24 février 2016

R. Aywaille F.c. - F.c. Richelle Utd. (Championnat Promotion - J23)

2216236747.jpg


Les buts par: Greg Mignon et Dimitri Vélégan

Les photos de la rencontre P3 à Baelen


Les compositions:

Aywaille: Delbouille, Saccio, Polis, Carvalho, Pirnay, Ben Sellam, Rasquin, Bouhy (84' Wiyalika), Paquet (70' Schroeder), Famerie et Corbesier.

Réserves: Paulus, Wiyalika, Fofana et Schroeder.

Richelle: Gérard, Wangermez, Bisconti, Vélégan (88' Hoho), Castela, Lecluse (46' Thys), Possen, Hansen, Mignon, Spano et Calisgan (46' Lemaire)

Réserves: Donnay, Thys, Lemaire et Hoho.

Arbitre: Kevin Sanglier assisté de Yusuf Askoy et Loïc Lamberti.



Richelle trébuche dans les arrêts de jeu

Rapidement mené au score dès la 9', Richelle devait attendre la 65' minute pour revenir à hauteur d'Aywaille par l'entremise de Greg Mignon et prendre l'avantage 5 minutes plus tard des œuvres de Dimitri Vélégan. Avec ce résultat, les troupes de Christophe Burnet auraient pu faire une belle opération mais comme une récurrente habitude, Richelle encaissait dans les arrêts de jeu. (2-2)

Aywaille arrache le partage contre Richelle
 
Un nul teinté de victoire pour les Aqualiens. En manquant d’efficacité, Richelle a compliqué son derby et doit se contenter d’un partage sur la pelouse d’un Aywaille mêlant courage et solidarité.  

Un match n’est jamais terminé. Cet adage, vieux comme le monde, résume à merveille le duel entre deux formations liégeoises prêtes à tout pour réaliser la belle opération du week-end. Alors que Richelle se dirigeait vers un succès mérité au niveau des occasions créées, un centre magnifique de Bruno Carvalho est arrivé sur la tête de Bruno Wiyalika, tout heureux de pouvoir offrir un point à ses couleurs. "Quand j’aperçois le ballon, je me dis que je dois me concentrer à fond pour l’exploiter au mieux", glissait le buteur au terme des débats. "La passe est parfaite et ma reprise se veut imparable pour le gardien adverse. Cette rose, je la dédie au groupe mais également au coach pour tous les efforts consentis depuis l’entame de la saison."

Richelle pas assez réaliste

Une parole affectueuse, mettant en exergue l’abnégation de chacun, et qui contrastait avec l’amertume de Christophe Burnet… "Si nous avions fait preuve d’efficacité, personne n’aurait parlé de la dernière phase de jeu", lâchait le mentor de Richelle avec véhémence. "Je compte huit occasions et ce, pour deux buts. C’est évidemment trop peu surtout quand on analyse froidement notre comportement sur ces actions. Le gardien aqualien n’a pas sorti un match de fou, ce sont nos attaquants qui n’ont pas opéré les bons choix et ce, alors qu’ils étaient dans de très bonnes dispositions. C’est râlant car je voulais à tout prix ce succès pour prendre de l’avance sur nos concurrents directs."

Une remarque qui vaut également pour les Aqualiens, de plus en plus proches du maintien tant espéré. "Il n’est pas encore acquis mais nous sommes sur la bonne voie", reprend le sauveur local. "On doit désormais surfer sur ce résultat aux allures de victoire pour aller chercher les derniers points dont nous avons besoin. Nous avons prouvé que rien n’est jamais perdu dans le foot à partir du moment où vous donnez tout sur le terrain. Je n’ai pas souvent eu l’occasion de jouer mais cela ne m’empêche pas d’encourager tous mes partenaires. Cette fois, j’ai même eu la chance de participer à la fête, de quoi me rendre heureux."

Tout en offrant un énorme bol de soupe à la grimace pour les joueurs de Richelle. "Il nous manque une personne susceptible de remettre l’église au milieu du village quand l’équipe adverse pousse en fin de match", conclut le coach déçu. "Ce n’est pas la première fois que nous menons au score avant de nous faire rejoindre bêtement, c’est rageant…"

Jean-Philippe Gérard: "C’est limite inadmissible…"

Dans une colère noire, Jean-Philippe Gérard, le gardien richellois, a hurlé dans le vestiaire après le match. "C’est normal quand vous gaspillez un succès face à un adversaire abordable", expliquait le portier redevenu plus calme dans la buvette. "Nous avons eu les occasions pour prendre le large mais, malheureusement, nous ne possédons pas un attaquant avec un esprit de tueur en zone de conclusion. Sans minimiser son match, le gardien adverse n’a pas sorti une parade miraculeuse donc c’est plus que rageant…"

Une amertume qui glissait dans le désarroi au moment d’évoquer l’égalisation locale dans les arrêts de jeu. "Je vais paraître sévère mais c’est limite inadmissible de ne pas être en mesure de conserver son avance alors qu’il ne reste qu’une poignée de secondes à jouer. On devait garder la balle dans nos rangs tout en faisant preuve d’intransigeance dans les duels. Nous avons fait tout le contraire." Cette légèreté physique sur le second but aqualien constitue le parfait reflet de la rencontre. "C’est vrai que nous avons eu les meilleures opportunités mais, dans l’ensemble, nous avons perdu le combat physique, de quoi leur permettre de prendre confiance. C’est tout le mérite de notre adversaire même si, au risque de me répéter, je reste convaincu que nous avions tout en mains pour l’emporter. Ce partage est embêtant mais nous devons relever la tête au plus vite car ce type de schéma ne peut plus arriver. On doit apprendre à se faire plus mal, voilà tout…"

DSC_0045.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: L. Baeten - La Meuse


En P3, la visite à Baelen devait être une formalité mais bien au contraire, les hommes de Sébastien Roberfroid tombaient contre une équipe locale bien organisée mais sans grands dangers offensifs pour la défense. Baelen prenait l'avantage sur penalty à la 78' mais Richelle parvenait à sauver 1 point à 2 minutes du terme par Kevin Leroy.

c_DSC_0093.JPG




Après cette belle victoire face à Cointe dimanche passé, il faut confirmer ce week-end avec le déplacement au R. Aywaille F.c.! Antépénultième du classement mais n'oublions pas le 0-2 du match aller à domicile au stade de la Cité de l'Oie.

Côté reconductions, presque tout l'effectif rempile pour la saison 2016-2017, il reste encore quelques joueurs à voir et l'équipe pourra prendre forme. Les derniers en date sont Kevin Spano, Laurent Massau, Xavier Van Mol et Greg Mignon. Côté transfert, on notera l'arrivée de Grégory Perséo (ex. Verviers et Beaufays) et le départ, pour raisons familiales, de David Samray. Nous lui souhaitons plein de bonheur et le remercions de son expérience apportée cette saison.

DSC_0202.JPG

Richelle doit maintenant confirmer face à Aywaille

Après une belle victoire le week-end dernier face à Cointe (3-0), Richelle doit maintenant confirmer son bon état de forme. Les hommes de Christophe Burnet restaient sur une série de six matches sans victoire, de quoi s’offrir une bonne bouffée d’oxygène.

Cette rencontre a aussi signé le retour au premier plan de Dimitri Vélégan, l’attaquant richellois. Après quelques difficultés en début de saison, dû notamment à une blessure, c’est lui qui a permis de débloquer la situation contre Cointe. "Je reviens en forme. Ce week-end, j’ai joué un match complet comme avant-centre, j’ai eu de très bonnes sensations", confie le jeune liégeois.

Au match aller, Richelle s’était incliné 0-2 à domicile. Cette défaite avait provoqué une cassure, après une saison qui avait démarré sur les chapeaux de roue. "Je ne sais pas si cela a été l’élément déclencheur, mais on le sentait venir dans nos prestations… Et ici, Cointe peut provoquer l’effet inverse et relancer la machine. C’était une victoire importante pour nous et surtout, pas contre n’importe qui."

Aywaille connaît cette année une saison compliquée, les résultats ne suivent pas. Et pour Richelle, ce match arrive à un bon moment. "Ce n’est pas une équipe facile à jouer, il y a de l’agressivité dans leur jeu, au bon sens du terme, c’est une équipe rude qui se donne à fond. Ça serait bien de gagner face à elle, cela nous permettrait d’engranger de la confiance pour la fin de championnat, car il nous reste encore des grosses équipes à jouer, comme Couvin ou Namur. Il faudra être soudé, déterminé et montrer la même envie que la semaine passée. Nous devrons sortir une belle prestation collective. Ils seront chez eux et par conséquent, ultra motivés pour ce match, n’oublions pas qu’ils sont en lutte pour le maintien", analyse Dimitri.

Objectif 40 points

Les observateurs ne s’attendaient pas à voir cette équipe de Richelle si bien classée, et pourtant… "Nous ambitionnons d’atteindre les 40 points, maintenant ça serait magnifique de pouvoir intégrer le top 6, on ne nous attendait pas là mais on répond présent. C’est bien pour nous et pour le club. C’est un très beau parcours et nous sommes fiers. Nous voulons continuer ainsi. Nous l’avons déjà vu cette saison, nous sommes capables du meilleur comme du pire, donc tous les scénarios sont encore jouables", commente l’attaquant. A titre personnel, Dimitri ne pense pas encore à son futur. "Pour le moment, je suis très heureux à Richelle, j’ai vraiment envie de terminer cette saison sur une note positive. Je veux enchaîner les matches et les bons résultats. Après, il sera toujours temps de discuter du futur."

1797048388.2.jpg

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Maxime Debra - La Meuse


En P3C – Michel Henrotte (Heusy) terriblement frustré

"Lorsque l’arbitre est absent, mieux vaut une remise"
 
En s’inclinant à Richelle (2-1), Heusy a réalisé une très mauvaise opération dans l’optique d’une éventuelle qualification pour le tour final. Au moment de revenir sur cette rencontre, le coach des visités a tenu un discours aussi cinglant que pertinent. Il faut dire que tout ne s’est pas passé comme prévu dimanche dernier…
 
"Oui, je suis un peu énervé", lance Michel Henrotte. "Pas sur l’arbitre qui n’a pas effectué le déplacement. De fait, je ne connais pas la raison qui l’a poussé à ne pas se présenter au stade. Mais bien sur le déroulement de la journée".

Vous l’aurez compris, le choc du week-end entre le deuxième et le troisième de P3C n’a pas été dirigé par un arbitre officiel. "Avant d’évoquer ce chapitre, j’aimerais lancer une première réflexion: pourquoi n’a-t-on pas opté pour une remise générale? Après une demi-heure de jeu, le terrain était impraticable. Nous sommes habitués à évoluer sur une surface synthétique à domicile. A Richelle, nous aurions pu jouer avec des bottes! Je n’en veux pas aux dirigeants locaux. Ils n’en peuvent rien. Par contre, je ne comprends pas la décision du CP".

Le coach de Heusy évoque ensuite le dossier arbitrage. "Tout s’est déroulé dans les règles de l’art. Les visités nous ont demandé si nous disposions de quelqu’un pour arbitrer. Ce n’était pas le cas. Quant à moi, en tant que T1, je me l’interdis. A domicile, nous avons un homme en noir qui nous dépanne régulièrement. Mais pas toujours en déplacement. Bref, les locaux ont trouvé une solution en la personne de Thierry Michiels, un joueur que j’avais côtoyé à Malmedy. Dans le vestiaire, pour motiver mes joueurs, je leur ai dit que ce n’était pas tous les jours que nous avons la chance d’être arbitré par un ancien élément de niveau national".

Sur la prestation de l’arbitre, Michel Henrotte n’a presque rien à redire: il a sifflé deux penalties logiques pour Richelle qui ont fait pencher la balance dans le sens des Mosans. "Mais le fait d’être arbitré par une personne qui n’a pas l’habitude de cette situation a changé la philosophie de jeu des visités. Systématiquement, lorsqu’ils arrivaient dans notre grand rectangle, ils se mettaient à dribbler plutôt qu’à tirer au but. Ce choix aurait probablement été différent si un arbitre officiel avait été présent". A noter qu’un visionneur était d’ailleurs présent…

Ce n’est pas l’unique point sur lequel le T1 de Heusy tient à revenir. "Thierry n’a donné aucune carte jaune. Certes, le match s’est déroulé sans accroc. Mais il y a eu quelques fautes d’anti-jeu non sanctionnées. Ce n’étaient pas des agressions. Mais elles méritaient un avertissement. J’ai d’ailleurs dû calmer mes hommes à quelques reprises".

Cette analyse amène Michel Henrotte à une conclusion assez simple. "Pour rendre plus de crédibilité à l’arbitrage, lorsque l’homme en noir ne se présente pas au stade, mieux vaut remettre la rencontre à plus tard. L’arbitre est l’une des personnes les plus importantes sur le terrain. Il ne peut pas y avoir de match si ce dernier n’est pas là".

SR.jpg

Sébastien Roberfroid (T1 de Richelle)
 
"Le délégué de Heusy n’a pas voulu signer la feuille"
 
En voyant que l’arbitre n’arrivait pas, les Richellois ont exécuté la procédure habituelle: "Nous avons demandé aux visiteurs s’ils disposaient d’un arbitre. Ils nous ont dit "non". Donc nous avons dû trouver une personne en interne. Je remercie Thierry Michiels d’avoir répondu favorablement à notre requête", explique Sébastien Roberfroid, le T1 de Richelle B. "Comme il n’avait pas les codes pour réaliser une feuille de match électronique, il a opté pour une feuille écrite. Ce qui est toutefois légal. Il a ensuite demandé aux deux entraîneurs s’ils avaient effectué des modifications dans leur listing. Comme ce n’était pas le cas, il n’a pas fait passer les joueurs devant lui avant le coup d’envoi. Tout le monde était conscient que nous nous débrouillions comme nous le pouvions. Ce qui a été accepté par tous. Sauf par le délégué de Heusy qui a refusé de signer la feuille de match après le coup de sifflet final, ce dernier évoquant le fait qu’il ne l’avait pas rédigée lui-même. Finalement, il a quand même accepté, même s’il n’était pas content de l’arbitrage du jour. Il faut dire que ce club avait refusé d’avancer le match au samedi, puis de jouer sur le terrain B. Était-ce parce que les visiteurs ne voulaient pas disputer cette joute, eux qui avaient trois joueurs suspendus? En tout cas, tout est bien qui finit bien car nous avons passé une très bonne troisième mi-temps".

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Yannick Goebbels - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.