09 décembre 2015

F.c. Richelle Utd. - R.u.s. Givry (Championnat Promotion - J16)

Promotion-P3-DOMICILE-givry.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie à 4600 Visé

Les buts par: Julian Bisconti, Manu Castela et Jonathan Lemaire

Les photos de la rencontre


Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Thys (57’ Lemaire), Wangermez, Bisconti, Vélégan (68’ Troch), Castela, Lecluse, Hansen, Calisgan et Mignon

Réserves: Donnay, Troch, Lejmaire et Massau.

Givry: Bodet, Hatert (46’ Résibois), Wautelet, Toussaint, Remy, Feltesse, De Bona, Hinck, Stouvenaker, Roberty (76’ Hebette) et Leva.

Réserves: Résibois, Mwangi, Hebette et Teumdie.

Arbitre: Erik Bury assisté de Mirco Nyssen et Jean-Pierre Pauly.



Givry prend sa revanche et monte sur le podium

Christophe Burnet, vous êtes l’ancien coach de Durbuy (ex-Bomal) et actuellement en poste à Richelle. Votre équipe compte 24 points, vous êtes surpris?

Oui, mais nous n’avons pas volé notre sixième place au classement. Nous sommes à notre place quand je songe aux prestations que nous avons livrées.

Battu 0-3 par Richelle lors de la première journée, Givry a pris une belle revanche ce dimanche à Visé, 3-4. Les Canaris en profitent pour rejoindre Meux à la seconde place du classement, à quatre points de Couvin. Richelle a disputé les dix dernières minutes à dix après l'exclusion de Manu Castela.

Givry a dû s’arracher pour remporter les trois points face à une très bonne équipe de Richelle. De retour des vestiaires sur le score de 2-2 avec des buts de Julian Bisconti et Manu Castela, Résibois et De Bona donnaient une avance confortable de deux buts. Rien n’allait plus pour Richelle quand Manu Castela recevait sa deuxième carte jaune. Jonathan Lemaire réduisait pourtant le score à une minute du terme, mais Givry conservait cet avantage pour empocher une nouvelle victoire et une place dans le Top 3.

De la fierté malgré la défaite (3-4)
 
Richelle et Givry font le spectacle

Face à Givry, Richelle avait à cœur de bien terminer 2015. Malgré une rencontre intéressante des Visétois, c’est une défaite qui vient clôturer l’année. Mais on ne s’en émeut pas en bord de Meuse.

Des buts, des cartons et du spectacle. Voilà comment on pourrait résumer, en trois mots, la rencontre entre Richelle et Givry. Il ne fallait que 9 minutes à Julian Bisconti pour ouvrir la marque d’une belle frappe enroulée qui ne laissait aucune chance à Bodet (1-0). Mais un coup franc mal négocié par la défense richelloise permettait à Givry de revenir rapidement. Leva, isolé, ne se faisait pas prier pour ajuster Jean-Philippe Gerard (1-1). Dix minutes plus tard, bien lancé en profondeur par De Bona, Leva mettait Givry aux commandes (1-2). A la 39', Manu Castela faisait 2-2 en reprenant de la tête un centre de Julian Bisconti.

c_DSC_0024.JPG

En seconde période, Givry tuait le match en 5 minutes. A la 60', Stouvenaker profitait d’un tir dévié pour placer le ballon de la tête dans le goal vide (2-3) avant que De Bona ne soit plus vif que Greg Mignon pour couper une passe latérale de Toussaint (2-4). Réduit à 10 après l’exclusion de Manu Castela, Richelle tentait de revenir et Jonathan Lemaire redonnait espoir aux siens en profitant d’un coup franc mal dégagé par Givry (88', 3-4) mais le score ne bougeait plus.

Malgré la défaite, Christophe Burnet était un homme heureux. "On a fait jeu égal avec une des meilleures équipes du championnat. Je suis fier de mes garçons. Givry était motivé à 2000 % pour laver l’affront du match aller", expliquait-il. Le mentor richellois pestait en revanche sur certains buts pris. "Le premier, il n’y a jamais faute. L’arbitre les remet dans la rencontre et ça nous casse un peu. Le 3e, ils ont vraiment du cul par contre." Avec ces buts, la rencontre fut en tout cas très spectaculaire. "Plus on avance dans ce championnat, plus on joue. C’est vraiment une réelle satisfaction. Richelle ne bétonne plus!"

DSC_0038.JPG

Vainqueur 3-4 de Richelle, Eric Picart était un homme… en colère après la rencontre. «"Oui, je ne suis pas content. On doit marquer 3 ou 4 buts de plus et on ne doit jamais prendre le 3e but. On perd bêtement le ballon. On ne peut pas avoir des objectifs ambitieux si on prend des buts à la con (sic) et si on ne parvient pas à marquer en contre", rageait-il. Le coach de Givry savait que ce ne serait pas une rencontre facile. "Calisgan, Castela, Bisconti, on les connaissait, on était sûr qu’ils allaient nous faire mal. Richelle jouait avec des longs ballons, ce qui implique de longues courses. Physiquement, c’est usant et le terrain, très spongieux, n’aidait pas. Dans ces cas-là, il faut savoir tenir le ballon offensivement. Malgré tout, je pense que dans la qualité, on leur était supérieur."

Des tacles méchants

Et ça, de l’engagement, il y en a eu avec de nombreux cartons qui ont finalement valu la rouge à Manu Castela du côté de Richelle. "Je n’ai vraiment pas aimé ses tacles. C’était méchant et en retard. Il aurait déjà pu prendre la rouge sur le premier. Ça ne va pas quand vous allez chercher la cheville!", commentait-il de manière très énervée. Reste que la victoire permet à Givry de poursuivre sa remontée au classement. "Pour le premier tour, les objectifs sont atteints. On termine avec un 7 sur 9, c’est positif."

DSC_0114.JPG

Du côtés de la P3, belle victoire 2-1 à domicile contre un rival direct, Andrimont, avec des buts de Anthony Vullo et Pierre Gillet

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Julien Denoël - La Meuse


DSC_0046.JPGBelle victoire des Canaris ce di manche au stade de la Cité de l’Oie. Les hommes d’Eric Picart ont pris leur revanche sur des Richellois qui s’étaient imposés 0-3 au match aller. Ces trois points, au terme d’une partie très rythmée, permettent aux Givrytois de finir l’année 2015 en beauté, en grimpant sur le podium. Les Canaris sont deuxièmes, à égalité de points avec Solières et Meux. "Objectif atteint pour le premier tour", commente Éric Picart, "même si en faisant la fine bouche on peut dire qu'il nous manque les deux points de la semaine dernière (NDLR : o-o à Lensois)."

Et pourtant, les Ardennais auront souffert, surtout en première période, face à une belle équipe de Richelle, qui, contrairement à ce qu'elle a parfois montré,a proposé du beau football, développant même quelques très belles phases de jeu comme lors du deuxième but de Manu Castela. Avant cela, Givry était parvenu à inverser la tendance, après un début de match très prolifique. "Les deux premiers buts encaissés sont râlants, car nous avions mis les joueurs en garde contre ce genre de phase", explique Éric Picart.

Choix tactique payant

Si en première période, le duo du milieu de terrain richellois, Nicolas Hansen - Julian Bisconti, avait posé pas mal de problèmes aux Givrytois, les Canaris prendront largement le dessus en seconde période, ne concédant plus une seule occasion, grâce à un repositionnement tactique judicieux de la part d’Éric Picart. En effet, le cornac ardennais laissait Hatert, pourtant loin d’être décevant, aux vestiaires pour placer Résibois devant et De Bona à la pointe du triangle médian. "Je voulais simplement mettre plus de masse musculaire au milieu", explique l’entraineur. "La présence
plus bas dans le jeu de De Bona nous a permis de gagner plus de duels dans le milieu.
" Un travail de sape réalisé par l’ex joueur d’Oppagne qui permettra au duo Remy-Hinck de se régaler et de régaler l’assistance en appliquant une simplicité et une fluidité dans les transmissions aussi belles qu'efficaces. La prise de contrôle par les Givrytois sur l’entrejeu sera le véritable tournant du match. Les Canaris géreront parfaitement la seconde période se créant de nombreuses occasions sans en concéder à l’adversaire.

La différence en cinq minutes

Une fois la différence faite en cinq minutes par Résibois et De Bona, les Givrytois reculeront certes, mais pour mieux repartir dans des contres. Alors que les visiteurs passent plusieurs fois proches du cinquième but, ce sont les locaux, pourtant réduits à dix, qui relanceront, en vain le suspense. "On doit marquer trois ou quatre buts de plus, pestait ainsi Éric Picart. Ce troisième but encaissé me fait râler. Les joueurs vont m'entendre à ce sujet. On perd un bête ballon, parce que l’on veut jouer personnellement. C'est inadmissible. Mais ne faisons pas la fine bouche. Beaucoup d'équipes se sont cassé les dents ici.".

DSC_0087.JPG

A lire sur:

avenir-100.jpg Source: Xavier Derenne - L'Avenir


Richelle s’attend à une grosse rencontre dimanche

Nicolas Hansen: "Givry a une revanche à prendre"

Dimanche, c’est Givry que Richelle accueillera. Une équipe que les Visétois étaient allés humilier sur leurs terres pour le premier match de leur histoire en Promotion. Le retour s’annonce intense comme le fait remarquer le médian Nicolas Hansen: "Ce ne sera pas facile. Ils ont une revanche à prendre après le match aller. Ils viendront avec le couteau entre les dents."

DSC_0123.JPG

Depuis, les choses ont bien changé. Givry a repris du poil de la bête et a fait honneur à son statut puisque les Luxembourgeois pointent actuellement à la 4ème place avec une petite unité de plus que Richelle (25-24). Pour s’en sortir face à l’un des favoris de la série, les Mosans espéreront peut-être que Nicolas Hansen réalise le même match que la semaine dernière face à Solières. Si sa prestation fut sobre et efficace, on a surtout retenu son but, un petit bijou d’une rare pureté. À l’entrée de la surface, excentré sur le côté droit, il a envoyé une véritable mine dans la lucarne de Jérémy Devriendt pour ouvrir le score. "C’est le genre de but qu’on ne fait qu’une fois sur une saison", rigolait-il à l’issue de la rencontre. "Le ballon vient bien et je ne me pose pas de question, je frappe. C’est le genre de but qui vous met en confiance", continuait-il. Par ailleurs, ce but est particulier pour lui : "C’est mon sixième de l’année, mais c’est surtout le premier de plein jeu, les autres ayant été inscrits à chaque fois sur penalty."

Finir 2015 dans le top 3

Ce but a eu le don de lancer Richelle qui allait planter une seconde rose un peu plus tard. Mais au fil du match, la domination a changé de camp. "Quand Jonathan Lemaire est sorti, Solières était en surnombre dans le milieu de terrain. On a trop reculé et on n’a plus proposé de jeu. Est-ce dû à la fatigue? En tout cas, on a manqué de lucidité. Beaucoup de joueurs ne connaissent pas encore pleinement le niveau de la Promotion", analysait-il. Résultat, un 2-2 final. Ce scénario, finalement, il pourrait servir de référence demain au moment d’affronter Givry. L’entrejeu sera certainement l’un des facteurs clés de la bataille que Richelle voudra remporter pour clôturer 2015 en beauté avec une possible présence dans le top 3 de la série.

c_DSC_0107.JPG

Mauvais départ: "On a tous à cœur de laver l’affront"

L’heure de la revanche pour Givry et Leva

On s’en souvient, Givry avait très mal débuté son championnat. Après un bon parcours en Coupe de Belgique (éliminés 3-0 avec les honneurs à Lommel, D2), les Canaris s’étaient dans la foulée inclinés lourdement contre Richelle: 0-3. "Cela fait plus d’une semaine qu’on en parle", assure Sébastien Leva, l’ailier des Canaris qui avait été exclu au match aller. "On a une revanche à prendre. On a vraiment tous à cœur de laver cet affront. Ce revers nous avait fait mal. C’était chez nous, pour le premier match de championnat et contre un promu. Cela a été difficile à digérer."

En plus de ce lourd revers, Sébastien Leva avait eu la surprise d’être exclu pour la première fois de sa carrière durant cette rencontre. "En plus de ça, je n’avais pas livré un grand match", ajoute le numéro 17 givrytois. "J’avais laissé l’équipe dans la m… après mon exclusion. C’était 0-1 à ce moment-là, tout était encore jouable. Mais ça a été très frustrant car pour moi, l’exclusion n’était pas méritée. J’ai, personnellement, à cœur de me racheter aussi."

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Julien Denoël - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.