30 mai 2015

Jean-Philippe Gérard sur le grill

Les nominés vous disent tout…
Avant la grande soirée du 19 juin, ils a répondu à un questionnaire insolite

Jean-Philippe Gérard: (34 ans - Richelle)

c_jpg.jpg

1. Quel est le sentiment qui vous a envahi en premier lieu à l’annonce de votre nomination?

"Un sentiment de fierté! Avoir la reconnaissance d’entraîneurs, dirigeants et journalistes fait énormément plaisir car ils suivent de près tout en essayant de rester objectifs malgré tout! Nominé pour la deuxième fois, j'ai vraiment envie de remporter ce trophée!"

2. Si vous étiez un exploit sportif ou autre, lequel seriez- vous?

"Le premier pas de l’homme sur la Lune! J’ai toujours été attiré par l’espace! Ma fille de 11 ans a récemment disserté sur le sujet à l’école et j’ai pris beaucoup de plaisir à l’aider! Il serait bienvenu de décrocher une étoile… de cristal!"

3. Si vous étiez un événement footballistique (de la saison 2014/2015), vous seriez…?

"Les play-offs en D1 restent un événement. Il n’y a qu’en Belgique l’on se borne à croire en la réussite de ce projet. Moi je n’y adhère pas! L’équipe terminant première de la phase classique est championne point final! Les Hollandais ont vite compris que ca ne mènerait à rien! Tentons un peu d’imposer ce système dans les plus grands championnats européens… On nous dégage à coups de pied au derrière."

4. Quel serait votre espoir le plus fou pour la suite de votre carrière?

"Devenir entraîneur d’un club du subtop européen ou en intégrer le staff."

5. Si vous étiez un regret, lequel serait-ce?

"Mon transfert avorté au F.c. Bruges à l’âge de 17 ans. C’est LE plus gros échec de ma carrière."

6. Si vous étiez une bonne action, vous seriez?

"Avoir de l’argent en abondance afin d’aider les plus démunis, faire des dons aux associations qui luttent contre les maladies, améliorer le quotidien des personnes handicapées!"

7. Si vous étiez une couronne, sur quelle tête vous poseriez-vous?

"Sur la tête de mes parents et de ma femme! Mes parents pour leurs sacrifices consentis tout au long de ma carrière! Et ma femme pour les 14 années de vie commune (actuellement) durant lesquelles elle a dû supporter ma mauvaise humeur après une défaite ou ses périodes d’inquiétude quand je ne la préviens pas que je rentre plus tard de l’entraînement ou du match! J’ai souvent tendance à oublier l’utilisation du gsm dans ces cas-là…"

c_DSC_0481.jpg

A lire sur:
logo_header_LM.jpg Source: J.P. Dessouroux - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

"Richelle n’a pas cherché à tricher"

Richelle se défend d’avoir voulu tricher lors du tour final interprovincial en alignant deux joueurs qui devaient être suspendus.

Un peu courroucé par tout ce qu’il lit notamment sur les réseaux sociaux, Alain Finet, le correspondant qualifié de Richelle, a voulu expliquer pourquoi son club supporte mal le fait d’être accusé de tricheries dans le cadre de cette histoire de joueurs suspendus. "Quand je me suis rendu compte que mes deux joueurs pouvaient être sous le coup d’une suspension, j’ai directement sonné au comité provincial qui m’a donné tous les apaisements sur base d’un mail qu’il venait de recevoir de l’Union Belge", explique l’ex-coach de Vyle-Tharoul.

En fait, le comité exécutif a voulu annuler l’inégalité existant entre les clubs promotionnaires et ceux de la province en vue de leur participation éventuelle au tour final interprovincial en modifiant l’article 1807. Là où cela coince, c’est que la commission nationale d’études ne se prononcera que le 1er juillet et le comité provincial ne s’en était pas rendu compte. Donc, les joueurs étaient bien suspendus.

Décision mercredi

"Vu que la plainte a été rentrée tardivement, on ne risque apparemment pas grand – chose. L’affaire sera traitée mercredi à Bruxelles. Au niveau du fait que les feuilles n’ont pas été digitalisées, l’URBSFA n’avait pas créé la feuille de match et via l’accès des CQ au système, on pouvait la faire nous-mêmes. Je l’ai fait contre Ethe en demandant aux dirigeants du club luxembourgeois de prendre contact avec leur CQ pour avoir ses codes d’accès pour qu’ils fassent pareil. Mais on m’a répondu qu’il était en vacances et donc, on a fait une feuille manuscrite. Et à Solrézienne, les mêmes faits se sont reproduits", explique encore Alain Finet qui est assez confiant au niveau de la suite que l’Union Belge donnera à ce dossier.

"Nous sommes clairs et jamais, nous n’avons voulu tricher. Ceux qui connaissent le club depuis ses débuts en seront convaincus.".

Des travaux à effectuer

Dans le dossier infrastructures, le club de Richelle a reçu la visite de l’Union Belge et le club a quinze jours pour effectuer des travaux et mettre notamment la zone neutre en ordre. "Les dimensions du terrain sont bonnes et on a demandé à la ville de Visé de se dépêcher de faire les travaux nécessaires pour aménager la zone neutre. Mais on a donc aussi pris contact avec la ville pour éventuellement débuter le championnat à Visé".

c_DSC_0468.jpg

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: Luc Bajza. - L'Avenir (www.lavenir.net)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

28 mai 2015

Michaël Mager (T2) accompagne Benoît Waucomont au Standard


Mise à jour: Notre T2 Michaël Mager accompagnera Benoît Waucomont au Standard et pas en promotion, Richelle montera donc sans son entraîneur ni son T2

DSC_0007.JPG

Une plainte contre Richelle… pour rien?

Coup de tonnerre dans le ciel de Richelle où Huet et Foguenne, comme Henri Verjans, sont cités pour succéder à Benoît Waucoumont.

Tout juste promu en promotion, les Visétois ont eu des sueurs froides ces dernières heures. Il apparaît en effet que Cyril Brissinck et Florian Lambrechts, deux joueurs qui ont joué contre Ethe après avoir reçu deux cartes jaunes lors du tour final de la province de Liège, n’auraient pas dû. Si Ethe n’a pas déposé de réclamation, l’U.s. Solrézienne (battue aux tirs au but par Richelle le week-end dernier, ce qui a offert la montée en promotion aux Richellois) l’a fait ce mercredi. "Une plainte qui arrive trop tard puisqu’elle doit être introduite le jour ouvrable après la rencontre", commente-t-on à l’Union Belge. "Mais les joueurs étaient bien suspendus, oui." L’U.s. Solrézienne entend se battre pour faire valoir ses droits. Le club a introduit sa plainte mercredi. "Richelle a triché et doit être sanctionné", note le correspondant qualifié du club de l’U.s. Solrézienne. "Nous irons au civil s’il le faut. Notre avocat nous a dit de déposer plainte même si nous étions hors délai. Mais si nous gagnons face à Hamme ce week-end, nous resterons en Promotion. Mais nous n’aurions pu déposer plainte avant, la feuille s’est faite manuellement et n’était pas disponible sur kick-off, le portail de la fédération."

Du côté d’Ethe, l’heure est plutôt aux vacances même si on se pose quelques questions. "En n’utilisant pas la feuille électronique, le club de Richelle a-t-il voulu éluder la possibilité d’inscrire les deux joueurs sur la feuille", s’interroge Thierry Baillot, le président d’Ethe. "Nous n’avons pas vérifié directement, non. Des regrets? Non, nous avons déjà la tête ailleurs et tournée vers la saison prochaine." Richelle est donc tranquille? Peut-être pas car un point de règlement pose question. L’article 1807 des règles de l’URBSFA prévoit ceci, concernant les procédures de pénalisation et les portées de la suspension: "[…] 33. Les avertissements encourus au cours des tours finals provinciaux pour désigner les participants au tour final interprovincial ne portent pas sur les matches de ce tour final interprovincial et sont annulés à l’issue des tours finals provinciaux, pour autant qu’ils ne donnent pas lieu à une suspension administrative." On pourrait dès lors se dire, à première vue, que les deux joueurs de Richelle pouvaient jouer. Mais non: dans le cas d’un seul carton jaune, il tombait. Mais deux (ce qui donne lieu à une suspension administrative donc), le joueur doit être suspendu. En somme, les avertissements tombent, pas les suspensions…. L’U.s. Solrézienne l’a bien compris. Et pourrait déposer une plainte au civil pour faire valoir ses droits…

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

26 mai 2015

Benoît Waucomont rejoint le Standard

Mise à jour: Notre T2 Michaël Mager prend la même direction et accompagnera Benoît Waucomont au Standard et pas en promotion, Richelle montera donc sans son entraîneur et son T2

Benoît Waucomont a pris sa décision et il ne sera pas le troisième débutant liégeois en Promotion. Il dirigera l’équipe du Standard Femina, en attendant d’autres possibles missions au sein de la maison Rouche.

"C’est une décision difficile car je viens de vivre deux saisons exceptionnelles à Richelle. Les contacts, initiés par Axel Lawarrée, remontent à plusieurs semaines mais j’ai attendu le dénouement de la saison pour fixer mon choix. Il va vers ce nouveau challenge. Avant toute chose, je voudrais remercier le comité, le staff et mon adjoint Michaël Mager ainsi que le groupe de joueurs pour ce que j’ai vécu dans ce club hors du commun. Il m’a donné la chance d’évoluer, de travailler avec une grande liberté de manoeuvre et d’obtenir de belles récompenses. Mais plus que cette étoile de cristal décrochée la saison dernière, c’est ce succès collectif, la montée, qui restera gravée dans ma mémoire. J’ai aussi beaucoup apprécié ces contacts, parfois brefs, autour d’un verre à la buvette, avec des bénévoles ou des supporters. Je souhaite à Richelle le meilleur!"

Du côté du club, la décision n’est pas une véritable surprise même si l’espoir de garder Benoît a vécu jusqu’à hier soir.

"La proposition est intéressante et je comprends que notre entraîneur soit tenté d’y donner suite", nous avait dit Alain Finet dès lundi. "A présent, nous allons chercher un coach qui ait les compétences pour diriger notre équipe en promotion mais qui soit aussi compatible avec l’esprit de Richelle United".

Avant d’opter pour le Standard, Benoît Waucomont s’était penché avec nous sur les priorités et les opportunités de Richelle en Promotion.

"Par rapport aux infrastructures, l’idéal serait d’évoluer à Visé, qui possède un beau stade et un grand terrain. Sinon, il faudra apporter des aménagements à Richelle. L’objectif de cette première année sera de se sauver et de faire le mieux possible. A mes yeux, deux transferts devraient encore être réalisés, un défenseur et un flanc, pour que l’équipe tienne convenablement la route. Il y a des renforts sur le plan offensif mais il faut aussi remplacer un joueur comme Cyril Brissinck qui était un peu l’ouvre-boîtes de Richelle cette saison. Le club a déjà réalisé de bons transferts, qui vont apporter un plus dans le groupe et ramener un peu de football sur le terrain".

DSC_0401.JPG


A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: La Meuse

Waucomont file au Standard!

Les lampions de la fête ne sont pas encore éteints que le club visétois se retrouve (momentanément) sans entraîneur.
Comme pressenti, Benoît Waucomont n’accompagnera pas Richelle en promotion.

Approché, il y a quelques semaines, par le Standard de Liège, il rejoint les bords de Meuse pour prendre en charge l’équipe féminine – et le relais de Patrick Wachel – dernière championne de la BeNe League. Le Hervien l’a annoncé officiellement à ses (ex) dirigeants hier soir. "Une décision difficile, reconnaît le principal intéressé. Je viens de vivre deux saisons exceptionnelles, sportivement et humainement, dans un club qui a cru en moi et m’a surtout laissé travailler en paix. Je ne remercierai jamais assez les gens là-bas, qui sont devenus des amis." Benoît Waucomont ajoute: "Je suis toujours dans l’émotion, mais un moment donné, il fallait prendre une décision." L’opportunité de travailler dans un club à la structure professionnelle, Benoît Waucomont n’a pas voulu la laisser passer.

Mais, dans un premier temps, l’ex-entraîneur de Richelle ne sera, à Sclessin, ni pro ni scout. "Je garde mon emploi d’instituteur et je coacherai l’équipe féminine" précise-t-il. Les dirigeants richellois vont se mettre à la recherche d’un nouvel entraîneur. Henri Verjans et Stéphane Huet figurent en tête de liste des successeurs potentiels.

DSC_0349.JPG


A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: Y.H. - L'Avenir (www.lavenir.net)


Au lendemain de la montée à l'échelon supérieur avec Richelle en promotion, le coach Benoît Waucomont devait prendre une décision. Courtisé par le Standard, il a finalement choisi de rallier Sclessin. Il y sera plus que certainement employé à temps plein avec des fonctions de scouting et certainement aussi pour entrainer la section féminine.

Il avait d’ailleurs déjà rencontré Axel Lawarée. Le coach de Richelle était donc en pleine réflexion. Du côté du club, Alain Finet avait déclaré: "On ne veut pas mettre la pression sur Benoît qui se doit de prendre sa décision en âme et conscience. On pense qu’il existe encore de bons entraîneurs sur le marché. Maintenant, on souhaite évidemment que notre coach continue avec nous." Cette décision va en attrister plus d'un.

Tout le F.c. Richelle ne le remerciera jamais assez pour tout ces bons moments intenses et lui souhaite bonne chance dans la suite de sa carrière.

Plus d'informations dans les heures qui viennent

c_DSC_0025.jpg

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

22 mai 2015

Richelle en promotion...

solre.3.jpg

Le but par: Gilles Bemelmans
Tirs au but: Nasca (1-0), Velegan (1-1), Wallemme (2-1), Lécluse (2-2), Khaida (3-2), Possen (3-3), Lardin (4-3), Petit (4-4), Meerpoel (5-4), Mignon (5-5), Bourlard (5-5), Brissinck (5-6).

Les photos de la rencontre


Les compositions:

Solre: Lardin, Nasca, Bourlard, Binon, Ruffin (103e Legat), Khaida, Meerpoel, Wallemme, Delière, Boulanger, Gallucci.

Réserves: Maffeo, Legat, Scohy et Rochet.

Richelle: Gérard, Deghaye, Thys, Bemelmans (71e Petit), Wangermez, Velegan, Di Luzio (106e Lécluse), Possen, Massau (91e Lambrechts), Mignon, Brissinck.

Réserves: Tossings, Lambrecht, Petit et Lecluse.

Arbitre: Lothar D'Hondt assisté de Tom Piens et Kenny Verhaeghe.



Richelle monte en nationale

"Ce que j’ai dit à mes joueurs avant de monter sur le terrain? Qu’ils avaient bossé dur toute la saison pour vivre un match pareil et qu’ils avaient l’obligation d’y croire!" raconte Benoît Waucomont. Résultat: une solidarité exemplaire sur le terrain, deux heures durant, pour une issue heureuse au bout d’une douzaine de tirs au but! Un exploit, carrément, parce que les Richellois ont sacrément dû se vider les tripes pour valider leur montée en promotion à pile ou face! "On savait qu’on passerait par cette souffrance", avoue Benoît Waucomont", "même si on ne pouvait pas rêver meilleur départ."

Un but, du front et opportuniste, d’un Gilles Bemelmans plus prompt que la défense hennuyère après dix minutes seulement… alors que Cyril Brissinck avait déjà eu ce bonheur au bout du pied! Mais ce n’était pas la voie royale pour autant. La suite fut bien plus compliquée, parce qu’en face, il y avait du répondant… adapté à l’état d’un terrain – pour moitié parcours de golf! – trop sautillant pour la pratique du beau jeu. Et donc l’âme bagarreuse de la Solrézienne lui a permis de réagir dangereusement et surtout d’égaliser très vite sur un «coup de fusil» à bout portant de Wallemme (19' ). Guère plus impressionnants dans le jeu, les Hennuyers assiègent littéralement le but visétois tout au long de la seconde période.

Jean-Philippe Gérard est grandiose devant les Boulanger, Khaida et surtout le capitaine Ruffin et ses 38 ans, qui trouve aussi la transversale à huit minutes de la fin! Les prolongations, moins étouffantes pour Richelle, se résument à une demi-heure pour rien! Arrive alors le 3' acte: après un sans-faute des 1er tireurs (Dimitri Vélégan, Maxime Lecluse, Michaël Possen, Romain Petit, Greg Mignon pour Richelle), la maladresse de Bourlard (hors cadre) laisse le rôle de héros à Cyril Brissinck.

DSC_0381.JPG




c_DSC_0511.jpgChez nous, il fait bon vivre

Richelle, pour le situer sur la carte du football national, c’est un des… cent soixante derniers matricules attribués par l’Union Belge.
 
Le 9487 n’a même pas dix années d’existence et sa réussite, en gros, se résume à un titre (ou une montée) tous les deux ans! Un tout petit accroc aussi, avec un premier passage en P1 que Bas-Oha avait rendu tragi-comique. Trois ans plus tard, voilà Richelle non seulement en promotion et plus que probablement porte-drapeau du football de la Basse-Meuse. Pas de tracas: sur les hauteurs visétoises, on continuera à cultiver l’art de ne pas se prendre au sérieux. Président de la première heure, ancien rallyman et grossiste en lunettes, Fabian Bruwier est un personnage atypique. Son club aussi. "La promotion? Je n’en avais pas envie mais je suis content d’y emmener… mon équipe de café (sic). J’ai entendu ça dernièrement. Chez nous, il fait bon vivre, c’est l’essentiel."

Plus sérieusement, le voyage à Solré-sur-Sambre lui a ouvert les yeux avec humour, plus que l’appétit. "Je n’ai pas à me tracasser pour nos installations la saison prochaine, surtout que notre terrain est aux normes!" Dilemme malgré tout: Richelle doit-il continuer à camper dans son fief sacré ou descendre en ville pour accueillir entre autres… le R.c.s Verviers? Autre question brûlante et urgente: avec quel coach?

Officiellement, Benoît Waucomont n’a confirmé ni prolongation ni départ (vers Sclessin) avant-hier, au milieu de la fête. Les dirigeants, eux, ont déjà des noms sur une liste d’attente…

DSC_0444.JPG

Les Solréziens aux portes de l’enfer

Les Solréziens ont dominé mais ils ne sont pas parvenus à se montrer assez concrets devant les buts liégeois. Battus aux tirs au but, les Solréziens devront passer par le barrage des vaincus et croiser les doigts pour se maintenir en promotion.

Après avoir laissé passer l’occasion de se maintenir lors des barrages promotionnaires, les Tuniques Bleues ont également raté de train de l’interprovincial. Tout profit pour les Liégeois du FC United, auteurs d’un véritable hold-up aux Petits Ponts.

Le début de match, lancé avec vingt minutes de retard car un membre du trio arbitral s’était perdu dans les campagnes de la Botte du Hainaut, voyait Richelle croire en sa chance. L’intenable Cyril Brissinck prenait à plusieurs reprises l’arrière-garde locale en défaut mais c’était Gilles Bemelmans qui débloquait le marquoir au terme d’une phase confuse. Cela avait le don de réveiller les Solréziens qui s’installaient dans le rectangle liégeois. Wallemme était le premier à mettre le feu aux poudres, il égalisait, d’ailleurs, sur sa seconde grosse possibilité. Une fusée qui laissait l’excellent Jean-Philippe Gérard pantois.

Ruffin, contré à même la ligne, Meerpoel ou Khaida qui butaient sur le gardien ou Boulanger qui plaçait sa tête au-dessus: il n’y en avait plus que pour les hommes de Michel Errico. Mais Jean-Philippe Gérard avait le dernier mot à chaque fois. Comme sur les deux dernières possibilités de Ruffin que le portier détournait miraculeusement, poussant les deux candidats à la promotion à disputer une demi-heure supplémentaire.

Et même plus puisque les prolongations ne donnaient rien, le rythme baissant au fur et à mesure que la tension montait. Il fallait se résoudre à attendre une longue série de penalty dont Lardin aurait pu être le héros puisqu’il inscrivait son tir et aurait pu arrêter le suivant. Mais c’était Bourlard, le seul à se rater, qui faisait tomber la pièce. Du mauvais côté pour les Solréziens.

DSC_0367.JPG

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)

A Solre 24/05/15 1-1 (5-6 pen)

Le résumé en images

A l’issue d’une partie riche en suspense, Richelle s’est une nouvelle fois imposé aux bottés des tirs au but à Solrézienne. Après avoir mené 0-1, les joueurs de Benoît Waucomont se sont fait rejoindre. Les prolongations ne donnaient rien et à l’épreuve des tirs au but, Richelle l’emportait 5-6 pour ainsi rejoindre la nationale.

c_DSC_0395.JPG

Richelle joue sa place en promotion face à la Solrézienne

Richelle a besoin d’une victoire, demain dans le Hainaut, pour… piquer la place de son adversaire solrézien en promotion! Ceci dit, si rien ne paraît hors de portée des Richellois durant ce mois de mai, la tâche ne sera sans doute pas aussi simple que l’équation. Pour deux raisons essentielles: l’une chiffrée, l’autre sportive. Aux Petits Ponts, les Visétois mettront les pieds dans une sorte de forteresse inexpugnable: en championnat, la Solrézienne a gagné 28 de ses 36 points sur son terrain! Et son tour final, jusqu’à présent, ne déroge pas à la règle: défaite à l’extérieur, victoire à la maison. Bref, les Tuniques Bleues – qui ont changé d’entraîneur pendant ce tour final! – sont de véritables guerriers à domicile, où ils évoluent dans des installations tout aussi champêtres qu’à Richelle, sauf que le terrain y est dans un piteux état.

A ces données de départ s’ajoute la valeur de l’adversaire, le premier d’un niveau promotionnaire rencontré par les Richellois, après Dison, Verlaine et Ethe. "Et pas un dernier de classe", renchérit Benoît Waucomont. "Ils ont laissé trois équipes derrière eux et n’ont loupé leur maintien direct que pour un petit point. Si notre adversaire a beaucoup plus à perdre que nous, on s’en méfiera forcément." Que sait le coach hervien de Solre-sur-Sambre? "J’ai vu en partie les images de leur dernier match. Ils ont un bon meneur (NDLR: Khaida) qui dirige le jeu à lui seul. Je compléterai mes renseignements via Thomas Nélis." L’ancien attaquant du RCSV, que Waucomont a côtoyé à La Calamine, jouait cette saison à Assesse, adversaire de la Solrézienne en promotion B.

Les Solréziens ont nonante minutes, minimum, pour sauver leur peau. "Nous voulons terminer le travail ce week-end", lance l’entraîneur, Michel Errico. "Et ne pas devoir passer par le repêchage des vaincus."

Après avoir souffert sang et eau pour sortir Herk-de-Stad, les Solréziens savent qu’ils doivent prendre les rescapés liégeois avec sérieux. "C’est une formation comme la nôtre", tranche Michel Errico. "Volontaire, déterminée et solidaire. Elle fait preuve d’un terrible réalisme dont il faudra se méfier. Richelle peut faire le gros dos pendant 85 minutes et venir t’assassiner en contre…"

C’est une nouvelle fois aux Petits Ponts que la décision va tomber. "Jouer à la maison est un avantage indéniable. Les rencontres se raréfiant dans la région, nous allons pouvoir compter sur un nombreux public: cela peut faire la différence." En plus de l’expérience acquise en promotion, cela pourrait compter… "Car Richelle, qui malgré les rumeurs, se déplacera bel et bien au grand complet avec, notamment, Brissinck, son meilleur buteur.", est dans une bonne passe. Le F.c. United n’a plus perdu depuis le 9 novembre et vient d’aligner 19 sorties sans connaître la défaite.

Michel Errico devra toujours se passer de Nicolay et Dell’Aria pour cet importantissime rendez-vous. "Et il faudra, aussi, voir comment se rétablit Lardin, malade jeudi." Blessé au dos, Bourlard se testera avant la rencontre.



Ce dimanche 24/05, le F.c. Richelle Utd. peut encore une fois écrire une page dans l'histoire du club... Notre P1 peut monter en Promotion!

Le déplacement étant assez loin (Solre sur Sambres -140km), nous organisons deux cars l'un de 30 personnes pour les joueurs - staffs - compagnes ou parents et l autre de 50 personnes pour les supporters.

Dès 11h: apéro-Téléfoot à la buvette

Téléfoot_logo_2010.jpg

Dès 12h: Départ des deux cars à la Richell' Arena. Prix pour adultes 15€ et 5€ (enfants de -12ans). Pourriez vous venir vers moi pour les inscriptions et organisations.

Le match à l'U.s. Solrézienne.est à 16h

Arrêt dinatoire prévus sur l'autoroute, boissons à bord: 1€

Réservation: 0496/39.62.85 ⚽ ⚽ ⚽ sroberfroid@ulg.ac.be AVANT VENDREDI SVP


Capture d’écran 2015-05-22 à 09.50.43.png

Waucomont (Richelle) dans le collimateur du Standard

Benoît Waucomont va devoir bien réfléchir.

Le coach de Richelle a reçu une belle offre du Standard. Alors que Richelle pourrait rejoindre la nationale, son coach Benoît Waucomont a reçu une offre assez intéressante du Standard où il y serait employé à temps plein. Il pourrait y entrainer la section féminine et cumuler avec des fonctions de scouting au niveau de la cellule pro. Il a d’ailleurs déjà rencontré Axel Lawarée. Le coach de Richelle est donc en pleine réflexion. Du côté du club, Alain Finet déclare: "On ne veut pas mettre la pression sur Benoît qui se doit de prendre sa décision en âme et conscience. On pense qu’il existe encore de bons entraîneurs sur le marché. Maintenant, on souhaite évidemment que notre coach continue avec nous."

Wait and see donc ! En attendant, Richelle n’est plus très loin de la promotion et se déplacera dimanche à Solre.

BW.jpg


A lire sur:

Source: LgFoot

Des guerriers pour la promotion

Contre Herk, Michel Errico a pu compter sur de véritables soldats. Des hommes qui n’ont pas hésité à aller au front.
A la maison, les Solréziens sont assurément de véritables guerriers. Dans leurs travées, ils n’ont jamais rien lâché. Pourtant, en face, les Limbourgeois de Herk possédaient les armes pour s’imposer en terrain ennemi. Et malgré le changement de commandant durant la campagne, les Tuniques bleues n’ont jamais rien lâché. Le tacticien Michel Errico a pris la place d’un Michel Di Giugno démis de ses fonctions par le haut commandement durant la semaine. "Je n’avais pas envie de remplir cette mission à la base", lance l’ancien mentor des Gosseliens. "J’ai demandé au club de poursuivre avec un membre du staff de Michel Di Giugno. Mais c’était la décision des responsables. Je n’ai pas voulu laisser tomber le groupe. Heureusement, il y a une belle victoire au bout."

Un premier de combat de gagné pour les Solréziens. Mais la guerre est loin d’être finie. La semaine prochaine, ils devront repartir à l’assaut d’un nouvel ennemi. Dans ses propres tranchées, Solre-sur-Sambre devra prendre le meilleur sur Richelle. Une formation de Liège qui poursuit sa progression grâce à une victoire courageuse sur Ethe. "On va tout donner pour sauver le club. Les joueurs ont prouvé leur courage dimanche. Avec le même caractère et la même envie, le groupe a ses chances pour obtenir directement le maintien."
En cas de défaite, les Solréziens auraient toujours une chance sur un autre champ de bataille. Ils affronteraient le perdant de la rencontre entre Damme et le RCCF. "On va surtout essayer de se maintenir dès le prochain match. Pour moi, ce groupe a amplement les qualités pour rester en promotion."

Solre-sur-Sambre a toutes les cartes en mains pour se maintenir. Le club devra simplement continuer de faire corps pour battre un nouvel adversaire.

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Etoiles de Cristal 2014-2015

640-thumb.2.jpg



Carton plein pour Richelle United

Toujours en lice via le tour final pour une montée en promotion (Le club se rend à Solre ce dimanche), Richelle United réalise une saison exceptionnelle. Sans avoir l’air d’y toucher, le club de Fabian Bruwier a été le plus plébiscité par les votants qui ont permis d’établir la liste des nominés. Richelle est en effet le seul club à placer trois de ses membres parmi les 21 candidats. Le coach, Benoît Waucomont, Cyril Brissinck pour le titre de meilleur joueur de P1 et l’éternel Jean-Philippe Gérard, nominé la saison dernière avec Blegny : "Cette fois je veux la gagner" lâche celui qui en deux rencontres vient d’arrêter son lot de tirs au but.

En cas de succès dimanche, nul doute que cette performance boostera encore les votes pour le dernier rempart richellois.

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

18 mai 2015

Demi-finale du tour interprovincial 2014-2015

ethe.jpg

Le but par: Maxime Thys

Pas de photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Gérard, Possen, Wangermez, Mignon, Deghaye, Massau (80' Lambrechts), Thys (87' Bemelmans), Brissinck, Lecluse (46' Petit), Di Luzio, Velegan.

Réserves: Tossings, Lambrecht, Bemelmans et Petit.

Ethe: Bodet, Woillard, Roland (81' Mangabu), S. Gustin, Halluent (66' Grégoire), Faye, Derhet, Lacour (5'e Collin), E. Gustin, Amadeï, Coso.

Réserves: Mangabu, Grégoire, Collin.

Arbitre: Stéphane Claes.



Jean-Philippe Gérard envoie Richelle au tour suivant

Le résumé de la rencontre

Richelle peut laisser éclater sa joie: il n’est plus qu’à une victoire d’une montée en promotion qui serait historique. Les Visétois ont pu compter sur un grand portier pour sortir Ethe et se placer à 90 minutes d’une incroyable montée.

Une rencontre typique de tour final. Dont l’issue, au vu du déroulement des débats, s’est logiquement jouée au hasard des tirs au but. Un exercice maudit, véritablement, pour les Gaumais. "C’est la 3e fois qu’une loterie pareille nous est fatale lors d’un match à enjeu", regrette amèrement Sébastien Bach, l’entraîneur (sur le départ) d’Ethe. "On en est arrivé là parce que les deux heures de match, en gros, ont accouché d’une souris".

Certes, les deux adversaires n’ont pas lâché le moindre mètre carré de terrain mais leurs velléités offensives n’ont jamais trouvé l’écho favorable. Richelle doit d’ailleurs son but à une grossière erreur de jugement de Bodet, le gardien gaumais, sur une frappe anodine des 20 mètres de Maxime Thys, franchissant la ligne via le poteau! "Ethe avait pourtant, me semble-t-il, des arguments offensifs supérieurs aux nôtres" estime Benoît Waucomont. Mais les Cassidjes, plus entreprenants en seconde période, n’en ont jamais fait étalage.

Les Luxembourgeois ont surtout appris à leurs dépens la «recette» richelloise: une équipe, la fatigue aidant, qui sait se laisser dominer… sans rompre! Du moins jusqu’à cinq minutes de la fin du temps réglementaire alors que les Visétois croyaient tenir le bon bout: égalisation aux six mètres d’Evan Gustin… sur la première (et seule) occasion digne de ce nom! "Le plus important, à ce moment-là, était de rester positif", explique Jean-Philippe Gérard. "On filait droit aux tirs au but, on le sentait!" De fait. Et le gardien richellois a sorti trois tirs gaumais, disons-le franchement, maladroitement expédiés!

DSC_0033.jpg

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

07 mai 2015

Finale du tour final 2014-2015

Verlaine.jpg

Les buts par: Dimitri Vélégan et Cyril Brissinck

Pas de photos de la rencontre



Les compositions:

Verlaine: Firquet, F. Doverin, J. Doverin, Van Hove, Ouchan, Petitjean, Riga (71' Dumont), Barry, Henry, Heudens, Grégoire (87' Pizzinato).

Réserves: Dumont, Pizzinato.

Richelle: Gérard, Lambrechts, Mignon, Wangermez, Deghaye, Lecluse, Massau (89e Bemelmans), Hansen (15e Thys), Di Luzio (77e Petit), Brissinck, Velegan.

Réserves: Tossings, Bemelmans, Thys et Petit.

Arbitre: Vincent Genard, assisté de Stéphane Claes et Jean-Pierre Pauly



Verlaine éliminé par un Richelle, maître absolu du réalisme

Venu jouer à Verlaine avec la ferme intention d’utiliser ses armes à fond, Richelle, qui a défendu bec et ongles, a profité de deux très jolis contres pour s’imposer et se qualifier pour le tour final inteprovincial.

La superbe saison de Verlaine s’est donc arrêtée en plein vol ce jeudi soir, en finale du tour final de P1 liégeoise. Pourquoi en plein vol? Eh bien parce que les Verlainois ont prouvé contre Richelle qu’ils étaient loin d’être cuits comme on aurait pu le craindre, et qu’ils auraient pu aller plus loin dans leur périple vers la nationale. Ils ont prouvé qu’ils étaient encore capables de livrer de très beaux matchs, sur une pelouse, il est vrai, assez exceptionnelle.
Deux contres, deux buts, résumaient énormément de spectateurs, et on ne pouvait tout à fait leur donner tort. Richelle a laissé faire le jeu à Verlaine, et, attendant patiemment son heure devant un gardien Jean-Philippe Gérard super sûr de lui. "Deux contres d’école" a-t-on envie d’écrire, un par mi-temps, même si c’était à peu près tout offensivement côté visiteur.

A 7 minutes du terme, Grégoire ratait un pénalty (Gérard encore l'arrêtait) qui, marqué, aurait donné six dernières minutes de jeu palpitantes. Même si Verlaine, même sans cela, allait tout tenter jusqu'au bout.
Bref un scénario de match qui évidemment ne manquait pas de susciter l’ire du coach verlainois Marc Ségatto, écœuré, comme ses joueurs d’ailleurs ("J’ai rarement été autant dégouté après un match", confiait Petitjean). Un Segatto qui exprimait sa déception mais qui était repris de volée par l’entraineur de Richelle Benoit Waucomont. Visiblement, les deux hommes ne s’apprécient pas plus que ça. En attendant, les nombreuses possibilités de buts verlainoises, fruits de très belles phases de jeu (mais trop peu cadrées) ne donnaient rien, et il fallait bien aux supporters des Verts philosopher, comme leur bourgmestre Hubert Jonet qui lâchait à deux joueurs. "Ne vous tracassez pas, vous nous avez offert de beaux matchs une belle saison, ne soyez pas déçus."

"On est déçus pour notre staff, qui a fait un travail extraordinaire", confiait Hassan Ouchan. "Je pense au coach, mais aussi à Thierry Witsel et à Pedro Gomez qui nous chauffe avant les matchs."

Le Verlaine de ce jeudi n’aurait pas fait tache en promotion....

Verlaine est tout simplement tombé contre une équipe de Richelle superbement organisée et diablement efficace. Pourtant, après vingt minutes, on se demandait à quelle sauce les Richellois allaient être mangés. Devant 500 personnes, Petitjean par deux fois et Florian Doverin chauffaient les gants de Gérard dès l’entame. Dimitri Vélégan répondait d’une frappe flottante repoussée par Firquet. Malgré cette domination territoriale des locaux, Richelle ouvrait le score. Sur un contre rondement mené, Dimitri Vélégan comptait sur Alexandre Di Luzio pour se jouer de Doverin avant de le servir face à un but vide (0-1). Verlaine avait pris un coup sur la tête et ne se montrait plus tellement menaçant dans cette mi-temps, tout profit pour Richelle qui gérait.

Après la pause, Verlaine repartait de plus belle. Van Hove se promenait dans la défense avant de remettre à Barry qui obligeait Jean-Philippe Gérard à sortir une belle parade. Heudens et puis Henry à l’heure de jeu semaient la pagaille dans la défense, mais il y avait toujours bien une jambe ou Jean-Philippe Gérard pour sauver les meubles. À un quart d’heure du terme, alors que Verlaine poussait, Dimitri Vélégan lançait Cyril Brissinck qui faisait jouer sa vitesse avant de lober Firquet pour porter l’estocade (0-2). Barry obtenait malgré tout un penalty, mais Jean-Philippe Gérard stoppait l’envoi de Grégoire. Heudens tentait une dernière frappe, mais cela ne voulait définitivement pas rentrer. L’aventure s’arrête là pour les Taureaux qui sortent la tête haute et peuvent être fiers de leur superbe saison. Quant à Richelle, il accueillera les Luxembourgeois d’Ethe dimanche…

Ethe affrontera Richelle au tour final interprovincial

Les Cassidjes connaissent enfin le nom de leur adversaire pour le premier tour du tour final interprovincial. Il s’agit des Liégeois de Richelle.Les Cassidjes qualifiés ce mercredi, il fallait maintenant attendre jeudi soir et la confrontation entre Verlaine et Richelle pour connaître le nom du futur adversaire des Gaumais. Et ce sont finalement les pensionnaires de P1 de Richelle qui se sont imposés (0-2). Ce club a terminé deuxième lors de la saison régulière avec seulement quatre défaites. C’est également la deuxième meilleure défense de la saison en P1 liégeoise. À noter qu’ils n’ont plus perdu depuis le… 9 novembre.

DSC_0072.jpg



Verlaine ou Richelle à l’interprovincial?

Superbe affiche ce jeudi soir à Verlaine. L’équipe locale, fatiguée mais «euphorique» essaiera de se qualifier pour le tour final interprovincial.

Tournoi de jeunes oblige, c’est à 19h30 ce jeudi que se rencontreront Verlaine et Richelle, les deux qualifiés pour la finale du tour final interprovincial. Deux équipes qui ont sans doute été les plus belles surprises de la saison de P1 (avec Cointe évidemment), Richelle ayant son lot de blessés et de contretemps mais terminant la compétition plus fringant que jamais. "Vous savez, dans un noyau le nom qui est au-dessus n’est pas toujours forcément meilleur que le gars qui est en dessous de lui et qui attend son heure", remarque Marc Segatto, évoquant son adversaire. "À Richelle visiblement, les gars qui étaient en dessous au départ avaient des qualités."

C’est que les Richellois, pour des raisons diverses (Damien Busarello remercié pour avoir signé ailleurs après avoir signé une convention, Maxime Limbourg disparu depuis qu’il a été mis 16e sur la feuille, Benoît Mulkin remercié aussi pour des raisons internes, Jonathan Lemaire blessé) ont perdu plusieurs éléments, ce qui ne les a pas empêchés de faire de derniers brillants résultats. Et sans doute d’être plus frais que Verlaine qui vient de jouer la finale de la coupe de la Province alors que certains de ses joueurs avaient déjà paru un peu cuits contre Lensois.

"Je vais un peu faire mon Michel Preud’homme, "avoue Segatto, "mais nous manquons de fraicheur pour aborder ces matchs. Deux rendez-vous aussi importants en si peu de temps, c’est compliqué. Certes, le mental compense en partie, et les jambes, grâce à la victoire en coupe, seront moins lourdes, mais il faut quand même espérer qu’il ne fasse pas trop chaud pour que les organismes ne fatiguent pas trop vite."

Les Verlainois, comme les Richellois du reste, vivent en tout cas une période enthousiasmante. "Oui, bien sûr", répond encore Segatto, "et depuis deux ans nous avons la chance de vivre ce genre de choses. Maintenant, l’enthousiasme ne suffira pas. Il faudra éviter d’avoir un trou comme nous en avons eu pendant vingt minutes contre Warnant. Contre une bonne équipe, comme Richelle, on se ferait avoir. Il va falloir gérer la fatigue sans pour autant qu’il soit question de calculer."

Côté richellois, tout baigne! "Et nous abordons ce match dans le même état d’esprit que les deux précédents", confie Benoit Waucomont, le coach. "En nous disant qu’il y a moyen de réussir un truc et en espérant que la belle aventure continue. Verlaine sera peut-être un peu plus fatigué que nous, c’est vrai, mais sa victoire en coupe a sans doute aussi dopé ses joueurs. La promotion? Ce serait ridicule d’y penser: ce dimanche, tout s’arrêtera peut-être déjà pour nous. Non, nous voulons continuer, mais sans penser plus loin…"

DSC_0098.JPG


A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)


Etape suivante dans cette prolongation de saison assez remarquable, après l'obstacle disonais, c'est maintenant Verlaine qui se dresse sur la route du F.c. Richelle Utd. pour un éventuel accessit à l'échelon supérieur. Rendez-vous ce jeudi 14 mai à 19h30.

Du côtés de la P3, le nouvel entraîneur Sébastien Roberfroid prépare déjà la saison prochaine avec une rencontre amicale ce lundi 11 à 19h30 au S.f.c. Saive.

Résultat: défaite 3-1 avec un but de Jérôme Remy

Prochaine rencontre, ce mardi 19/05 à 19h30 contre Croatia Wandre (à Richelle)

DSC_0119.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |