va-t-elle dedans ou pas si je ne la touche pas? Finalement, les balles difficiles sont les bêtes frappes des 30m, qui rebondissent un peu. Là ce serait impardonnable de les relâcher. Et j’ai eu un peu de chance sur ma seule savonnette (rires)."

jpg.jpg

Tournai a gaspillé, à l’image de sa saison

Le tour final de Tournai s’est déjà arrêté du côté de Richelle malgré une nette domination

Tournai est éliminé à cause d’un but concédé à la 88' d’un match qu’il dominait: voilà la loi cruelle du tour final!

Thierry Pister devait composer avec les absences de dernières minutes de Chantry, Motury et Glebocki. Malory Destrain en profitait pour fêter, à 16 ans, sa première titularisation de la saison alors qu’Axel Pio prenait lui place sur la gauche de la défense. Sylvio Breleur héritait du brassard de capitaine mais aussi de la pointe de l’attaque. Les visiteurs mettaient un peu de temps à entrer dans cette rencontre. Les Tournaisiens se créaient pourtant les plus belles possibilités via Ba et Richard qui ne trouvaient pas la faille. Le scénario se répétait en seconde période avec des Tournaisiens ultra-dominateurs dans tous les domaines du jeu mais Breleur, Ba et Richard se loupaient à de multiples reprises ou tombaient sur un bon Jean-Philippe Gérard. Et ce qui devait arriver arriva à deux minutes du terme avec un but de Kevin Laruelle qui vient définitivement arrêter la saison des Tournaisiens. Thierry Pister était dégoûté et en voulait à plusieurs de ses joueurs. "C’est triste quand même. C’est toujours la même chose, une occasion un but et nous… Il y en a toujours qui défendent le gardien mais je ne peux plus l’accepter. Je pense que je vais exploser, je pète un plomb! Nous avons déjà perdu beaucoup de points de la sorte cette année. En face, le portier prend tous les ballons et notre gardien... Et devant, Mamadou Ba, il veut aller plus haut, qu’il y aille. Même chose pour Alan Richard, ils peuvent y aller tous les deux!", lâchait Thierry Pister qui se montrait très lucide sur le déroulement de la rencontre. "Quand tu vois les supporters qui font le déplacement, c’est extraordinaire, nous avons quasiment joué à domicile. Tu ne peux pas dire que tu fais un mauvais match, tu es plus fort que l’adversaire mais le réalisme était de l’autre côté. J’avais prévenu sur le banc que la première occasion adverse aurait été convertie. Et c’est arrivé. Je déteste les vacances", concluait le coach gantois. Les deux heures de route ont sans doute dû paraître assez longue dans le bus tournaisien qui ne bougera plus cette saison…

DSC_0014.JPG



Richelle veut conclure avec les honneurs

Les Richellois reçoivent Tournai (D.15h) dans le cadre du tour final et ont à cœur de bien terminer

Grégory Mignon ne voit pas de réel favori.

Deux ans après leur montée en Promotion, les Mosans vont disputer le tour final de ce qui est désormais devenu la D3 Amateurs. Premier obstacle à franchir: Tournai. Les deux équipes feront face à l’inconnu, puisqu’elles s’affronteront pour la première fois de leur histoire.

c_DSC_0119.JPG

Ejecté de la 3e place (honorifique) lors de l’ultime journée de championnat, Richelle a envie de conclure sa saison d’une meilleure manière au tour final. Les deux dernières défaites en championnat (contre Cointe et à Huy) font un petit peu tache dans une saison où les objectifs ont été remplis. "Nous avons une revanche à prendre par rapport à ces deux dernières prestations, qui ne reflètent pas notre saison", explique le capitaine Grégory Mignon. "On a entendu à certains moments de la saison que Richelle n’était pas à sa place, nous avons maintenant l’occasion de remettre les pendules à l’heure. L’objectif sera bien sûr de gagner ce match, mais si nous devions nous faire éliminer il faudra avoir tout donné et sortir avec les honneurs", continue-t-il.

Le tirage au sort a été plutôt favorable à Richelle, qui évite un long déplacement puisqu’il affrontera Tournai dans ses installations. Le joueur de 35 ans préfère toutefois tempérer cet avantage. "Je ne suis pas sûr que ce soit un réel atout, car nous n’avons pas beaucoup été en réussite cette saison à domicile. Je l’explique difficilement… peut-être que l’adversaire est plus motivé lorsqu’il joue dans nos grandes installations. Nous avons un peu manqué d’ambition à certains moments, alors que nous aurions pu continuer à talonner Tilleur et Durbuy. Le potentiel est là, mais nous sommes un peu tombés dans la facilité contre les petites équipes."

Grégory Mignon ne voit pas de réel favori pour cette rencontre à élimination directe. "Ce sera du 50-50, nous sommes capables de les faire tomber. Je prends ce match comme une récompense de fin de saison, mais il ne faudrait pas qu’elle se transforme en cadeau empoisonné. Il s’agira quoi qu’il arrive de notre dernière rencontre à domicile, on doit une petite revanche à nos supporters, j’espère qu’ils seront fiers de nous", conclut-il.

c_DSC_0012.JPG

Christophe Burnet espère quitter Richelle sur une victoire

"Ce tour final, c’est du bonus"

L’entraîneur de Richelle, Christophe Burnet, espère voir un autre visage de la part de ses joueurs face à Tournai. "On peut dire que la trêve de Pâques ne nous a pas fait du bien, puisqu’on restait sur une série de 13 points sur 15 avant cela. J’ai à nouveau ressenti de l’engouement cette semaine chez mes joueurs, c’est de bon augure pour dimanche." Le coach mosan s’est renseigné sur cet adversaire un petit peu inconnu. "Tournai possède de bonnes individualités et est bien organisé. C’est du costaud. Ils évoluent dans une série qui est un peu plus forte que la nôtre. Je m’attends à un vrai match de tour final, où chaque équipe va se rendre coup pour coup. Je pense que personne ne partira favori pour cette rencontre. Ce serait bien de passer au moins un tour, on pourrait ensuite jouer un derby. Personnellement, j’aimerais quitter Richelle par une victoire à domicile", termine-t-il.

Une équipe de Tournai qui est quasi inconnue pour les joueurs de Christophe Burnet, puisqu’elle n’évolue pas dans la même série. Les Richellois se sont donc logiquement renseignés sur leur futur adversaire, qui a de son côté terminé 5e de son championnat. "Nous avons regardé la vidéo de leur match au RWDM (NDLR: défaite 4-0 face au champion) et je sais qu’un de leur meilleur joueur est blessé. Mais c’est vrai qu’on part un peu dans l’incertitude, même si notre coach se renseigne à leur sujet et qu’il nous en dira plus. Nous avons déjà affronté Léopold Uccle, qui a terminé 8e dans leur série et contre qui nous avions fait 2-2. Je pense que le niveau général de leur compétition est, dans l’ensemble, un peu plus élevé que la nôtre. Il ne faudra vraiment pas prendre ce match à la légère!"

c_Sans-titre-1.jpg

Richelle ne sera pas le village le plus convivial de Wallonie pour Tournai ce dimanche

Passé de la P4 à la D3 en moins de 10 ans. Quelle progression!

Richelle, un nom que certains d’entre nous découvrent pour la première fois ces derniers jours après le tirage au sort du tour final de la D3 amateurs qui emmènera les Tournaisiens du côté de ce village de la région de Visé. 700 âmes pour un club qui a vu le jour en 2006 en provinciale 4 avant de monter les échelons un à un et de rejoindre les divisions nationales en 2015. Après une première saison de bonne facture en promotion, le club mosan s’est donné les moyens d’atteindre le top 5. 4e du classement avec 43 points, Christophe Burnet et ses hommes ont terminés la phase classique avec 3 unités de plus que Tournai mais avec 9 buts inscrits de plus et 10 concédés de moins. Comme Tournai, le club de Richelle reste sur deux défaites. Mais pas contre des ténors de la série. "Cela ne veut rien dire, le championnat est derrière nous. Maintenant c’est autre chose. Ce sont des rencontres de coupe. Tu peux tirer la meilleure équipe et gagner ou hériter d’une plus petite formation et perdre. Chaque année il y a des surprises et j’espère que cela va être nous cette saison", explique Thierry Pister. Le coach tournaisien qui a pu analyser l’équipe de Richelle estime qu’elle ressemble fort à la formation de Manage qui avait battu Tournai 3-1. "Nous avons montré le type de jeu proposé hier au groupe. C’est une équipe qui joue vite vers l’avant et qui tente bien souvent de jouer le hors-jeu en défense. Nous devrons être au top pour l’emporter. Nous avons tout les deux envie de gagner et la forme du jour sera importante"




18198450_10154437744846269_8505741215612214089_n.jpg

Richelle reçoit donc Tournai ce dimanche au Stade de la Cité de l'Oie dans le cadre du tour fina 2016-2017. "Nous sommes contents de jouer à domicile", souffle Alain Finet. "Nous évitons ainsi un long déplacement et jouerons face à une équipe qui a totalisé 40 points soit 3 de moins que nous." Un match que Martin Leroy pourra disputer puisque son exclusion suite à deux cartes jaunes à Huy, ne compte pas pour le tour final. A noter que ces matches sont à élimination directe en une manche. En cas de succès, les hommes du "Présibian" Bruwier rencontreront le vainqueur de la rencontre Tilleur - Verlaine.

Sans-titre-1.jpg

Déplacement abordable pour Tournai: "Mission Richelle"

logoRFCT-e1463047054722.jpgLes Tournaisiens ont un coup à jouer du côté de Visé.

Le R.f.c. Tournai aurait tort de ne pas y croire. Les hommes de Pister se déplaceront à Richelle, quatrième de D3B. Fidèle à lui-même, Pister ne sous-estime pas l’adversaire.

Le sort aurait pu être moins clément avec Tournai. Les protégés de Thierry Pister évitent les ogres de Rebecq, des Francs Borains ou encore de Tilleur pour leur première manche du tour final de D3.

C’est en effet Richelle, le club héritier de Visé qui se dresse sur la route du R.f.c.Tournai. Cette équipe a terminé quatrième de D3B, avec 43 unités. Si ce nom ne dit pas grand-chose aux amateurs de foot de Wallonie Picarde, Thierry Pister a pu nous en dire un peu plus sur cet adversaire. "Nous avons préparé ce tour final et notre scout a pu visionner Richelle plusieurs fois. Il m’en est revenu que cette équipe est très costaude et qu’on peut la comparer à Manage, contre qui nous avons eu des problèmes cette saison", explique le Gantois.

La rencontre se disputera dimanche à Visé.

D’autres paramètres que le talent et la tactique entreront bien sûr en ligne de compte. "Comme la forme du jour!", poursuit le T1 tournaisien. "Nous aurons droit à un long déplacement. Ce n’est pas l’idéal. C’est aussi dommage d’évoluer en déplacement, pour nos supporters. Mais bon, je suis confiant. Le groupe est bon même s’il est un peu fatigué. Je suis sûr que nous allons bien réagir et que la page "RWDM" est tournée."

Chantry incertain et quelques absents en vue dans le groupe tournaisien pour le match du tour final de dimanche à Richelle.

"En plus d’Ambroziewitz et Habbas, dont la saison est terminée, je devrai peut-être me passer de Bastien Chantry, qui ressent toujours une pointe au mollet" déplore le coach Pister. "Motury attendait le feu vert du kiné et notre gardien Tom Henneton se plaint du dos."

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.