20 janvier 2010

Championnat 2009-2010, journée 18

Lensois-733
Cliquez pour voir les quelques photos de la rencontre


Les buts par: Alain Lecluse (2) et Laurent Closset

Lensois: Pepic, Pulinck, Tilkin, Delchambre, Licata, Mazur, Preud'Homme, Tollenaers, Humblet (75e Brauet), Mercier, Geuquet (46e Stefanovic).

Richelle: Dandoy, G. Mignon, Thonet (88e Altafoglia), Roberfroid, Lecluse (83e Destordeur), Tihon, Philippens, Closset, Michiels, Thomas, Possen.

Arbitre: Francis Dupont

Les buts: Mazur (7e 1-0), Licata (20e 2-0), Closset (30e 2-1), Lecluse (37e 2-2, 44e 2-3), Licata (70e pen. 3-3).

Cartes jaunes : Mercier, Tilkin, Michiels.

Les remises successives propulsent les acteurs à la conquête de la 3e tranche et ce, avant même que la 2e ne soit terminée. Si Waremme a remporté la première, si Lensois est en passe de s'approprier la seconde, des formations comme Solières, Richelle voire Stockay lorgnent vers le gain de ce dernier tiers de compétition. Pour rencontrer cet objectif, il est quasi obligatoire de débuter par une victoire. Pour Waremme, qui accueille, Fraiture, la lanterne-rouge, cette reprise s'annonce comme une formalité. Ses concurrents ne peuvent en dire autant. Lensois, son dauphin, offre en effet l'hospitalité à Richelle dont on évoquait ci-avant les ambitions. Quant à Solières, il effectue à Wanze son plus court déplacement. Une rencontre non dénuée de danger pour les hommes de Philippe Gustin qui se souviendront avoir courbé l'échine (1-2) lors du match aller. Quant à Stockay, il reçoit l'imprévisible Wasseiges qui est capable de rééditer à St-Georges le coup (un partage) réussi à Lensois il y a trois mois. Au sein du top 5, Waremme bénéficie donc du calendrier le plus facile. Dans le bas du tableau, Ferrières aura la chance de recevoir mais Geer, s'il confirme ses bonnes dispositions de la fin d'année 2009, ne devrait pas se laisser surprendre par les Condrusiens. À Cointe-Othée, on sera curieux de voir si la formation locale peut être l'équipe du deuxième tour. Quant à l'affrontement entre US Liège et Vaux-Borset, il permettra de voir si les gamins de Grommen, sans leur entraîneur, peuvent continuer sur leur belle lancée des 17 premiers matchs.

Source: J-L.B. - Le jour - Actu24.be

Après six semaines de non activité, le championnat reprenait ses droits ce dimanche avec un déplacement non moins difficile au Patro Lensois, deuxième classé et à un point de la deuxième tranche, on ne voyait d'ailleurs pas comment celle ci pouvait leur échapper et c'était ainsi l'occasion pour les hommes d'André Jamers d'entamer leur baroud pour tenter de s'octroyer la troisième. Pour cette rencontre, seuls Geoffrey Sterck et Steve Doll manquaient à l'appel. Dès l'entame de la rencontre, les deux équipes se mettaient en évidence, Lensois, dès la première minute avec bonne intervention de Sébastien Roberfroid et de Christian Dandoy et Richelle qui repartait en contre avec un relais entre Thierry Michiels, Lilian Thonet et Christophe Philippens, ce dernier adressait un centre pour Laurent Closset qui obligeait le gardien à intervenir. La partie s'annonçait engagée, à la 10', on assistait à un retour plus qu'efficace et déterminé de Sébastien Roberfroid pour écarter le danger, Lensois obtenait un coup de coin que sur le placement défensif et malgré les injonctions de Sébastien Roberfroid, deux joueurs tergiversaient à se placer mais, trop tard, l'attaquant coupait déjà la trajectoire et le ballon franchissait la ligne... (1-0).

CD1

Lensois poursuivait ses efforts et dominait ce début de rencontre, sur une offensive, les locaux se retrouvaient en avant poste et l'envoi de l'ailier rebondissait sous les yeux de notre portier, sur la transversale. A l'identique, au quart d'heure,
Richelle obtenait une belle occasion sur coup de coin, le ballon ayant franchit la ligne de but ou pas, les avis étaient et resteront partagés, par contre, Lensois repartait de plus belle pour obtenir un coup franc des mieux placé à l'entrée du grand rectangle. Malgré sa vigilance, Christian Dandoy ne pouvait que constater les dégâts... le ballon filait entre lui et le poteau pour doubler la mise (2-0).

CD2

A ce moment, la tâche allait être ardue pour revenir dans le parcours mais
Richelle ne baissait pas les bras. A la 20' et un bon mouvement, Christophe Philippens adressait un centre pour Laurent Closset, sa volée passait de très peu à cotés. Sentant Lensois un peu trop en confiance, Richelle allait accentuer ses actions, après une tentative de Lilian Thonet, c'est Thierry Michiels qui récupérait un ballon pour une belle frappe que le gardien déviait.
Le danger se précisait quand venait la 35' et un bel appel de
Sébastien Roberfroid sur le flanc pour obtenir un coup de coin, celui ci botté, Laurent Closset s'élevait pour réduire méritoirement l'écart de la tête (1-2). Richelle allait prendre les commandes, multipliant les actions, l'arrière garde Lensoise en avait plein les pieds et à la 39' sur un beau contre, Laurent Closset donnait un bon ballon en profondeur pour Alain Lecluse qui ne se privait pas de remettre l'égalité parfaite (2-2).

Richelle offrait aux spectateurs un bon football et une bonne circulation agrémentée d'une belle mentalité de relever la tête dans les moments difficiles et cela allait encore porter ses fruits peu avant la mi-temps puisque, après avoir manqué une occasion des pieds de Laurent Closset à bout portant devant le gardien, Alain Lecluse récupérait un ballon dans l'axe pour une frappe toute aussi belle pleine lucarne (2-3). Richelle ne s'en contentait pas et accentuait les assauts, sur un excellent mouvement de sortie défensive et de contre, Thierry Michiels récupérait un ballon et y allait d'une puissante frappe mais le ballon effleurait l'angle du but.

AL

Dans cette deuxième mi temps,
Richelle allait l'entamer de la plus belle des manières, continuant à presser, Laurent Closset n'hésitait pas pour une "bicyclette" à l'entrée du grand carré mais le ballon, surplombant toute la défense, finissait sa course de peu à cotés. Cotés Lensois, on sentait peut-être un peu trop la bonne opération à réaliser puisque, sachant les warémmiens mené à la marque face à Fraiture, ils pouvaient revenir en bonne place dans la course au titre et le jeu s'en ressentait car beaucoup de fautes et d'énervement émaillaient cette deuxième partie, dans une tension palpable, même l'arbitre y perdait son latin avec des décisions parfois incohérentes et ce, pour les deux équipes. Comme ce coup franc Lensois que Christian Dandoy s'employait difficilement à écarter.
A son tour, pour une grosse faute sur le très remuant
Sébastien Roberfroid, Richelle allait obtenir un coup franc dans un brouhaha innommable des spectateurs présents, Christophe Philippens le bottait mais le gardien s'emparait sans trop de soucis du ballon. L'heure de jeu avait sonné de 10' que sur une offensive locale, Pascal Tihon "sortait" un ballon dangereux mais bousculait légèrement un joueur, l'arbitre, visiblement dépassé par les événements, sifflait penalty... Malgré les consignes et la connaissance du tireur, Christian Dandoy était pris à contre pied pour l'égalisation (3-3).

La fin de rencontre allait s'équilibrer avec des occasions de part et d'autres mais dans un esprit d'énervement assez présent, Lensois allait s'offrir une dernière franche occasion et
Richelle tentait le tout pour le tout mais rien n'y faisait, en y ajoutant la fatigue d'un terrain assez lourd, les deux équipes se quittaient dos à dos dans une rencontre de haut de tableau qui fût de très bon niveau.

SR



Dans la presse...

Richelle séduisant, Lensois efficace

De l'avis des deux camps, cette rencontre fut une belle propagande pour le football. "Nous loupons deux occasions d'entrée puis sur deux coups de pied arrêtés, Lensois inscrit autant de buts", relatait André Jamers. "Menés, nous sentions pourtant que nous étions bien dans la partie et c'est logiquement que nous avons réduit le score, égalisé et même pris l'avance avant le repos", poursuivait le T1 visétois. "À 2-0, on s'est posé trop de questions sur la valeur de l'adversaire et Richelle en a bien profité", embrayait Michaël Berzolla. "Heureusement, nous avons bien repris la 2e période et Licata est allé chercher le pénalty égalisateur. "

"Le match s'est emballé, le danger passait d'un rectangle à l'autre mais nous avons manqué de lucidité", pestait André Jamers qui soulignait que Lensois avait inscrit ses trois buts sur phases arrêtées.


Source: J-L.B. - Le jour - Actu24.be

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.