10 février 2016

R.f.c. Meux - F.c. Richelle Utd. (Championnat Promotion - J21)

430124113.jpg


Adresse: Rue Janquart 16 à 5081 - Meux (La Bruyère)


Les compositions:

Meux: Lahaye, Boreux, Palate, Garriz, Eloy, Mwemwe, Hahez (71' Dardenne), Otte, Renson, Kini (68' Vanderveken) et Van-Hyfte (78' Paquet)

Réserves: Dardenne, Paquet, Macalli et Vanderveken

Richelle: Donnay, Deghaye, Lambrechts, Wangermez, Bisconti, Castela, Lecluse, Possen (55' Troch), Mignon, Spano (67' Thys) et Calisgan (60' Lemaire)

Réserves: Thys, Alegre, Troch et Lemaire

Arbitre: Quentin Pirard assisté de Anthony Watelet et Mario Leyder.



Richelle n’y arrive toujours pas

Richelle n’a plus gagné depuis le 28 novembre dernier.

Il n’y a pas eu photo samedi, malheureusement pour les Richellois. Meux a directement mis la pression sur son adversaire, à coup d’accélérations et de changements d’aile. Les Visétois ont été incapables de répondre aux assauts namurois. Les Meutis trouvaient rapidement la faille, via une pêche des 20 mètres de Kinif. L’attaquant namurois remettait le couvert dans le troisième quart d’heure, mettant un tir croisé alors que le placement du jeune gardien Loïc Donnay n’était pas irréprochable sur ce coup-là. Seul Florian Lambrechts, d’un tir non cadré, inquiétait un peu le portier Lahaye en première période.

Après la pause, Richelle tentait de réagir, notamment par l’entremise de Kevin Spano, mais son tir ne parvenait pas à surprendre Lahaye. Les Namurois tuaient le match peu après l’heure de jeu, Palate étant attentif suite à une grosse frappe de Garriz Constant détournée par Loïc Donnay. Kinif fixait les chiffres quelques instants après, les tentatives de Julian Bisconti et Jonathan Lemaire ne changeant rien à l’affaire. "On n’a pas eu voix au chapitre dans cette rencontre", commente Christophe Burnet, le coach de Richelle. "Meux a tout simplement fait une grosse prestation. Déjà au match aller, on avait eu de la chance de gagner cette rencontre. Et par rapport à leur match de la semaine passée (NDLR : une défaite 4-3 au Patro Lensois), Meux devait réagir et voulait vraiment accrocher la victoire. On n’a pas été bon aujourd’hui, nous avons beaucoup trop laissé faire l’adversaire. Il aurait fallu compenser nos manquements par une bonne agressivité, mais on n’a pas su le faire aujourd’hui. Oui, dans le premier quart d’heure de la deuxième période, on aurait pu inscrire un but mais à 3-0, le match était plié."

Richelle court toujours après un succès qui le fuit depuis le 28 novembre. Il faudra tenter de se reprendre dimanche prochain, pour la réception de Cointe et un derby attendu.

DSC_0131.JPG



En P3, belle victoire 2 buts à 1 face à Charneux avec des buts de Loïc Cocx et Jérémy Fafra. Sébastien Roberfroid et ses troupes restent toujours bien placés à 3 points du leader Battice.

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse


Battu par plus fort

On le savait compliqué ce déplacement à Meux et à raison, une victoire aurait été la bienvenue pour le moral des troupes mais face à ce groupe revanchard du match aller (pour rappel 3-0), pas de solutions. Un groupe, des gabarits, du rythme, rien n'a marché pour contrer Meux sur ses terres. Prendre sur soi, se remettre en question et travailler pour préparer la venue de Cointe la semaine prochaine.



Le déplacement à Meux

Un match pour effacer la série noire

Ce dimanche, Richelle se déplace à Meux avec une certaine pression. L’équipe reste sur cinq matches sans victoire et voit sa position au classement redescendre à la dixième place. "Il serait quand même grand temps de gagner", assure Christophe Burnet, coach de Richelle. "La semaine dernière, on prend un bon point contre Longlier mais contre le cours du jeu. Si on veut repartir avec les trois points dimanche, on doit se montrer beaucoup plus solide défensivement. On n’arrive pas à tenir le score non plus. Plusieurs fois cette saison, on est devant mais on ne parvient pas à tenir notre avance. La semaine passée est un bel exemple."

Malgré cette spirale négative, la série reste très serrée et les Richellois ne sont qu’à cinq longueurs de Meux, actuellement quatrième au classement. En cas de victoire, il pourrait réaliser une belle opération. "L’état de Meux sera une clé importante du match, surtout qu’on a eu un peu de chance au match aller (NDLR: victoire 3-0 de Richelle) et qu’ils ont perdu la semaine dernière à Lensois. Ils auront à cœur de prendre leur revanche. C’est une très bonne équipe mais nous allons là pour gagner, il faut stopper notre mauvaise série."

Richelle va devoir élever son niveau et renouer avec la victoire s’ils ne veulent pas être largués au classement. A noter que Meux et Richelle sont dans les meilleures attaques de la série avec respectivement 39 et 35 buts. Mais les deux équipes connaissent aussi de gros problèmes défensifs… Ça nous promet donc un match avec des buts.

L’Andrimontois Manu Castela se sent bien à Richelle
 
"Une de mes plus belles saisons"

Sans-titre-1.jpg

Après des passages remarqués du côté de Verviers et de Faymonville, c’est avec Richelle que Manu Castela a décidé de poursuivre son parcours.

Auteur déjà de 11 buts en 19 matches, l’attaquant andrimontois de 28 ans se sent comme un poisson dans l’eau dans son nouveau club. "L’adaptation pour moi a été très facile et rapide, Richelle est un club avec une très bonne mentalité. La montée du club en Promotion était un plus et mes statistiques personnelles facilitent mon intégration dans l’équipe."

L’ancien joueur de Verviers ne se considère par pour autant comme le leader de Richelle. "J’ai de l’expérience, mais je ne suis pas le seul… Plusieurs joueurs sont là pour jouer le rôle de porte-parole du coach. Ainsi, on peut encadrer les jeunes et les faire profiter de notre expérience dans ce style de compétition. Pour ma part, j’essaye de toujours donner le meilleur de moi-même, être présent à chaque entraînement, ne pas critiquer les arbitres, faire en sorte de montrer la bonne mentalité pour les jeunes."

A l’heure actuelle, Manu Castela a déjà égalé son score de l’année dernière à Aywaille à savoir 11 buts. Il lui reste encore 10 matches pour augmenter ses stats… "Je réalise probablement une de mes plus belles saisons. Certes, le championnat est particulier cette année, mais je me sens bien en jambe et j’ai la chance d’avoir un très bon apport offensif. Sans mon équipe, je pense que je n’aurais pas marqué 20 % de mes buts. Mon record personnel en Promotion, c’est 14 goals avec Faymonville, si je pouvais le dépasser, je serais satisfait de ma saison. Mais je ne pense pas trop à ça. Ce qui compte, c’est l’équipe. Je préfère marquer 2 goals qui rapportent des points que 7 goals qui n’apportent rien."

Avec un attaquant de l’envergure de Manu Castela, on peut se poser la question quant aux ambitions du club. "Notre objectif est avant tout le maintien et atteindre les 40 points. Maintenant, tout arrive dans le foot et une fois l’objectif atteint, on peut rêver à une montée potentielle." Tout dépendra aussi de la future réforme.

DSC_0059.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Adrien Herbillon - La Meuse


Baptême du feu pour Donnay, prévenu au dernier moment

Loïc Donnay a réussi ses débuts.

Il aura certes pris deux goals mais, sans lui, combien Richelle en aurait-il encaissé? Loïc Donnay, propulsé gardien numéro 1 du jour, a réussi ses débuts en Promotion. Pourtant, les conditions dans lesquelles il a été amené à remplacer Jean-Philippe Gérard n’étaient pas idéales.

"A l’échauffement, Jean-Phi a pris un mauvais ballon et c’est fait mal au poignet. Suite à cela, il ne se sentait pas capable de tenir sa place à 100 %", évoque le jeune gardien de 21 ans. "On m’a alors dit de m’échauffer sur le temps qu’il restait, soit 3 minutes. Ça a suffi mais 5 minutes supplémentaires n’auraient pas été un mal. L’avantage, c’est que je n’ai pas eu le temps de stresser", rigole-t-il.

Son début de match un peu hésitant n’avait donc rien de surprenant. "Il m’a fallu un petit temps d’adaptation", concède-t-il. "Je devais trouver mes repères, où me placer, etc... Mais je pense qu’en seconde mi-temps, c’était mieux, j’étais plus sûr de moi."

On ne pourra que lui donner raison. Loïc Donnay était bien présent, en particulier sur les duels avec l’attaque longolarde et en a remporté plusieurs. "Leurs avants étaient très rapides et techniquement doués. Mais je dois aussi souligner le fait que mes défenseurs ont bien fait leur boulot aussi. Puis Manu (Castella) et Julian (Bisconti) ont marqué", place-t-il modestement. Autre domaine dans lequel il s’est illustré dimanche après-midi, ce sont ses réflexes sur la ligne. "Oui, c’est aussi l’un de mes points forts", reconnaît-il. "Je dois par contre encore améliorer mes sorties aériennes." Et Jean-Bernard Ramakers d’enchaîner : "Il a de la vivacité et il ne lui manque que du temps de jeu pour progresser et gagner de l’expérience. Loïc est un gars courageux qui fait preuve d’une super mentalité."

DSC_0195.JPG

Reste à savoir maintenant combien de temps Jean-Philippe Gérard sera indisponible. Mais Richelle sait en tout cas que son remplaçant ne déméritera pas.

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Julien Denoël - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.