10 janvier 2014

Olivier Jolly ne prolongera pas à Richelle


Dans l'histoire de Richelle, des entraineurs, des joueurs ont fait ou font escale, mais Olivier Jolly, le fidèle entraineur des gardiens restait en poste pour assurer l'entrainement des portiers, l'aventure se terminera fin du championnat car, pour des raisons essentiellement professionnelle, il vient de signifier qu'il ne ferait plus partie du staff entraîneur pour la saison prochaine. Arriver en 2008, il a contribué de près au succès du club tout au long de sa courte histoire. Alliant bonne humeur et sérieux, il a toujours été présent auprès de ses gardiens qu'il a eu l'occasion de côtoyer sous les couleurs richelloises, Pascal Pirotte, Christian Dandoy, Steven Frère, Olivier Coppenolle pour ne citer qu'eux… Plus d'info bientôt.

"Je prends du recul"

A Richelle, Olivier Jolly, l’actuel T3, quittera ses fonctions au terme de la saison

Présent sur les terrains depuis plus de 35 ans, l’actuel T3 de Richelle ne sera plus l’entraîneur des gardiens à Richelle lors de la prochaine campagne 2014-2015. Très heureux et toujours aussi passionné, l’homme veut désormais privilégier sa vie de famille et sa réussite professionnelle

"Je ne vais pas inévitablement quitter Richelle car il est possible que l’on me propose une fonction alternative qui serait moins contraignante au niveau de ma présence au sein du club. Je suis l’heureux père de trois enfants et je devais parfois trop composer entre le foot et le temps passé avec eux et ma compagne. Il s’agit davantage d’une réorientation d’autant que je vais parfois devoir passer du temps en France dans le cadre de mon activité professionnelle. Il n’était donc pas question de m’engager avec le club sans avoir la possibilité d’être à 100%."

Visiblement toujours aussi heureux de devoir assumer son rôle au sein du staff, Olivier Jolly rappelle fièrement qu’il aura tout vécu à Richelle. "Il ne s’est pas passé une saison sans un événement à célébrer ou à digérer puisque j’y ai connu une descente, un tour final et deux titres. Je me rappelle encore le jour ou Didier Degueldre m’a contacté alors que je devais reprendre la P4 à Grivegnée en tant que T1. J’ai finalement opté pour Richelle et je ne regrette pas ce choix. Je m’y amuse toujours autant. Chaque semaine, j’y apprends quelque chose comme ce fut le cas avec tous les entraîneurs que j’ai assisté." Au rayon souvenirs, Olivier Jolly n’a pas manqué de nous faire par de son aventure sur la foire de Visé le jour où Richelle a connu sa première montée en P1. "Je suis monté sur la grande roue pour y fixer le drapeau du club. Il n’est pas compliqué d’imaginer dans quel état nous étions avec le président. J’ai même dû le rattraper car il s’y est réveillé sans se rendre compte où il était et il s’est levé précipitamment."

Présent alors à Grivegnée lorsque le club a vécu ses plus belles années, Olivier Jolly admet aisément que cette aventure sportive fut la plus enrichissante. "J’y ai passé des années exceptionnelles avec des garçons aussi sympas que talentueux. Ce sont mes plus beaux souvenirs sportifs." Du même avis que Benoît Waucomont concernant la prestation de Richelle face à Waremme, le T3 estime qu’il faut avant tout rester positif malgré une défaite lourde dans les chiffres. "Sur base de la première période, j’estime que nous avons fait jeu égal", explique Olivier Jolly. "Nous avons fait ce qu’il fallait mais le second but est tombé à un très mauvais moment. Nous avons eu les jambes coupées. Face à un adversaire disposant d’un tel potentiel, il faut aussi que le ballon roule dans le bon sens. Ce n’était pas le cas cet après-midi."

ol.jpg


A lire sur:

logo_header_LM.jpg Source: Michel Mawet - La Meuse


Olivier Jolly: "La cerise sur le gâteau"

Tout comme ses dirigeants, Olivier Jolly, l’entraîneur des gardiens, ne remettait pas en cause la victoire de Waremme (1-4) et faisait quand même remarquer: "Face à un ogre comme Waremme, il faut que les petits détails tournent en faveur du petit Poucet. Cela n’a pas été le cas, mais on est déjà fier d’être en si bonne posture."

Fier, Olivier Jolly peut l’être! Après cinq années au club où il a connu à chaque saison un épisode marquant, il tirera sa révérence en fin de saison et cela, pour des raisons professionnelles et privées. "Richelle est un club exceptionnel et j’y ai côtoyé des personnes riches en valeur humaine. Le tour final serait la cerise sur le gâteau."

c_Oli1048 - copie.jpg


A lire sur:

L'avenir-logo.jpg Source: Luc Bajza - L'Avenir (www.lavenir.net)

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (1) |  Facebook | |

Commentaires

je me trouve jolly sur les photos hahahaha

Écrit par : jolly | 10 janvier 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.