18 mai 2015

Demi-finale du tour interprovincial 2014-2015

ethe.jpg

Le but par: Maxime Thys

Pas de photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Gérard, Possen, Wangermez, Mignon, Deghaye, Massau (80' Lambrechts), Thys (87' Bemelmans), Brissinck, Lecluse (46' Petit), Di Luzio, Velegan.

Réserves: Tossings, Lambrecht, Bemelmans et Petit.

Ethe: Bodet, Woillard, Roland (81' Mangabu), S. Gustin, Halluent (66' Grégoire), Faye, Derhet, Lacour (5'e Collin), E. Gustin, Amadeï, Coso.

Réserves: Mangabu, Grégoire, Collin.

Arbitre: Stéphane Claes.



Jean-Philippe Gérard envoie Richelle au tour suivant

Le résumé de la rencontre

Richelle peut laisser éclater sa joie: il n’est plus qu’à une victoire d’une montée en promotion qui serait historique. Les Visétois ont pu compter sur un grand portier pour sortir Ethe et se placer à 90 minutes d’une incroyable montée.

Une rencontre typique de tour final. Dont l’issue, au vu du déroulement des débats, s’est logiquement jouée au hasard des tirs au but. Un exercice maudit, véritablement, pour les Gaumais. "C’est la 3e fois qu’une loterie pareille nous est fatale lors d’un match à enjeu", regrette amèrement Sébastien Bach, l’entraîneur (sur le départ) d’Ethe. "On en est arrivé là parce que les deux heures de match, en gros, ont accouché d’une souris".

Certes, les deux adversaires n’ont pas lâché le moindre mètre carré de terrain mais leurs velléités offensives n’ont jamais trouvé l’écho favorable. Richelle doit d’ailleurs son but à une grossière erreur de jugement de Bodet, le gardien gaumais, sur une frappe anodine des 20 mètres de Maxime Thys, franchissant la ligne via le poteau! "Ethe avait pourtant, me semble-t-il, des arguments offensifs supérieurs aux nôtres" estime Benoît Waucomont. Mais les Cassidjes, plus entreprenants en seconde période, n’en ont jamais fait étalage.

Les Luxembourgeois ont surtout appris à leurs dépens la «recette» richelloise: une équipe, la fatigue aidant, qui sait se laisser dominer… sans rompre! Du moins jusqu’à cinq minutes de la fin du temps réglementaire alors que les Visétois croyaient tenir le bon bout: égalisation aux six mètres d’Evan Gustin… sur la première (et seule) occasion digne de ce nom! "Le plus important, à ce moment-là, était de rester positif", explique Jean-Philippe Gérard. "On filait droit aux tirs au but, on le sentait!" De fait. Et le gardien richellois a sorti trois tirs gaumais, disons-le franchement, maladroitement expédiés!

DSC_0033.jpg

A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: L'Avenir (www.lavenir.net)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.