13 avril 2016

Etoile Verviètoise - F.c. Richelle b (Championnat, journée 29)

MATCH-Promotion-P3-verviers.jpg


Les buts par: Pierrot Tilkin (3), Pierre Gillet et Kevin Leroy

Les photos de la rencontre


Les compositions:

Verviers: Obur, Lentini, Jérosme (45' Zararsiz), Virtici, El Attar, Bajramov, Mathieu (45' Ayvazoglu), Mohamed, Mayamba, El Harmouchi et Ndofunsu (45' Guenfoudi).

Réserves: Zararsiz, Ayazoglu, Guenfoudi et Zinoun.

Richelle: Bertholome, Cammareri, Gungor, Finet (78' Di Geronimo), Michiels, Nieto, Van Mol (45' Leroy), Tilkin, Cimino (37' Smida), Cock et Gillet.

Réserves: Smida, Di Geronimo, Leroy et Bastien.

Arbitre: Fabian Deckers.



Richelle b champion 2015-2016

Karim Najdawi, T1 verviètois: "Je félicite notre adversaire de ce week-end pour son titre de champion. Elle le mérite: ce fut l'équipe le plus régulière sur l'ensemble de la saison. Lors de nos deux confrontations directes, ce fut à chaque fois d'un niveau supérieur à la troisième provinciale".

Verviers.jpg

Entre 35 et 40 joueurs champions

Une équipe "bis" qui se coiffe des lauriers au nez et à la barbe de plusieurs "A" pointées comme favoris et bénéficiant forcément de toutes les forces vives du club, citons Battice évidemment mais aussi Andrimont et, dans une moindre mesure, Heusy, ce n'est pas rien.

En décrochant le titre ce week-end, à une journée de la fin, les Richellois ont prouvés la case suivante: une "B" considérée comme une "vrai" équipe et pas une sorte de réserve dans laquelle on se sert à sa guise, peut réussir. Alors, certes, il convient de nuancer: Richelle b n'est pas la plus mal lotie, avec un président (Fabian Bruwier) très attentif, un noyau initial de 26 joueurs et un groupe promotionnaire pour le moins collaborateur. "Même si j'ai tenu tout au long de la saison à conserver mon groupe sans le bouleverser constamment avec des éléments de promotion, il est juste de dire que l'entente avec cette dernière fut excellente", se réjouit Sébastien Roberfroid, l'entraîneur acclamé à coup de "Mourinho, Mourinho" par ses gars, dimanche.

"Comme le règlement le permet, je pouvais compter sur 3 joueurs, chaque week-end. Notamment Lemaire, Donnay, Marino, Van Mol, Troch, Thys... une dizaine au total. Ce qui signifie qu'en tout, j'ai aligné entre 35 et 40 joueurs sur l'ensemble de la saison!"

Ces "gros bras" ont toujours répondu présent, motivés et entreprenants. Une fois n'est pas coutume (dans la même série, une équipe a dû déclarer forfait, car laissée à l'abandon). "Il est vrai que tout s'est toujours bien passé à ce niveau. Les gars de la promotion ont toujours fait ce qu'il fallait quand ils évoluaient avec la P3 et avec une bonne mentalité. En fait, nos 2 équipes ne sont pas loin de ne former qu'un seul groupe" analyse le président Bruwier

A Richelle, on n’avait jamais pensé au titre

Richelle B véritable surprise de la P3C.

Pointé comme une éventuelle surprise en début de saison, Richelle B a déjoué tous les pronostics en s’adjugeant le titre de champion en P3C. Et avec la manière, dimanche en déplacement à l’Étoile verviétoise, puisque les hommes de Sébastien Roberfroid n’ont pas fait dans la dentelle en s’imposant 1-5. "Nous avons réalisé un match parfait et les joueurs ont su gérer la pression de l’enjeu."

A la fin du match, le coach avait du mal à réaliser l’exploit de son équipe. "Pour deux raisons, je ne voulais pas m’enflammer. Tout d’abord, par rapport à l’affaire du match face à Heusy (NDLR : on ne sait pas encore si Richelle conservera les 3 points de ce match). Ensuite, c’est vrai qu’il nous a fallu du temps, cette saison, pour réaliser que nous pourrions être champion. Quand j’ai repris l’équipe, jamais je n’aurais pensé au titre. Je savais que nous avions les moyens pour nous maintenir mais pas pour rivaliser avec des équipes comme Battice ou Andrimont. Ce n’est que 10 minutes après le coup de sifflet final, quand nous avons appris que Battice s’était fait accrocher par Heusy (1-1), que la fête a vraiment éclaté. Elle s’est poursuivie dans les installations du club à Richelle. Pour ma part, je suis rentré à 3h du matin mais il restait encore des joueurs à la buvette."

Pour l’entraîneur, un seul mot résume la belle histoire richelloise: le sérieux. "Mes joueurs ont été exemplaires tout au long de la campagne. Ils n’ont jamais rien lâché, on s’entraînait quatre fois par semaine au mois de janvier, plus que certaines écuries de P1." Ce n’est que début avril que les joueurs et le staff ont réellement pris conscience de leur chance. "Quand on est allé gagner (0-5) à Retinne et que Battice a été défait (3-2) à Olne, c’est à ce moment-là que nous avons senti que le titre était jouable et depuis nous avons été irréprochables!"

DSC_0382.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Maxime Debra - La Meuse

Richelle B est champion

En déplacement à l’Etoile verviétoise, Richelle B était à 90 minutes d’un sacre inattendu. Un titre que les Richellois sont allés décrocher avec la manière : victoire sans appel, 1-5. Le club mosan est le premier à placer une équipe en Promotion et une autre en deuxième provinciale. Richelle bis deviendra également la première équipe « B » liégeoise à rejoindre la 2e provinciale.

c_DSC_0361.JPG





Richelle b à 90' d'un titre historique

Le club de Richelle est prêt à écrire l’histoire! Engagée en troisième provinciale, l’équipe bis de Richelle se déplacera, ce week-end, à l’Étoile verviétoise. Elle possède, pour l’instant, 4 points d’avance sur son dauphin, Battice, le favori de la série. Si Richelle B parvenait à être sacré champion cette saison, le club mosan réaliserait une véritable performance. Dix ans après sa création, Richelle pourrait avoir une équipe en Promotion (future D3 amateurs) et une autre en deuxième provinciale, cette équipe deviendrait également la première équipe « B » à évoluer en deuxième provinciale. Réponse ce dimanche à 15h.

Richelle prépare son possible titre

En car à Verviers.

Lundi soir, les dirigeants de Richelle ont reçu un courrier précisant que Heusy avait décidé de se pourvoir en évocation. Malgré cette mauvaise nouvelle, Sébastien Roberfroid n’a pas changé son fusil d’épaule avant la rencontre dans l’antre de l’Etoile verviétoise prévue demain à 15h. "Nous partirons tous ensemble en bus", a énoncé le coach local par SMS mardi à ses joueurs et aux sympathisants du club. "Le rendez-vous est fixé dimanche à 11h à la buvette de notre club. On regardera ‘Téléfoot’ avant de prendre la route à 12h30 en direction de Verviers. Le retour est prévu sur le coup de 19h, toujours à notre buvette".

Cette démarche prouve que le T1 des Richellois croit plus que jamais au sacre de sa formation. "Même si nous gagnons ce dimanche, nous ne serons pas certains d’être champions. Si nous devons rejouer le match face à Heusy, je peux vous certifier que cela ne changera pas la donne car nous nous imposerons à nouveau. Reste à voir quand ce match aurait lieu. Car le tour final se profile à l’horizon. Et Heusy n’a jamais accepté de jouer en semaine".

Sur le verdict de l’évocation, le coach de Richelle n’avait pas de nouvelles hier en fin d’après-midi. Mais en parlant du calendrier, ce week-end s’annonce décisif. "Nous allons affronter une équipe dont l’entraîneur a signalé qu’il allait faire tourner son effectif. De fait, il est conscient que si nous sommes champions, l’Etoile Verviétoise pourrait réaliser une très bonne opération financière (buvette). Quant aux Batticiens, ils recevront dans le même temps Heusy, une formation qui a visiblement envie de tout mettre en œuvre pour décrocher sa place pour le tour final".

À noter que même si l’équipe fanion de Richelle est assurée de se maintenir en promotion, Sébastien Roberfroid ne convoquera pas davantage d’éléments de cette formation. "Et ce, pour deux raisons. La première, c’est le règlement qui ne permet pas aux clubs de faire tout ce qu’ils souhaitent. La seconde, c’est le fait que je reprends chaque semaine les trois mêmes joueurs ces derniers temps. L’un de ceux-ci ne sera pas de la partie. Mais ce n’est pas pour cette raison que je vais changer mon fusil d’épaule. Mon noyau est assez élargi pour nous permettre de conquérir une nouvelle victoire peut-être synonyme de titre de champion".

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Yannick Goebbels - La Meuse


Avec les trois points récupérés face à Heusy, la victoire face à Blegny dimanche passé, le tout conjugué avec les deux défaites de Battice b à Olnet et face à Dalhem, cette 29 ème journée de championnat pourrais dévoiler le champion 2015-2016.

C'est avec 4 points d'avance sur Battice que les hommes de Sébastien Roberfroid se rendent à l'Etoile Verviètoise ce dimanche avec la ferme intention de ramener le titre en terres Richelloise. La promotion étant au repos, nul doute que la P3 aura tout le soutient nécessaire pour cette consécration.

Pour Battice, l'échec est retentissant. Il ne faut pas se mentir: manquer le titre, synonyme de montée directe, est une petite catastrophe. Pointé comme l'un des trois prétendants, le club hervien a été débarrassé d'Andrimont dès la fin du mois de novembre, écartant dans la foulée Richelle B d'un cinglant 4-1. A la trêve, tout autre pronostique que la première place semblait loufoque. Voici un gros mois, Battice comptait 5 points d'avance sur les richellois, avec une rencontre de moins. Un matelas a priori assez confortable... mais un matelas de camping visiblement: en l'espace d'une semaine, il s'est totalement dégonflé, les voilà avec 4 unités de retard à deux journées de la fin. Désormais, Battice est au sol, a touché le fond. Pourra t'il se relever à temps afin de remporter le tour final, histoire de sauver une saison?

c_DSC_0008.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.