30 avril 2012

F.c. Richelle Utd. - R.f.c. Tilleur S.g. 5-0

Pascal, Drazen... Merci...

Tilleur733.jpg

Les photos de la rencontre

Les buts par: Alain Lecluse (2), Xavier Van Mol, Florent Drzewiecki et Pascal Tihon


Composition:

F.c. Richelle Utd.:
Frère, Deghaye, Possen, Kiziedoko, Brncic (81' Fays), Mignon, Tihon, Christiaens, Drzewiecki, Rogister (63' Mulkin) et A.Lecluse (70' Van Mol)
Réserves: Mulkin, Galbiati, Van Mol et Fays

R.f.c. Tilleur S.g.: Telemans, Nicolas, Moukoko, Ibnhamdam, Scifo, Marin, Marly, Hanson, Fernandez, Bayock, Pollicino, Duval, Lokola, Cremasco et Jabo.
Réserves: Marly, Scifo, Hanson et Duval

Arbitre: Michel Collignon assisté de Frank Hirsoil et Jonathan Gérard.

DB.jpg



Étrillé sans honneur 5-0, Tilleur participera malgré tout au tour final sous la conduite de Henri Depireux

Richelle en sursis

Dimanche, Richelle a réussi un authentique exploit à deux niveaux. Il a tout d’abord renvoyé Tilleur sur un score de forfait et, du même coup, réussi à placer cinq formations derrière lui. Son maintien dépend désormais de celui de Seraing ou de Blegny puis, éventuellement, d’un deuxième montant liégeois en promotion via le tour final. Il n’y a pourtant eu ni match, ni photo hier après-midi. D’entrée de jeu, Richelle s’est montré très concentré et très motivé alors que les Tilleuriens dispersaient leur faible énergie en palabres et errements. Et Richelle ne laissait pas passer sa chance en faisant preuve d’un maximum de réalisme offensif: trois occasions et autant de buts signés Alain Lecluse, Pascal Tihon et Florent Drzewiecki (3-0).

Dès la pause, Tilleur était KO et même plus debout. Le repos ne changeait rien pour les "Métallos" qui continuaient de livrer une prestation indigne d’une formation qui va pourtant aller au tour final. Et l’exclusion un peu stupide de Pascal Tihon ne modifiait absolument pas la donne puisque, réduit à dix, Richelle se payait le luxe d’ajouter deux nouveaux buts des oeuvres de Alain Lecluse et Xavier Van Mol (5-0).

DSC_3730.JPG


"Nous avons fait notre devoir et je félicite tout mon groupe même si, apparemment, notre adversaire ne semblait pas prêt au combat. Nous avons su faire preuve d’une grande rigueur défensive et de beaucoup de réalisme en première période", commentait, satisfait, Tony Niro. "Malheureusement, nous ne sommes pas encore sauvés et c’est très frustrant lorsque l’on remarque que nous avons réussi l’exploit de laisser cinq équipes derrière nous. Je vous avoue que lorsque j’ai repris Richelle, j’escomptais devancer trois formations au classement en comptant sur les promotionnaires. Pour ce que nous avons réalisé, il serait vraiment malheureux de descendre."

À Tilleur, on gardait malgré tout le sourire même si cette piètre prestation n’augure rien de bon pour le tour final qui se profile déjà à l’horizon. Pour celui-ci, Henri Depireux entrera en fonction. Espérons pour les "Métallos" que l’aura et l’expérience du "King" pourront produire un choc psychologique sinon l’aventure risque de tourner très court tant l’équipe est apparue sans âme ce dimanche.

Le film du match: d’entrée de jeu, Richelle se montre maître de son sujet et déflore rapidement la marque par Lecluse. 3-0 logique à la mi-temps. Tilleur, amorphe, n’aura même pas un sursaut d’orgueil en seconde période et encaissera deux nouveaux buts.
Le fait du match: le premier but de Lecluse qui met Richelle sur orbite.
L’homme du match: Pascal Tihon. C’était son dernier match. Il délivre un assist sur le premier but, il marque le second puis, pour sortir de manière remarquée sans doute, il se fait exclure pour un geste de mauvaise humeur. Au revoir et merci Pascal.
La déception du match: la prestation insipide des Tilleuriens. C’est tout simplement honteux de livrer un simulacre de match pareil. Pas un joueur à retirer du lot.
La cote du match: 7/10.

DSC_3754.JPG



A lire sur:
logo_header_LM.jpgSource: Michel Mawet - La Meuse

Pour cette dernière journée de championnat le F.c. Richelle Utd. devra, une dernière fois, tout donner pour engranger les trois derniers points de cette compétition 2011-2012. Il restera à espérer que Seraing ou Blegny en promotion (ou les deux?) se sauvent, ce qui diminuerait de six à cinq ou à quatre le nombre de descendants de P1. Sans oublier que si un club liégeois monte en promotion via le tour final inter-provincial, il y aura un autre descendant de moins.

Une chose est sûre en tout cas: plus on est haut dans le classement, plus on a de chance de se sauver. C’est pourquoi Bas-Oha doit gagner à Beaufays. Même si un nul ou même une défaite pourrait lui suffire puisque ses deux poursuivants, Richelle et Hannut rencontrent respectivement Tilleur et Dison qui doivent tous les deux gagner pour assurer leur participation au tour final…

Advienne que pourra...

Ce sera surtout, aussi, un moment d'émotion..., en effet, notre capitaine, Pascal Tihon, après une carrière exemplaire, "Oupeye, le Standard de Liège et Visé" pour ne pas les nommer, a décidé de raccrocher ses crampons. Il disputera donc sa dernière rencontre sous les couleurs Richelloises en compagnie de Drazen Brncic qui, lui aussi, met un terme à sa carrière.

DSC_2487.JPG



Les compositions:

Richelle: Frère, Deghaye, Hendrick, Kiziedoko, Brncic, Fays, Mignon, Tihon, Mulkin, Christiaens, Van Mol, Drzewiecki, Rogister, A.Lecluse, Possen, Cimino.
Pour Pascal Tihon et Drazen Brncic, ce derby sera le dernier match de leur carrière.

Tilleur: Telemans, Vitello, Moukoko, Ibnhamdam, Scifo, Marin, Zappia, Avi, Fernandez, Bayock, Pollicino, Duval, Rasquin.
Ozdemir, suspendu, manquera la dernière journée de championnat.




Avant match...

Contre Tilleur (dimanche 15h), Richelle jouera sa dernière carte pour le maintien...

"Le groupe va se donner à fond pour sauver le club"

Dimanche soir, le championnat de première provinciale ne sera pas terminé. Entendons par là qu’il faudra encore attendre les résultats des promotionnaires liégeois le week-end suivant pour savoir combien de clubs de P1 basculeront. Pour Richelle, il faut gagner puis espérer. Pour
Tilleur c’est idem. Les deux clubs n’ont plus leur sort entre les mains. A cet égard, il est intéressant de préciser les critères de départage qui ne sont pas les mêmes pour le classement ou la tranche. Cela évitera les erreurs de jugement dimanche sur le coup de 16h45…

Concernant le classement, il y a bien entendu les points puis les victoires. On passe ensuite au test match. Pour les tranches, c’est différent. Les points, les victoires, la différence de buts marqués et reçus puis le plus de buts marqués afin d’éviter un test-match. Richelle n’a pas le choix. Il doit gagner en espérant en plus un faux pas de Bas-Oha et puis que les promotionnaires liégeois évitent la catastrophe. "La victoire à Malmundaria nous a fait un bien fou", expliquait Tony Niro. "Le challenge contre Tilleur est ardu d’autant plus que cette équipe lutte pour une place au tour final."

Même s’il ne prolongera pas à Richelle, Tony Niro veut tout donner pour ce club même si certaines tensions sont nées de par la situation. "Richelle est un bon club et il serait dommage qu’il descende car nous avons bien redressé la barre mais nous devions faire une moyenne d’équipe qui vise le tour final. Il nous manque malheureusement quelques points. Nous devons déjà remporter les trois derniers face à Tilleur. Je sens que le groupe est très concerné et veut se donner à fond pour sauver le club. Une descente ne serait pas une catastrophe car Richelle a déjà bâti une belle équipe qui tiendrait sans problème la route en P1 avec, qui plus est, un excellent entraîneur.

Du côté de Tilleur, un vrai gâchis est proche. En quelques semaines, résumons: départ de membres du comité dont Ido Cremasco et Walthère Galuzzo, mise à l’écart de Djim, réapparition éphémère de Zappia ou de Jabo, récemment, exit Bodart qui avait pourtant réalisé des résultats tout en proposant un football alléchant, arrivée de Depireux mais pas tout de suite et on en passe afin de ne pas violer l’intimité du club. Tout peut être sauvé dimanche par une victoire à Richelle mais le tour final ne semble plus vraiment être un "must" pour le club de Buraufosse comme en témoigne le président Gomez."Nous nous sommes stabilisés en P1 et il ne faut pas nécessairement vouloir grandir trop vite. Bien entendu, si l’occasion de monter se présente, nous n’allons pas freiner."

DSC_0862.JPG



A lire sur:
logo_header_LM.jpgSource: Michel Mawet - La Meuse

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (6) |  Facebook | |

22 avril 2012

R.f.c. Malmedy - F.c. Richelle Utd.: 0-2

malmedy733.jpg


Les photos de la rencontre

Les buts par: Alain Lecluse et Xavier Van Mol


Composition:

R.f.c. Malmedy:
Jacquemin, Pierry, Troisi (66e Thomas), Lukoki, F. Offerman, Raxhon, Blaise, Smitz (53e Canales), Bas, Diallo, Defour (53e Demirkazan).

F.c. Richelle Utd.: Frère, Deghaye, Hendrick, Kiziedoko, Brncic, Mignon, Tihon, Christiaens (60' Van Mol), Drzewiecki, Rogister (70' Mulkin) et A.Lecluse (81' Cimino)
Réserves: , Mulkin, Cimino, Van Mol, Possen et Fays

Arbitre: Raphaël Gielen assisté de Bernard Lepage et Denis Jacob.

DSC_3554.JPG



"Un cruel manque d’envie…"

Les Malmédiens se souhaitaient une unité pour être définitivement rassurés sur leur sort quant au maintien et ils ont trouvé face à eux une équipe qui a davantage désiré la victoire. En témoigne la synthétique analyse d’un entraîneur local dégoûté par la prestation de sa formation. "Je suis très déçu",confiait Bernard Wégria. "J’ai constaté un manque total d’envie et d’enthousiasme. Et sans esprit batailleur, on ne peut rien forcer…" La première mi-temps se résumait presque en une série de duels entre Jacquemin et Florent Drzewiecki (9e), Grégory Christiaens (17e) et Alain Lecluse (31e) qui tournait à chaque fois en faveur du portier malmédien qui ne pouvait cependant rien faire lorsqu’un débordement suivi d’un centre de Florent Drzewiecki était prolongé dans le but par Lecluse juste avant la pause (0-1).

Le rencontre tombait dans la morosité en seconde armure et c’est presque logiquement que Xavier Van Mol concluait victorieusement une action entamée par Benoît Mulkin et Alain Lecluse (0-2). La partie aurait pu être relancée si Diallo avait prolongé une remise de la tête de Lukoki après un coup franc de Canales, mais Steven Frère s’interposait avec brio, lançant Richelle vers un succès qui n’est pas synonyme de maintien, comme le précisait le coach Tony Niro. "Même la récolte de six unités aujourd’hui et la semaine prochaine, face à Tilleur, ne nous rassurent pas encore car nous dépendons des résultats des clubs de nationale. Ce sera très serré !".

Une satisfaction malmédienne? Le très bon comportement de David Pierry, appelé à suppléer l’absence pour suspension de Vincent Offerman. "J’étais un peu stressé en début de rencontre et puis cela est passé. C’était ma première pige en tant que titulaire. Content, je l’aurais davantage été si nous avions remporté la victoire."
Ce jeune défenseur, âgé d’à peine 18 printemps et qui évolue habituellement en juniors et en P4, a en tout cas laissé entrevoir de belles promesses.

DSC_3655.JPG



L'avenir-logo.jpg Source: Pascal Aires - L'Avenir (www.lavenir.net)


L’équipe de Niro, autrement plus motivée, reprend espoir

"Dragons" fantomatiques mais désormais sauvés

Pas toujours très concernés face aux équipes de bas de tableau, les "Dragons" recevaient une formation luttant pour sa survie en
P1. D’où l’inquiétude légitime de Bernard Wégria juste avant la mise en mouvement… et qui se confirmait au coup de sifflet final.
On l’aura compris, les banlieusards visétois ont glané la victoire de l’espoir aux dépens d’un adversaire fantomatique. D’emblée, la rage de vaincre des hommes de Niro contrastait avec le dilettantisme des Malmédiens qui alertaient pour la première fois Steven Frère, via Diallo, à la 38e minute.

Pendant ce temps, Jacquemin avait dû s’employer à plusieurs reprises sur des tentatives de Florent Drzewiecki, Anthony Rogister, ou encore, Alain Lecluse. Et, à la 43e, celui-ci n’avait plus qu’à pousser le cuir au fond des filets sur un service de Florent Drzewiecki.

Ne constatant aucune amélioration notoire, Wégria procédait au double remplacement de Defour et Smitz par Canales et Demirkazan, dès la 50e minute. Mais, rien n’y faisait: il n’y avait toujours qu’une équipe sur le terrain. Grégory Christiaens puis Grégory Mignon auraient très bien pu doubler la mise, mais pêchaient par précipitation. A la 70e, toutefois, Xavier Van Mol éclaircissait une situation confuse dans le rectangle: 0-2.

Triste spectacle que celui offert, hier après-midi, par les sociétaires du stade Lechat qui, suite aux autres résultats, prolongent néanmoins leur bail en P1. "Ce qui est encore loin d’être notre cas car, malgré ce succès, nous devons encore battre Tilleur dans huit jours" glisse le T2 richellois. "Il faut dire que nous sommes tombés sur des Malmédiens guère déterminés…"

Fabien Bruyère, dans le camp visité, préfère se tourner vers l’avenir: "Rien de nouveau par rapport à ce que l’on sait déjà, mais nous aurons pas mal de choses importantes à annoncer dans les prochains
jours.
" Les convoyeurs attendent…

DSC_3631.JPG



logo_header_LM.jpg Source: Michel Christiane - La Meuse

"La venue de Richelle s’inscrit dans le même contexte que celle d’Amay il y a une semaine", annonce Bernard Wégria. "On connaît l’état d’esprit qui animera notre adversaire. Tout dépendra aussi de notre bon vouloir et de la constance de notre jeu, qui nous a souvent joué de vilains tours."
Dans le noyau: Zander, Lindemann et V. Offerman sont suspendus (1/1). Thomas et Pierry (P4) complètent le groupe, le dernier cité sera même titularisé.


Les compositions:

Malmedy: Jacquemin, Troisi, Lukoki, F.Offerman, Raxhon, Bas, Canales, Blaise, Diallo, Defour, Demirkazan, Smitz, Pierry et Thomas.

Trois suspendus pour Wégria: Vincent Offerman, Zander et Lindemann. Cela permet aux gars de la P4 (Pierry et Thomas) de venir avec la P1.

Richelle: Frère, Deghaye, Hendrick, Kiziedoko, Brncic, Fays, Mignon, Tihon, Mulkin, Christiaens, Van Mol, Drzewiecki, Rogister, A.Lecluse, Possen, Cimino.

Michaël Possen, dont on pensait la saison terminée, est de retour aux affaires plus tôt que prévu. Armando Cimino revient aussi et c’est le jeune Maxime Lecluse qui en fait les frais.

DSC_0627.JPG



Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

15 avril 2012

R.s.c. Beaufays - F.c. Richelle Utd. 2-1

Beaufays.jpg

Les photos de la rencontre

Le but par: Pascal Tihon


Composition:

R.s.c. Beaufays:
Habran, Locht, Hanoset, Nyckees, Sferruggia (87e Kamba), Neuville, Rey, Marchal, Lemaire, Restiglian (75e Montalvo), Bosson (80e Broka).

F.c. Richelle Utd.: Frère, Deghaye, Hendrick (80' Fays), Kiziedoko, Brncic (75' Christiaens), Mignon, Tihon, Mulkin (62' A. Lecluse), Van Mol, Drzewiecki et Rogister
Réserves: A. Lecluse, M. Lecluse, Christiaens et Fays

Arbitre: Pierre Pertoldi assisté de Olivier Frèrot et Pierre Otte.

DSC_3496.JPG



Beaufays a remporté un beau succès contre Richelle. Une victoire qui a ravi l’entraîneur, Luc Ernes: "Ce succès nous donne la certitude d’être encore en P1 la saison prochaine mais je crois que tout le groupe, veut gagner la 3e tranche."

Par contre, Richelle fait une très mauvaise opération d’autant que voici Seraing qui glisse à une place de barragiste. Ce n’est pas rassurant pour le foot liégeois. Et Blegny a encaissé une défaite qui pourrait être très difficile à surmonter. La perspective d’avoir 6 descendants de P1 existe bel et bien.


Le soufle de la P2 dans le dos...

D’un côté, cette victoire conforte Beaufays dans son leadership quant au gain de la troisième tranche, de l’autre, cette défaite rapproche un peu Richelle de la P2. Avant la pause, on notait une sortie de Habran dans les pieds de Anthony Rogister et un tir de Florent Drzewiecki arrêté par le portier local. Voilà tout ce que ces deux formations dites de l’élite avaient offert à leurs supporters.

Dès la reprise, Beaufays se montrait plus pressant. "Oui, je leur ai demandé de jouer plus haut car je sentais qu’un but pourrait tomber", justifiait Luc Ernes. De fait, peu après l’heure de jeu, Rey mettait fin à un triple cafouillage devant les buts de Steven Frère qui sauvait la mise à deux reprises avant de s’incliner sur une reprise à bout portant. Dans les derniers instants, Rey inscrivait un second but d’un lob génial. Frédéric avait vu le gardien trop avancé et en profitait pour décocher, des quarante mètres, un envoi juste sous la barre.

DSC_3532.JPG



Avant match...
Les compositions:

Beaufays: Habran, Lemaire, Marchal, Hanoset, Locht, Bosson, Nyckees, Montalvo, Neuville, Kamba, Rey, Broka, Sferuggia, Restiglian.

Neuville rentre de suspension et Broka revient dans un noyau que quittent Muni et Herman.

Richelle: Frère, Deghaye, Hendrick, Kiziedoko, Brncic, Fays, Mignon, Tihon, Mulkin, Christiaens, Van Mol, Drzewiecki, Rogister, A.Lecluse, M.Lecluse.

Cimino (indisponible ce week-end) est remplacé par Maxime Lecluse. Coté départ, Grégory Christiaens rejoint Vyle-Tharoul et Marc Hendrick, Spa. Richelle est à la recherche d’un gardien de moins de 21 ans.

DSC_0559.JPG


Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

04 avril 2012

"@ The Richell'Arena"


Les Apérosfestifs s'installent à Visé du vendredi 6 au lundi 9 avril.

35 cabines de plage seront regroupées sur la Place Reine Astrid (ouverture dès 12h00 chaque jour). Vous pourrez y déguster une grande variété de produits de bouche.

Des animations musicales seront proposées tout au long du week-end :
Vendredi dès 20h : E-Legal Soundz proposera un mélange de Hip-hop, électro, rock,ragga, drum&bass, ...

Samedi sera la journée des concerts avec à 17h : Chicken Killers, groupe rock plus que prometteur. Ils seront suivis par un groupe liégeois tout aussi prometteur : Citizen Jack dont le premier album est en préparation. Ils cèderont la place à : Arcadium Tribute des Red Hot Chilli Peppers. La soirée s'achèvrera par un Dj Set de Chris Hinger VS Collective Sound.

Dimanche dès 16h, la scène accueillera des danses de Flamenco, suivies par un concert de Ash. Ensuite se succèderont aux platines Double Axl & Kiami avec une ambiance Soul Funk puis, pour clôturer la soirée, Dj Boss.

Nous vous attendons nombreux pour passer un agréable moment entre amis!


L'équipe des Apérosfestifs.

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

01 avril 2012

R. Spa F.c. - F.c. Richelle Utd.: 1-0

Spa733.jpg

Les photos de la rencontre

Les buts par:


Composition:

R.f.c. Spa:
Genchi, Dabo, Lorquet, Petit, Akdim, L. Mertens, Negrin, Zanin (46e Ucar), Sahibi, Schroeder, Forthomme (89e Nagui).

F.c. Richelle Utd.: Frère, Deghaye, Hendrick, Kiziedoko, Brncic, Mignon, Tihon (80' Cimino), Mulkin (67' Lecluse), Van Mol (82' Christiaens), Drzewiecki et Rogister.
Réserves: Cimino, Lecluse, Christiaens et Fays

Arbitre: Olivier Schmitz assisté de Martin Hilgers et Manuel Adam.

DSC_3127.JPG



Richelle se retrouve de plus en plus menacé

Tony Niro, le prochain coach spadois n’a pas su faire de poisson d’avril à sa future équipe. Celle ci, après un départ hésitant, s’est installée dans la rencontre pour la tuer à la 68e minute quand Dabo, très bien servi par Negrin, a défloré la marque (1-0). Autant le dire, c’est la victoire qu’il fallait et qui va rassurer Spa pour la fin de saison. Le salut se rapproche très fort. Encore trois petits points et on pourra alors sabrer le champagne du côté bobelin. Alain Duijs, coach ad interim, était le plus heureux après les débats. "C’est une victoire très importante qui nous permet d’avoir les cartes en mains pour terminer la saison. Nous avons désormais notre sort en mains. Mon équipe a su répondre techniquement et tactiquement à Richelle qui était très bien rentré dans la partie." Nous manquions alors d’intelligence dans le replacement défensif, mais nous aurions dû ouvrir la marque bien avant.

En effet, Forthomme plaçait deux headings au premier acte dont le premier (25e) aurait dû faire mouche. Les occasions n’étaient pas légion en première période, mais Richelle perdait pied petit à petit. Spa était le roi du terrain après la pause et était récompensé de ses velléités par Dabo (but à la 68e), alors que Sahibi (73e) fracassait le cadre de Steven Frère! Alain Lecluse et Grégory Christiaens s’essayaient (à côté) en fin de partie, mais la victoire ne lâchait pas Spa. "Ce sont notre état d’esprit et l’esprit du groupe qui sont sortis vainqueurs dans nos rangs aujourd’hui. L’entrée d’Ucar au repos et le replacement de Negrin sur le flanc nous ont fait grand bien", concluait le directeur sportif de la Géronstère."Nous voilà dans les 4 équipes pour les 2 dernières places descendantes…, signalait Niro au terme d’un match de petite facture.

DSC_3055.JPG



logo_header_LM.jpg Source: Patrick Godard - La Meuse

Maintien: Spa reste maître de son sort

"On a signé une bonne entame de match, mais le danger était spadois", lançait Tony Niro, coach de Richelle (et futur entraîneur de Spa) au terme de la déroute de ses couleurs à la Géronstère. Forthomme s’était créé les plus franches occasions de la tête, mais il fallait attendre un dédoublement d’Amara Dabo conjugué à une passe dans l’intervalle de Jonathan Negrin pour voir Spa, via Dabo et son face à face victorieux devant Steven Frère, inscrire l’unique but du match. De son côté, Sahibi trouvait le poteau là où il pensait inscrire le 2-0.

DSC_3204.JPG

"Cette victoire fait du bien au moral car elle nous permet de rester maîtres de notre sort en vue du maintien", déclarait Alain Duys, le directeur sportif spadois devenu coach d’un jour compte tenu de l’absence de Christian Fitschy, en vacances. "C’est à lui que je dédie ce succès car il a effectué un énorme travail depuis son arrivée au poste de T1."


L'avenir-logo.jpg Source: D.L. - L'Avenir (www.lavenir.net)


Avant Match...

Nizet (déchirure mollet) est forfait.
Avec Richelle, Amay, Minerois, Hannut comme derniers adversaires, les Spadois ont leur sort en main. Mais un pas de travers risquerait de coûter très cher. "On doit laisser la pression d’un résultat à nos adversaires, souhaite Christian Fitschy.


Les compositions:

Spa: Genchi, Zanin, Petit, Dabo, S. Nagui, Ucar, Forthomme, Mertens, Négrin, Abder Akdim, Schroeder, Lolos, Lorquet, Aydin, Sahibi.
Namotte et Nizet sont blessés. Chatibi et Aqsoy ne sont pas repris alors que Sxhroeder, Ucar et Zanin reviennent de suspension.

Richelle: Frère, Deghaye, Hendrick, Kiziedoko, Brncic, Fays, Mignon, Tihon, Mulkin, Christiaens, Van Mol, Drzewiecki, Rogister, A.Lecluse, Cimino.
Michaël Possen est "out" jusqu’en fin de saison. Pour le reste, aucun changement dans l’équipe de Tony Niro.

DSC_8800.JPG



Dans la série: "Que devient il?"

André Jamers reprendra Oreye

On va revoir la bonne tête de l’ancien T1 amaytois sur nos terrains. À Oreye, Jamers travaillera dans la continuité.
Il y avait les traditionnels tels que Gino Ludovico, Geoffrey Grommen ou encore Bernard Wegria. Il y avait aussi les casés demi surprises comme Fio Serchia. Puis, ces gars de l’ombre qui, une fois, avaient envie de passer dans la lumière comme Christian Lallemand, le T2 et entraîneur des gardiens wawa. Mais c’est sur André Jamers que le carrousel orétois s’est arrêté pour remplacer le trio Marot-Cools-Lemaire, démissionnaire en fin de saison.

Une surprise? Non, pas vraiment tant le nom de ce vieux briscard de 53 ans au palmarès long comme un jour sans pain était cité en Hesbaye ces derniers jours. Jamers, plus besoin de le présenter. Monsieur le commissaire divisionnaire, c’est un titre en P1 (Melen), trois en P2 (Tilleur, Montegnée, Richelle) et un autre en P4 (Juprelle) en plus de moultes participations à des tours finaux. Seul un couronnement en P3 fait défaut à son monstrueux pédigrée.
Le contact a été pris il y a quelques jours alors que Jamers se demandait s’il allait poursuivre sa brillante carrière de coach… Sans doute un peu dégouté par son expérience en cours à Fléron en P2B où il joue, depuis quelques mois, au pompier de service avant que l’ancien Engissois Alain Coenen ne reprenne le club la saison prochaine. "Mais après réflexion, j’ai eu envie de continuer", dit-il. "Tout simplement parce qu’à part le foot, je n’ai pas d’autre passion. Et je n’ai pas pensé à comment le remplacer… Par exemple, je suis incapable de bricoler…"

Bricoler, justement, Jamers ne devrait pas être amené à le faire à Oreye qui, excepté les départs annoncés de Dandoy et Samray, il va travailler avec le même noyau… "On a revu une deuxième fois André Jamers ces derniers jours car on voulait être bien sûr qu’il avait le bon profil", explique Michel Vandergeten, le président sucrier. "On a notamment insisté sur le fait qu’on souhaitait poursuivre sur la base lancée cette année. Et avec André, on a eu tous nos apaisements… "

Avec quelles ambitions? Une grosse cylindrée à la Lensois? "Franchement, non, et ça m’arrange bien", rigole Jamers. "On va continuer ce qu’ Oreye, un bastion du football hesbignon, fait de mieux: être un révélateur de talents. Comme, par exemple, Martin-Suarez qu’on a formé avant qu’il rejoigne la nationale et Hamoir… Je suis très enthousiaste car Oreye est un superbe nouveau défi." Un de plus pour Jamers qui rejoindra le club orétois. Qu’il reste en P2 ou qu’il rejoigne, au terme de l’actuelle campagne, l’élite provinciale.

DSC_9034.JPG



A lire sur:
L'avenir-logo.jpg Source: Anthony Rizzi - L'Avenir (www.lavenir.net)



Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |