18 janvier 2016

Le point sur la remise

"Je comprends qu’on remette les matches"

La nouvelle n’est tombée que samedi dans la matinée: suite aux fortes chutes de neige dans les provinces de Liège, Namur et du Luxembourg, toutes les rencontres de Promotion D étaient remises. Si dans de nombreuses régions la décision est logique, à Richelle, en revanche, on aurait pu jouer. "Samedi soir, il n’y avait pas un flocon", indique Alain Finet, le directeur technique du club visétois. "Maintenant, je comprends qu’on remette tous les matches. Je pense qu’on aurait été les seuls à pouvoir jouer. Dans le Luxembourg et à Namur, la neige empêchait de jouer et en Hesbaye, il y avait apparemment des problèmes d’électricité et d’eau chaude", pointe-t-il.

Après la trêve, cette nouvelle interruption impromptue du championnat, le staff richellois s’en serait bien passée. "C’est toujours bien de continuer sur les bases du match précédent", assure David Samray, l’adjoint de Christophe Burnet. "Mais, d’un autre côté, ça nous permettra de récupérer des joueurs blessés comme Grégory Mignon qui revient de blessure. Une semaine en plus, c’est toujours bien dans ce cas-là", ajoute-t-il.
Face à ce week-end de break imposé, "rien n’a été prévu pour compenser", avance David Samray. "Les joueurs auront entraînement ce lundi, mardi et jeudi comme prévu", ajoute Alain Finet. "A moins que l’on prévoit quelque chose en dernière minute. Mais cela dépendra de si le synthétique est gelé ou non", continue-t-il. Les joueurs ont donc simplement pu profiter d’un week-end de congé.

Quant à savoir quand les matches seront rejoués, cela pourrait se faire assez vite finalement. A la fin du mois même. "J’ai vu que le week-end des 30 et 31 janvier était libre. On n’a pas encore eu confirmation, mais cela devrait se faire à ce moment-là", suppose-t-il. "Comme pour ce week-end, on va faire la demande pour jouer le samedi soir. C’est vrai que, d’habitude, on n’est pas très demandeur mais on verra si c’est possible. Ce samedi-ci, on avait un souper de prévu donc c’était plus facile de faire ça le samedi".

On peut évidemment se demander si recommencer à jouer au début du mois de janvier est intelligent? A ce niveau, il est évident que les clubs ne disposent pas des infrastructures nécessaires pour se prémunir des éventuelles intempéries rendant les aires de jeu impraticables comme des terrains chauffés ou des bâches spéciales, par exemple. "Cela dépend vraiment de la météo", tempère David Samray. "Ici, on a repris il y a une semaine. Ça nous a fait un petit mois de pause, c’est bien", enchaîne-t-il. "En provinciales, ils ne reprennent que début février. C’est très long et c’est difficile de tenir tout ce temps. Il faut arriver à maintenir les joueurs en haleine durant toute cette période".

Le second match de 2016, ce sera donc dimanche prochain à Loyers.

DSC_0168.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Julien Denoël - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.