18 juin 2015

Présentation 2015-2016

Richelle: même pas peur!

Une première en Promotion, le stade de Visé comme domicile: seule la philosophie reste intacte

DSC_0040.jpg

Fraîchement arrivé en Promotion, Richelle présentait mardi soir ses nouvelles cartouches. Le moins qu’on puisse écrire, c’est que le petit Poucet mosan n’est pas anxieux avant sa grande première en national. A l’instar de son président Fabian Bruwier, ou de son tout nouveau coach Christophe Burnet, les Richelois partent même plutôt confiants.

L’année 2015 restera à jamais gravée dans l’esprit des Richelois. Certes quelque peu ternie par une réclamation de dernière minute, l’accession des Bassi-Mosans en Promotion, a ravi une bande de potes qui souhaitait, il y a moins de dix ans, simplement créer un nouveau petit club dans la commune de Visé. "Une saison est à peine finie qu’une nouvelle débute déjà", lançait le président Bruwier en guise d’introduction lors de la présentation des équipes. "Après une année formidable, un nouveau défi s’offre à nous. Et ce, avec quelques changements majeurs. Benoît Waucomont, parti au Standard, c’est Christophe Burnet qui prend le relais en devenant notre nouveau T1. Quelques transferts ont évidemment été réalisés. Mais la plus grosse modification, c’est le fait de pouvoir révéler que nous disputerons bel et bien nos matches à domicile à Visé. Nous pourrons ainsi profiter de ces installations pour accueillir davantage de monde et créer quelques événements (repas, soirées d’après-match…)."

Cette annonce était confirmée, dans la foulée, par Xavier Malmendier et Marcel Neven. "Presque chaque année, Richelle se retrouve dans le haut du panier. Ce club se structure de mieux en mieux. Sur le grand terrain de Visé (NDLR: où une surface synthétique sera installée dans les prochains jours), j’espère qu’il proposera encore un football positif", avouait l’échevin des sports. "Dans cette aventure, ce qui me plaît le plus est l’esprit de camaraderie qu’on retrouve à tous les niveaux, depuis la création de Richelle United jusqu’à maintenant. Voilà un club avec un esprit conquérant, mais sans ambitions démesurées", surenchérissait le bourgmestre de Visé.

c_DSC_0026.JPG

Heureux de pouvoir être à la tête de ce nouvel arrivant en Promotion, Christophe Burnet ne cachait pas non plus sa joie. "Sachant que Benoît était en partance, j’ai envoyé mon CV. De fait, ma façon d’être est la même que celle des membres du club: sérieux sur le terrain, boute-en-train en dehors. Le courant est ainsi bien passé et le comité a opté pour moi parmi la septantaine de CV envoyés", constatait l’ancien coach de Bomal avec un trait d’humour. "Pour moi qui ai connu encore très récemment la P3, c’est également un incroyable pas en avant. Je cherchais d’ailleurs un bon club de P1 pour me faire connaître, rien de plus! Dans quelques mois, je miserai sur une solidité défensive et une reconversion rapide, synonyme de jeu positif en Promotion. J’adore ce petit grain de folie qui donne un attrait supplémentaire à un match! Comme il n’y a qu’un seul descendant, nous aurons moins de pression. Et ce, même en cas de départ raté. Il faut aussi savoir que le noyau était complet à mon arrivée. J’ai donc débarqué à Richelle en connaissance de cause. Après une série de tests physiques plutôt réussis mardi, nous reprendrons officiellement vers le 10 juillet. Nous pourrions déjà jouer face au Patro Maasmechelen en amical le 15 juillet. Ensuite, nous affronterons Hamoir le 26 juillet puis nous évoluerons à Glons contre une P1. Ajoutez à cela la Coupe de Belgique et notre programme d’avant saison est déjà bien rempli."

Manu Castela: "L’Alpe d’Huez puis tenter de maintenir Richelle en Promotion"

En signant à Richelle, Manu Castela pensait réaliser un pas en arrière. L’ancien attaquant d’Aywaille n’envisageait pas d’évoluer à nouveau en Promotion. Après quelques jours de vacances, son objectif sera identique: planter le plus de roses possible en nationale. "Je vais partir dans quelques jours avec un groupe de potes dont notamment Nicolas Birti", exprime le nouvel attaquant mosan. "Nous allons grimper l’Alpe d’Huez en vélo. Pourtant, ce n’est que la deuxième fois que je monterai réellement sur un vélo… Cependant, j’ai vraiment envie de réaliser cet exploit". Puis il sera déjà temps de repenser à l’actualité du ballon rond. "Finalement, ce n’est pas une mauvaise chose de continuer à évoluer en Promotion. C’est une série que je connais bien. Et vu la qualité de la première provinciale, je pense que l’écart sera plutôt réduit entre les deux catégories. À Richelle, nous ne serons pas sous pression face à des formations à l’instar de Waremme et Solières. Par contre, il sera important de glaner des points face à Loyers, Longlier, Namur, Arlon ou encore Bertrix. Ce sera face à ce genre d’équipe que nous devrons assurer
notre maintien
".

Julian Bisconti: Un parcours atypique

"Pouvoir jouer en Promotion, c’est génial! "

Depuis la fin de saison dernière, Julian Bisconti suit de très près Richelle. Son transfert en terre mosane n’est donc une surprise pour personne. Julian s’est d’ailleurs entraîné avec les Mosans durant les dernières semaines de compétition. "Benoît Waucomont souhaitait mon arrivée. Malgré son départ, le comité local est parvenu à me convaincre", note un joueur au parcours plutôt atypique. "J’ai réalisé mes grands débuts à Charleroi. Auparavant, je faisais partie du centre de formation de l’OGC Nice. Puis une blessure à la rotule m’a obligé à stopper ma carrière durant dix mois. J’ai ensuite signé à Heppignies où j’ai connu la faillite. Après de longues semaines sans jouer, j’ai rejoint Beaufays où j’ai planté sept roses et offert une dizaine d’assist. Me voilà à présent en Basse-Meuse. Les dirigeants locaux m’ont persuadé sans savoir dans quelle série nous évoluerions. La Promotion, c’est génial! Oui, j’ai misé sur le bon cheval ! Personnellement, je n’ai jamais évolué à ce niveau et j’espère évidemment ne pas me vautrer".

Ses matches à domicile, Richelle les disputera dans le stade de la Cité de l’Oie. "Je peux d’ailleurs vous révéler que nous jouerons en rouge à domicile et en bleu en déplacement", annonce Fabian Bruwier, un président qui était l’auteur de l’assist décisif lors de la montée du club de P4 en P3 il y a neuf ans. "Nous aurons également deux sponsors principaux différents. L’un à domicile, l’autre en déplacement. Ce projet est d’ailleurs novateur en national."

c_DSC_0033.JPG

A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Yannick Goebbels - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.