25 avril 2017

Maxime Lecluse et la malchance...

Maxime Lecluse va quitter Richelle par la petite porte

Sorti sur blessure contre Cointe, Maxime Lecluse affiche une énorme force de caractère. Sur une action anodine, l’ailier est retombé maladroitement et son genou a tourné avant de craquer. Le prototype même de la poisse car, à première vue, les ligaments croisés sont atteints… "J’ai vécu une nuit blanche en raison de la douleur mais je ne désespère pas de m’en sortir avec une entorse", glisse l’ailier de Richelle. "Les médecins estiment que l’ensemble bouge beaucoup et que, du coup, tout doit être déchiré… Ce serait une horreur mais j’ai besoin d’une certitude médicale avant de paniquer." Des trémolos s’invitent toutefois dans la conversation car le jeune joueur n’a pas eu la chance de vivre les adieux qu’il aurait espéré. "Après huit années dans cette équipe fabuleuse, j’ai décidé de changer d’employeur. Je ne veux pas encore dévoiler ma destination mais je tenais à vivre une ultime partie avec des partenaires exemplaires. Le destin me joue un mauvais tour et je dois bien avouer que c’est difficile à encaisser."

DSC_0016.JPG

Une guigne qui vire carrément au cauchemar si on se penche sur l’ensemble de la saison. Après avoir souffert d’une fracture du cinquième métatarse peu avant la trêve, il avait cravaché pour revenir à son meilleur niveau. "Une greffe osseuse et des dizaines d’heures chez un kiné m’ont permis de retrouver toutes mes forces et, dans un coin de la tête, je me voyais en train de faire des prouesses avec Richelle. Je ne veux pas parler de fatalité mais cette blessure me donne la nausée."

Force de caractère

Un ressenti amer qui se voit éclipser par l’optimisme, une valeur collée à la peau du numéro dix. "Depuis des années, j’affiche une énorme force de caractère. Comme tout le monde, j’ai connu des désillusions et des malheurs dans ma vie mais je mets tout en œuvre pour transformer ces obstacles en une expérience enrichissante. Ce n’est pas toujours évident mais c’est ainsi qu’on progresse." Les mots sortent avec verve mais la voix se veut tremblante. Le joueur en a gros sur le cœur car différents projets devront sûrement être mis de côté afin de se rétablir dans les meilleures conditions. "Je devais commencer comme formateur au Standard durant l’été mais que se passera-t-il lors de la reprise des entraînements en juillet? Et vais-je pouvoir partir en vacances? Si je dois me faire opérer, mon nouveau club devra attendre avant de compter sur mes services. J’ai discuté avec mon prochain coach et il fera tout pour m’aider mais c’est vraiment un dimanche que je veux oublier au plus vite…"

DSC_0194.JPG

Tour final: mode d’emploi. Tirage au sort entre les 8 qualifiés

Il regroupera 8 clubs, 4 de la série A et 4 de la B pour un tirage au sort intégral. Il ne s’agira donc pas, comme dans les séries provinciales, de déterminer d’abord un vainqueur de série avant de voir deux finalistes s’affronter.

En A, le RWDM et Rebecq se partagent la première place avec 58 points et 18 victoires. Ils ont chacun gagné une tranche. L’un sera champion, l’autre disputera le tour final avec les Francs Borains (3e et vainqueur de la 3e tranche), Mons (4e ) et Tournai (5e ). En B, Tilleur (vainqueur de tranche), Richelle (3e ), Verlaine (4e ) et Mormont (5e ) sont déjà qualifiés.

Il y a à coup sûr un montant vers la D2 amateurs. Il pourrait y en avoir un second s’il n’y a aucun descendant direct ACFF de D1 amateurs. Actuellement, Sprimont est « sportivement » descendant. Il est avant-dernier et n’a pas (encore) obtenu sa licence. S’il l’obtient (il passe mercredi devant le CBAS), il pourrait être barragiste… si le White Star est radié ou rétrogradé administrativement. Les deux autres descendants seraient alors Coxyde (pas de licence) et Deinze.

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

21 avril 2017

Contre Cointe pour la dernière à domicile: Championnat D3 ACFF B

2497775112.21.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie à 4600 Visé

Les buts par: -


Les photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Parreira (77' Hansen), Castela, Lecluse (25' Lachambre), Masau (45' Remy), Leroy, Spano, Mignon, Renauld et Laruelle.

Réserves: Duysens, Remy, Lachambre et Hansen.

Cointe: Wets, El Alaoui, Ajdini, Fankem Zeubou, Ramirez Loritè, Tohoua, Piazza, Itoua, Kakelbo (60' Dione), Delville et Lusinga (65' Aksu).

Réserves: Hoummadi, Dione et Aksu.

Arbitre: Miguel Angel Rojas assisté de Thibault Holvoet et Luciano Presburgo.



Richelle rate sa dernière à domicile

Désillusion au Stade de la Cité de l'Oie pour cette dernière rencontre à domicile face à Cointe qui a su se montrer patient pour déjouer l'organisation richelloise. Plus grave, c'est la nouvelle blessure pour Maxime Lecluse contraint de quitter la partie en civière et ambulance pur une éventuelle rupture des ligaments croisés... Richelle terminait aussi la partie à 10 avec l'exclusion pour deux avertissements de Maxime Deghaye. Richelle garde sa troisième place mais se vois talonné à un petit point par Verlaine.

Un Richelle sans génie ni envie: Burnet est parti furieux. La cohésion de Cointe a fait la différence

Au cours d’un match soporifique au possible, Cointe a fini par émerger grâce à son abnégation dans toutes les lignes. "Quand on voit une telle cohésion, on se rend compte que le club possède un noyau de qualité", souffle Thierry Bury avec malice. "Richelle avait à cœur de l’emporter pour conforter sa troisième place mais il est tombé sur un mur physiquement. Je suis fier de mes garçons".

Un constat logique et en parfaite opposition avec le ressenti de Christophe Burnet. Ses troupes, aussi lymphatiques que timorées, ont offert un spectacle sans génie. Un constat qui a poussé le coach à quitter le stade quelques minutes après le coup de sifflet final. "On peut légitimement le comprendre", confesse Michael Possen, son entraîneur adjoint. "Il vient peut-être de vivre sa dernière partie à domicile et les joueurs n’ont pas été en mesure de le remercier. Je pense même qu’on vient de livrer notre pire récital de la saison. On ne va donc pas épiloguer pendant des heures…"

Les tracas se tourneront plutôt vers Maxime Lecluse, sorti sur blessure après une vingtaine de minutes et emmené en ambulance dans la foulée. L’ailier, déjà peu en verve cette saison, est mal retombé sur son genou et on craint une déchirure des ligaments croisés. En un mot comme en cent, cette journée dominicale est à oublier au plus vite dans les rangs locaux…

c_DSC_0048.JPG

En P2, Richelle assure son maintient avec une large victoire à la J.s. Chênée 1 but à 10.



La dernière à la maison

Dernière rencontre à domicile de cette belle saison pour les troupes richelloises, de même que pour Christophe Burnet qui coachera une dernière fois dans les installations du Stade de la Cité de l'Oie avant de quitter le club pour de nouveaux projets

Richelle ne veut pas lâcher sa 3e place. Le bilan est de 13 sur 15 avant de recevoir Cointe

Avec son nul à Durbuy lors du week-end de Pâques, Richelle a définitivement assuré sa place au tour final. Même si le duel régional contre Cointe (un "classique" ces dernières saisons) est dénué de véritable enjeu, les Mosans entendent rester sur une spirale positive avant le tour final.
 
Ces dernières semaines, Richelle a bien assuré son avenir immédiat (déjà qualifié pour le tour final) et lointain (16 joueurs prolongés, 4 transferts conclus en attendant un 5e dans le courant de la semaine prochaine). Dimanche, le match contre Cointe aura en quelque sorte des allures de match de liquidation.
"Certes, nous sommes qualifiés mais nous avons la volonté d’assurer la troisième place", intervient l’entraîneur Christophe Burnet. "Et en cas de victoire, ce sera assuré. Se battre pour décrocher cette place dans le top 3 est la meilleure manière d’assurer le tour final. On verra quelle sera la réplique offerte par Cointe. Compte tenu du contexte là-bas, on ne sait pas avec quel visage cette équipe va se présenter."

Dans l’optique du tour final, le T1 des Mosans (qui est toujours libre de toute attache pour la prochaine saison) va également en profiter pour faire tourner son noyau, notamment avec le retour du malchanceux Nicolas Hansen. Si début mars, dans la foulée des défaites à Verlaine, Tilleur et Mormont, le navire richellois a paru un peu tanguer, la barre a été magistralement redressée. "Nous restons actuellement sur un 13 sur 15, avec notamment un match nul probant à Durbuy. Ce serait bien de garder le bon rythme d’ici le début du tour final."

Une compétition que Richelle abordera sans la pression de la montée. "Il y a déjà eu le tour final interprovincial gagné en 2015 mais ce sera une première au niveau national pour le club. Croisons le doigt pour avoir un tirage au sort à domicile", conclut Christophe Burnet.

DSC_0118.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

05 avril 2017

Chez le leader, Durbuy: Championnat D3 ACFF B

1956234394.jpg


Le but par Julian Bisconti


Les compositions:

Durbuy: Genchi, Bosman, Colin, Vuza Samba, Lebe, Wanderson, Guillaume, Fransquet, Sarr, Marchal (83' Gahfghaf) et Kita.

Réserves: Ancia, Ghafghaf, Prieto et Milosevic.

Richelle: Gérard, Deghaye, Niro (60' Castela), Bisconti, Laruelle, Massau, Leroy, Mignon, Renauld (75' Lecluse), Spano et Perséo.

Réserves: Lachambre, Castela, Lecluse et Hilgers.

Arbitre: Jérôme Meys assisté de Quentin Lesceux et Christophe Berbiers.



En visite chez le leader

Après une première période pauvre en qualité, les visiteurs ouvraient la marque à la 65e minute par Julian Bisconti. Mais les leaders réagissaient rapidement en égalisant. Proche de la bonne opération, Richelle n’est donc pas parvenu à infliger la troisième défaite de la saison à Durbuy.

Suite à ce résultat, en cas de succès ce dimanche face à Verlaine, Tilleur reviendra à trois points de Durbuy. Voilà de quoi relancer la course au titre lors de cette dernière ligne droite.

Il a fallu un grand Durbuy pour arracher le nul

Richelle pas loin de se payer la tête du leader

Cette équipe de Richelle ne réussit décidément pas à Durbuy. "Nous avons péché par suffisance en première période. Nous n’étions qu’à 90% dans ce match. Il nous a manqué les 10% de lucidité pour mettre nos occasions franches au fond après la pause", confie Michaël Lebe. En effet, il aura fallu que Richelle ouvre la marque pour que Durbuy se mette enfin à jouer de manière un peu plus libérée. "Il y a eu beaucoup trop d’erreurs d’appréciation et beaucoup trop de mauvais choix de notre part en première mi-temps", analyse Kévin Guillaume. "Je ne sais pas si c’est dû à la peur de mal faire ou au fait que Richelle était bien en place. Toujours est-il que nous avons seulement commencé à jouer au football durant la dernière demi-heure de jeu. Le but de Richelle nous a réveillé", poursuit celui qui a égalisé dans la foulée.

Le coach richellois Christophe Burnet, qui effectuait son grand retour du côté de Durbuy, a donc bien failli jouer un vilain tour à ses anciennes couleurs. "Je ne dirais pas que nous sommes la bête noire de Durbuy. Nous sommes juste la seule équipe qui ose aller chercher les Durbuysiens loin dans le jeu", souligne l’entraîneur dont l’équipe a proposé une solide opposition face au leader de la compétition. "Mes gars étaient au rendez-vous! Il aura fallu un très grand Durbuy pour nous arracher le match nul ce samedi soir. Je tire d’ailleurs un grand coup de chapeau à ma défense qui a bien résisté à l’impact mis par les Durbuysiens lors de la dernière demi-heure de jeu". Ce match nul permet à Richelle de rêver encore un peu plus du tour final.

Richelle fait une  nouvelle fois trébucher  les Durbuysiens!

C’est la troisième fois cette saison que Richelle parvient à faire trébucher le leader Durbuy. Ce samedi, il a fallu attendre le but de Richelle pour que les hommes d’Hervé Houlmont se réveillent.

Il est vrai aussi que les Durbuysiens n’ont pas souvent été aidés par les décisions du juge de ligne en seconde période, ce dernier levant son drapeau plus souvent qu’à son tour sur des hors-jeu parfois imaginaires. Comme lorsque Wanderson Da Silva, venu de la deuxième ligne, récupère le ballon sur le flanc pour filer seul vers le but adverse. "C’est ce même juge de touche qui avait annulé les deux buts de Durbuy à Tilleur", note Bernard Jamagne, le délégué de Durbuy.

Cependant, il est facile de se retrancher derrière les décisions de l’arbitre quand cela ne tourne pas comme on le voudrait. Et ça, Hervé Houlmont, l’entraîneur de Durbuy, en est parfaitement conscient. "Ce résultat est frustrant mais nous ne devons nous en prendre qu’à nous-mêmes", souligne le coach. "Nous avons eu les occasions pour faire la différence après l’heure de jeu. Mais il nous a manqué cette grinta devant le but pour mettre nos ballons au fond. Il faut aussi reconnaître le fait que nous sommes tombés sur une équipe belle de Richelle. Ceci dit, rien n’est mal fait. Nous avons toujours notre sort en main : il nous reste encore quatre points à aller chercher pour être sacré champions. C’est faisable!"



C'était sans doute la tête d'affiche ce samedi soir avec la visite chez le premier classé. A l'aller, les richellois l'avaient emportés 3 buts à 2 mais avaient aussi perdu Nicolas Hansen, sur fracture pour une très longue période. Nul doute aussi qu'il y aura de l'intensité dans cette rencontre puisque en cas de victoire, les locaux ne seraient plus qu'à un petit point du titre. Du côtés des troupes de Christophe Burnet et de son capitaine Greg Mignon tout fraîchement papa, ce serait une belle occasion (pour le tour final) de laisser Verlaine à distance (4pts) en sachant leur déplacement à Tilleur le lendemain.

Le coach a sélectionné 14 joueurs. Il a repris le même noyau qui a affronté Aische mis à part Miguel Parreira et Julien Duysens qui sont en vacances tandis que Manu Castella est lui de retour de voyage

A Durbuy, Houbart a passé mardi un examen et sa déchirure au mollet est confirmée. Il est out entre trois et six semaines. Sa saison semble donc terminée. Gêné au tendon d’Achille, Genchi a eu un entraînement plus léger. Bodson s’est entraîné avec l’équipe B. Jérosme, suspendu, manquera le match contre Richelle.

c_DSC_0019.JPG

Durbuy peut être champion ce dimanche

La dernière défaite concédée par Durbuy? C’était face à Richelle (3-2) ! Les hommes de Christophe Burnet entendent bien rééditer le même exploit ce samedi (20h). "D’autant qu’un succès nous assurerait de terminer sur la troisième marche du podium", confie l’entraîneur. Mais il empêcherait aussi les Luxembourgeois d’espérer décrocher le sacre de champion dès dimanche.

En effet, une victoire des hommes de Hervé Houlmont face à Richelle conjuguée à une défaite de Tilleur face à Verlaine ce dimanche, permettrait à Durbuy de faire sauter les bouchons de champagne à deux journées de la fin du championnat. "Personnellement, je préférerais fêter le titre, le week-end prochain lors de la venue d’Aische. Si le champagne est au frais? Bonne question! Je n’en ai aucune idée. Peut-être que Pol Tintin a déjà caché quelques bouteilles dans un coin… Blague à part, avant de parler de titre, il faut d’abord venir à bout de cette équipe de Richelle", souligne Yannick Prieto dont ce sera la dernière à Durbuy.

La dernière défaite concédée par Durbuy était face à Richelle (3-2). Yannick Prieto espère prendre sa revanche par rapport au match aller et jouer ainsi un vilain tour à son ancien coach, Christophe Burnet.

Richelle, une équipe qui ne réussit pas à Durbuy cette saison

L’équipe de Richelle a, jusqu’à présent, été la seule à secouer les filets de Durbuy à huit reprises cette saison (5-1 en préparation et 3-2 à l’aller). Un véritable exploit quand on sait que le point fort de l’équipe emmenée par Hervé Houlmont est son assise défensive." Le 5-1 pris en préparation est logique : nous étions toujours en train de régler certaines choses point de vue système de jeu", relativise Yannick Prieto.

En revanche, la défaite concédée au match-aller lui laisse comme un goût amer en bouche. "Nous avions réussi à revenir à 2-2 tard dans la partie et, au lieu de nous contenter de bloquer les assauts de Richelle, nous avons voulu forcer les choses en allant chercher les trois points. Malheureusement, cela s’est retourné contre nous puisque nous nous sommes fait prendre en contre dans les arrêts de jeu."

Le défenseur durbuysien sait que son équipe n’aura pas la tâche facile ce samedi soir. "La formation de Richelle n’a pas le choix: elle devra gagner si elle veut pouvoir accéder à la 3e place du classement. De notre côté, nous n’avons pas le droit à l’erreur non plus : une victoire nous permettrait de mettre la pression sur Tilleur qui reçoit Verlaine le lendemain.

c_DSC_0055.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

04 avril 2017

Jean-Philippe Gérard a sa doublure


Le gardien de but de Hamoir évoluera à Richelle la saison prochaine.

Au rayon des transferts, alors que certains le voyaient rester en bordure du Néblon, le gardien Florent Marly a finalement décidé de quitter le club et de signer à Richelle, où il sera en concurrence avec Jean-Philippe Gérard.

Depuis début mars, on savait que Florent Marly ne resterait pas à Hamoir. Il est clair que l'annonce de l'arrivée de Joseph Biersard (Eupen) a indirectement poussé l'actuel portier des Rats vers la sortie.

Finalement, ce lundi 3 avril, on apprend que Marly a accepté la proposition de Richelle. Il prestera donc chez les Visétois la saison prochaine.

Après l’annonce de l’arrivée de Biersard (Eupen) la saison prochaine, le portier des Rats, Florent Marly, n’avait pas caché ses envies de départs. Après de longues semaines de négociations que ce soit avec Hamoir ou des prétendants, le gardien de 22 ans se dit soulagé. "Je n’en pouvais plus, j’avais du mal à dormir. Depuis que le club avait annoncé la signature d’un nouveau gardien, je tenais vraiment à ce que ma situation soit réglée." Et ce sont les Richellois qui ont réussi à attirer le portier de Hamoir. "Je suis très heureux de rejoindre Richelle, c’est un club sain et familial avec beaucoup d’ambitions. Ma priorité a toujours été de rester à Hamoir mais la venue de Biersard a changé la donne. Je pense avoir fait une bonne saison mais je suis déçu de l’issue finale de celle-ci", explique Florent qui arrive en Basse-Meuse pour concurrencer Jean-Phillipe Gerard. "Je le connais très bien et nous nous entendons à merveille. Ce ne sera pas simple parce que c’est un excellent gardien avec beaucoup d’expérience. Je connais aussi Benoît Waucomont, le futur coach, avec qui j’ai déjà parlé au téléphone. Ce n’est pas un choix par dépit, je suis vraiment heureux de rejoindre Richelle."

c_B9711362664Z.1_20170309192040_000+GQI8LTQCP.1-0.jpg

En P2: Neuf joueurs de Richelle B suivent Roberfroid à Herve

Sébastien Roberfroid, qui entraînera Herve la saison prochaine, nous a communiqué une liste de joueurs qui feront partie de l’aventure des Fromagers la saison prochaine. On y retrouve neuf joueurs de Richelle B, l’équipe actuellement entraînée par Roberfroid.

D’autres noms seront communiqués dans les jours à venir. Voici cette liste: Bertholomé Sébastien (Richelle B), Bastien Alain (Richelle B), Klein Steve (Herve), Cammareri Gaétan (Richelle B), Florian Bodart (Herve), Bufalino Raphael (Richelle B), Lejeune Xavier (Herve), Pirnay Francois (Richelle B), Alegre Jordy (Richelle B), Chandelle Quentin (Herve), Smets David (Herve), Bastin Anthony (Herve), Cipola Anthony (Richelle B), Rexhepi Faton (Herve), Lemaire Jonathan (Herve), Tilkin Pierrot (Richelle B), Leroy Kevin (Richelle B) et Bressani Paulo (Herve).

Le préparateur physique sera Arnaud Scalco et l’entraîneur des gardiens Jean-Marc Mulleners. Au rayon des départs, on peut citer : Lambrecht, Grosjean, Flagothier (Saint-Vith), Kilesse (Faymonville), Mordant (Heusy), Willems (Blegny) et Janssen (Saive).

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

30 mars 2017

A Aische: Championnat D3 ACFF B

1956234394.16.jpg


Adresse: Route de Gembloux 263/Z à 5310 Aische-en-Refail

Les buts par: Kevin Spano et Grégory Perséo (3)


Pas de photos de la rencontre



Les compositions:

Aische: Prévot, Piret, Van Dessel, Lefèvre (75' Duvivier), Digiiugno, Marrazza (68' Streel), Baudouin (30' Martinez), Bonomini, Dury, Severino et Delooz.

Réserves: Vandenkerckhove, Martinez, Sreel et Duvuvier.

Richelle: Gérard, Deghaye (70' Massau), Niro, Bisconti, Parreira, Laruelle, Leroy (72' Lecluse), Mignon, Renauld, Spano (70' Hilgers) et Perséo.

Réserves: Duysens, Lecluse, Massau et Hilgers.

Arbitres: Abdessedik Anaouji assisté de Romain Deyvillers et Dimitri Darc.



Catastrophe pour Aische ce samedi qui n’a tout simplement pas fait le poids face à un solide Richelle. Avec deux buts en première période et deux autres en fin de rencontre, les visiteurs s’offrent une brillante victoire.

Aische n’a rien pu faire face à un membre du Top 3 et stagne donc dans le ventre mou du classement. De son côté, Richelle assure sa troisième place, mais reste toujours très loin de Tilleur et encore plus de Durbuy!

Aische n’a fait illusion que dix minutes

Richelle n’est pas troisième pour rien

C’est en solide troisième du classement que Richelle est venu s’imposer en terres hesbignonnes. "Notre victoire face à Aische ne souffre d’aucune discussion. Les dix minutes initiales ont été chaudes, mais par la suite, il n’y avait plus qu’une équipe sur le terrain, avec tout le respect que j’ai pour notre adversaire. Nous le savions déforcé par les suspensions et blessures, et avons su profiter de notre supériorité dans tous les secteurs du jeu", conçoit le coach de Richelle, Christophe Burnet. "A 0-1 au quart d’heure, le plus difficile était acquis, et nous avons poussé Aische dans ses derniers retranchements. Avec un score éloquent à la clé. Je suis fier de mes joueurs et de notre troisième place au général, nullement volée. Je regrette simplement les trois ou quatre semaines de flottement du premier tour, avec une série de partages qui nous ont empêchés d’aller rivaliser avec les deux premiers. Mais il faut être honnête, Tilleur et Durbuy jouent aussi dans une autre cour que la nôtre, financièrement parlant. Nous irons dans une semaine chez le leader Durbuy, où j’ai milité plus de dix années, avec l’intention de le défaire une deuxième fois cette saison."

Du côté de Aische, on déplorait le nombre d’absents tout en reconnaissant la supériorité des visiteurs: "C’est notre plus mauvais match de la saison, même si nous pouvons avancer des circonstances atténuantes, avec le nombre d’absents. La blessure de Bauduin n’a rien arrangé, Lefèvre s’est aligné malgré un manque d’entraînements et il y avait deux joueurs de P3 sur le banc. Et face, il est vrai, à une très belle équipe de Richelle" , reconnaît le T2 Nicolas Mazzier qui remplaçait Manu Rousselle, en vacances.



Richelle respire la confiance avant Aische

C’est avec un capital confiance gonflé à bloc, que Richelle se déplace à Aische. Fort de ses trois victoires d’affilée et d’un dernier succès contre Bertrix (3-2) acquis dans les dernières minutes, les Mosans surfent sur une vague positive. "C’est sûr qu’arriver à émerger dans les derniers instants, après avoir été mis en difficulté, ça booste le moral", explique le gardien de but Jean-Philippe Gérard.

Une spirale qu’il faudra confirmer lors du prochain match. "C’était un match serré à l’aller, même si Aische ne s’était pas créé beaucoup d’occasions. Cette fois on va chez eux, où ils n’ont pas beaucoup perdu cette saison. On a eu, ces dernières semaines, ce petit brin de chance, qui nous manquait auparavant. On espère garder cette 3 e place jusqu’au bout, même si on est conscient qu’on peut la perdre sur un match", explique le portier de 36 ans.

Arrivé en provenance de Blegny en 2014, Jean-Philippe évoluera encore au moins une saison à Richelle. "J’ai prolongé pour un an de plus, comme une grande partie de l’équipe d’ailleurs. Si je me vois finir ma carrière ici? Je ne sais pas si je prendrai le risque d’aller ailleurs à 37 ans... Je me sens bien ici, mais il faudra voir si on ne me trouvera pas trop vieux la saison prochaine. J’apporte mon expérience à l’équipe, même si je ne suis pas celui qui prend le plus la parole dans le vestiaire." Un club avec lequel il pourrait bientôt évoluer un échelon plus haut, si le tour final sourit à Richelle. "La direction ne nous met pas de pression particulière, malgré le niveau provincial où nous sommes. C’est sûr qu’on espère monter, même si ce n’est pas l’objectif premier du club. Mais si ça devait arriver, je suis sûr que les dirigeants assumeraient".

DSC_0200.JPG

Richelle.... en train

Pour ce déplacement, Les dirigeants du club Mosan ont décidés d'innover et organise le déplacement de ce soir... en train.

"Richelle est un club hors du commun et on aime diversifier" déclare le "Présibian" Fabian Bruwier, "c'est une façon originale de resserrer les liens dans le groupe" nous dit il. Le rendez vous est donné à la gare Visé avec une petite "mise au vert" dans la région, "pour pimenter un peu, le lieu ne sera dévoilé qu'une fois sur place". C'est sûr, à Richelle, les idées ne manquent pas.

245.jpg

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

23 mars 2017

Contre Bertrix: Championnat D3 ACFF B

2497775112.20.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie à 4600 Visé

Les buts par: Manu Castela, Julian Bisconti et Kevin Laruelle


Les photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Niro, Bisconti, Parreira, Castela, Lecluse (70' Laruelle), Leroy, Spano (62' Mignon), Perséo et Hilgers (78' Lachambre).

Réserves: Duysens, Laruelle, Lachambre et Mignon.

Bertrix: Wauthy, Lion, Dasnoy, Nollevaux, Lefort, Roset (62' Muric), Denoncin, Warlomont (91' Renard), Vandermaelen, Lefort (84' Nicolas) et Lambert.

Réserves: Istace, Muric, Nicolas et Renard.

Arbitre: Kevin Sanglier assisté de Denis Lallemand et Maria Etienne.



Face à Bertrix, les Bassi-Mosans ont prouvé qu’ils voulaient conserver leur 3e place

La remontada des Richellois

Certes, il y a eu pas mal de déchets techniques, des positionnements approximatifs ainsi que des erreurs d’arbitrage, mais que ce match à suspense fut plaisant à suivre! Les dirigeants de Richelle ont tout d’abord prouvé qu’ils avaient des valeurs en acceptant de décaler le coup d’envoi d’un quart d’heure, la faute au chauffeur du car visiteur qui avait visiblement oublié le changement d’heure. Les Mosans ont ensuite essayé de dynamiser les débats. Manu Castela ouvrait ainsi le score, avant que Jean-Philippe Gérard ne remporte un duel face à Roset. Une sortie loupée du gardien et une faute de main permettaient cependant à Vandermaelen d’égaliser sur penalty. Puis, une nouvelle erreur était à la base du 1-2 avant la pause, une rose plantée par Lefort.

DSC_0065.JPG

Lors du second acte, le 3e de la série a prouvé qu’il avait des ressources tant physiques que mentales. Julian Bisconti relançait son équipe d’un geste technique aussi astucieux que génial. Et dans les arrêts de jeu, Grégory Perséo centrait vers Kevin Laruelle qui offrait trois points inespérés aux siens. C’était quelques secondes avant l’exclusion de Grégory Perséo, auteur d’un mauvais geste.

"Dans l’ensemble, nous méritons cette victoire", analysait Christophe Burnet, le T1 local. "Le but décisif est tardif. Nous avons donc eu un peu de chance. Qu’à cela ne tienne, malgré dix minutes de flottement, notre première mi-temps était réussie. Malgré un terrain difficile, nous avons tenté de pratiquer un jeu positif. Nous avons donc prouvé que cette troisième place, nous voulons la conserver."

c_Sans titre-1.jpg

Le chauffeur… en retard

"Nous sommes frustrés car nous avons fait le match que nous devions réaliser", résumait Didier Gourmet, le T1 bertrigeois. "Nous avons laissé Richelle venir et nous sommes repartis en contre. Le hic? Le dernier geste! C’est notre péché mignon… Pour moi, les locaux ont égalisé alors qu’il y a un hors-jeu de position flagrant sur cette phase. Quant à notre arrivée à 14h40, c’est juste incroyable. Notre chauffeur ne s’est pas levé à temps. Merci au comité local qui a accepté de reculer le coup d’envoi de la partie d’un quart d’heure."



Grégory Perséo: "Pourquoi partir?"

Ce dimanche à 15h, Richelle recevra l’Entente Bertrigeoise pour une nouvelle opportunité d’arracher trois points en vue du tour final. Un objectif pleinement assumé par la formation de Christophe Burnet. Parmi ses hommes, un en particulier semble attirer l’attention: Grégory Perséo. L’ailier, qui n’en finit plus de marquer et d’être à la dernière passe, est l’homme fort du club restant sur deux victoires de suite. "J e ne sais pas si on peut déjà dire que le tour final est dans la poche à cause de notre forme actuelle. Tout dépend de nous. Nous devons rester sérieux."

Mâture, réfléchi, Grégory Perséo est au courant que l’Entente Betrigeoise, pourtant pas bien classée, vient de faire match nul (2-2) face à un Longlier pourtant cinquième meilleure défense du championnat. Si on pourrait croire que ce sera dur pour Richelle de marquer face à l’Entente, Grégory Perséo est sûr de lui: "Au match aller, on avait été un peu « volé », mais je vous assure qu’on marquera. Richelle marque pratiquement tout le temps. Ce sera donc un beau duel en perspective."

Planter des goals, c’est une mission devenue naturelle pour lui. Et le premier à en être étonné… c’est bel et bien lui: "Si je marque, c’est parce que j’ai de la chance. Ça me fait plaisir de marquer comme de faire la passe. Je ne sais pas si c’est le système de jeu qui me sied à merveille vu que j’ai toujours joué en 4-3-3 partout où je suis passé."

Forcément, ses prestations ont attiré quelques clubs. Au courant de l’intérêt qu’on lui portait, Grégory Perséo n’a quand même pas tremblé au moment de signer un nouveau contrat avec Richelle. "J’ai renouvelé mon contrat car tout va bien ici. J’aime sa solidité, sa stabilité. C’est un club familial. Pourquoi donc partir? Je ne vois pas en tout cas pas de raison…"

c_DSC_0149.JPG

La situation actuelle pour le tour final:

Pour la montée: le vainqueur de chaque série accède à l’échelon supérieur. Un tour final désignera le troisième montant. S’y retrouveront: chaque deuxième ainsi que les vainqueurs de tranche de chaque série qui ne sont ni le premier ni le deuxième; sinon, on suit l’ordre du classement final (3e, 4e, etc.).

Particularité: "Les matchs du tour final se jouent après tirage au sort sur une seule rencontre avec élimination directe. Le vainqueur du tour final monte d’office. Le finaliste perdant est susceptible d’être repêché s’il faut un montant supplémentaire en D2 amateurs, car il doit impérativement y avoir seize équipes dans cette série", relate Eric Dupont.

A ce jour: Rebecq et Durbuy seraient sacrés. Le tour final concernerait le RWDM, les Francs Borains, Quévy-Mons et Tournai pour la D3A, Tilleur, Verlaine, Richelle et Huy pour la série B.

A niveau des départs: Après Julien Duysens, c'est au tour de Vincent Lachambre de renoncer aux couleurs richelloises pour la saison prochaine. Le joueur l’a confirmé sur son profil Facebook. Après une conversation avec le président, il quittera Richelle en fin de saison.

c_DSC_0014.JPG



Benoît Simon (Warnant) a signé à Richelle

En vue de la prochaine saison, Richelle ne va pas connaître un lifting en profondeur comme au printemps 2016. Jusqu’à présent, l’actuel 3e en D3B ACFF a renouvelé le contrat de 16 joueurs: Bisconti, Castela, Deghaye, Gérard, Hansen, Hilgers, Laruelle, Leroy, Massau, Mignon, Niro, Parreira, Perseo, Renauld, Spano et Wangermez. Les derniers dossiers en suspens (Lecluse, Hoho, Lachambre et Teumdie) devraient aboutir très rapidement.

Deux départs sont par contre actés: Brice Lemmens qui a arrêté de s’entraîner et le deuxième gardien Julien Duysens qui a signé à Saive (P2B). La direction richelloise va pouvoir se concentrer sur l’aspect recrutement (notamment d’un second gardien), déjà entamé par la signature de l’attaquant Dominique Salimou (Welkenraedt) et la nomination du nouveau coach Benoît Waucomont qui sera toujours assisté par Michaël Possen et Jean-Bernard Remakers (gardien).

Hier, la signature du défenseur central Benoît Simon (Warnant, 26 ans, en septembre) a été officialisée. "On le suivait depuis quelques semaines et Benoît Waucomont était aussi intéressé", note le directeur technique Alain Finet. "Dimanche passé, il a pu découvrir quel allait être son environnement de travail…"

Bien que titulaire incontournable en défense à Warnant, Benoît Simon est un départ de plus dans les rangs hesbignons. "Richelle est une équipe qui joue régulièrement le haut du tableau. Elle dispose en outre de belles installations et d’un beau terrain. Cela me permet aussi de me rapprocher sérieusement de mon domicile d’Aubel. Vu que tous les cadres ont prolongé, c’est aussi un autre avantage."

Un gage de stabilité que ne peut offrir Warnant. "En effet. Seuls 3 joueurs restent. Je n’ai pas non plus senti qu’on comptait vraiment sur moi. Au départ, Longueville voulait Boxus. Quand ce dernier a décliné, on s’est tourné vers moi. On devait se voir avec le futur coach mais, par deux fois, cela n’a pu se faire pour raisons différentes. De mon côté, il fallait que je me décide." C’est désormais chose faite…

DSC_0121.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

17 mars 2017

Contre Warnant: Championnat D3 ACFF B

D3-AMATEURS-DOMICILE.jpg


Adresse: Stade de la Cité de l'Oie à 4600 Visé

Les buts par: Greg Perséo (2) et Manu Castela


Les photos de la rencontre



Les compositions:

Richelle: Gerard, Deghaye, Lachambre, Niro, Castella Cerro, Lecluse, Massau, Leroy, Spano (63' Mignon), Perseo et Laruelle (75' Teumdie).

Réserves: Duysens, Teumdie et Mignon.

Warnant: Telemans, Derwael, Praillet, De Vierman, Vanstechelman (74' Soumahoro), Busarello, Petit, Ranson, Vandebosch (79' Klein), Simon et Verlaine.

Réserves: Peeters, Klein, Eyckmans et Soumahoro.

Arbitre: Jean-Christophe Henry assisté de Hassan El Galai et Vincent Villez



Richelle 3e: merci Perséo et la chance

Sous la direction d’un corps arbitral peu à son affaire qui aura malheureusement instauré de grosses tensions notamment en seconde période, Richelle est parvenu à faire la différence grâce à un Grégory Perséo particulièrement inspiré au terme d’un match à deux vitesses.

Dominateurs durant le premier acte, les protégés de Christophe Burnet ont en effet su prendre le jeu à leur compte à défaut d’alimenter suffisamment le marquoir pour ensuite totalement passer à côté de leur sujet au retour des vestiaires. Avec un brin de réussite supplémentaire en zone de conclusion, Warnant aurait pu revendiquer au minimum le point du partage.

"Nous avons manqué de réalisme avant la pause pour ensuite connaître un maximum de réussite lorsque Warnant a pris le dessus", expliquait Christophe Burnet. "Il y a encore trois semaines, nous ne serions pas parvenus à sortir vainqueur de ce type de match. Je n’explique pas notre passage à vide alors que j’avais demandé au groupe de bien rester en place. Les joueurs ont perdu le fil du match à l’image du corps arbitral qui a laissé dégénérer les débats. Privé de 6 joueurs importants, il ne fallait pas non plus s’attendre à ce que Richelle produise un football chatoyant durant 90 minutes. Si on tue le match plus rapidement, on ne se met jamais dans une telle difficulté. Au final, on parvient à réintégrer le top 3 avec comme objectif d’y rester jusqu’au terme de la phase classique."

Occupé à préparer la saison prochaine, Richelle conservera l’essentiel de son ossature. Seul le dossier Perséo n’était pas encore décanté. C’est désormais chose faite depuis hier soir: Grégory Perséo reste à Richelle.

"Si nous parvenons à reproduire une prestation aussi aboutie, nous pouvons pourtant espérer remporter un maximum de points lors de nos cinq prochaines rencontres", explique Patrick Bollue. "Je ne jette pas la pierre sur le corps arbitral mais il y a eu maldonne et je peux comprendre la frustration de l’ensemble des joueurs. Nous avons bien bossé durant toute la semaine et le travail a été gâché. Tout le monde a clairement donné son maximum et cela m’a beaucoup plu. Il s’agira avant tout de digérer au plus vite notre frustration car il y a du positif à retenir. Nous laissons encore trois équipes derrière nous malgré nos deux défaites de rang suite au revers du FC Herstal face à la lanterne rouge. Notre nouveau système de jeu est aussi satisfaisant et demande à être prolongé jusqu’au terme de la saison."



Six absents contre Warnant

Richelle doit rééditer son match d’Arlon 

Après un 0 sur 9, Richelle s’est redressé sur le terrain du Lorrain Arlon, juste à temps pour se remettre dans le rythme du tour final. S’ils confirment avec une nouvelle victoire contre Warnant, les troupes de Christophe Burnet feraient un grand pas vers ce rendez-vous traditionnel d’après-championnat. "Je pense bien que nous nous serons au tour final", intervient le T1 richellois. "Avec des matches comme Mormont-Verlaine et Huy-Aische au programme de cette journée, ce serait même quasiment acquis."

Sur le grand terrain de Visé, le contexte du match sera quasi identique à celui de la semaine passée. "Oui… mais je déplore 6 absents et je dispose juste de 15 joueurs pour la venue de Warnant. Nous avons réalisé une bonne prestation à Arlon mais il fallait être capable d’avoir du répondant sur le plan physique. Cela nous a coûté quelques cartes jaunes, d’où nos trois suspensions… Il est écrit quelque part que je ne serai pas en mesure d’aligner deux fois la même équipe. Contre Warnant, il faudra à nouveau aller à l’arrache."

Et se rassurer quand même une bonne fois sur ce terrain visétois. "Il faudra peut-être aller jouer le tour final à Richelle (rires). Il n’y a pas d’explications particulières à nos résultats à la maison. Mais c’est classique: quand tu as aligné quelques mauvais résultats sur un terrain, tu stresses inutilement."

En coulisses, l’ossature du futur noyau de Benoît Waucomont s’est agrandie d’une unité. Après Gérard, Mignon, Castela, Leroy, Wangermez, Hansen, Parreira, Deghaye, Spano, Laruelle et Bisconti, c’est au tour de Hilgers (suspendu ce dimanche) de prolonger son contrat. Le comité attend encore une réponse de Perseo.

Perseo.JPG

"Nous espérons qu’ils nous sous-estimeront"
 
A l’approche du match important sur le terrain du F.c. Richelle Utd., Warnant s’est préparé dans la sérénité et la confiance durant toute la semaine. Une semaine qui, pourtant, succède à leur large défaite face à Tilleur. Un revers qui reste dans les mémoires des joueurs de Patrick Bollue? "Non, nous n’en avons même pas discuté une seule fois à l’entraînement" , avance ce dernier. "Il n’y a pas de déception." Affrontant pour la deuxième fois de suite un club du top 4, les joueurs pourraient adopter une tactique différente. "Que je préfère garder pour moi", lance Bollue.

Deuxième pire défense

Une prudence essentielle avant de faire face à un Richelle dangereux et désireux de tout gagner afin de monter sur le podium. "Mais s’ils nous prennent de haut, à cause de notre deuxième pire défense, ils pourraient perdre. On espère qu’ils nous sous-estimeront, comme pour chaque adversaire que nous affrontons. Mais je connais Richelle, c’est une équipe bien trop respectueuse pour nous dévaluer."

Le coach enchaîne les déclarations prudentes et se sent, lui, de plus en plus à l’aise dans ce nouveau rôle de T1: "J’ai pris mes marques" , assure-t-il. "Je sens le soutien de tous les joueurs, qu’ils jouent ou qu’ils soient sur le banc." Un contexte idéal, donc, pour le club de Warnant qui effectuera un voyage périlleux, sans Sébastien Cambresy, mais avec Ismaël Soumahoro.

c_DSC_0180.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

12 mars 2017

En car à Arlon: Championnat D3 ACFF B

1956234394.13.jpg


Les buts par: William Renauld et Julian Bisconti


Pas de photos de la rencontre



Les compositions:

Arlon: Dargenton, Alexandre, Grégoire, Demelenne, Cachbach, Rocca (72' Rossignol), Closse, Njia, Merino, Suray et N’Diaye.

Réserves: Reuter, Nospel, Rossignol et Di Felice

Richelle: Gérard, Lachambre, Niro, Hilgers, Bisconti, Parreira, Castela, Laruelle, Leroy, Renauld et Spano

Réserves: Duysens, Wangermez, Massau et Perséo.

Arbitre: Kevin Lobet assisté de Eric Van Der Heyden et Denis Jacob.



Richelle ne se fait pas surprendre dans son déplacement à Arlon. N'Diaye croit pourtant ouvrir la marque de la tête, mais l'arbitre annule le but pour un hors jeu. A la demi-heure, sur une frappe croisée, William Renauld ouvre le score. A la 40', N'Diaye trouve le piquet. Juste après la pause, c'est Julian Bisconti qui double l'avance des Richellois. Arlon reste bon dernier du championnat.

Une victoire précieuse après trois défaites

Richelle avec  son bleu de travail

Après trois défaites consécutives, Richelle a renoué avec la victoire au terme d’une semaine marquée par l’engagement de Benoît Waucomont pour succéder à Christophe Burnet au poste d’entraîneur. Une belle victoire cependant acquise dans la difficulté face à une formation arlonaise qui jouait sans doute sa dernière carte de survie en D3 Amateurs. Par ailleurs, le club de la province du Luxembourg est aussi dans un processus de reprise pour assurer son avenir.

"Après trois sorties catastrophiques, on a fait ce samedi ce qu’il fallait. Le Richelle de la semaine passée aurait perdu cette rencontre. Arlon n’a pas démérité et jouait gros ce samedi soir. Quant à nous, on doit capitaliser sur ce succès pour décrocher la troisième place. On ne doit pas s’emballer et on doit continuer à travailler" expliquait, pour sa part, le coach de Richelle, Christophe Burnet.

Un discours partagé par le portier Jean-Philippe Gerard. "C’est la première fois de ma carrière que je l’emporte à Arlon. Contre les Luxembourgeois, il faut savoir mettre le pied sinon on est battu. On a donc mis notre bleu de travail. C’est encourageant pour la suite."

Peu de travail

Le gardien de Richelle n’a pas eu énormément de travail. "Il fallait rester concentré. Leur avant (N’Diaye) ne ressemble pas à grand-chose, mais c’est un joueur très puissant. La preuve, il a touché le poteau en première période. Heureusement, il n’y a pas eu de conséquence."

DSC_0289.JPG

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

09 mars 2017

Richelle tient son coach

Benoît Waucomont reprendra les rennes richelloises pour la saison 2017-2018

Avec un tour final et une montée en nationale la saison suivante, Benoît Waucomont quittait Richelle pour reprendre l'équipe féminine du Standard fémina durant une saison et un titre avant de s'engager à l'Espoir Minerois. Après avoir vu d'autres candidats en ce début de semaine, le choix du président et de son comité s'est donc porté sur le retour de Benoît Waucomont à la tête de l'équipe de D3 amateurs pour la saison 2017-2018. Welcome back "Benich"

c_DSC_0014.JPG

Arrivé à Minerois (P1) en novembre dernier en remplacement de Dejan Botic, Benoît Waucomont a tranché et a décidé d’accepter l’offre de Richelle pour succéder à Christophe Burnet sur le banc bassi-mosan. Dans la mesure où les pistes menant à Philippe Caserini (qui a décliné l’offre) et Boris Dome (une impasse puisque Amblève venait de le prolonger) n’aboutissaient pas, Benoît Waucomont était devenu le favori pour le poste de T1. Après une réunion hier à Richelle, il a pris la route de La Minerie pour l’entraînement du jeudi et a annoncé sa décision aux joueurs et aux dirigeants de Minerois en début de soirée.

Pour Benoît Waucomont, il s’agit d’un retour puisqu’il avait coaché Richelle durant deux saisons en P1, disputant à chaque fois le tour final avec la montée en Promotion au bout de la deuxième saison. "i>Cela avait été une saison de malade au cours de laquelle nous n’avions plus été battus après octobre...", se souvient-il. "J’avais passé deux belles saisons avant de relever le défi de la section féminine du Standard. Là-bas, j’ai également eu l’occasion de coacher à quelques reprises les U21, dont certains jeunes ont ensuite participé aux playoffs 2."

La décision de quitter Minerois n’a pas été facile à prendre alors qu’il avait les coudées franches pour reconstruire une nouvelle équipe. "Le comité s’investit beaucoup et j’avoue que mon choix me met mal à l’aise alors que Minerois va être un grand chantier dans les prochaines semaines", explique-t-il. "Nous avions déjà eu l’occasion d’évoquer la saison prochaine. Je savais que j’évoluais sans la pression des résultats, peu importe si la P1 ou la P2 était au bout de cette saison. Quand j’ai signé en novembre, j’avais toutefois précisé que je réfléchirais en cas de proposition pour aller plus haut. Pas plus tard que mardi, Joseph Gaillard me demandait où j’en étais dans ma réflexion. Il fallait donc prendre une décision. Les deux challenges étaient intéressants, le choix n’était pas facile…"

A Richelle, il va retrouver de nombreux joueurs qui étaient déjà là lors de son premier passage et reprendre l’histoire en quelque sorte là où elle s’était interrompue. "Je ne sais pas s’il y avait quelque chose à terminer. Je viens avec quelques idées, on verra si elles sont réalisables sachant que le club ne fera jamais de folies."

Comme attendu, Julian Bisconti sera toujours Richellois la saison prochaine Il repart pour une 3e saison.

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |

05 mars 2017

Contre Mormont: Championnat D3 ACFF B

2497775112.17.jpg


Adresse: Stade de la Cité de L'oie, rue de Mons à 4600 Visé


Les compositions:

Richelle: Gérard, Deghaye, Lachambre, Niro (46' Parreira Batista), Castella Cerro, Lecluse (45' Bisconti), Massau, Leroy, Mignon, Spano, Perseo.

Réserves: Duysens, Parreira, Bisconti.

Mormont: Descamps, Dardenne, Godelaine (70' Boujjia), Prévot (22' Goldstein), Vieira Laranjeira, Hebette, Volvert (82' Mahin), Jardez, Lejeune, Crevecoeur, Doutreloup.

Réserves: Boujjia, Goldstein, Mahin.

Arbitre: Nicolas Baton assisté de Kevin Gonzales et Eric Moulin.



Richelle compromet sérieusement sa position dans le top 5
 
Christophe Burnet: "Les promesses ne suffisent plus"

Auteur d’une prestation indigne de son rang et de ses qualités, le groupe de Christophe Burnet a une nouvelle fois déçu ses partisans pour finalement connaître une défaite logique face à une formation de Mormont seule capable de faire la différence dans les moments clés. Insuffisamment consistant et créatif pour créer le danger en première période avant d’être pris à froid en seconde, Richelle est ensuite resté dans le match grâce à un excellent avant de se faire surprendre en contre sur un but de Goldstein. Le but tardif de Grégory Perséo sur penalty ne changeait pas la donne et plongeait encore un peu plus le doute dans les esprits d’une équipe abattue lors de son retour aux vestiaires.

"Trop timides"

Très déçu de ne pas parvenir à provoquer une réaction collective, l’entraîneur estime que la solution reste la persévérance pour éviter d’encore décevoir dans les prochaines semaines après un bilan catastrophique de cinq points sur vingt-et-un. "J’explique difficilement ce passage à vide persistant qui nous empêche à chaque fois de conforter notre position dans le top 5", regrette l’entraîneur. "Je ne vois par ailleurs aucun lien de cause à effet avec l’annonce de mon départ en fin de saison. Nous avons pourtant même très bien travaillé durant la semaine et je sentais encore une animation positive à l’échauffement. Je pense surtout qu’il est temps d’arrêter de faire des promesses et de les tenir sur le terrain car les paroles ne suffisent plus. On ne peut pas crier au scandale après cette défaite car Mormont a mérité son succès en dominant une deuxième mi-temps où nous avons timidement tenté de réagir. Les hommes de Philippe Médery sont parvenus à imposer un pressing haut en donnant leur vie durant nonante minutes. Si nous voulons espérer rester dans le top 5, il sera très difficile d’y parvenir dans les conditions actuelles alors que nous avons un club qui ne met pas du tout la pression sur nos épaules en nous imposant des objectifs relevés."

c_DSC_0124.JPG



Anthony Niro sur la méforme de Richelle avant Mormont
 
"Nous pouvons endiguer notre creux"

Positionné à la pointe de l’attaque dimanche passé sur la pelouse de Tilleur, le jeune défenseur de formation a fait ce qu’il a pu… "Ce n’était pas évident mais le club avait besoin de moi en raison des nombreuses absences", confie-t-il. "Quand la tactique est passée à deux avants, c’était plus facile car j’étais mieux épaulée. Au final, et en dépit du score lourd, nous avons eu une très belle réaction au retour des vestiaires. La mentalité affichée se doit d’être mise en exergue."

Difficile de lui donner tort mais, d’un point de vue comptable, les Mosans se retrouvent avec un gain de cinq unités en… six sorties. Trop peu pour un candidat au tour final au moment de recevoir Mormont ce dimanche. "Nous désirons toujours terminer dans le top 5. C’est tout à fait réalisable mais, pour ce faire, on doit se ressaisir au plus vite. Lors des deux prochaines sorties, nous allons défier Mormont et Arlon, des équipes à notre portée. Je sais que cela va paraître surprenant car nous venons d’encaisser quatre roses à Tilleur mais, durant une bonne partie des débats, nous avions la possession de la balle. Cela prouve bien que nous sommes en mesure de dominer nos opposants et, contre des formations moins expérimentées, je suis convaincu que nous allons prendre les points nécessaires pour concrétiser notre rêve. Richelle n’est pas en roue libre, contrairement à ce que certains commencent à penser. Nous connaissons un creux, comme tout le monde dans une saison, mais nous possédons les armes pour l’endiguer."

c_DSC_0260.JPG

Alors que Richelle jouait ce dimanche à Tilleur (où l’équipe s’est inclinée 4-0), on prépare la saison prochaine du côté du club visétois. La direction a pris la décision de ne pas prolonger l’aventure avec le coach actuel, Christophe Burnet.

Les dirigeants veulent éviter "la saison de trop", mais se disent satisfaits et reconnaissants du travail accompli tant qu’à présent par le futur ex-entraîneur de Richelle. Le nom de son successeur n’a pas encore été dévoilé.

Richelle est content du travail du coach mais veut éviter un effet de lassitude

Le contrat de Christophe Burnet n’est pas prolongé

Le timing de l’annonce n’a rien à voir avec la défaite 4-0 à Tilleur (avec 7 titulaires absents). "Le comité avait arrêté sa décision jeudi mais nous ne voulions pas perturber le coach dans la préparation du match", précise Alain Finet, le directeur technique de Richelle. "Nous lui avons donc communiqué la décision au retour du match à Visé. Il n’y a jamais de bon moment pour ce genre de communication mais ce n’est certainement pas un C4. Christophe Burnet va finir sa 2e saison, il fait de l’excellent travail. Simplement, Richelle n’est pas le style de club qui peut se permettre de changer un coach en cours d’année. Nous avons donc voulu éviter une éventuelle lassitude. Il reste 8 matches d‘ici la fin de saison, je suis convaincu que Christophe va nous placer au tour final."

De son côté, le principal intéressé a pris la décision avec philosophie. "Je ne suis pas déçu, je suis juste un peu surpris. Et à voir le nombre de contacts que j’ai depuis que c’est officiel, je ne suis pas le seul mais il y a des choses plus graves dans la vie", a confié Christophe Burnet. "Je suis arrivé au club il y a deux ans en étant un inconnu en province de Liège. En deux ans, je crois pouvoir dire que je n’ai pas à rougir de mon bilan: Une 7e place avec 40 points la saison passée, on vise le tour final cette saison. Richelle a l’habitude de travailler avec des cycles de deux ans, le club veut éviter la saison de trop. Maintenant, je suis ouvert à tout challenge. Soit je rebondis ailleurs, soit je m’investis à 1000 % dans l’ouverture d’un magasin en juin à Beaufays."

c_DSC_0247.JPG

"Benoît Waucomont? un candidat"

Forcément, la question de la succession est inévitable. "Partout où je passe, tout le monde me dit que le retour de Benoît Waucomont est acquis", relève Alain Finet. "Benoît est un candidat mais il n’est pas le seul sur notre liste. Nous prendrons calmement une décision dans 2-3 semaines."

Un peu plus tard qu’à son habitude, Richelle a commencé ses reconductions de contrat. Parreira, Castela, Gérard, Hansen, Deghaye, Wangermez seront toujours Richellois. Des entrevues étaient prévues hier avec Leroy, Perséo et Bisconti. Salimou (Welkenraedt est donc le premier transfert. "Il y aura des arrivées mais pas autant qu’au dernier mercato", prédit Alain Finet.

Écrit par Richelle Utd. | Commentaires (0) |  Facebook | |