05 avril 2017

Chez le leader, Durbuy: Championnat D3 ACFF B

1956234394.jpg


Le but par Julian Bisconti


Les compositions:

Durbuy: Genchi, Bosman, Colin, Vuza Samba, Lebe, Wanderson, Guillaume, Fransquet, Sarr, Marchal (83' Gahfghaf) et Kita.

Réserves: Ancia, Ghafghaf, Prieto et Milosevic.

Richelle: Gérard, Deghaye, Niro (60' Castela), Bisconti, Laruelle, Massau, Leroy, Mignon, Renauld (75' Lecluse), Spano et Perséo.

Réserves: Lachambre, Castela, Lecluse et Hilgers.

Arbitre: Jérôme Meys assisté de Quentin Lesceux et Christophe Berbiers.



En visite chez le leader

Après une première période pauvre en qualité, les visiteurs ouvraient la marque à la 65e minute par Julian Bisconti. Mais les leaders réagissaient rapidement en égalisant. Proche de la bonne opération, Richelle n’est donc pas parvenu à infliger la troisième défaite de la saison à Durbuy.

Suite à ce résultat, en cas de succès ce dimanche face à Verlaine, Tilleur reviendra à trois points de Durbuy. Voilà de quoi relancer la course au titre lors de cette dernière ligne droite.

Il a fallu un grand Durbuy pour arracher le nul

Richelle pas loin de se payer la tête du leader

Cette équipe de Richelle ne réussit décidément pas à Durbuy. "Nous avons péché par suffisance en première période. Nous n’étions qu’à 90% dans ce match. Il nous a manqué les 10% de lucidité pour mettre nos occasions franches au fond après la pause", confie Michaël Lebe. En effet, il aura fallu que Richelle ouvre la marque pour que Durbuy se mette enfin à jouer de manière un peu plus libérée. "Il y a eu beaucoup trop d’erreurs d’appréciation et beaucoup trop de mauvais choix de notre part en première mi-temps", analyse Kévin Guillaume. "Je ne sais pas si c’est dû à la peur de mal faire ou au fait que Richelle était bien en place. Toujours est-il que nous avons seulement commencé à jouer au football durant la dernière demi-heure de jeu. Le but de Richelle nous a réveillé", poursuit celui qui a égalisé dans la foulée.

Le coach richellois Christophe Burnet, qui effectuait son grand retour du côté de Durbuy, a donc bien failli jouer un vilain tour à ses anciennes couleurs. "Je ne dirais pas que nous sommes la bête noire de Durbuy. Nous sommes juste la seule équipe qui ose aller chercher les Durbuysiens loin dans le jeu", souligne l’entraîneur dont l’équipe a proposé une solide opposition face au leader de la compétition. "Mes gars étaient au rendez-vous! Il aura fallu un très grand Durbuy pour nous arracher le match nul ce samedi soir. Je tire d’ailleurs un grand coup de chapeau à ma défense qui a bien résisté à l’impact mis par les Durbuysiens lors de la dernière demi-heure de jeu". Ce match nul permet à Richelle de rêver encore un peu plus du tour final.

Richelle fait une  nouvelle fois trébucher  les Durbuysiens!

C’est la troisième fois cette saison que Richelle parvient à faire trébucher le leader Durbuy. Ce samedi, il a fallu attendre le but de Richelle pour que les hommes d’Hervé Houlmont se réveillent.

Il est vrai aussi que les Durbuysiens n’ont pas souvent été aidés par les décisions du juge de ligne en seconde période, ce dernier levant son drapeau plus souvent qu’à son tour sur des hors-jeu parfois imaginaires. Comme lorsque Wanderson Da Silva, venu de la deuxième ligne, récupère le ballon sur le flanc pour filer seul vers le but adverse. "C’est ce même juge de touche qui avait annulé les deux buts de Durbuy à Tilleur", note Bernard Jamagne, le délégué de Durbuy.

Cependant, il est facile de se retrancher derrière les décisions de l’arbitre quand cela ne tourne pas comme on le voudrait. Et ça, Hervé Houlmont, l’entraîneur de Durbuy, en est parfaitement conscient. "Ce résultat est frustrant mais nous ne devons nous en prendre qu’à nous-mêmes", souligne le coach. "Nous avons eu les occasions pour faire la différence après l’heure de jeu. Mais il nous a manqué cette grinta devant le but pour mettre nos ballons au fond. Il faut aussi reconnaître le fait que nous sommes tombés sur une équipe belle de Richelle. Ceci dit, rien n’est mal fait. Nous avons toujours notre sort en main : il nous reste encore quatre points à aller chercher pour être sacré champions. C’est faisable!"



C'était sans doute la tête d'affiche ce samedi soir avec la visite chez le premier classé. A l'aller, les richellois l'avaient emportés 3 buts à 2 mais avaient aussi perdu Nicolas Hansen, sur fracture pour une très longue période. Nul doute aussi qu'il y aura de l'intensité dans cette rencontre puisque en cas de victoire, les locaux ne seraient plus qu'à un petit point du titre. Du côtés des troupes de Christophe Burnet et de son capitaine Greg Mignon tout fraîchement papa, ce serait une belle occasion (pour le tour final) de laisser Verlaine à distance (4pts) en sachant leur déplacement à Tilleur le lendemain.

Le coach a sélectionné 14 joueurs. Il a repris le même noyau qui a affronté Aische mis à part Miguel Parreira et Julien Duysens qui sont en vacances tandis que Manu Castella est lui de retour de voyage

A Durbuy, Houbart a passé mardi un examen et sa déchirure au mollet est confirmée. Il est out entre trois et six semaines. Sa saison semble donc terminée. Gêné au tendon d’Achille, Genchi a eu un entraînement plus léger. Bodson s’est entraîné avec l’équipe B. Jérosme, suspendu, manquera le match contre Richelle.

c_DSC_0019.JPG

Durbuy peut être champion ce dimanche

La dernière défaite concédée par Durbuy? C’était face à Richelle (3-2) ! Les hommes de Christophe Burnet entendent bien rééditer le même exploit ce samedi (20h). "D’autant qu’un succès nous assurerait de terminer sur la troisième marche du podium", confie l’entraîneur. Mais il empêcherait aussi les Luxembourgeois d’espérer décrocher le sacre de champion dès dimanche.

En effet, une victoire des hommes de Hervé Houlmont face à Richelle conjuguée à une défaite de Tilleur face à Verlaine ce dimanche, permettrait à Durbuy de faire sauter les bouchons de champagne à deux journées de la fin du championnat. "Personnellement, je préférerais fêter le titre, le week-end prochain lors de la venue d’Aische. Si le champagne est au frais? Bonne question! Je n’en ai aucune idée. Peut-être que Pol Tintin a déjà caché quelques bouteilles dans un coin… Blague à part, avant de parler de titre, il faut d’abord venir à bout de cette équipe de Richelle", souligne Yannick Prieto dont ce sera la dernière à Durbuy.

La dernière défaite concédée par Durbuy était face à Richelle (3-2). Yannick Prieto espère prendre sa revanche par rapport au match aller et jouer ainsi un vilain tour à son ancien coach, Christophe Burnet.

Richelle, une équipe qui ne réussit pas à Durbuy cette saison

L’équipe de Richelle a, jusqu’à présent, été la seule à secouer les filets de Durbuy à huit reprises cette saison (5-1 en préparation et 3-2 à l’aller). Un véritable exploit quand on sait que le point fort de l’équipe emmenée par Hervé Houlmont est son assise défensive." Le 5-1 pris en préparation est logique : nous étions toujours en train de régler certaines choses point de vue système de jeu", relativise Yannick Prieto.

En revanche, la défaite concédée au match-aller lui laisse comme un goût amer en bouche. "Nous avions réussi à revenir à 2-2 tard dans la partie et, au lieu de nous contenter de bloquer les assauts de Richelle, nous avons voulu forcer les choses en allant chercher les trois points. Malheureusement, cela s’est retourné contre nous puisque nous nous sommes fait prendre en contre dans les arrêts de jeu."

Le défenseur durbuysien sait que son équipe n’aura pas la tâche facile ce samedi soir. "La formation de Richelle n’a pas le choix: elle devra gagner si elle veut pouvoir accéder à la 3e place du classement. De notre côté, nous n’avons pas le droit à l’erreur non plus : une victoire nous permettrait de mettre la pression sur Tilleur qui reçoit Verlaine le lendemain.

c_DSC_0055.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.