04 novembre 2015

F.c. Richelle Utd. - R.e.s. Couvin-Mariembourg (Championnat - J11)

1827234408.jpg


Le but par: Ishak Calisgan

Les photos de la rencontre


Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Wangermez, Bisconti (82' Lejeune), Castela, Lecluse, Possen (68' Troch), Massau (46' Calisgan), Hansen, Mignon et Lemaire (81' Hoho)

Réserves: Donnay, Lejeune, Troch et Calisgan

Waremme: Eugène, Malacort, Wackers, Houche, Descontus (83' Nava Fernadès), Boukamir, Pedini, Lenoir (91' Davrichov), Ghislain, Meerpoel et François.

Réserves: Davrichov, Gaspard, Rava Garcia et Nava Fernandès

Arbitre: Laurent Willems assisté de Stéphane Claes et Benjamin Languette.



Le choc de la Promotion D a tourné à l'avantage des leaders. Meerpoel (23e, 0-1) et Lenoir (30e, 0-2) donnaient à leur équipe un avantage mérité. Richelle est revenu avec de meilleures intentions en seconde période. Leurs efforts ont été partiellement récompensés par la réduction du score de Ishak Calisgan. Insuffisant toutefois pour arracher le match nul. Couvin-Marienbourg s'envole au classement.

Couvin impose son réalisme à Richelle

Christophe Burnet est déçu pour ses joueurs

Leader incontesté et encore invaincu de la promotion D, Couvin-Mariembourg a encore davantage conforté son statut de favori pour le titre et compte désormais dix points d’avance sur une formation de Richelle trop timide en première période pour ne pas éprouver des regrets.

Après un premier quart d’heure légèrement à l’avantage de Richelle, les protégés de Fabrice Silvagni trouvaient une première fois la faille suite à une perte de balle de Julian Bisconti dans l’axe. Très rapide sur le contre, Meerpoel fixait intelligemment Jean-Philippe Gérard et plaçait une frappe croisée imparable (0-1). Peu avant la demi heure de jeu, Lenoir doublait la mise en crucifiant Richelle d’une frappe puissante consécutive à une relance manquée de Michaël Possen (0-2). Trop emprunté dans ses amorces offensives et dans ses duels, Richelle parvenait malgré tout à se montrer dangereux via Jonathan Lemaire et Maxime Lecluse peu avant la rentrée aux vestiaires. En seconde période, les "Rouge et Bleu" affichaient enfin un tout autre visage suite à plusieurs modifications tactiques dont le repositionnement de Nicolas Hansen seul devant la défense et le coulissement de Julian Bisconti dans l’axe suite à la sortie d’un Laurent Massau quelque peu "inutile" dans un match où l’adversaire ne cherche jamais à prendre le contrôle du jeu.

A la 67' minute de jeu, Isak Calisgan redonnait espoir à ses couleurs en fusillant Eugène (1-2) avant de voir ses coéquipiers échouer dans leurs tentatives dont une tête de Johan Troch sur la base du piquet. "Je comprends la frustration de mes joueurs car nous avons clairement bousculé le leader", explique Christophe Burnet. "Nous n’avons pas eu droit au chapitre en première période notamment sur le plan physique sachant que Couvin affiche un profil unique en promotion et une grande maturité. En seconde période, le match a complètement tourné en notre faveur. Malgré nos regrets, Richelle a prouvé qu’il pouvait faire mal à tout le monde grâce à une force de caractère qui nous permettra de nous en sortir".

c_Sans-titre-1.jpg

Jean-Philippe Gérard: "Le match le plus frustrant"

Très peu mis à contribution face à une formation dont l’expérience a fait la différence en début de rencontre, Jean-Philippe Gérard avouait ne pas être surpris de rentrer aux vestiaires les mains vides. "Il s’agit du match le plus frustrant de la saison car je n’ai pas eu de boulot à effectuer malgré les deux buts encaissés", regrette l’ancien gardien de Blegny. "Nous savions que Couvin était une formation capable de profiter de nos erreurs et nous leur avons offert deux cadeaux. Il faudra pourtant retenir le positif et souligner la réaction du groupe en seconde période après avoir entendu les consignes du coach. Il faut admettre que les exigences de la promotion sont nombreuses. Nous sommes sans aucun doute sur la bonne voie même si nous ne parvenons toujours pas à stabiliser notre jeu durant 90 minutes. Il ne faudra pas toujours réagir après être dos au mur car nous avons les qualités pour imposer notre style et l’organisation fait toujours notre force. Quand je constate que nous parvenons à pousser le leader dans ses derniers retranchements, je ne vois que du positif."

Impuissant sur la frappe de Lenoir, Jean-Philippe Gérard admettait avoir hésité lors de sa sortie face à Meerpoel. "Après coup, je me dis que j’avais peut-être la possibilité d’anticiper davantage mais j’ai constaté que plusieurs défenseurs étaient encore au duel donc j’ai ralenti ma course. Cette action est consécutive à une perte de balle dans l’entre jeu et rappelle combien il est primordial de faire les bons choix afin de ne pas se mettre en difficulté."

DSC_0083.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse



Il faudra regarder du côté de Richelle pour voir le match phare de cette journée de Promotion.

Les hommes de Christophe Burnet deuxième du général, affrontent l'autoritaire leader de la série: Couvin.

Une affiche qui vient juste après cette mini-trêve, un timing idéal selon le coach qui, en plus, dispose d'un effectif quasiment complet. "Nous serons ainsi directement replongés dans le bain", explique-t-il. "Notre victoire contre Waremme nous a fait le plus grand bien et nous a permis de travailler sereinement... Si on m'avait dit il y a dix semaines que nous disputerions ce type de rencontre au sommet aujourd’hui. Je ne l’aurai certainement pas cru. Couvin est invaincu mais il sera bien battu une fois! Pourquoi pas ce dimanche? Cela relancerait en tout cas le championnat…"

Il faudra cependant parvenir à inscrire un but à la meilleure défense de la série. "Oui, cette équipe évolue avec un gros bloc défensif Elle laisse venir pour ensuite profiter d'un contre avec ses attaquants particulièrement efficaces. Et une fois qu'elle mène au score, elle se replie et fait parler ses joueurs d’expérience."

Voilà Richelle prévenu. Seul bémol, cette rencontre programmée en même temps que Standard Anderlecht. "C'est dommage car les joueurs mériteraient de disputer ce type de choc devant une belle assistance!"

stat.jpg

Cliquez pour agrandir



La mini trêve automnale passée, retour aux choses sérieuses ce dimanche avec la venue de la R.e.s. Couvin Mariembourg, leader incontestable et incontesté de ce championnat avec des statistiques assez exceptionnelles. Le club affiche pas moins de 7 victoires et 3 partages depuis le début de la saison, c'est d'ailleurs la seule équipe promotionnaire qui n'a pas "encore" connu la défaite. Avec 7 unités d'avance et annoncé comme un vrai bloc, la rencontre face aux richellois risque d'être intéressante. L'avant garde de Christophe Burnet n'a inscrit qu'un but de moins mais défensivement la différence est plus flagrante avec 6 buts de plus encaissés.

DSC_0059.JPG

Couvin, les chiffres d'un "champion"

Les Fagnards imposent le respect

Après un tiers du championnat, Couvin-Mariembourg est toujours en tête avec 7 points d'avance sur Richelle et Solières. Si beaucoup de choses peuvent se passer d'ici la fin de saison, les statistiques des Fagnards sont plus qu'impressionnantes. De quoi se mettre à rêver du titre.

Pour ceux qui l'ignoraient, il n’y a pas de système de tranches en promotion comme en D3 cette saison, vu la future reforme du football belge. Pas de bol donc pour Couvin-Mariembourg qui a en effet réussi à faire cette année ce qu’il n’avait pas su réaliser il y a douze mois: être en tête à l'issue des dix premières rencontres. Un tour final existera cependant en fin de saison entre les différentes séries de promotion mais tout porte à croire que les Fagnards resteront dans le haut de tableau. Du moins dans le top 3, synonyme de montée directe en Division 2 amateur.

7, c'est nombre de points d'avance sur Richelle, prochain adversaire. Grâce à sa victoire contre le Patro Lensois, Couvin-Mariembourg compte désormais 24 points, soit 9 de plus que l'U.r. Namur (4e) et 7 de plus que les deuxièmes Solières et Richelle. Le club richellois est d’ailleurs le prochain adversaire des Fagnards. A titre de comparaison, Waremme avait décroché la saison passée la première tranche avec 22 unités. C'était trois de plus que le R.f.c. Liège, futur champion et, Couvin-Mariembourg.

5, c'est le nombre de "clean-sheets" depuis le début de saison. Couvin-Mariembourg a la deuxième meilleure défense (6 buts encaissés) parmi toutes les séries nationales. Seul l'Antwerp en D2 fait mieux (4 buts encaissés) avec, il est vrai, un match de plus disputé que les Fagnards. Pas étonnant dès lors de voir que les hommes de Silvagni ont réussi à garder le zéro derrière à cinq reprises depuis le début du championnat, dont lors des trois derniers matchs.

6, c'est le nombre de victoires d'affilée: meilleure série en cours du pays. Ce chiffre est presque passé inaperçu ce week-end et pourtant Couvin vient d'enchainer six victoires de suite. Il s'agit là tout simplement de la meilleure série en cours de tous les clubs de nationales, de la D1 à la promotion. D’ailleurs, personne n’a fait aussi bien depuis le début de saison. Un rythme de champion qui sera difficile à garder vu le calendrier qui attend les Couvinois. Après Richelle le week-end prochain, ils devront encore affronter, entre autres et ce, avant la trêve, Waremme, Bertrix, Namur et Solières: rien que cela.

11, c'est le nombre de points pris sur 15 à domicile. Si le programme couvinois s’annonce chargé, il est important de souligner que quatre des six rencontres avant la trêve se joueront à domicile. Si cela peut paraître un avantage, on constate que jusqu’à présent, Couvin-Mariembourg a pris plus de points à l'extérieur (13) qu'à la maison (11). L’équipe a d’ailleurs marqué plus souvent hors de ses bases (11 buts) qu’au stade Roi Soleil (6 buts). Ceci dit, on rappellera aussi que l'équipe n’a connu que deux fois la défaite la saison passée dans son antre.

12, c'est le nombre de matches sans revers en promotion. Au même titre que La Gantoise (D1), l'Antwerp (D2), Oosterzoonen (D3B) et Esperenza Pelt (promotion A), Couvin est toujours invaincu dans son championnat. Sauf qu’à part Mariembourg, aucune de ces équipes n’est leader. La dernière défaite fagnarde remonte à la 28e journée de la défunte saison à Meux (2-1), le 18 avril dernier. La dernière défaite à domicile date, elle, du 21 février. C'était face à Hamoir (2-4).

DSC_0354.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Vincent Chenot - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.