23 avril 2014

F.c. Richelle Utd. - R.f.c. Raeren - (championnat - Journée 27)

Domicile-raeren.jpg

Les photos de la rencontre
Les buts par: Cyril Brissinck (2), Maxime Lecluse et Jonathan Kaborè


Les compositions:

Richelle: Gomant, Deghaye, Wangermez, Mulkin, Quitin, Lecluse (84' Alonso), Busarello, Thys (72' Kaborè), Lemaire (70' Cammareri), Brissinck et Possen.

Réserves: Busarello J., Alonso, Kaborè et Cammareri.

Raeren: Schyns, Laschet D., Mennicken, Lauffs, Bong, Kudura, Krafft, Laschet C., Laschet F., Wolff et Lousberg.

Réserves: Kocks, Beckers et Vanaschen.

Arbitre: Christophe Adam assisté de Christophe Dumont et Sébastien Dobelaere.



Place au tour final...

Pour cette dernière rencontre de championnat, Richelle, déjà auteur d'une campagne irréprochable (troisième classé et la meilleur attaque avec 82 buts) accueillait Raeren. Un début de rencontre mitigé où Raeren prenait l'avantage à la 34' mais se voyait rejoint au score tout juste avant la pause avec un but de Cyril Brissinck sur un excellent assist de Maxime Lecluse.

Dès le début de seconde mi-temps, Richelle montrait un autre visage et prenait l'avantage à l'heure de jeu sur un nouveau but de Cyril Brissinck. A la 79' c'était au tour de Maxime Lecluse d'être récompensé par une belle frappe pour le 3-1. 2' plus tard et sur un superbe coup franc, les visiteurs revenaient au score (3-2) mais c'était de courte durée puisque dans la foulée, Jonathan Kaborè, fraîchement monté au jeu, alourdissait la note avec son 3ème but personnel. (4-2)

Place maintenant au tour final et une encore une hypothétique chance de montée à l'échelon supérieur en recevant comme premier adversaire Seraing dimanche prochain à Richelle. L'autre demi-finale du tour final opposerat Lensois à Beaufays.

c_DSC_0037.JPG

Au bout du suspense, Waremme s'impose à Minérois et s'adjuge le titre de champion!

Waremme, un champion logique

Les Waremmiens ont évolué crescendo dans ce championnat... A l'image de l'hymne italien, ils ont commencé "piano" pour terminer "forte". Ils sont assurés de monter en Promotion la saison prochaine.

En bas de classement, quatre clubs descendent à coup sûr: Elsaute, Minérois, Trooz et Tilleur. Weywertz se sauve donc grâce à sa victoire face à Blegny (2-0). Quant à Malmédy, son sort dépend des quatre clubs liégeois qui disputeront le tour final inter-provincial: Lensois, Richelle, Seraing et Beaufays. Si l'un d'entre eux parvient à se hisser en Promotion, Malmédy restera en P1.




Qui sera champion? Qui quittera la P1?

Pour la trentième et dernière journée, le suspense est toujours aussi intense. Si Waremme part avec un avantage certain, le Patro Lensois, voire même Richelle pourraient tirer les marrons du feu. Quoi qu’il en soit, cette saison aura été passionnante.

Quelle fin de championnat palpitante que celle que nous offre la saison 2013-2014 en P1 liégeoise. Que ce soit du côté du champion ou de celui des descendants, le suspense reste total.

Dans le haut du tableau, trois équipes peuvent encore prétendre au titre suprême. Waremme a toutes les cartes en main pour terminer champion mais devra affronter une équipe de Minerois qui joue sa peau. Le Patro Lensois, en embuscade à deux points derrière, ne rêve que d’une faute de son rival dans la dernière ligne droite.

Mais il ne faudrait pas oublier Richelle qui, auteur d’une incroyable saison et ayant récupéré les trois points perdus face à Trooz, pourraient disputer un test match face aux Wawas dans le cas d’un faux-pas de ses deux concurrents. Certes, peu probable, mais envisageable... Dans le bas du classement, si Trooz et Tilleur sont fixés sur leur sort, les noms des trois équipes (si les deux descendants liégeois de promotion se confirment) qui quitteront elles aussi l’élite provinciale ne sont pas encore connus. Qui de Minerois, Wévercé, Malmedy et Elsaute décrochera le dernier siège libre en P1 ? Chaque équipe devra vendre cher sa peau mais c’est sans doute pour Minerois que la tâche sera la plus ardue.



La dernière d'Oli…

Capture d’écran 2014-04-22 à 15.09.39.pngSans compter que la venue de Raeren ce dimanche à Richelle signifie la fin d'un championnat on ne peut plus réussi, c'est aussi la dernière rencontre de notre T3, Olivier Jolly. Bien sûr, il sera toujours des nôtres pour la participation au tour final mais en championnat, c'est sa dernière rencontre.

Fier, Olivier Jolly peut l’être! Après cinq années au club où il a connu à chaque saison un épisode marquant, il tire sa révérence en cette fin de saison et cela, pour des raisons professionnelles et privées. "Richelle est un club exceptionnel et j’y ai côtoyé des personnes riches en valeur humaine. Le tour final est la cerise sur le gâteau."

Petit Flash Back…

Dans l'histoire de Richelle, des entraineurs, des joueurs ont fait ou font escale, mais Olivier Jolly, le fidèle entraineur des gardiens restait en poste pour assurer l'entrainement des portiers, l'aventure se terminera fin du championnat car, pour des raisons essentiellement professionnelle, il vient de signifier qu'il ne ferait plus partie du staff entraîneur pour la saison prochaine. Arriver en 2008, il a contribué de près au succès du club tout au long de sa courte histoire. Alliant bonne humeur et sérieux, il a toujours été présent auprès de ses gardiens qu'il a eu l'occasion de côtoyer sous les couleurs richelloises, Pascal Pirotte, Christian Dandoy, Steven Frère, Olivier Coppenolle, Anthony Racz, Arnaud Gomant pour ne citer qu'eux…

Oli article1.jpg

"Je prends du recul"

Présent sur les terrains depuis plus de 35 ans, l’actuel T3 de Richelle ne sera plus l’entraîneur des gardiens à Richelle lors de la prochaine campagne 2014-2015. Très heureux et toujours aussi passionné, l’homme veut désormais privilégier sa vie de famille et sa réussite professionnelle

"Je ne vais pas inévitablement quitter Richelle car il est possible que l’on me propose une fonction alternative qui serait moins contraignante au niveau de ma présence au sein du club. Je suis l’heureux père de trois enfants et je devais parfois trop composer entre le foot et le temps passé avec eux et ma compagne. Il s’agit davantage d’une réorientation d’autant que je vais parfois devoir passer du temps en France dans le cadre de mon activité professionnelle. Il n’était donc pas question de m’engager avec le club sans avoir la possibilité d’être à 100%."

Visiblement toujours aussi heureux de devoir assumer son rôle au sein du staff, Olivier Jolly rappelle fièrement qu’il aura tout vécu à Richelle. "Il ne s’est pas passé une saison sans un événement à célébrer ou à digérer puisque j’y ai connu une descente, un tour final et deux titres. Je me rappelle encore le jour ou Didier Degueldre m’a contacté alors que je devais reprendre la P4 à Grivegnée en tant que T1. J’ai finalement opté pour Richelle et je ne regrette pas ce choix. Je m’y amuse toujours autant. Chaque semaine, j’y apprends quelque chose comme ce fut le cas avec tous les entraîneurs que j’ai assisté." Au rayon souvenirs, Olivier Jolly n’a pas manqué de nous faire par de son aventure sur la foire de Visé le jour où Richelle a connu sa première montée en P1. "Je suis monté sur la grande roue pour y fixer le drapeau du club. Il n’est pas compliqué d’imaginer dans quel état nous étions avec le président. J’ai même dû le rattraper car il s’y est réveillé sans se rendre compte où il était et il s’est levé précipitamment."

Présent alors à Grivegnée lorsque le club a vécu ses plus belles années, Olivier Jolly admet aisément que cette aventure sportive fut la plus enrichissante. "J’y ai passé des années exceptionnelles avec des garçons aussi sympas que talentueux. Ce sont mes plus beaux souvenirs sportifs.".

Oli article2.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.