30 octobre 2015

F.c. Richelle Utd. b - R.c.s.p. Retinne (Championnat P3 - J12)

1916995239.jpg


Adresse: Richel' Arena, rue de Richelle à 4600 Richelle (Visé)

Les buts par: Jordy Alegre (2), Anthony Cipolla, Dimitri Vélégan (2), Jonathan Lemaire (2), Anthony Vullo

Les photos de la rencontre


Les compositions:

Richelle: Donnay, Cipolla, Cock, Vélégan, Alègre, Gillet (70' Di Geronimo), Finet (57' Ansion), Fafra, Gungor, Lemaire et Tilkin (53' Vullo).

Réserves: Smida, Di Geronimo, Ansion et Vullo

Retinne: Marzelli, Pellens, De Maria (46' Dovifat), Mazouze (46' Saghir), Iannello, Ouazza, Valentin, La Rosa, Vildirim et Mazouze.

Réserves: Gurizzan, Dovifat, Saghir et Licata

Arbitre: Geoffrey Dehalleux.



Pluie de buts à Richelle

Pour cette confrontation face à Retinne, la troisième place du classement était en jeu et c'est sous un généreux soleil que les troupes de Sébastien Roberfroid se trouvaient malmenées en début de rencontre, au point que les visiteurs du jour prenaient l'avantage assez rapidement 0-1 et même 0-2 après quelques 20 minutes.

Dos au mur, Richelle relevait la tête pour revenir dans la rencontre avec un premier but de Jordy Alegre bien alimenté par Alexandre Finet. Quelques instant plus tard, c'était Jonathan Lemaire qui partait seul pour l'égalisation (2-2). Mieux encore et peu avant le repos, Richelle allait même prendre l'avantage sur penalty et un doublé de Jordy Alegre.

DSC_0196.JPG

Dès l'entame de la seconde mi-temps, Richelle allait prendre les commandes de la partie pour ne plus rien lâcher, à la 60' c'était le capitaine Anthony Cipolla qui se retrouvait idéalement bien placé pour le 4-2 d'une belle tête. Sans pouvoir se reconcentrer, Dimitri Vélégan avait déjà infiltré la défense et d'une belle frappe inscrivait le 5-2, Richelle dominait la partie des pieds à la tête quand Jonathan Lemaire y allait aussi pour un doublé d'un superbe lob. (6-2)

DSC_0229.JPG

Sous les impulsions de leur coach, Richelle n'était pas rassasié et peu avant le terme, Anthony Vullo, monté au jeu en début de seconde mi-temps pour Alexandre Finet blessé à l'épaule, débordait sur sa droite pour aller crucifier une septième fois le gardien adverse, quand à Dimitri Vélégan, il mettait un terme à la punition à la dernière minute et signait aussi son doublé dominical (8-3).

c_DSC_0124.JPG



Pas de rencontre ce week-end en promotion, les troupes de Christophe Burnet étant au repos, plein feux sur la P3 de Sébastien Roberfroid avec une rencontre face au R.c.s.p. Retinne ce dimanche 14h30 à Richelle. Après la défaite subie à Elsaute, l'entraînement de ce mardi était remplacé par une visite sur la foire pour jeudi, un retour aux choses sérieuses et la préparation de cette rencontre. Actuellement classé troisième de ce championnat et à égalité de points avec l'adversaire du jour, la victoire est nécessaire pour garder le haut du classement.

IMG_2496.JPG


Capture d’écran 2015-10-30 à 08.43.29.png


DSC_0009.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

29 octobre 2015

Merci aux sponsors

Stade-oko.jpg

Le F.c. Richelle Utd. tient une nouvelle fois à remercier tous ses sponsors qui, cette saison de montée exceptionnelle en promotion nationale nous font confiance. Sans vous, l'aventure ne serait pas possible.

Nous tenons aussi à remercier Thierry Silveryser (conception), Gilbert Henders (gestion et organisation), Stéphane Smits (réalisation) et la société OPS (Wiltz - Luxembourg - www.optimalpixel.net) pour l'excellent travail fourni.

Si vous êtes intéressé pour une visibilité publicitaire au stade de la Cité de l'Oie, n'hésitez pas à nous contacter, il reste de la place. Encore un grand merci à tous.

Stade-600x300.jpg

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

21 octobre 2015

F.c. Richelle Utd. - R.s. Waremme F.c. (Championnat - J10)

Promotion-P3-DOMICILE-waremme.jpg

Les buts par: Nicolas Hansen, Ishak Calisgan et Manu Castela (2)

Les photos de la rencontre


Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Thys (46' Calisgan), Lambrecht, Wangermez, Castela, Lecluse, Possen (63' Troch), Massau, Hansen et Lemaire (81' Hoho)

Réserves: Marino, Calisgan, Troch et Hoho

Waremme: Musick, Javaux, Bernard, Hosay, Ribeaucourt, Scolas (70' Morhet), Kembi (63' Henrot), Adam, Cossalter, Crotteux et Piette

Réserves: Moor, Morhet, Spadaro et Henrot

Arbitre: Walter Gijsen assisté de Yves Thomas et Luc Kesteloot.



Waremme se veut trop suffisant

Après avoir joué avec son bonheur, Waremme s'est voulu bien trop suffisant Richelle. lui, a eu la volonté pour aller chercher les trois unités.

En cas de victoire sur Richelle, Waremme aurait pu réaliser une belle opération au classement. Il devait surtout penser à confirmer sa victoire de dimanche passé face à Tamines. Et ainsi prouver qu'il était remis sur les bons rails. Tous ses spectateurs y ont cru durant vingt minutes. Il n'y avait pratiquement qu'une équipe sur le terrain qui utilisait bien les nombreux espaces. Ribeaucourt s' infiltrait rapidement, mais Jean-Philippe Gérard sortait en kamikaze et le couchait au sol dans le rectangle. Avec une grande compassion, l'arbitre ne donnait qu'une carte jaune et un penalty. Cossalter fructifiait la sanction (0-1). Dans la foulée, ce même Cossalter, trop collectif, cédait latéralement au lieu de conclure lui même, cette fois, sa passe profonde permettait à Kembi de doubler la mise (0-2).

A cette allure-là, la punition risquait d'être lourde pour les visités. D'autant que Kembi servait idéalement Ribeaucourt qui manquait de finition devant Jean-Philippe Gérard pour tuer la partie. Puis, subitement, les Rouges tombaient dans un jeu approximatif et suffisant. Tout profit pour les visités qui obtenaient un penalty suite à une tête de Maxime Lecluse sur la main d'Adam. Nicolas Hansen croquait évidemment l'occasion à pleines dents (1-2).

A la reprise, Waremme s'offrait encore des occasions, notamment par Kembi, pour se mettre en sécurité, Cossalter, lui, se heurtait à Jean-Philippe Gérard. Mais nous sentions plus d'envie dans le camp de la Cité de l'Oie et de fait,Johan Troch s'enfonçait sur la gauche, son centre trouvait la tête plongeante de Isak Calisgan pour le 2-2. Johan Troch enroulait encore un ballon qui flirtait avec le montant et ce qui devait arriver, arriva. Sur un nouveau centre de la gauche de Jonathan Lemaire, Manu Castela sortait une tête gagnante (3-2). Alors que l'on entamait les arrêts de jeu, Henrot trouvait astucieusement Javaux sur la droite pour l'égalisation (3-3). Toutefois, et à la force des jarrets, les richellois allaient chercher la victoire. Un long dégagement de Jean-Philippe Gérard permettait à Manu Castela de prendre Piette de vitesse et de tromper Musick une seconde fois (4-3). Les Hesbignons pouvaient dès lors se poser les bonnes questions...

DSC_0094.JPG

A lire sur:

avenir-100.jpg Source: Alain Gilles - L'Avenir


Richelle crucifie Waremme

Menés 0-2, les hommes de Christophe Burnet ont eu le mérite de ne pas baisser les bras

Après ses défaites face à Aywaille et au Patro Lensois, Richelle espérait redresser la barre à l’occasion de la venue de Waremme ce qui était loin d’être gagné d’avance…

De fait, il ne faudra pas longtemps dans cette rencontre pour s’apercevoir que les joueurs de Vincent Binot n’étaient pas venus au Stade la Cité de l’oie pour faire de la figuration. Après à peine huit minutes de jeu, Ribeaucourt s’infiltre dans le rectangle richellois. Jean-Philippe Gérard intervient fautivement. Le penalty est logique et le dernier rempart a de la chance puisqu’il n’hérite que d’un carton jaune. Cossalter place Waremme au commandement! En ce début de rencontre, il n’y en a que pour Waremme. A la 16' minute, Cossalter lance astucieusement Kembi qui lobe intelligemment Jean-Philippe Gérard (0-2). Alors que tous les observateurs pensaient que les carottes étaient déjà cuites pour Richelle, les joueurs de Christophe Burnet héritent d’un penalty pour une faute de Piette sur Maxime Lecluse. Nicolas Hansen le convertit et à partir de là, le match va totalement changer de visage…

"Contrairement à la semaine dernière où nous avons baissé les bras trop rapidement, nous n’avons cette fois rien lâché" commentait Christophe Burnet. "Le penalty nous remet dans le match à un moment où Waremme n’y était plus. En seconde période on a vu la différence. Je pense que Waremme s’est trop vite cru arrivé quant à nous, nous y avons cru jusqu’au bout!" Et ils ont bien fait les Richellois. Après avoir inversé la tendance, revenant de 0-2 à 3-2 par Ishak Calisgan et Manu Castela, ils vont être rejoints à l’ultime minute grâce à un tir croisé de Javaux.

À trois buts partout dans les arrêts de jeu, beaucoup auraient baissé les bras! À Richelle, pas question! Après une ultime tentative waremienne, Jean-Philippe Gérard effectue un long dégagement en direction de Manu Castela. L’attaquant parvient à prendre son opposant de vitesse et seul face à Musick, ne tremble pas! Richelle arrache une victoire on ne peut plus méritée… "Il ne fallait surtout pas perdre aujourd’hui" ajoutait Christophe Burnet. "Tout le monde revenait derrière nous au classement et ce classement nous permet de rester dans le haut de tableau. Je ne m’emballe pas pour autant et je répète qu’il nous reste treize points à prendre". A ce rythme là, ce sera vite mission accomplie pour l’équipe du Président Fabian Bruwier!

DSC_0098.JPG

Vincent Binot: "C’est tout simplement ridicule"

A 0-2, Waremme avait toutes les cartes en mains pour engranger un nouveau succès. Pourtant, après avoir manqué plus d’une fois l’occasion de creuser encore l’écart, les Wawas vont perdre pied… "C’est tout simplement ridicule" pestait Vincent Binot, "Richelle vient quatre fois au but et mérite amplement sa victoire, tout simplement parce qu’elle a été acquise en équipe! Bien sûr, on peut toujours chicaner et dire que le penalty accordé par le juge de ligne est léger mais cela ne sert à rien. De notre côté, trop de joueurs ont voulu jouer leur carte personnelle et ce n’est pas comme cela qu’on gagne."

"Remise en question!"

Alors que, par l’intermédiaire de Javaux, Waremme a pensé accrocher au moins un point en revenant à 3-3 à l’ultime minute. "Je regrette mais le dernier but de Richelle, on ne doit pas laisser filer le joueur comme nous l’avons fait. Sans mettre son intégrité physique en danger, il faut commettre ce que l’on appelle la faute nécessaire…"

Auteur d’une bonne partie, le remuant Kembi a quitté le jeu peu après l’heure de jeu. "En fait il se plaignait de douleurs au ventre", confie encore Vincent Binot, "il fallait donc le remplacer mais il ne faut pas se retrancher derrière cela. Il faut tout simplement que l’on se regarde une bonne fois dans la glace, se remettre en question, tout simplement!" S’il n’y a pas péril en la demeure, loin de là, il est temps pour les Wawas de repartir de l’avant…

DSC_0161.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: JP Dessouroux - La Meuse


Richelle remporte un match fou contre Waremme!

C'est le match à rebondissements de cet après-midi. Richelle a très mal entamé sa rencontre concédant deux buts précoces (par Cossalter, 8' et Kendi 13'). Mais Nicolas Hansen redonna espoir aux siens juste avant le repos.

Suite à un début de seconde période indécis, Ishak Calisgan rétablit la parité. Tout était à refaire pour Waremme. Mais c'est bien Richelle, sur sa lancée, qui prit l'avance par Manu Castela (79', 3-2). De courte durée, puisque Waremme piqué au vif, ne voulait pas en rester là. Javeaux fit 3-3 dans les arrêts de jeu.

Le public, déçu, était déjà en route vers la buvette quand Manu Castela, héros du jour, permit à son équipe de l'emporter. Un succès important suite à la déconvenue au Patro Lensois la semaine dernière. Richelle arrache la 2e place au classement!

c_DSC_0138.JPG



De l'autre côtés, la P3 de Sébastien Roberfroid s'est inclinée 0-1 à Elsaute

1138254210.jpg"Après 20’, le score aurait dû être 0-2, on touche deux fois le piquet et on manque deux faces à faces avec le gardien" pestait Sébastien Roberfroid, "ensuite on ne voit plus grand-chose et Elsaute n'est pas dangereux". Dans le dernier quart d'heure, Richelle obtient deux coup francs qui auraient dû faire mouche mais le premier est bien arrêté par le gardien et l’autre échoue un rien à côté. Elsaute, quant à lui, est venu deux ou trois fois sur corner sans réel danger malgré une frappe sur le côté extérieur du piquet.

En seconde période ce qui devait arriver arriva, après seulement 1’30, une perte de balle et un mauvais positionnement défensif permettais à Elsaute de faire 1-0. "Au lieu de rejouer foot et de poser notre jeu on est tombé dans le panneau d’Elsaute en jouant des longs ballons et en allant au combat physique…ce qui n’est pas du tout notre jeu". avoue Sébastien Roberfroid, "Il est vrai que pour jouer il faut être deux équipes mais bon... Elsaute a joué avec ses armes et on aurait du être plus malin…." avoue encore le coach richellois. Richelle a encore eu quelques occasions en fin de rencontre mais on sentait que ce n’était pas son jour…, Elsaute restait dangereux et Loic Donnay devait encore réaliser un arrêt à la 89’ sur son second ballon de match…. Le coach réagissait une dernière fois: "C’est dommage mais le championnat est encore long…




Enfin le bon départ?

Cette question, on la déjà posée au lendemain de la plantureuse victoire des Hesbignons à Aywaille. Des lors, Vincent Binot, victime d’une côte cassée, balaye cette réflexion d'un revers de la main malgré le large succès acquis au détriment de Tamines (4-1) le week-end dernier. "Je ne veux pas entendre parler de lancement de saison suite a une seule victoire. Croire que l'on y resterait une grave erreur! L’objectif de départ était la première place, ça ce n ’est plus d’actualité pour le moment. Et le mieux est de faire le point semaine après semaine. Sans voir plus loin." D’accord, regardons le futur proche et le déplacement a Richelle, demeurant sur un 0 sur 6. "Nos hôtes ont réalisé un début de campagne non pas inespéré, mais positif. Grace a cela, ils peuvent aborder notre confrontation sans stress particulier. Us n’auront rien a perdue, que du contraire."

Percer leur bloc

Si l’ennemi des Wawas prendra les formes d’un bloc bas solide et efficace des Mosans, la bonne nouvelle est le lieu des débats: la grande pelouse de Vise. "Il est très beau et permet d’avoir des espaces pour jouer au foot. Mais il nous faudra nous armer de patience afin de percer le bloc. En cas de réussite, comme Lensois l’a fait il y a huit jours, cela facilitera les choses. Par contre, si l'on ne parvient pas a débloquer la situation, il faudra rester prudent afin de ne pas se faire prendre en contre. Car, souvent, lorsque l'on n’arrive pas a ses fins, on y va a plusieurs. De plus en plus nombreux afin d’aboutir. Nous maintiendrons notre philosophie de toujours avoir cette envie d'aller de l'avant. On continuera de la sorte, avec confiance mais... prudence."

Et l'entraîneur du stade Leburton de dresser une comparaison sportive de la stratégie mosane. "Richelle, c’est comme un boxeur qui est dans les cordes, en acceptant de de l'être. Il recule, il recule, puis, un moment donné, il vous assène un coup. C'est la qu'il faut se montrer très attentif." Car les Mosans se sont paye le scalp de Meux en faisant le gros dos ainsi avant de planter des reconversions offensives rapides et tranchantes...

DSC_0044.JPG


Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

14 octobre 2015

Patro Lensois - F.c. Richelle Utd. (Championnat - J9)

3794950678.jpg

Le but par: -

Les photos de la rencontre


Les compositions:

Lensois: Marly, Verlaine, Philippet, Dejoie, Gray, Parreira, Petit, Rossi, Fransquet (66' Tshimanga), Lemaire, Mascolo (79' Kita).

Réserves:

Richelle: Gerard, Deghaye, Lejeune (80' Hoho), Wangermez, Bisconti (66' Calisgan), Castela, Lecluse, Possen, Massau (59' Lambrecht), Hansen et Mignon.

Réserves:

Arbitre: Gilles Philippe Vinche assisté de Denis Jacob et James Defays.



Le Patro domine Richelle sans forcer

De prime abord, une victoire par trois buts d’écart remplit de joie un entraîneur. Patrick Courtois ne voulait pas tomber dans une naïve satisfaction. "Bien sûr que je suis content de ces trois points nous permettant de rester dans la bonne partie du classement. Néanmoins, je suis déçu de notre production." Explications. "J’avais annoncé que l’on allait assister à un match de P1, cela l’a été. Pourtant, en marquant rapidement sur un coup franc répété à l’entraînement, on s’était mis à l’aise. Mais, durant la suite de la première mi- temps, on a été emprunté. Brouillon. Manquant de jugeote. Il y avait trop peu de courses et j’ai vu des joueurs marcher sur le terrain. Je ne me suis pas privé de faire part de mon mécontentement au groupe durant la pause." Même un second, puis un troisième but et l’incapacité de Richelle à inverser la tendance n’ont tempéré le discours du T1 des Patronnés, privé de Philippet (suspendu) pour le voyage à Couvin. "On n’a pas assez profité des espaces libres et l’on n’a pas assez souvent joué juste."

Christophe Burnet, suspendu pour ce match, analyse le revers richellois. "Le premier but conditionne beaucoup la suite du match. Il y a plus d’individualités et de technique dans les rangs lensois, c’est une évidence. Ainsi, même si leur avance n’était pas totalement justifiée à la pause et que le score est sévère au final, il faut reconnaître que notre hôte était supérieur. De plus, avec trois cartons jaunes concédés lors des de nos trois premières interventions, l’arbitre a manqué de diplomatie. Mais, malgré ces deux défaites de rang, il n’y a pas péril en la demeure."

DSC_0346.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse


Lensois prend un bon bol d'air, Richelle était très timide

Ouf, Lensois renoue avec la victoire et prend un bon bol d'air. Cette rencontre, les Patronnés ne pouvaient la perdre. .

Après un maigre deux sur quinze, Lensois devait impérativement s'imposer face à Richelle. Surtout que son prochain match pointe une sortie à Couvin-Mariembourg, leader de cette promotion D. Apparemment le message du coach était bien passé. Rapidement, les locaux se mettaient en branle suite à une frappe de Lemaire. Bien lancé en profondeur par Parreira, Fransquet, sur la droite, secouait les latéraux. Les Patronnés avaient certes un bon coup a jouer dans cette rencontre. D'autant que leur adversaire se montrait assez timide et fébrile. De fait, Parreira distillait un coup-franc que Dejoie, au petit rectangle, déviait dans le but. (1-0)

Par la suite. les visités baissaient d'intensité. Tout profit pour les Richellois qui montraient enfin le bout du nez. Marly devait s'interposer brillamment sur un Coup- franc de Julian Bisconti et sur une frappe croisée de Manu Castela. Heureusement pour les Rouges, la mi-temps tombait à point nommé pour remettre de l'ordre dans la maison. Toutefois, avec la montée, les Visétois tentaient d'imposer une certaine pression. Un coup- franc de Nicolas Hansen sollicitait la vigilance de Marly.

C'est alors que Lensois utilisait le contre, l'arme meurtrière de Richelle, pour doubler la mise. Parreira servait Rossi qui se heurtait à Jean-Philippe Gerard. Le cuir repoussé profitait au pied de Fransquet. (2-0)

Sur le velours, les Patronnés pouvaient gérer. Cependant, Marly prenait encore le meilleur sur un essai de Maxime Lecluse. Mais ces Bleus-la n'étaient plus dans la partie, un centre de Petit permettait à Mascolo de couronner sa première titularisation d'entrée de jeu par un but. (3-0)

En fin de rencontre. les hommes de Patrick Courtois auraient encore pu alourdir le score. Mais bon, l'essentiel était de renouer avec la victoire. Ils avaient assurément fait le nécessaire pour s'installer dans le quatrième siège de cette série de plus en plus intéressante.

Christophe Burnet: "Le score me semble forcé"

"Même si la victoire ne se discute pas, le score me semble forcé" analysait Christophe Burnet, le coach de Richelle. Nous n'avons absolument pas été ridicules. Je crois qu'il nous suffisait de leur planter un petit but pour les mettre en difficulté et les faire douter. Je pense aussi que l'arbitre a rapidement orienté la confrontation en nous donnant des cartes jaunes très discutables. Mais je ne conteste nullement la supériorité technique de Lensois et sa façon d'évoluer."

DSC_0305.JPG

A lire sur:

avenir-100.jpg Source: Alain Gilles - L'Avenir (www.lavenir.net)

repas-waremme.jpg

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

07 octobre 2015

F.c. Richelle Utd. - R.Aywaille F.c. (Championnat - J8)

4023703702.jpg


Adresse: Stade de la Cité de L'oie, rue de Mons à 4600 Visé

Les buts par: -

Les photos de la rencontre


Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Wangermez, Bisconti, Castela, Possen, Massau, Hansen, Mignon (60' Lambrecht), Troch et Calisgan (46' Thys).

Vélégan a repris mais doit encore rejouer un ou deux matches en P3, Van Mol est out. Hoho et Lambrechts reviennent dans le noyau, Lecluse et Lejeune en sortent.

Réserves: Donnay, Thys, Lambrecht et Hoho.

Aywaille: Delbouille, Saccio, Polis Pirnay (86' Mboyo), Raskin, Bouhy, Framerie, Moos, Gretry (60' Lambert), Corbesier (42' Ben Sellam) et Schroeder

Grandisson, Carvalho et De Souza ne sont pas repris. Franchi est victime d’une contracture tandis que Tom Paquet est suspendu.

Réserves: Paulus, Lambert, Ben Sellam et Mboyo

Arbitre: Jan Krieken assisté de Geoffrey Quaranta et Brecht Pelssers.



Aywaille n’a pas volé son succès!

Richelle, qui a tout raté, retombe de haut

Obtenu grâce à deux buts de Julien Rasquin, le succès d’Aywaille est aussi surprenant qu’indiscutable. Incapable de faire vivre le ballon, Richelle est passé complètement à côté de son sujet.

Deux ballons de Grégory Mignon et Julian Bisconti repoussés par la barre transversale avant le grand trou noir: il ne s’est trouvé personne, à Richelle, pour contester le succès d’Aywaille, le 2e de la saison et le 2e consécutif, décroché avec une envie et une détermination qui ont plu à son entraîneur, David Peharpre. "Le groupe a répondu présent et si Richelle a signé une bonne entame de match, il n’y a pas eu photo en deuxième mi-temps", dit-il. "Avec cet esprit-là et cette mentalité-là, on pourra faire de belles choses. C’est plus que rassurant: mes joueurs ont montré que la lourde défaite concédée face à Waremme était un accident..."

Richelle, lui, est retombé les pieds sur terre. Incapables de faire vivre le ballon et de trouver la solution, fébriles derrière, empruntés et maladroits aux quatre coins du terrain, Michaël Possen et ses équipiers sont tout simplement passés à côté de leur sujet, prouvant par l’absurde qu’ils étaient incapables de faire le jeu. "Je le croyais pourtant, mais je m’étais trompé", admet, amer et philosophe, Christophe Burnet, leur coach, qui a dû se passer au cœur de la 2e mi-temps des services de Grégory Mignon, victime de douleurs aux adducteurs, séquelles du match livré la semaine dernière sur le terrain synthétique de Cointe. "Le succès d’Aywaille est à 100% mérité, puisqu’on a été incapable de réussir trois passes d’affilée, qu’on n’a pas frappé une seule fois au but et que leur gardien n’a pas eu un arrêt à effectuer. En jouant 3 bonnes minutes sur 90, il n’y avait rien à espérer. Peut-être mes joueurs, qui avaient l’occasion de se sauver, ont-ils fait c... dans leur culotte (sic)." Rien, effectivement, n’a fonctionné à Richelle, à l’image des phases arrêtées, toutes mal calibrées. "On aurait eu, comme Anderlecht, trois penalties qu’on les aurait raté", insiste encore Christophe Burnet, qui devra trouver les mots justes pour remotiver un groupe qui s’apprête à défier Lensois, Waremme et Couvin-Mariembourg, rien que cela. "Ce naufrage, parce que c’en est un, nous remet à notre place, même si on était tous conscients que notre 2e place était surfaite".

Aywaille, qui en plus du but d’ouverture, s’est procuré trois grosses occasions (Gretry, Ben Sellam et Rasquin) dans le 4e quart d’heure de jeu, se donne de l’air. "Je suis très content pour ce groupe qui était dans une mauvaise passe", lâche René Lenaerts, le directeur sportif du club aqualien, venu hier à Visé en très bonne compagnie, avec Emile Lejeune, l’ancien capitaine du RFC Liégeois, Henri Depireux et Marc-Antoine Claessen, le fils de Roger-La-Honte. "Je dispose d’un noyau de qualité, que je peux faire tourner", ajoute David Peharpre. Et ça tombe bien: pour accueillir dimanche Couvin- Mariembourg, l’entraîneur d’Aywaille devra se passer de Bouhy et Pirnay, suspendus.

DSC_0174.JPG


A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse


2ème, Richelle n’attrape pas le gros cou

Richelle engrange les unités avec un régularité de métronome. La photo du classement donne la banane à tous le monde chez les promus mais cette deuxième place n’ouvre pas l’appétit. Les Mosans connaissent leur rang avant de recevoir Aywaille.

"Vous me allez me coûter trop cher, vous êtes tous virés", rigolait une fois de plus le président Fabian Bruwier après la victoire à Cointe. Sous forme de boutade, il illustre le léger revers de la médaille des succès actuels de Richelle: il va falloir peut-être revoir le budget à la hausse. "Je ne vais certainement pas freiner les joueurs. Mettre la pression ne sera jamais mon style, y compris dans ma vie professionnelle. Moi, je viens au football tous les dimanches pour prendre du plaisir. Je sais qu’on me reproche parfois de garder le sourire après une défaite... C’est vrai que si ça continue, je vais devoir rechercher des nouveaux partenaires. Si des candidats sont intéressés... (rires)"

Club à la jeune histoire, Richelle ne veut pas changer de philosophie. "Il a été fondé par quelques amis: Xavier Thomas, Thierry Michiels, Thierry Silveryser, Didier Degueldre et moi-même. Même s’il entraîne ailleurs, Didier est resté en bons termes. Nous avons été rejoints par Gilles Simon et Alain Finet."

Le déménagement à Visé réussit mieux que prévu. "Nous sommes passés d’une buvette de 45m2 à une de 300 m2. Cela permet aux gens de rester plus tard après les matches. Nous accueillons un peu plus de spectateurs, même si cela paraît... moins dans un si grand stade. Des anciens supporters de Visé viennent également nous voir et se partagent entre nous et Lixhe. Même si nous sommes montés en Promotion, le club ne me prend pas plus de temps. Xavier Thomas et Gilles Simon s’occupent de la part de Richelle à l’Académie Basse-Meuse."

Si Richelle se prend un rien au jeu, c’est juste pour obtenir un maintien plus ambitieux. "On aimerait se maintenir comme si le règlement des années précédentes étaient encore en vigueur. On peut essayer de finir dans les 8 premiers. Même si on ne joue pas bien, on ne peut plus parler de chance. Cette tactique nous convient bien. Si elle a réussi à l’Italie, pourquoi pas pour nous?"

DSC_0197.JPG

Christophe Burnet ne voit pas un Waremme bis

"Notre discours modeste, c’est la stricte vérité"

"Je sais qu’il menace de me virer mais je ne l’écoute pas", rigole Christophe Burnet au sujet de l’humour de son président. "Je suis quelqu’un de tenace. Chaque mardi, je viens à l’entraînement mais je ne vois pas mon successeur." Le classement publié lundi passé dans le journal n’a pas été reproduit à l’envers: Richelle est bien 2ème à une unité de Couvin mais ne se voit pas réaliser un parcours analogue à celui de Waremme la saison passée, qui a été le rival le plus coriace du FC Liège sur la route du titre. "On dit toujours que la seconde saison est la plus difficile. Il y a toujours une équipe surprise, on en profite... Nous voulons atteindre les 30 points le plus vite possible, ce discours est la stricte vérité. Oui, nous restons sur un 6/6 mais imaginez que nous perdions dimanche, cela peut aller vite avec les matches qui nous attendent. Aywaille peut revenir à 5 points de nous dimanche. On ne peut pas snober Aywaille."

Richelle vit au rythme du calendrier. "Pour l’instant, je n’ai pas encore l’impression que les adversaires s’organisent autrement face à nous. Tant que nous sommes là-haut, tout le monde savoure : la direction, les joueurs, le staff. Peut-être que je ne revivrai plus cela. Mais notre victoire à Cointe n’a pas changé notre semaine."

c_DSC_0066.JPG

Manu Castela retrouve Aywaille avec joie

Impossible d’évoquer la venue d’Aywaille sans prendre langue avec Manu Castela. "Même si je n’ai joué qu’une seule saison là-bas, c’est évident que ce match me tient à coeur. Il n’y a pas le piment cette saison d’affronter une équipe comme Liège. Alors retrouver Aywaille en ce début de saison, c’est particulier. C’était un club où je me sentais bien et je vais retrouver quelques anciens avec plaisir." De son passage sur les bords de l’Amblève, Manu Castela retiendra surtout cette série de 10 matches sans défaite avant la dislocation progressive de l’équipe suite au changement de politique du club. "

Même avec une équipe moins forte que par le passé, nous avions fait un beau pied de nez à ceux qui ne croyait pas en nous…
" Mine de rien, l’ancien joueur de Faymonville vit un peu les mêmes sensations à Richelle. "Oui, c’est sûr que Richelle est là où personne ne l’attendait. Ceci dit, 14 sur 21 ce n’est pas une moyenne de champion non plus... Toutefois, nous n’avons volé nos points à personne. Quand j’entends certaines équipes dire qu’ils n’ont pas été surpris par notre jeu, j’ai envie de leur demander pourquoi ils n’ont pas été capable de nous contrer alors. Soit, personne ne s’enflamme au sein du groupe, tout le monde garde bien les pieds sur terre pour cette première saison en Promotion."

Richelle continue à bâtir sur ses valeurs de la saison précédente: un bloc compact difficile à bouger, même à domicile sur son nouveau terrain. "Notre jeu demande beaucoup d’énergie et je peux vous dire que nous terminons chaque match en étant cuits. J’ai déjà joué sur de grands terrains mais Visé c’est encore une autre dimension. On se donne mais on ne craque pas. Nous sommes chez nous, la confiance est là.

MC.jpg

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |