05 mars 2017

Contre Mormont: Championnat D3 ACFF B

2497775112.17.jpg


Adresse: Stade de la Cité de L'oie, rue de Mons à 4600 Visé


Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Lachambre, Niro (46' Parreira Batista), Castella Cerro, Lecluse (45' Bisconti), Massau, Leroy, Mignon, Spano, Perseo.

Réserves: Duysens, Parreira, Bisconti.

Mormont: Descamps, Dardenne, Godelaine (70' Boujjia), Prévot (22' Goldstein), Vieira Laranjeira, Hebette, Volvert (82' Mahin), Jardez, Lejeune, Crevecoeur, Doutreloup.

Réserves: Boujjia, Goldstein, Mahin.

Arbitre: Nicolas Baton assisté de Kevin Gonzales et Eric Moulin.



Richelle compromet sérieusement sa position dans le top 5
 
Christophe Burnet: "Les promesses ne suffisent plus"

Auteur d’une prestation indigne de son rang et de ses qualités, le groupe de Christophe Burnet a une nouvelle fois déçu ses partisans pour finalement connaître une défaite logique face à une formation de Mormont seule capable de faire la différence dans les moments clés. Insuffisamment consistant et créatif pour créer le danger en première période avant d’être pris à froid en seconde, Richelle est ensuite resté dans le match grâce à un excellent avant de se faire surprendre en contre sur un but de Goldstein. Le but tardif de Grégory Perséo sur penalty ne changeait pas la donne et plongeait encore un peu plus le doute dans les esprits d’une équipe abattue lors de son retour aux vestiaires.

"Trop timides"

Très déçu de ne pas parvenir à provoquer une réaction collective, l’entraîneur estime que la solution reste la persévérance pour éviter d’encore décevoir dans les prochaines semaines après un bilan catastrophique de cinq points sur vingt-et-un. "J’explique difficilement ce passage à vide persistant qui nous empêche à chaque fois de conforter notre position dans le top 5", regrette l’entraîneur. "Je ne vois par ailleurs aucun lien de cause à effet avec l’annonce de mon départ en fin de saison. Nous avons pourtant même très bien travaillé durant la semaine et je sentais encore une animation positive à l’échauffement. Je pense surtout qu’il est temps d’arrêter de faire des promesses et de les tenir sur le terrain car les paroles ne suffisent plus. On ne peut pas crier au scandale après cette défaite car Mormont a mérité son succès en dominant une deuxième mi-temps où nous avons timidement tenté de réagir. Les hommes de Philippe Médery sont parvenus à imposer un pressing haut en donnant leur vie durant nonante minutes. Si nous voulons espérer rester dans le top 5, il sera très difficile d’y parvenir dans les conditions actuelles alors que nous avons un club qui ne met pas du tout la pression sur nos épaules en nous imposant des objectifs relevés."

c_DSC_0124.JPG



Anthony Niro sur la méforme de Richelle avant Mormont
 
"Nous pouvons endiguer notre creux"

Positionné à la pointe de l’attaque dimanche passé sur la pelouse de Tilleur, le jeune défenseur de formation a fait ce qu’il a pu… "Ce n’était pas évident mais le club avait besoin de moi en raison des nombreuses absences", confie-t-il. "Quand la tactique est passée à deux avants, c’était plus facile car j’étais mieux épaulée. Au final, et en dépit du score lourd, nous avons eu une très belle réaction au retour des vestiaires. La mentalité affichée se doit d’être mise en exergue."

Difficile de lui donner tort mais, d’un point de vue comptable, les Mosans se retrouvent avec un gain de cinq unités en… six sorties. Trop peu pour un candidat au tour final au moment de recevoir Mormont ce dimanche. "Nous désirons toujours terminer dans le top 5. C’est tout à fait réalisable mais, pour ce faire, on doit se ressaisir au plus vite. Lors des deux prochaines sorties, nous allons défier Mormont et Arlon, des équipes à notre portée. Je sais que cela va paraître surprenant car nous venons d’encaisser quatre roses à Tilleur mais, durant une bonne partie des débats, nous avions la possession de la balle. Cela prouve bien que nous sommes en mesure de dominer nos opposants et, contre des formations moins expérimentées, je suis convaincu que nous allons prendre les points nécessaires pour concrétiser notre rêve. Richelle n’est pas en roue libre, contrairement à ce que certains commencent à penser. Nous connaissons un creux, comme tout le monde dans une saison, mais nous possédons les armes pour l’endiguer."

c_DSC_0260.JPG

Alors que Richelle jouait ce dimanche à Tilleur (où l’équipe s’est inclinée 4-0), on prépare la saison prochaine du côté du club visétois. La direction a pris la décision de ne pas prolonger l’aventure avec le coach actuel, Christophe Burnet.

Les dirigeants veulent éviter "la saison de trop", mais se disent satisfaits et reconnaissants du travail accompli tant qu’à présent par le futur ex-entraîneur de Richelle. Le nom de son successeur n’a pas encore été dévoilé.

Richelle est content du travail du coach mais veut éviter un effet de lassitude

Le contrat de Christophe Burnet n’est pas prolongé

Le timing de l’annonce n’a rien à voir avec la défaite 4-0 à Tilleur (avec 7 titulaires absents). "Le comité avait arrêté sa décision jeudi mais nous ne voulions pas perturber le coach dans la préparation du match", précise Alain Finet, le directeur technique de Richelle. "Nous lui avons donc communiqué la décision au retour du match à Visé. Il n’y a jamais de bon moment pour ce genre de communication mais ce n’est certainement pas un C4. Christophe Burnet va finir sa 2e saison, il fait de l’excellent travail. Simplement, Richelle n’est pas le style de club qui peut se permettre de changer un coach en cours d’année. Nous avons donc voulu éviter une éventuelle lassitude. Il reste 8 matches d‘ici la fin de saison, je suis convaincu que Christophe va nous placer au tour final."

De son côté, le principal intéressé a pris la décision avec philosophie. "Je ne suis pas déçu, je suis juste un peu surpris. Et à voir le nombre de contacts que j’ai depuis que c’est officiel, je ne suis pas le seul mais il y a des choses plus graves dans la vie", a confié Christophe Burnet. "Je suis arrivé au club il y a deux ans en étant un inconnu en province de Liège. En deux ans, je crois pouvoir dire que je n’ai pas à rougir de mon bilan: Une 7e place avec 40 points la saison passée, on vise le tour final cette saison. Richelle a l’habitude de travailler avec des cycles de deux ans, le club veut éviter la saison de trop. Maintenant, je suis ouvert à tout challenge. Soit je rebondis ailleurs, soit je m’investis à 1000 % dans l’ouverture d’un magasin en juin à Beaufays."

c_DSC_0247.JPG

"Benoît Waucomont? un candidat"

Forcément, la question de la succession est inévitable. "Partout où je passe, tout le monde me dit que le retour de Benoît Waucomont est acquis", relève Alain Finet. "Benoît est un candidat mais il n’est pas le seul sur notre liste. Nous prendrons calmement une décision dans 2-3 semaines."

Un peu plus tard qu’à son habitude, Richelle a commencé ses reconductions de contrat. Parreira, Castela, Gérard, Hansen, Deghaye, Wangermez seront toujours Richellois. Des entrevues étaient prévues hier avec Leroy, Perséo et Bisconti. Salimou (Welkenraedt est donc le premier transfert. "Il y aura des arrivées mais pas autant qu’au dernier mercato", prédit Alain Finet.

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.